Hypersexualité ou addiction au sexe : quelles différences et comment se soigner ?

Addiction au sexe

[Vidéo] : Addiction au sexe ou hyperlibido ?

Consultez en ligne avec un médecin sexologue sur Charles.co

Addiction au sexe : définition

L’hypersexualité (ou addiction au sexe) fait référence à des personnes qui ont une libido au-dessus de la “normale”. On parle également d’hyper-libido. Ces personnes ont un gros appétit sexuel, des envies sexuelles fréquentes, fortes et intenses.

L’hypersexuel est un jouisseur qui s’épanouit dans une vie sexuelle qui sort de l’ordinaire. Il aime le sexe, le pratique à haute dose mais en gardant le contrôle. Il sait garder la maîtrise de sa libido et ainsi ne pas être un danger pour lui même et pour les autres.

On peut dire que l’hypersexuel a une vie sexuelle riche, intense et épanouie. Le sexe est une partie très importante de sa vie. Il a un gros appétit sexuel sans que cela constitue une dépendance.

Les appétits sexuels sont simplement différents. Dans les 2 cas cela n’est aucunement problématique.

L’hypersexualité décrit un état de fait : Certaines personnes ont un appétit sexuel au-dessus de la norme. Mais aussi grande que soit leur libido elles gardent le contrôle sur leur pratique sexuelle et continuent d’en tirer du plaisir. Ce qui n’est pas le cas chez les addicts sexuels comme nous allons le voir plus bas.

Addiction au sexe ou satyriasis : la définition d’un nymphomane ou d’un addict sexuel

L’attention portée à l’hyperactivité sexuelle et aux troubles qui peuvent en découler ne date pas d’hier. On parlait anciennement de satyriasis, ou également de donjuanisme pour décrire le pendant masculin de la nymphomanie.

On peut aussi parler d’addiction sexuelle et considérer l’addict sexuel comme un hypersexuel pathologique.

La notion clé qui distingue l’hypersexualité non problématique de l’addiction sexuelle c’est la souffrance.

Comme l’hypersexuel le sexaddict a une grosse libido. La fréquence de sa pratique sexuelle se distingue de la “norme” et caractérise une hyperactivité sexuelle. Mais à l’inverse de l’hypersexuel il n’en tire pas de plaisir et au contraire sa conduite sexuelle lui cause de la souffrance.

À la différence de l’hypersexuel l’accro au sexe ne s’épanouit pas dans sa sexualité. Il n’a pas de plaisir ou très peu, il accomplit son acte compulsivement pour tenter de combler un trouble psychoaffectif plus profond.

Au fond de lui-même il sait très bien qu’il ne prend pas de plaisir réel mais sur le moment il est incapable de résister à sa pulsion et il le vit très mal. En plus du simple effet dépressif de l’absence de plaisir, il éprouve souvent honte et anxiété. Son addiction est souvent vécue en secret créant une vie sexuelle parallèle.

Ce peut être une addiction à la pornographie, associé à des masturbations compulsives plus de 10 fois par jour. Ce peut être également une addiction aux rapports sexuels tarifés. De la drague compulsive, ou une envie de coït permanente.

Les mécanismes psychologiques de l’addiction sexuelle

Quelle que soit la pratique sexuelle employée le mécanisme est toujours le même. L’addict cherche à noyer un sentiment négatif (ennui, anxiété ou autres) en ayant recours à la gratification immédiate que procure le sexe. C’est le même mécanisme psychologique que celui de l’alcoolique ou du toxicomane.

À l’instar du toxicomane pour obtenir la même satisfaction il est amené à augmenter les doses pour obtenir les mêmes effets et à la fin il ne ressent plus de plaisir.

Les risques liés à l’addiction sexuelle

La vie sexuelle de l’addict est une course frénétique vide de sensation. Le caractère compulsif de sa conduite lui fait prendre des risques pour lui-même et son entourage : Blessure physique, Infection sexuellement transmissible, isolement social, rupture amoureuse.

Outre ces risques l’addict est en proie à une grande souffrance psychologique. La conscience de ne pas avoir de contrôle porte atteinte à son estime de soi. Les pensées sexuelles obsédantes qu’il a en tête en permanence l’empêchent d’avoir des interactions normales avec les autres.

L’addiction sexuelle comme la plupart des addictions est fréquemment doublée d’autres addictions comme l’alcoolisme ou la prise de drogue (principalement les drogues ayant des effets sur les performances sexuelles).

Quelles sont les causes d’une libido élevée ?

Chercher les causes d’une libido élevée nécessite de faire référence à une “norme” mais il convient de rappeler qu’en termes de libido il existe naturellement des disparités selon les individus sans qu’il faille systématiquement s’en inquiéter.

On sait que la libido est liée à la production de testostérone. Il y a un lien direct entre la quantité de testostérone produite et le niveau de la libido masculine. 

Pour en savoir plus sur la testostérone vous pouvez consulter notre article

Cependant une hyperlibido peut être l’un des symptômes de certaines maladies. En effet l’hyperlibido peut être causée par certains déséquilibres hormonaux ou une bipolarité.

Addiction au sexe vs hypersexualité ?

Le Sexaddict et l’hypersexuel sont 2 personnes ayant une activité sexuelle au-dessus de la “normale”.

La différence entre les deux réside dans la notion de jouissance/souffrance.

L’hypersexuel garde le contrôle de sa libido ce qui lui donne l’occasion de s’épanouir dans une sexualité intense et riche alors que l’addict sexuel souffre de son comportement compulsif et du cercle vicieux qu’il subit.

Là où l’hypersexuel vit consciemment une vie pleine d’expérience diversifiée, l’addict répète compulsivement le même schéma pathologique sur lequel il n’a pas de contrôle.

Qui consulter en cas d’addiction sexuelle ?

En cas de doute sur une possible addiction sexuelle, il est recommandé de consulter un médecin. Il peut s’agir du médecin traitant, d’un médecin sexologue, d’un psychiatre, ou encore un médecin addictologue.

Les causes profondes de l’addiction sexuelle sont bien souvent d’ordre psychologique. Les traitements mis en place sont en majeure partie des thérapies comportementales. Au cours de ces thérapies, l’addict est accompagné par le médecin pour se réapproprier ses sensation de plaisir et ainsi renouer avec son désir sexuel.

Si vous pensez avoir peut-être une addiction sexuelle, le test de Carnes peut vous permettre de vous renseigner.

Sources

  • A. Cismaru Inescu, R. Andrianne, F. Triffaux, J-M. Triffaux, « L’addiction au sexe, ça se soigne ?« , Revue Médicale Liège, 2013.
  • CHU Rouen, « Troubles sexuels et troubles de l’identité sexuelle ».
  • I. Toussaint, W. Pitchot, « Le désordre hypersexuel ne figurera pas dans le DSM 5 : analyse contextuelle« , Revue médicale Liège, 2013.

Consultez immédiatement un médecin sexologue sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)
  • Commander votre traitement en ligne et être discrètement livré à domicile par une pharmacie française
  • Eviter la gêne dans la salle d’attente ou dans la pharmacie

[Vidéo] : Comment se déroule une télé-consultation sur Charles.co ?

Consultez en ligne avec un médecin sexologue sur Charles.co

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *