AccueilBlogÉrectionComment ne plus bander mou ?

Comment ne plus bander mou ?

Comment ne plus bander mou ?

Comment ne plus bander mou ? Vous pouvez tout d’abord vous rapprocher d’un médecin si cela vous préoccupe ! Ensuite, rappelons un point important : on parle de problèmes d'érection uniquement si ce problème persiste depuis plus de 3 mois.

En tout cas, rappelez vous que l'hygiène de vie est fondamentale : alimentation, sommeil, pratique sportive et/ou physique régulière ; essayez au maximum de vous éloigner des sources de stress ou d’anxiété.

Enfin, si nécessaire, rapprochez vous d’un médecin sexologue. Parfois utiliser les médicaments de l’érection sur une courte période et à faible dose, permet d’améliorer la qualité des érections et la vie sexuelle durablement.


Bander mou : définition

Érection molle, "demi molle", impuissance, érection matinale faible… Est-ce le signe d'un trouble de l'érection ? Comment juger ou tester son érection ? Ce diagnostic est avant tout subjectif : est-ce que mon érection est suffisante pour avoir des rapports sexuels que j’estime satisfaisants ?

Déjà, tous les hommes n’auront pas les mêmes critères d’évaluation et de satisfaction. Donc, c’est réellement votre ressenti que cherchera à comprendre un médecin.

Ensuite, pour parler médicalement de dysfonction érectile, il faut que ce problème soit persistant depuis au moins 3 mois. Il est tout à fait normal d’avoir une panne sexuelle de temps en temps.

Ce qui ne veut pas dire que des signes légers ne sont pas à prendre au sérieux : avoir des érections « molles » répétées, même espacées dans le temps, peut rentrer dans la définition de la dysfonction érectile. Comme le montrent les statistiques des troubles de l'érection, de nombreux hommes sont concernés à un moment ou l'autre de leur vie.

Dès lors que ce problème est présent depuis plus de 3 mois et gêne votre vie et votre sexualité, nous vous conseillons de consulter un médecin sexologue.

Pourquoi peut-on bander mou ?

Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte : est-ce que c’est systématique ou dans certaines situations ? Depuis quand persiste ce problème ? Le rapport sexuel est-il possible ?

Le diagnostic est d’abord subjectif, mais ce sont les questions que vous devez vous poser. Si effectivement, vous bandez « mou » après une soirée de beuverie, il semble que ce soit plus votre consommation d’alcool qui gêne votre érection...

Facteurs psychologique, diabète, fatigue

Donc prenez en compte tout ce qui peut gêner raisonnablement votre érection : facteurs psychologiques, médicaux (maladies chroniques, hypertension artérielle, diabète, surpoids…), hygiène de vie, tabac, etc. Notons qu’un cancer de la prostate, ou plutôt la prostatectomie qui l’accompagne souvent, cause dans la plupart des cas des troubles érectiles.

L’âge est aussi un facteur naturel, qui peut induire une augmentation des troubles sexuels. On a moins de risque d'avoir un problème d'érection à 40 ans qu'à 60 ans. Mais pas seulement. Beaucoup d'autres facteurs peuvent gêner l'érection :

  • Une période de stress ou d'anxiété ;
  • Des difficultés professionnelles ;
  • Des problèmes au sein du couple ;
  • Au début d'une relation : la volonté de vouloir bien faire peut induire du stress et gêner l'érection ;
  • La fatigue ;
  • Le surpoids : l'obésité est connue pour alimenter plusieurs troubles sexuels, dont la dysfonction érectile. D'ailleurs, la graisse abdominale accumulée a tendance à transformer la testostérone en œstrogène, ce qui peut avoir tendance à donner l'impression de "verge enfouie".

Et globalement, tout ce qui peut gêner le désir sexuel (libido), le système neurologique (qui transmet l'information du cerveau vers le pénis, en passant par la colonne vertébrale), le système cardiovasculaire et l'équilibre hormonal, peut induire des problèmes d'érection.

Bander mou à 50 ans n'est pas systématique

Un homme de 50 ans qui s’est bien entretenu (pratique sportive régulière) et a une bonne hygiène de vie (alimentation, ne fume pas, consommation d’alcool modérée) a plus de chances d’avoir de bonnes érections qu’un homme de 20 ans, en surpoids, qui ne fait pas de sport, fume, etc.

Donc « bander mou » de temps en temps n’est pas forcément un problème, mais cela peut être l’indicateur que vous devez changer quelque chose dans votre mode de vie.

Pour autant, les troubles sexuels ont tendance à augmenter avec l'âge, notamment lors de l'andropause.

Un médecin sexologue pourra vous aider à comprendre cette diminution de la qualité de l'érection.

Que faire lorsqu'on bande mou ?

Pour bander dur, commencez par éviter tout ce qui peut nuire à vos artères.

Ça commence par l’alimentation : évitez une alimentation trop grasse ou trop sucrée, pratiquez une activité sportive régulière, évitez de consommer trop d’alcool (les effets à long terme sont toujours négatifs)…

Bref, réglez tout ce qui physiquement pourra gêner votre érection. Bien sûr, ça ne suffit pas tout le temps.

Si la qualité de votre érection a diminué suite à un événement de santé (diabète, maladie cardiovasculaire, etc), il est conseillé de consulter un médecin sexologue.

Si vous êtes jeune, des facteurs psychologiques sont peut-être en cause et devront aussi être résolus. De manière générale, on préconise de soigner les causes des problèmes d’érection, particulièrement lorsqu’on est jeune, avant d’envisager des traitements de l'érection.

Mais les deux peuvent être associés afin de rassurer un patient.

Dans tous les cas, une consultation est là aussi nécessaire, si une baisse de la qualité de votre érection est une source de difficulté ou de souffrance.

Bander mou : comment avoir une érection forte ?

Nous avons évoqué l’hygiène de vie, l’alimentation, et plusieurs bons gestes qui peuvent améliorer votre érection, mais aussi votre bien-être global !

Si vous bandez mou, le problème vient aussi peut être d’un manque de libido ou d’un problème dans le couple.

Si cette baisse de libido n’est pas en lien avec une cause directe, il faudra réfléchir à d’autres causes : interactions médicamenteuses, causes physiologiques, ou encore événement brutal (décès dans la famille, d’un proche, etc).

Plein de facteurs peuvent gêner la libido, et donc l’érection. Nous savons aussi que le stress ou l’anxiété aident rarement la sexualité, même si certains individus arrivent à évacuer leurs tensions par le sexe.

S’agissant des techniques pour avoir une meilleure érection, ou la maintenir, nous vous donnons quelques petites astuces.

L’utilisation d’un cockring

Si votre érection est bonne au début du rapport, mais qu’elle a tendance à retomber, vous pouvez essayer de poser un cockring à la base de votre pénis, au début de l’érection. Cela aura pour effet de bloquer la circulation sanguine et permettre de maintenir une érection. Cet anneau permet d’avoir une érection suffisante pour pratiquer une activité sexuelle satisfaisante.

Attention toutefois à ne pas le garder trop longtemps !

Gérer la pose du préservatif

C’est un moment délicat pour beaucoup d’hommes et l’érection peut retomber à cet instant. Plusieurs techniques peuvent vous aider à poser le préservatif sans perdre l'érection, comme :

  • Ouvrir votre préservatif à l’avance pour ne pas perdre de temps ;
  • Le garder à proximité ;
  • Le mettre au début du rapport et non juste avant la pénétration ;
  • Ne pas hésiter à demander à sa/son partenaire de le mettre à votre place.

Muscler ses muscles pelviens

En effet, renforcer son périnée est important aussi en sexualité ! En plus d’aider à mieux contrôler la survenance de l’orgasme, ses muscles aident aussi à renforcer le maintien de l’érection.

Les exercices de Kegel permettent d’obtenir de bons résultats pour travailler ces muscles.

Le questionnaire IIEF : un test de la fonction érectile

Il s'agit d'un questionnaire, l'Index International de la fonction Érectile (questionnaire IIEF). Il est conçu spécialement pour évaluer la fonction érectile et la qualité de l'érection selon plusieurs critères subjectifs.

Dans sa version courte (5 questions), ce questionnaire permet d'évaluer : 

  • La fréquence des érections, et si les érections sont suffisantes pour permettre la pénétration ;
  • La fréquence avec laquelle la pénétration a été possible ;
  • Mais aussi la fréquence avec laquelle le pénis a pu se maintenir en érection durant la pénétration ;
  • La satisfaction de la qualité de l'érection et la confiance dans la capacité à obtenir des érections.

En plus de ces critères, ce questionnaire permet d'évaluer la nature de la dysfonction érectile. S'agit-il d'une dysfonction érectile légère, modérée ou sévère ?

Peut-on utiliser des médicaments de l'érection pour ne plus bander mou ?

Il est tout à fait possible d’utiliser les médicaments de l’érection (comme du Viagra, du Cialis ou du Levitra) pour retrouver de bonnes érections, le temps de savoir la cause exacte de cette dysfonction.

Ces médicaments sont des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5). Ils permettent de détendre les vaisseaux sanguins et, ainsi, d’améliorer l’afflux sanguin vers la verge. Ils fonctionnent tous de la même manière, y compris le Tadalafil (Cialis générique) et le Sildénafil (Viagra générique).

Il faut savoir que la prescription des médicaments de l’érection peut permettre d’améliorer la vie sexuelle, et donc enlever un poids psychologique supplémentaire ; et qu’à terme, leur utilisation ne sera plus nécessaire.

L’érection étant variable selon les hommes et subjective, vous pouvez en discuter avec un médecin sexologue, afin de trouver la solution qui vous convient le mieux.

Rappelons que pour acheter du Viagra (ou autre), il est nécessaire d’avoir une ordonnance médicale. En cela, si vous trouvez du Viagra sans ordonnance ou du Cialis sans ordonnance sur internet, il s’agit très certainement de médicaments contrefaits, mauvais pour votre santé.

Pour résumer, les médicaments améliorent les érections, le temps de trouver une cause psychologique et/ou physiologique. Dans tous les cas, ils permettent de se rassurer et éviter des troubles psychologiques supplémentaires.

61% des hommes ont déjà eu des problèmes d'érection

Les problèmes d’érection sont le premier motif de consultation en sexologie, comme le rapportait le médecin sexologue Gilbert Bou Jaoudé dans une FAQ sexo.

C’est donc sans surprise qu’un sondage Ifop révélait que 61 % des hommes avaient déjà eu au moins une fois au cours de leur vie un problème d’érection. Chez 20 % d’entre eux, la difficulté résidait dans la rigidité de l’érection.

Consultez un sexologue pour améliorer votre érection

Vous avez quelques pistes pour améliorer la qualité de vos érections, et comprendre pourquoi « bander mou » n’est pas forcément le signe d'une dysfonction érectile.

La mécanique de l’érection est complexe et plein de facteurs peuvent la gêner. Résoudre les différents aspects négatifs de sa vie suffit parfois à retrouver une érection satisfaisante.

Mais si ce problème est persistant, et vous gêne depuis plusieurs mois, consultez un médecin sexologue pour trouver les meilleures solutions. Cela est d’autant plus recommandé si vous ressentez un poids lié à ce dysfonctionnement. Symbole de virilité, l’érection a une importance particulière aux yeux des hommes. Ainsi, une anxiété de performance peut s’installer, créant ainsi un cercle vicieux ; faire l’amour devient alors source d’angoisse, et ce sentiment va nourrir à son tour l’impuissance sexuelle.

Traitements, exercices, psychothérapies… Le traitement de la dysfonction érectile est le trouble sexuel qui se soigne le mieux. Même si les médicaments prescrits en première intention ne suffisent pas, il existe d’autres solutions telles que l’implant pénien (prothèses insérées dans les corps caverneux du pénis) ou les injections intra-caverneuses.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto