AccueilBlogSexualitéTesticule : définition et pathologies fréquentes

Testicule : définition et pathologies fréquentes

Testicule : définition et pathologies fréquentes

Les testicules sont des organes génitaux masculins. Ils jouent un rôle important dans la fertilité, mais fabriquent aussi la testostérone. Si l’on connaît bien le cancer des testicules, ces organes sont aussi sujets à d’autres pathologies, parfois méconnues. Que faire en cas de douleur au testicule ? Quelle est la taille normale des testicules ? On vous dit tout.

Quelle est la définition de testicule ?

Youtube Video

Les testicules sont des organes génitaux masculins. À ce titre, ils font pleinement partie de l’appareil reproducteur masculin.

L’anatomie des testicules est assez simple. Présents au nombre de deux, ces glandes sexuelles mâles se situent dans le scrotum (sorte de sac en peau très fine), à la base du pénis.

Les testicules abritent les tubules séminifères. Ce sont des tubes très fins en forme de pelote. C’est là que se passe la spermatogenèse (fabrication des spermatozoïdes). Entre les tubules séminifères, on trouve également les cellules qui produisent les hormones mâles (la testostérone) : ce sont les cellules de Leydig.

On retrouve également un épididyme sur la face supérieure et postérieure de chaque testicule. C’est dans cette partie que sont stockés les spermatozoïdes afin d’achever leur maturation, avant leur passage vers la prostate au moment de l’éjaculation.

Les testicules jouent donc un rôle important au sein du corps. Ils conditionnent la fertilité de l’homme et participent aussi à l’équilibre hormonal.

Est-ce grave d’avoir un gros testicule ?

grosse-testicule

Il est possible aussi d’avoir un testicule plus gros que l’autre, ou encore que la bourse ne soit pas tout à fait à la même hauteur. Cette légère asymétrie est normale et concerne de nombreux hommes. Ainsi, si vous avez un gros testicule, en comparaison du second, il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

Toutefois, si vous avez un testicule gonflé, c’est-à-dire qui est soudainement gros alors qu’il ne l’était pas avant, alors il vaut mieux demander un avis médical. Les causes de ce symptôme peuvent être diverses : hernie inguinale du testicule, hydrocèle testiculaire, tumeur du testicule, boule de graisse du testicule, grosseur du testicule liée à un traumatisme…

Associée à une douleur au testicule et à l’aine, cela peut être une torsion testiculaire. Une échographie testiculaire est alors nécessaire pour poser un diagnostic et intervenir au plus vite.

Quelle est la taille normale d’un testicule ?

Les testicules atteignent leur taille définitive à l’âge adulte. En moyenne, ils mesurent 2 cm à 3 cm de largeur, et 4 cm à 5 cm de longueur. Toutefois, la taille des testicules varie d’un homme à l’autre.

La taille des testicules varie aussi en fonction de la température (chaude ou froide) ou après les rapports sexuels. Cette variation réactionnelle de volume permet aux testicules d’assurer l'homéostasie.

Cela consiste à garder une température homogène dans les testicules, indispensable à la bonne fabrication des spermatozoïdes. En effet, la spermatogenèse est possible à une température de 35 degrés et toute élévation de celle-ci peut chambouler tout le processus.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Dans quels cas doit-on réaliser une ablation du testicule de l’homme ?

ablation-testicule

Globalement, le seul cas dans lequel une ablation du testicule est nécessaire est un cancer du testicule.

Le cancer du testicule touche surtout les hommes jeunes. S’il est peu fréquent, il est tout de même le premier cancer de l’homme avant 30 ans.

Du côté des symptômes du cancer du testicule, sachez que celui-ci n’entraîne pas de douleur. Il peut alors facilement passer inaperçu… Le principal symptôme est une augmentation du volume du testicule et une sensation de pesanteur.

Le cancer du testicule se soigne généralement très bien. Cela s’explique, entre autres, par le fait que les hommes les plus touchés sont jeunes et en forme. Ainsi, ils supportent mieux les traitements du cancer, qui sont parfois lourds.

En effet, le traitement de première intention est l’ablation totale du testicule cancéreux (on parle d’orchidectomie), et il s’accompagne parfois de radiothérapie et/ou de chimiothérapie.

L’ablation d’un testicule peut entraîner un problème d’érection, mais aussi une infertilité masculine ; c’est pourquoi la congélation du sperme est recommandée.

À noter : la réalisation d'un check up complet de santé est l'occasion parfaite pour réaliser une palpation des testicules, en prévention du cancer du testicule.

Qu’est-ce qu’une varice du testicule ?

varice-testicule

La varicocèle testiculaire est une dilatation des veines. Cela arrive le plus souvent du côté gauche. Le sang reflue et provoque une varice dans le testicule. Si cela n’est pas grave en soi, il est vrai que la varice réchauffe le testicule, ce qui peut perturber la spermatogenèse et provoquer une azoospermie.

On constate une augmentation du volume du testicule, une sensation de pesanteur et, parfois, une douleur dans le testicule gauche lorsqu’on reste trop longtemps debout. Le traitement de la varicocèle du testicule repose sur une radio-embolisation ou une ligature de la varice.

Que signifie un testicule qui gratte ?

testicule-qui-gratte

Bien souvent, un testicule qui gratte n’est pas un symptôme alarmant. Toutefois, il peut y avoir une cause infectieuse qui nécessite alors un traitement et une prise en charge médicale. Ainsi, des démangeaisons des testicules peuvent être liées à :

  • une hygiène intime insuffisante qui favorise la macération ;
  • des frottements répétés, liés au port de sous-vêtements trop serrés par exemple ;
  • un rasage scrotal ;
  • une mycose du testicule ou une mycose du pénis, liée à la prolifération d’un champignon dans la zone intime. On constate alors une irritation du testicule, une balanite et des boutons sur les testicules ;
  • une IST, comme l’herpès génital ou le papillomavirus (condylomes). L’homme peut alors constater des boutons blancs sur son testicule ;
  • une allergie au latex du préservatif ou aux produits lavants ;
  • la présence de morpions ou poux de pubis.

Comment se manifeste le psoriasis du testicule ?

Une maladie de peau comme le psoriasis, mais aussi l’eczéma ou le lichen plan, peut engendrer un prurit des testicules.

Le psoriasis génital, très fréquent chez les patients ayant déjà un psoriasis classique (coudes, genoux, cuir chevelu…), se manifeste par des démangeaisons et des sensations de brûlures au niveau des organes génitaux. Parfois, des petites plaies se forment, rendant douloureuse la pénétration.

Vous en savez désormais davantage sur les testicules. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un médecin sexologue en ligne sur Charles.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Consultez d’autres articles par catégories :

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto