AccueilBlogSexualitéMasturbation homme : techniques et fréquence

Masturbation homme : techniques et fréquence

Masturbation homme : techniques et fréquence

La masturbation chez l’homme est une pratique sexuelle très appréciée. Facile et rapide, elle permet de vivre pleinement sa libido. Toutefois, une masturbation excessive peut parfois traduire une addiction au sexe, bien qu’il n’y a pas de fréquence standard. Alors, quelles sont les techniques de masturbation ? On vous explique.

Qu’est-ce que la masturbation chez l’homme ?

masturbation-homme-cest-quoi

La masturbation consiste à se donner du plaisir seul, via une stimulation manuelle du pénis. Elle concerne tous les individus, de tous les âges. Et surtout, elle n’est pas réservée aux personnes célibataires ; la plupart des personnes avec des partenaires réguliers se masturbent tout au long de leur vie d’adulte.

La masturbation est une forme de sexe qui ne comporte aucun risque ! On ne peut ni attraper une IST ni encourir le risque d’une grossesse non planifiée. Attention toutefois, cela est vrai dans le cas d’une masturbation en solitaire, et non lorsqu’elle est partagée lors d’un rapport sexuel entre deux personnes ou plus (lors d’un plan à 3 par exemple).

La masturbation est donc un comportement sexuel « normal » (on l’observe à tous les âges, de l’enfance, l’adolescence à l’âge adulte), mais certaines personnes se sentent encore (à tort) honteuses ou gênées d’en parler ou d’admettre cette pratique.

Notamment car des tabous perdurent autour de cet acte (par exemple que la masturbation serait nocive ou provoquerait des problèmes sexuels, etc.). Or, il n’en est rien ! La masturbation présente même de nombreux avantages.

Par exemple, la masturbation (et l’orgasme) combat le stress et l’anxiété, améliore l’estime de soi, permet de découvrir son corps, ses limites, ce que l’on aime, et a l’avantage de remédier aux différents degrés de libido dans le couple. Et cela n’a rien à voir avec une absence de désir envers sa ou son partenaire : simplement, parfois, on n’a pas la même libido au même instant (baisse de libido). Et c’est normal !

Il est même prouvé scientifiquement qu'une femme qui pratique la masturbation féminine se connaît mieux physiquement et a moins de difficultés à atteindre l'orgasme qu'une femme qui ne s'explore pas... Que des bénéfices donc, même pour le couple !

Quelles sont les techniques de masturbation chez l’homme ?

techniques-masturbation-homme

Alors, comment se masturber pour prendre un maximum de plaisir ? Eh bien, cela dépend de chacun, en fonction des goûts et des envies. L’idéal est de tester plusieurs techniques pour savoir laquelle vous convient le mieux. En voici 4 : 

  1. La technique la plus commune et la plus simple : utiliser sa main. Cela consiste à envelopper votre pénis avec votre main, puis à faire des mouvements d’avant en arrière. Cette technique permet de varier la pression et la vitesse très facilement jusqu’à l’expulsion du sperme. Vous pouvez également former un anneau avec votre pouce et votre index pour expérimenter des sensations différentes.
  2. Le masturbateur ou la vaginette. Ce sextoy se présente sous forme de cylindre et reproduit la texture du vagin. L’idée est de mettre votre pénis à l’intérieur et d’effectuer un mouvement de va-et-vient. Vous pouvez également réaliser une vaginette maison.
  3. Utiliser un oreiller. Cette technique consiste à chevaucher un oreiller et mimer un rapport sexuel. Ainsi, les frottements du tissu sur votre pénis feront monter l’excitation sexuelle jusqu’à la décharge du liquide séminal.
  4. Se masturber sous la douche. Cette technique peut être utile si vous avez constamment peur d’être surpris. Le cadre intime de la douche se prête bien à la pratique de la masturbation. Par ailleurs, le savon peut servir de lubrifiant.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Comment pratiquer la masturbation anale chez l’homme ?

masturbation-anale-homme

La masturbation anale est bien moins pratiquée que la masturbation pénienne. Pourtant, elle est tout aussi agréable, si ce n’est encore plus ! En effet, l’orgasme prostatique (orgasme anal) est connu pour être particulièrement intense et profond. On lui associe d’ailleurs le fameux point G masculin.

La masturbation anale consiste à stimuler l’anus et la prostate à la recherche de plaisir sexuel. Vous pouvez donc réaliser un massage prostatique, en y allant étape par étape

Commencez par vous détendre, puis masser votre anus. Lorsque vous vous sentez prêt, insérez une phalange dans votre rectum. Continuez la pénétration petit à petit, il est très important d’y aller doucement. Par ailleurs, vous pouvez aussi utiliser un plug anal.

La masturbation anale, comme la sodomie, n’est pas réservée aux hommes ayant des rapports avec des hommes. Les hétérosexuels peuvent aussi s’adonner à cette pratique, rien ne les en empêche ! Une séance de masturbation en couple est propice à ce type de découverte.

Quelle est la bonne fréquence de masturbation chez l’homme ?

Youtube Video

C’est une considération assez commune, notamment chez les plus jeunes, mais la fréquence de la masturbation n’a pas de réelle importance. C’est-à-dire qu’il n’y a pas une fréquence « normale » de la masturbation et qu’il n’est pas vraiment possible de trop se masturber.

On peut tout autant se masturber plusieurs fois par jour, semaine ou mois, que ne pas se masturber du tout.

La fréquence de la masturbation n’est donc pas un problème, sauf si elle est liée à un trouble obsessionnel compulsif (comme une addiction) où la même activité doit être répétée encore et encore par besoin.

Néanmoins, plusieurs signes peuvent vous amener à penser que vous êtes accro à la masturbation ou addict au porno.

Par exemple :

  • Lorsqu’on ne peut pas s’en passer, comme par besoin ou par réflexe.
  • Si le fait de ne pas pouvoir se masturber est une source de mal-être.
  • Si un sentiment de honte ou de culpabilité accompagne la masturbation.

Dans ces situations, nous vous encourageons à en parler à un sexologue pour faire le point et savoir comment arrêter la masturbation, ou tout du moins retrouver un rapport sain avec cette pratique.

Enfin, une masturbation excessive peut entraîner une éjaculation faible, qui manque de force ou une petite éjaculation. Même si cela n'a aucune incidence sur la santé, il est intéressant de le savoir. Il se peut que dans certains cas, vous fassiez face à une masturbation sans éjaculation. En revanche, la masturbation ne favorise pas l’éjaculation précoce.

Vous en savez désormais davantage sur la masturbation chez l’homme. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un médecin sexologue en ligne sur Charles.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Consultez d’autres articles par catégories :

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto