AccueilBlogSexualitéInfertilité : symptômes, causes et traitements

Infertilité : symptômes, causes et traitements

Infertilité : symptômes, causes et traitements

Besoin de l'avis d'un médecin sexologue ?

Contrairement aux idées reçues, l’infertilité dans le couple n’est pas seulement du ressort de la femme. Les hommes sont aussi concernés. Selon des statistiques, dans plus de 30 % des cas, le problème vient de la fertilité de l’homme. Quelles sont les causes de l’infertilité masculine ? Quels sont ses symptômes et quelles sont les solutions disponibles pour la traiter ? On vous dit tout.

Quelle est la définition de l’infertilité ?

Youtube Video

L’infertilité correspond aux difficultés à procréer. En effet, le signe le plus répandu de l’infécondité de l’homme est l’absence de procréation au sein du couple. La suspicion d’un problème de fertilité apparaît quand les deux partenaires éprouvent des difficultés à concevoir après une année minimum de rapports sexuels réguliers et non protégés.

Néanmoins, on peut associer un taux de fécondité ou fertilité bas à d’autres manifestations cliniques. Il s’agit notamment de l’impuissance, de l’éjaculation précoce ou encore des troubles de l’éjaculation. Bien que ces facteurs ne soient pas nécessairement à la base de l’infertilité, ils peuvent amener le médecin à effectuer une investigation plus poussée.

En outre, certains symptômes peuvent se traduire par un déséquilibre endocrinien comme un défaut de pilosité ou une hypertrophie mammaire de l’homme (gynécomastie).

Avant de proposer une solution au patient pour son infertilité, le professionnel de la santé prescrit des tests dans le cadre d'un bilan de fertilité et un examen clinique. Il prend également en compte de nombreux facteurs tels que l’âge, le poids, la taille ainsi que la pression artérielle du patient. 

Le spermogramme fait partie des analyses que devra effectuer le patient à la suite d’une interview minutieuse avec le médecin. Le spermogramme en laboratoire permet de déterminer le nombre, la mobilité ainsi que la présence de potentielles anomalies au niveau des gamètes

Bon à savoir : le résultat du spermogramme est souvent complété d'une spermoculture (recherche de germes dans le sperme) et d'un spermocytogramme (analyse morphologique des spermatozoïdes).

Dans certains cas, le thérapeute peut prescrire d’autres examens comme le bilan hormonal, une biopsie des gonades ou encore une échographie des testicules.

Besoin de l'avis d'un médecin sexologue ?

  • Réservez votre rdv avec un médecin sexologue en moins de 24h et 7j/7 👨‍⚕️
  • Téléconsultez par téléphone, visio ou messages instantanés 📱
  • Seulement 35€ la consultation (au lieu de 80€ en moyenne en cabinet) 💸
  • Obtenez une ordonnance pour votre traitement en cas de besoin 📝
  • Faites-vous livrer via des pharmacies partenaires chez vous sous 48h et en toute discrétion 📦

Quand parle-t-on d’infertilité secondaire ?

infertilite-secondaire

Un homme peut tout à fait devenir infertile, voire stérile, alors même qu’il est déjà papa. On parle alors d’infertilité secondaire : l’homme ne parvient pas à engendrer une grossesse chez sa partenaire après 12 mois d’essais, bien qu’il ait déjà donné lieu à une ou plusieurs grossesses auparavant.

L’infertilité secondaire est bien souvent liée à l’âge. Avec les années qui passent, la fécondité de l’homme et de la femme décline. Ainsi, côté masculin, les chances de concevoir un enfant recule de 2 % chaque année, dès 25 ans. La qualité du sperme diminue, de même que la durée de vie des spermatozoïdes.

Alors, comment savoir si vous êtes stérile ? En cas de difficultés à concevoir, quel que soit votre âge, nous vous recommandons de consulter un médecin dans une clinique de fertilité. Vous pourrez alors réaliser un test de fertilité.

Une varicocèle peut-elle entraîner une infertilité ?

varicocele-infertilite

Pathologie caractérisée par une varice au niveau du cordon spermatique, la varicocèle touche 15 % des personnes de sexe masculin. Quand la dilatation de la veine est importante, elle peut entraver le bon développement et le fonctionnement du testicule

À ce jour, il n’existe pas d’études établissant avec précision le rapport entre la varicocèle et l’infertilité. Toutefois, certaines statistiques suggèrent que 35 % des hommes présentant une infécondité primaire souffrent d’une varicocèle.

Outre la varicocèle, l’infertilité chez l’homme peut être le résultat de nombreux facteurs.

Les autres causes de l’infertilité masculine

Un défaut de la production des spermatozoïdes par les testicules reste l’une des causes les plus répandues de l’infertilité masculine. Il peut s’agir entre autres de :

  • l’azoospermie qui désigne une absence totale de spermatozoïdes dans le sperme ;
  • l’asthénospermie qui indique un défaut de mobilité des gamètes ;
  • la tératospermie qui correspond à une quantité importante de spermatozoïdes à la morphologie anormale dans le sperme ;
  • l’oligospermie qui se traduit par un nombre de spermatozoïdes insuffisant dans l’éjaculat ;
  • la nécrozoospermie se caractérise par un nombre important de gamètes morts dans le liquide séminal ;
  • l’aspermie qui désigne l’absence de sperme expulsé lors de l’éjaculation.

Généralement, ces anomalies spermatiques sont dues à des complications congénitales comme la cryptorchidie dans le cas de l’azoospermie. Elles peuvent être aussi le résultat d’un traitement lourd (chimiothérapie, radiothérapie), des séquelles d’une maladie infantile (oreillons) ou d’une perturbation endocrinienne.

De même, certaines pathologies des organes génitaux, des troubles hormonaux ou une mauvaise hygiène de vie peuvent aussi engendrer des difficultés à procréer. Nous parlons ici de : 

  • l’orchite : inflammation de la gonade, l’orchite résulte d’une infection ou d’une maladie virale comme les oreillons.
  • l'épididymite : inflammation de l’épididyme généralement due à une infection sexuellement transmissible (comme la chlamydia ou la gonorrhée) ou à la présence d’une entérobactérie telle que l’Escherichia coli.
  • la cryptorchidie : encore connue sous le nom de « testicule non descendu », la cryptorchidie est un défaut congénital qui désigne un arrêt de la migration du testicule au cours de la croissance du fœtus.
  • l’éjaculation rétrograde : évacuation du sperme à l’intérieur de la vessie. Elle résulte bien souvent d’une intervention chirurgicale de la prostate ou de la vessie.
  • l’hypogonadisme : il désigne une insuffisance de la sécrétion des hormones FSH et LH (testostérone).

Besoin de l'avis d'un médecin sexologue ?

  • Réservez votre rdv avec un médecin sexologue en moins de 24h et 7j/7 👨‍⚕️
  • Téléconsultez par téléphone, visio ou messages instantanés 📱
  • Seulement 35€ la consultation (au lieu de 80€ en moyenne en cabinet) 💸
  • Obtenez une ordonnance pour votre traitement en cas de besoin 📝
  • Faites-vous livrer via des pharmacies partenaires chez vous sous 48h et en toute discrétion 📦

Que faire en cas d’infertilité inexpliquée ?

infertilite-inexpliquee

Il arrive que, malgré les nombreux examens, les médecins ne trouvent pas de cause à vos difficultés de procréation. Parfois, on part du postulat que l’infertilité est alors liée à des blocages psychologiques. Par ailleurs, des solutions naturelles peuvent être utilisées pour booster la fertilité.

Si cela peut être frustrant, sachez qu’en cas d’infertilité inexpliquée, les solutions sont sensiblement les mêmes que pour les cas d’infertilité dont on connaît la cause.

Puisqu’il n’est pas possible d’envisager un traitement de l'infertilité masculine médical ou chirurgical, le médecin du centre de fertilité propose une PMA (procréation médicalement assistée).

Le parcours d’aide médicale à la procréation repose sur :

  • une insémination artificielle ;
  • une FIV (fécondation in vitro) ;
  • ou une FIV avec ICSI (micro-injection intracytoplasmique).

Enfin, le couple peut tout à fait utiliser un don de sperme dans les cas d’infertilité les plus sévères, ou en cas de stérilité de l’homme.

Vous en savez désormais davantage sur l'infertilité. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un médecin sexologue en ligne sur Charles.

Consultez d’autres articles par catégories :

Médecins spécialisés
Pourquoi consulter sur Charles ?
  • RDV en moins de 24h et 7j/7
  • Avec des médecins sexologues
  • Par téléphone, message ou visio
4,5/5