AccueilBlogEjaculation précoceStop and go et éjaculation précoce : les limites de l’exercice

Stop and go et éjaculation précoce : les limites de l’exercice

Stop and go et éjaculation précoce : les limites de l’exercice

Si la technique du Stop and Go est une approche pour contrôler son plaisir et ralentir la survenance de l’éjaculation, elle possède certaines limites.

En effet, comme nous le verrons, si cette méthode peut aider à ralentir le rythme, il n’est pas si sûr que la satisfaction soit au rendez-vous – particulièrement pour le partenaire.

Car « s’arrêter pour repartir » présente des avantages comme des inconvénients. Surtout quand on sait que le plaisir féminin peut retomber à tout moment…

Nous vous proposons une manière alternative d’exercer cette technique, et comment la dépasser. Pour davantage de conseils, vous pouvez réaliser une consultation en sexologie.

Éjaculation précoce : définition

Pourtant tabou, l’éjaculation précoce est le trouble de l’éjaculation le plus fréquent. Il concerne environ 20 % à 30 % des hommes à un moment ou l’autre de leur vie.

L’éjaculation précoce se caractérise par une éjaculation qui arrive trop tôt, à tel point que cela en devient frustrant et gênant pour l’homme qui en souffre. Ses relations sexuelles et sa vie sexuelle ne sont plus satisfaisantes et une souffrance psychologique se développe alors. Parfois, l’éjaculation survient avant d’avoir pénétré le vagin.

L’éjaculation précoce doit se produire à tous les rapports sexuels, ou presque, depuis au moins 3 mois. Ce sont ces notions de persistance et de souffrance personnelle qui caractérisent le problème d’éjaculation. En effet, il est tout à fait normal de jouir trop vite de temps en temps. Cela ne signifie pas que l’homme est éjaculateur précoce pour autant. Ce sont les aléas de la vie, et notamment le stress, qui ont ces effets sur la sexualité.

Toutefois, si vous êtes bel et bien un homme précoce, ne paniquez pas. Cela se soigne, et même très bien. Dédramatisez la situation avant que votre libido n’en soit affectée. Il existe de nombreuses solutions physiques, comportementales ou pharmacologiques : médicaments, sexothérapie, exercices…

Youtube Video

Comment faire le Stop and Go ?

La technique du Stop and go est une sorte de “stop éjaculation”. Le principe de cette technique est assez simple. Il se base sur la connaissance réflexe que nous avons de l’éjaculation.

Comment fonctionne l’éjaculation masculine ?

Lors de l’orgasme, les muscles du périnée se contractent, et lorsqu’on dépasse un certain seuil (qu’on appelle aussi « le point de non retour »), l’expulsion du sperme va survenir inévitablement.

La technique du Stop and go consiste donc à savoir localiser cette « zone rouge » du point de non retour, afin de prévenir ce moment et ralentir le rythme. En fait, il s’agit de contrôler son excitation, et de la faire redescendre avant un orgasme trop rapide.

L’homme doit donc sentir cette phase réflexe de l’éjaculation et stopper le mouvement de va-et-vient : lorsque l’excitation sexuelle est suffisamment redescendue, on peut reprendre les mouvements (qui ne sont d’ailleurs pas forcément la pénétration).

D’où l’expression Stop and Go : s’arrêter avant de repartir.

Bon à savoir : le point de non-retour peut aussi être repéré lors de sessions de masturbation exploratoire. La masturbation masculine est un bon moyen d’apprendre à connaître son corps et son fonctionnement. C’est de cette façon que vous pourrez apprendre à contrôler votre réflexe éjaculatoire.

Youtube Video

Est-ce que Stop and Go fonctionne ?

Cette technique possède au moins 2 inconvénients.

D’abord, elle n’apprend pas à maîtriser les muscles de l’éjaculation : elle n’est pas axée sur le contrôle musculaire, mais uniquement sur le relâchement.

S’arrêter pour repartir, certes, peut aider à ralentir la jouissance, mais ce n’est pas vraiment de la maîtrise. C’est plus une pause, car on sait que l’éjaculation est proche et qu’on ne peut pas faire autrement que s’arrêter, pour empêcher l’orgasme.

Bon, ça peut marcher avec certains hommes. OK.

2ème inconvénient : cela casse le naturel d’une relation sexuelle. Si le partenaire est une femme, voir son homme d’un seul coup s’arrêter risque de faire retomber l’excitation. Et même si l’activité sexuelle se poursuit par la suite, ce ne sera pas forcément génial pour les deux partenaires.

En fait, le Stop and Go contourne un peu le problème. D’un point de vue de la satisfaction sexuelle, il y a peu de chances que les partenaires s’amusent, même si le rapport dure un peu plus longtemps.

Comment améliorer cette technique ?

Cette technique peut être mieux utilisée si l’homme qui fait des « pauses » est entièrement focalisé sur son partenaire. C’est-à-dire que s’il s’arrête dans ses mouvements pour retarder l’éjaculation, il ne doit surtout pas rester à ne rien faire et « attendre que ça passe » !

Si le partenaire est averti, il sera moins surpris. Mais ça n’empêchera pas que son niveau d’excitation retombe. Et s’il n’est pas averti et que vous restez là à attendre, non seulement l’excitation retombe, mais il sera encore plus difficile de la faire revenir…

Donc, si vous faites une pause, continuez votre rapport autrement que par la pénétration et occupez-vous de votre partenaire : retour aux préliminaires, sexe oral, caresses, sextoysFaire l’amour ne se résume pas à la pénétration vaginale. Ce moment ne doit en fait pas être perçu comme une pause, mais comme une continuité du rapport, dans lequel du plaisir sexuel peut aussi être ressenti !

Cette stimulation différente décentrera peut-être votre excitation ailleurs que sur vos organes génitaux, et vous pourrez reprendre après.

Petite remarque : pensez à autre chose (ou à quelque chose qui ne vous attire pas) pour faire baisser votre excitation est également une mauvaise option… Vous risquez juste d’avoir une érection qui retombe pendant l’acte ou de passer un mauvais moment !

Youtube Video

Comment dépasser le Stop and Go ?

Plusieurs approches psycho-comportementales ou médicamenteuses permettent de meilleurs résultats à long terme sur la question de l’éjaculation précoce ou éjaculation prématurée. Et surtout, de prendre davantage de plaisir soi-même, avec son partenaire.

Les solutions médicamenteuses

L’un des principaux traitements de l’éjaculation rapide est le Priligy. Il s’agit d’un inhibiteur de la recapture de la sérotonine. Autrement dit, c’est un antidépresseur, comme la Paroxétine par exemple. La particularité de la Dapoxétine, le principe actif du Priligy, est qu’il est si vite absorbé par le corps qu’il n’a pas d’effet psychotrope. Il permet simplement de retarder l’éjaculation.

Ce médicament en comprimés se prend 1 heure avant le rapport sexuel afin de faire durer le plaisir. Il se trouve en pharmacie, sur ordonnance uniquement pour éviter les effets secondaires et contre-indications. Il coûte environ 60 euros la boîte de 3 comprimés, non remboursés par la sécurité sociale.

L’autre médicament pour retarder l'éjaculation est le Fortacin. Il s'agit d’une crème en spray qui s’applique directement sur le gland et la verge, 10 minutes avant l’acte sexuel. Elle permet de réduire la sensibilité du pénis et, donc, de remédier à l’éjaculation précoce. Ainsi, cet anesthésique local est particulièrement adapté aux hommes souffrant d’une hypersensibilité du gland.

Ce produit se trouve en pharmacie, sans ordonnance. Toutefois, nous vous recommandons de vous le faire prescrire par un médecin qui connaît vos antécédents et vos données personnelles. Ce gel retardant coûte environ 60 euros le flacon ; ce sont les pharmaciens qui fixent librement son prix.

Les médecins sexologues préconisent d’associer la prise de médicaments avec une thérapie afin d’obtenir les meilleurs résultats. Le traitement pharmacologique permet de reprendre vite confiance en soi, tandis que la thérapie traite les causes profondes du problème. D’ailleurs, ce sont souvent des facteurs psychologiques qui sont à l’origine de l’éjaculation précoce : stress, anxiété de performance, addiction au porno, manque de confiance en soi, etc.

Youtube Video

Le programme TIME

S’agissant des méthodes basées sur la dimension physiologique et physique, il existe aujourd’hui le programme TIME, destiné aux éjaculateurs précoces.

Cette thérapie intensive propose des exercices physiques et mentaux à réaliser tous les jours (en lien avec une équipe de coachs) et permet de réels résultats à long terme en développant les différents mécanismes de l’éjaculation.

Ce n’est donc pas seulement une approche psychologique, physique ou médicamenteuse : elle regroupe globalement tous les moyens de prendre le contrôle de son plaisir et retarder le moment de l’éjaculation.

Par exemple, là où le Stop and Go fait défaut, le programme TIME apprend à renforcer son périnée (muscle pc, situé entre les testicules et l’anus), et donc mieux gérer l’imminence de l’éjaculation. Pour ce faire, vous pouvez aussi réaliser les exercices de Kegel pour homme, qui permettent aussi d’éjaculer bien moins vite.

Au fil du temps, l’objectif est de pouvoir continuer un rapport sans devoir s’arrêter, et donc sans faire retomber l’excitation.

Ce qu'il faut retenir sur le stop and go

Nous espérons vous avoir donné des pistes pour améliorer la technique du Stop and Go.

Gardez à l’esprit qu’il existe des méthodes globales qui permettent aujourd’hui de travailler les différents aspects de l’éjaculation : psychologiques et physiques.

Vous pouvez consulter un médecin sexologue afin de déterminer au mieux l’approche qui vous convient. En effet, il pourra trouver la cause de vos maux (problème de prostate comme une prostatite, problème de thyroïde, etc).

À noter : il existe aussi des préservatifs retardants qui permettent d’éjaculer moins vite. Ils sont conçus avec une surépaisseur au niveau du gland ou avec une noisette de benzocaïne dans le réservoir.

Problème d'éjaculation précoce ? Consultez en ligne un médecin sexologue.

Consultation par téléphone, vidéo ou message avec un médecin sexologue.

Délivrance d'un programme d'exercices complets et d'une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto