Comment fonctionne le plaisir féminin ?

Comment fonctionne le plaisir féminin ?

L’orgasme féminin alimente les mystères et les fantasmes. Beaucoup de choses nous échappent encore sur ce plaisir. Plus complexe que l’orgasme masculin, une femme peut jouir de nombreuses façons et plusieurs fois lors d’un même rapport.

S’il n’existe pas de « recette miracle », quels facteurs jouent un rôle important dans l’orgasme féminin ?


Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Comment bien stimuler une femme ?

Messieurs ou mesdames, n’oubliez pas que c’est le cerveau qui traite les informations liées au plaisir ; ne sous-estimez pas les stimulations visuelles (la nudité est souvent une source d’excitation), les stimulations auditives (la voix du partenaire est une source de plaisir) et les stimulations olfactives (l’odorat joue un rôle important dans l ‘attirance sexuelle).

L’orgasme féminin peut avoir diverses formes : clitoridien, anal, mixte, psychologique… De nombreuses zones érogènes jouent un rôle dans la jouissance féminine ; ces zones ne sont pas toutes physiques !

Parler uniquement d’orgasme vaginal est dépassé. Nous savons que l’orgasme féminin est plus complexe et plus étroitement lié au clitoris.

Par exemple, lors d’un orgasme que l’on juge à tort de vaginal, il faut en fait comprendre qu’il résulte de stimulations clitoridiennes, lors de la pénétration, qui se propagent ensuite dans le vagin…

Il existerait même deux sortes d’orgasme clitoridien, un externe et un interne.

Rappelez-vous qu’il existe un lien fort entre les stimulations physiques et les stimulations psychologiques.

Comment avoir un orgasme vaginal ?

Il n’y a pas plus vieux cliché entre le plaisir et la pénétration : non, la pénétration n’est pas forcément agréable et non, elle n’est pas indispensable pour mener une femme à l’orgasme.

Tout dépend de l’envie de votre partenaire, de ses attentes, de sa physiologie, de la manière dont vous faites l’amour…

Et concernant l'orgasme vaginal, il semblerait que ce soit en fait un orgasme clitoridien qui se propage à l'intérieur du vagin ! Le pénis, pendant la pénétration, viendrait stimuler le point G ou le clitoris, qui prend aussi ses racines profondément...

Le point G étant par ailleurs à l'entrée du vagin (3 ou 4cm), la taille du pénis importe peu dans l'orgasme féminin.

Un orgasme est atteint à deux : faites plaisir à votre partenaire avant de penser au vôtre. Gardez à l’esprit que l’homme jouit presque systématiquement lors d’un rapport sexuel, ce qui n’est pas le cas de la femme.

La taille du sexe n’est pas non plus un facteur prédominant pour l’orgasme féminin. En réalité, il n’existe aucun lien entre plaisir féminin et taille du sexe.

Être à l’écoute des désirs de sa partenaire

Le dialogue est important, lors d’un échange ou à un autre moment. Ciblez les désirs de votre partenaire, ce qui l’excite, ce qu’elle n’aime pas… Vous devez apprendre à lui faire plaisir.

Lors d’un rapport sexuel, soyez attentif à ses réactions et n’hésitez pas à dialoguer.

Encore une fois, le facteur psychologique est très important dans l’orgasme féminin (tout comme pour l’orgasme masculin).

Soyez doux si une femme réclame de la tendresse, soyez plus sauvage si elle réclame plus de bestialité !

Vous devinerez ses attentes en l’observant et en étant à l’écoute.

Le rôle des deux partenaires dans l’orgasme féminin

Ce n’est pas l’homme (dans un échange hétérosexuel) qui a forcément toutes les clés en main pour faire jouir sa partenaire. Le rôle de la femme est très important aussi.

Elle doit savoir dire ce qu’elle aime ou n’aime pas, connaître son corps, favoriser certaines positions… La femme doit aussi s’adapter physiquement pour atteindre l’orgasme.

On doit pouvoir « s’abandonner » à l’autre pour atteindre l’orgasme ; il faut donc être en bonne condition, éviter le stress ou l’anxiété, ne pas être focalisé.e sur l’orgasme, au risque de le retarder ou de le rendre inaccessible. Etre compréhensif avec son partenaire, dans les deux sens.

On peut prendre énormément de plaisir sans avoir d’orgasme ; penser trop à l’orgasme risque par contre de rendre vos sensations moins agréables.

De manière générale, une femme doit penser à son propre désir !

Entretenir le désir et les nouvelles pratiques

Vous l’avez compris, le facteur psychologique est important, que ce soit dans l’orgasme féminin ou dans l’orgasme masculin. Entretenez le désir dans votre vie de couple.

Cela peut passer par de nouvelles pratiques sexuelles, mais pas seulement ; changez également vos habitudes dans la vie de tous les jours afin de surprendre votre partenaire.

Il suffit parfois de petits gestes, d’attentions, pour susciter du désir chez son partenaire. Et le désir sexuel ne naît pas uniquement lors d’un rapport ; les attitudes, les gestes de tous les jours peuvent avoir leur importance pour la libido.

Votre partenaire doit vous désirer autant que le premier jour ; vous devez lui montrer continuellement que vous êtes imprévisible.

Ne laissez pas la monotonie ou l’ennui gagner vos ébats sexuels et gardez à l’esprit que plus une femme a d’estime pour vous, plus elle sera propice à prendre du plaisir sexuellement.

L’importance des positions dans le plaisir féminin

Toutes les femmes n’aiment pas les mêmes pratiques ou les mêmes positions ; ne fondez donc pas tout vos espoirs pour faire jouir une femme sur une seule position.

En fonction des femmes, certaines positions auront plus de succès que d’autres. Là encore, être observateur et à l’écoute vous aidera à cerner les positions que votre partenaire apprécie.

N’hésitez pas non plus lors d’un échange à demander la position qu’elle souhaiterait ! Vous montrerez ainsi à votre partenaire que son plaisir est aussi important que le vôtre.

Ce sera même une source de satisfaction et de plaisir, chez certaines femmes, de savoir que son partenaire est à son écoute et recherche son plaisir.

Ne pas oublier de prendre du plaisir soi-même 

Parce qu’il est agréable et excitant de sentir que son partenaire prend du plaisir, pensez aussi à vous !

Parfois, le simple fait de faire jouir un homme suffit à une femme pour atteindre l’orgasme.

Et puis certaines femmes aiment également être dirigées et se sentir « la chose » de leur partenaire. Il peut être excitant de s’abandonner complètement à l’autre.

Toutes les femmes ne réclament pas de la tendresse. Encore une fois, il faut pouvoir s’adapter à chaque partenaire, en n’oubliant pas son propre plaisir.

Pour approfondir ces questions autour de l’orgasme féminin, vous pouvez consulter ce livre d’Elisa Brune.

Consultez immédiatement un médecin sexologue sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d'un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l'ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l'attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)

Consultez un médecin et commandez votre traitement depuis une pharmacie dès maintenant sur Charles.co

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance d’une ordonnance et livraison de médicaments à domicile depuis une pharmacie française.

Article précédent
Fracture du pénis