AccueilBlogÉrectionComment augmenter la quantité de sperme ?

Comment augmenter la quantité de sperme ?

Comment augmenter la quantité de sperme ?

Il n’existe en réalité pas de remède miracle pour augmenter sa quantité de sperme et les méthodes médicamenteuses ou à base de plantes sur internet, qui vantent cet effet, profitent de la crédulité des hommes.

Si la quantité de sperme ne peut pas être augmentée de façon chimique ou naturelle, la qualité du sperme, elle, peut varier en fonction de l’hygiène de vie. Mais la production de sperme a-t-elle une incidence sur le pénis en érection ?

Retour sur une question qui touche l’ego masculin, les mythes ou fantasmes liés à l’éjaculation abondante, et petit rappel des règles simples d’hygiène de vie qui seront bénéfiques à la qualité du sperme.

Comment augmenter la quantité de sperme ?

Il n'existe pas de solution pour augmenter à proprement parler la quantité du sperme ! Aucun traitement ne permet d’intensifier la production de sperme.

En revanche, il est possible de ne pas freiner sa production. Il faut donc veiller à s'hydrater régulièrement, avoir une hygiène de vie saine, surveiller son taux de testostérone si la quantité de sperme semble diminuer, etc.

En effet, nous savons que la testostérone est l'hormone sexuelle masculine principale : c'est elle qui conditionne toute notre sexualité, dont la production de sperme qui se fait dans les testicules. Or, sans testostérone, la vie sexuelle de l'homme s'éteint : plus de désir, d'excitation, de libido, d'érection ou d'éjaculation !

Par ailleurs, une faible éjaculation (petite quantité de sperme) peut être dûe à une masturbation trop fréquente. Trop se masturber implique souvent de nombreuses éjaculations ; le volume de l’éjaculat diminue au fil des éjaculations car le corps ne peut pas suivre le rythme en termes de production de sperme.

Enfin, tout ce qui perturbe l'organisme peut affecter la vie sexuelle, dont la production de sperme. Donc, évitez la consommation d'alcool, de tabac ou de drogues, ne mangez pas trop gras, éloignez-vous des perturbateurs endocriniens au maximum...

Parlez-en à un médecin sexologue pour davantage de conseils et si vous avez des questions liées à la fertilité masculine.

Youtube Video

Comment juger la qualité du sperme ?

La qualité du sperme n’a rien à voir avec la quantité. Non, il s’agit plutôt d’un sperme riche en spermatozoïdes, donc sain.

C’est de la qualité des spermatozoïdes dont il est question. Si on ne peut pas augmenter sa quantité de sperme, on peut optimiser sa production de spermatozoïdes.

Comment améliorer la qualité du sperme ?

Une bonne hygiène de vie et une alimentation saine seront bénéfiques à la qualité des spermatozoïdes, tout simplement. Pour l’alimentation, favorisez des aliments riches en acide gras oméga-3 tels que le saumon, la sardine, le maquereau…

Vous pouvez également consommer des aliments antioxydants comme l’huître, riche en zinc, la framboise, la noix de pécan, la pomme, l’artichaut et le pruneau…

Au niveau des aromates, vous pouvez inclure à votre régime le curcuma ou encore le thym.

Faites le plein de vitamines E (huile de colza, de noix ou de noisette…), de vitamine C (agrumes, kiwis…), de vitamine D (poissons et crustacés), de vitamine B9 (épinards, choux…).

Faites du sport régulièrement, deux à trois fois par semaine pendant 1 heure ; buvez beaucoup d’eau et ayez un sommeil sain et récupérateur. Il faut aussi évacuer le stress (vous pouvez faire des séances de méditation à cet effet).

Et enfin, éviter ce qui nuit à la qualité du sperme : l’alcool et le tabagisme principalement.

À lire aussi : comment retarder l'éjaculation ?

Comment augmenter sa quantité de sperme naturellement ?

Voici quelques gestes simples pour augmenter la quantité de sperme naturellement :

  1. Boire de l'eau régulièrement ;
  2. Éviter la consommation de tabac, d'alcool ou de drogues ;
  3. Avoir une alimentation équilibrée à base de légumes ou de fruits avec une forte concentration en eau ;
  4. Profitez de l'ensoleillement pour stimuler les sécrétions de testostérone, l’hormone sexuelle masculine ;
  5. Profiter des forêts ou des bords de mers pour s'éloigner des perturbateurs endocriniens ;
  6. Faire du sport régulièrement ;
  7. Éviter l'excès de poids ;
  8. Diminuer les sources de stress ;
  9. La qualité du sommeil ;
  10. Les phytothérapies à base de zinc ou de tribulus terrestris.

Augmenter quantité de sperme : doit-on s’inquiéter d’avoir peu de sperme ?

Normalement, un homme éjacule entre 1,5 mL et 6 mL de liquide. Lorsque l’éjaculat correspond à un volume inférieur à 1,5 millilitre, on parle d’hypospermie. Il s’agit d’un trouble de l’éjaculation bénin. Éjaculer peu de sperme n’est pas dangereux pour la santé. Toutefois, cela peut parfois poser problème pour procréer, dans le cadre d’un désir d’enfant. Notons qu’en cas de volume inférieur à 0,5 mL de liquide éjaculé, on parle d’aspermie.

L’hypospermie peut être causée par une fréquence d’éjaculation trop élevée, soit une hypersexualité (rapports sexuels plusieurs fois par jour). Le corps n’a alors pas le temps de produire le sperme nécessaire pour l’éjaculation suivante. Par ailleurs, ce problème d’éjaculation peut aussi résulter d’un dysfonctionnement du réflexe éjaculatoire ou d’un défaut anatomique ou de fonctionnement des glandes et voies génitales. Problèmes hormonaux, chirurgie de la prostate, maladies neurologiques… Les causes sont nombreuses.

L’hypospermie peut parfois s’accompagner d’autres altérations spermatiques : l’oligospermie (faible concentration de spermatozoïdes), l’asthénozoospermie (faible mobilité des spermatozoïdes) ou encore l’azoospermie (absence de spermatozoïdes). En cela, si vous désirez devenir père, nous vous conseillons de consulter un médecin afin de réaliser un spermogramme à partir d’un échantillon de sperme. Cet examen permet de mettre en évidence toutes les altérations spermatiques dont vous souffrez, pour évaluer votre fertilité.

Youtube Video

Concevoir un enfant lorsqu’on a peu de sperme

L'hypospermie n’est pas nécessairement synonyme d’infertilité masculine. Si le sperme est de très bonne qualité, la faible quantité n’est pas un problème pour donner lieu à une grossesse. En revanche, si en plus d’une quantité limitée, le spermogramme révèle un sperme de mauvaise qualité, alors il y aura probablement des soucis d’infertilité.

S’il n’est pas question de stérilité, les chances d’obtenir une grossesse naturelle sont tout de même assez réduite. C’est alors que la PMA (Procréation Médicalement Assistée) intervient pour permettre à l’homme et sa partenaire d’avoir un enfant. Ainsi, il est possible d’avoir un bébé via deux méthodes :

  • L’insémination artificielle : les spermatozoïdes sont déposés directement dans l’utérus afin d’aller y féconder l’ovule.
  • La FIV (Fécondation In-Vitro) : la fécondation est réalisée en laboratoire, à partir d’un échantillon de spermatozoïdes et d’un prélèvement d’ovule.

Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un médecin. De plus, le dialogue dans le couple est alors indispensable. Les tensions peuvent vite s’installer face à des échecs de conception. Une thérapie de couple peut aussi permettre de mieux surmonter ces évènements. Quoi qu’il en soit, vous n’avez pas à culpabiliser et, comme nous l’avons déjà expliqué, des solutions existent.

Production de sperme : un signe de virilité ?

Éjaculation abondante et virilité

C’est un sujet similaire à la question de la taille du pénis et à la virilité ; toujours une histoire de taille ou de quantité… Le volume de l’éjaculat est pour certains hommes synonyme de puissance, de virilité, de force, de fertilité ou de capacité à procurer du plaisir. Une petite éjaculation, au même titre que les problèmes d’érection ou l’éjaculation précoce, est tabou et source de gêne.

Mais rappelons que la qualité du sperme dépend du nombre de spermatozoïdes présent dans l’éjaculat. Une éjaculation abondante n’est donc pas synonyme de fertilité, si le sperme est pauvre en spermatozoïdes.

Quant à la virilité, elle n’a jamais été une question de taille ou de quantité ; si on se rapporte à l’historicité de cette notion de virilité, elle est bien plus une question de comportement, de morale ou de vertu.

Quelle est l’influence du porno ?

La pornographie contribue à donner une image faussée du volume de sperme d’une éjaculation. En réalité, les acteurs pornos trichent et utilisent une petite pompe et un petit tuyau attaché sous le pénis ; le sperme expulsé est en fait une préparation à base de blanc d’œuf ou de lait concentré.

L’image de la femme inondée de sperme contribue à assurer la soumission de la femme sur l’homme ; en réalité, les femmes aimant se faire arroser le visage ne sont pas nombreuses !

De manière générale, l’abus de porno n’est pas bénéfique pour la sexualité ; dans des cas d’addiction au porno, le porno devient très problématique et favorise des troubles sexuels. Ces images donnent une vision biaisée de ce que doivent être les relations sexuelles. Faire l’amour devient alors une recherche constante de performance, au lieu d’être une recherche de plaisir et de partage.

Ce qu'il faut retenir sur la qualité du sperme

La qualité du sperme n’a rien à voir avec sa quantité. La question relative au plaisir est également dénuée de sens ; vous n’aurez pas plus de plaisir ou ne procurerez pas plus de plaisir à votre partenaire si votre éjaculation est plus importante.

Pour des questions de fertilité, il est cependant possible d’améliorer sa qualité de sperme afin d’optimiser sa densité de spermatozoïdes. Mais là encore, une plus grande quantité de sperme ne veut pas dire une plus grande fertilité : votre sperme peut être pauvre en spermatozoïdes, malgré sa quantité.

Si, toutefois, vous remarquez que le volume de votre éjaculat est particulièrement faible, pensez à consulter un médecin afin d’en déterminer la cause. De même, si vous rencontrez des problèmes de fertilité, cela est peut-être lié à une hypospermie.

Conclusion : l’hygiène de vie est la clé de nombreux bénéfices !

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto