AccueilBlogEjaculation précoceComment éjaculer moins vite ?

Comment éjaculer moins vite ?

Comment éjaculer moins vite ?

Éjaculer moins vite, c’est possible ! On a souvent pensé que l’éjaculation précoce (ou rapide) n’était due qu’à des facteurs psychologiques (anxiété, stress, dépression, etc.). Pourtant, nous savons aujourd’hui que l’éjaculation est un réflexe et que les muscles du périnée conditionnent sa survenue. En fait, on pourrait dire que l’éjaculation se produit normalement lorsque l'excitation est à son paroxysme. Mais l'excitation sexuelle répond aussi à des facteurs physiques ; ce qui explique que les thérapies à ce jour sont autant comportementales que psychologiques.

On fait le point avec vous sur les différentes méthodes pour éjaculer moins vite.

C’est quoi, l’éjaculation précoce ?

Une éjaculation rapide se caractérise lorsque l’éjaculation survient de façon précoce, c’est-à-dire trop rapidement, et ce systématiquement. Lors des rapports sexuels, le patient est dans l'incapacité de retenir son éjaculation et la pénétration dure rarement plus d’une minute. En soit, cela n’est pas grave et n’a pas d’incidence sur la santé. Néanmoins, cela devient un trouble de l'éjaculation lorsque l’homme qui en souffre ressent un profond mal-être. Ainsi, les conséquences psychologiques de l’éjaculation précoce la définissent à part entière.

20 % à 30 % seraient concernés par l’éjaculation précoce. Il s’agit donc du problème d’éjaculation le plus fréquent. Mais comment éjaculer moins vite ?

Les différentes approches sexologiques pour éjaculer moins vite

Plusieurs approches ont été développées ces dernières années pour traiter l’éjaculation précoce. Certaines méthodes vont par exemple plutôt s’attarder sur le fonctionnement mental et psychologique de l’éjaculation masculine, afin d’aider à maîtriser l’excitation sexuelle.

D’autres méthodes vont cibler plutôt le fonctionnement physique, corporel, en particulier les muscles du périnée, pour apprendre à les utiliser de façon volontaire et non involontaire. D’autres approches reposent sur l’utilisation de traitements (comprimés, crèmes anesthésiantes à appliquer sur le gland du pénis) qui aident à retarder l’éjaculation.

L’importance d’un travail global pour traiter l’éjaculation précoce 

Des chercheurs ont voulu savoir quelle était la méthode la plus intéressante pour traiter l’éjaculation rapide. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il n’existe pas une méthode plus efficace qu’une autre : elles peuvent toutes être intéressantes en fonction de l’individu et de ses difficultés. 

Thérapie intensive de maîtrise de l'éjaculation. Maîtriser l'éjaculation précoce pour durer plus longtemps au lit. Methode conçue avec des sexologues

Comme le résume Gilbert Bou Jaoudé, médecin sexologue, “l’erreur a souvent été d’opposer les approches ou les traitements, alors qu’en les associant, on obtient bien souvent de meilleurs résultats.”.

Donc aujourd’hui, lors d’une thérapie en sexologie, les médecins recommandent souvent l’utilisation d’un traitement médicamenteux, notamment pour retrouver des sensations plus rapidement, afin de rendre le travail corporel et psychologique plus intéressant.

L’idée est de pouvoir avec le temps modifier ce réflexe éjaculatoire durablement.

L’importance d’être suivi par un sexologue 

C’est aussi pour toutes les raisons que nous avons évoquées, qu’un suivi avec un sexologue est intéressant. Il peut adapter à chaque étape du traitement, les méthodes utilisées à l’évolution du problème. 

Tout le monde ne répondra pas de la même manière au même traitement. Un sexologue pourra donc adapter les méthodes en fonction de ses patients.

Youtube Video

Comment éjaculer moins vite ? 

L’anxiété est souvent présentée comme la cause majeure de l’éjaculation précoce. Et c’est vrai que les hommes souffrant d’éjaculation précoce présentent fréquemment une nature plus anxieuse que la moyenne. 

En règle générale, l’hygiène de vie est un facteur déterminant, que ce soit en sexualité ou dans la vie de tous les jours. Parfois, il suffit simplement de réadapter ses habitudes. Dans le cas de l’éjaculation précoce, il s’agit d’un réflexe (involontaire donc) ; changer ce réflexe peut demander du temps et du travail.

Mais comme nous informe Gilbert Bou Jaoudé, "l’idéal est de combiner des traitements à base d’exercices, de techniques pour apprendre à maîtriser le réflexe éjaculatoire, en plus de traitements médicamenteux". L’association des différents traitements semble apporter de meilleurs résultats.

Faire du sport pour évacuer le stress ou l’anxiété

Il est difficile de savoir si c’est l’anxiété qui provoque l’éjaculation rapide ou si c’est l’éjaculation précoce qui provoque de l'anxiété. Et peut-être qu’il existe une autre problématique pouvant causer à la fois l'éjaculation précoce et l’anxiété. 

Dans tous les cas, il est possible d’évacuer l’anxiété de différentes manières, notamment à travers une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée, pratique sportive régulière, sommeil récupérateur, relaxation, etc.). 

Le yoga est par exemple une pratique intéressante pour apprendre à méditer tout en se renforçant musculairement. Mais tous les sports sont bons pour la santé ! Et vous remarquerez très rapidement les effets positifs d’une pratique sportive régulière.

Si malgré tout vous éprouvez des difficultés à chasser l’anxiété, une aide psychologique avec un psychologue/sexologue vous sera forcément bénéfique, quels que soient les troubles sexuels auxquels vous faites face.

Quelles sont les causes psychologiques de l’éjaculation précoce ?

L’hypothèse psychologique dans la survenue de l’éjaculation masculine est très forte. Par exemple, nous avons remarqué que l’éjaculation précoce peut survenir chez certains hommes en fonction : 

  • De la situation ou du contexte ; 
  • Du partenaire ;
  • Après certains évènements de vie : deuil, problèmes dans la vie de couple, etc.

Tous ces indices suggèrent donc le rôle du psychologique sur l’éjaculation précoce. Ici encore, il est possible de réaliser des exercices avec un sexologue. Cela permet de “rééduquer” son mental pour aborder l’acte sexuel sereinement et reprendre confiance en soi.

Des conseils du type “pense à autre chose lors du rapport” s’avèrent pourtant souvent inefficaces. Il ne suffit pas de se dire “je pense à autre chose” pour que cela fonctionne ; c’est même souvent l’inverse !

Donc, lors d’une sexothérapie, les exercices visant à travailler le mental - dans une perspective de mieux contrôler l’éjaculation - sont plutôt axés sur la méditation, la pleine conscience, prêter attention aux ressentis, aux émotions, aux sensations corporelles, sans chercher à les occulter.

Que faire en cas d’hypersensibilité du gland ?

Certains hommes semblent en effet avoir une hypersensibilité du gland, d’un point de vue neurologique. Cela expliquerait par exemple que l’éjaculation ne survienne pas lors des préliminaires, mais que des stimulations directes sur le gland lors de la pénétration accélère la survenue de l’éjaculation. 

La lubrification vaginale, la sensation de chaleur, peuvent aussi être des facteurs naturels favorisant une éjaculation rapide. D’ailleurs, d’un point de vue de la reproduction, l’éjaculation rapide était censée accentuer les chances de reproduction et donc de survie de l’espèce. 

Mais la sexualité étant à séparer de la reproduction, l’éjaculation précoce peut poser problème à certains hommes. Les traitements d’une hypersensibilité du gland reposent sur des crèmes (spray, gels…) anesthésiantes à appliquer localement sur le gland avant les relations sexuelles. Ils permettent d’amoindrir les effets de la stimulation de la verge et, ainsi, faire durer l’activité sexuelle.

Il existe un médicament de ce type vendu sans ordonnance : le Fortacin. Ce dernier va soigner au moment du rapport vos troubles de la sensibilité de la verge pour rendre votre gland moins sensible et prolonger votre rapport.

Le Priligy, un comprimé pour éjaculer moins vite 

Il existe un traitement pharmacologique lorsque l’éjaculation est trop rapide. Le Priligy, dont la substance active est la dapoxétine, est un médicament appartenant à la classe médicamenteuse des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS). Il s’agit en fait d’un médicament de la famille des antidépresseurs, dépourvu de son effet psychotrope. 

Le Priligy est fréquemment utilisé dans le cadre du traitement de l’éjaculation précoce.

En effet, des études récentes ont montré des différences biologiques, d’un point de vue des neurotransmetteurs et notamment de la sérotonine, entre les hommes qui éjaculent trop tôt et ceux qui n’éjaculent pas rapidement. 

Il semble donc avoir une cause biologique - voire génétique - dans l’éjaculation précoce.

Prendre son temps lors de la première pénétration 

Réaliser la première pénétration en “douceur” peut permettre au pénis, et particulièrement au gland, de s’habituer à un nouvel environnement, à la chaleur, à la lubrification, etc. En effet, nous savons que le gland est particulièrement sensible à tous ces paramètres. Pénétrer rapidement le vagin de sa partenaire peut alors amener à une éjaculation trop rapide.

Donc, prendre le temps de pénétrer doucement la première fois peut permettre de retarder l’éjaculation et faire durer le plaisir sexuel, plutôt que de devoir ralentir le rythme plus tard dans le rapport.

Renforcer les muscles du périnée 

Ces muscles sont impliqués dans la contraction et le relâchement du sphincter urinaire. Mais il semble également avoir un rôle dans la survenance de l’éjaculation ! En effet, ce sont les crispations et les contractions des muscles du périnée qui déclenchent l’éjaculation

Il est donc possible d’apprendre à relâcher ces muscles, afin de mieux contrôler son éjaculation. Les muscles du périnée sont facilement identifiables : ils sont responsables de l’évacuation ou de la retenue des urines. 

Il peut donc être intéressant d’apprendre à bien les relâcher au moment d’uriner ; cela permettra d’identifier les muscles responsables de l’éjaculation et de savoir les relâcher lors d’une relation sexuelle pour éjaculer moins vite.

D’autres exercices visent à renforcer le périnée. Les célèbres exercices de Kegel, pratiqués régulièrement, permettent de retarder l’éjaculation chez certains hommes. Ils peuvent aussi soigner la vessie hyperactive et l'incontinence urinaire.

À lire aussi : éjaculer sans érection, est-ce que c'est possible ?

Un programme pour éjaculer moins vite : TIME

Le programme TIME regroupe toutes les techniques mentales et physiques connues des sexologues pour apprendre à mieux maîtriser le réflexe éjaculatoire. Comme nous l’avons dit plus haut, l’association des différentes méthodes pour contrôler son éjaculation apporte de meilleurs résultats qu’une seule approche

C’est donc en travaillant le physique mais aussi le mental, le psychologique, que les traitements de l’éjaculation précoce s’avèrent les plus utiles. Les avantages du programme sont de pouvoir être accompagné pendant 90 jours, avec des exercices à réaliser chaque semaine. 

En effet, selon le médecin sexologue Gilbert Bou Jaoudé, “90 jours est la durée idéale pour désapprendre le réflexe éjaculatoire. L'éjaculation précoce étant généralement installée depuis longtemps, il est naturel qu’il faille un peu de travail pour corriger ce réflexe.".

Et d’ailleurs, la persévérance d’un patient est souvent la clé de la réussite dans le traitement de l’éjaculation précoce.

90 jours, donc, pour mieux maîtriser son excitation, renforcer les muscles de périnée, et à plus large échelle, apprendre des techniques mentales permettant d'éjaculer moins vite.

Différencier statistiques et réalité

Pourtant, comme nous l’affirme le médecin sexologue Gilbert Bou Jaoudé, “ce serait une immense erreur de penser que le temps idéal de pénétration dure 7 à 15 min ; et qu’il faut nécessairement double de temps avant. Les chiffres donnés par ces enquêtes sont des moyennes de statistiques : ce ne sont pas des normes, des règles à respecter.

Et c’est compréhensible, car parfois on peut rester des heures entières au lit, sans même avoir de pénétration, et simplement profiter des caresses ou autres. Et le rapport sera tout autant de qualité ! 

D’autres fois, un rapport sexuel très rapide (“quickie”) est aussi très jouissif ; les fois suivantes, on peut alterner les rythmes, les caresses, la pénétration, revenir à l’un ou l’autre, etc. Donc, faire l’amour ne peut pas obéir à des règles précises. Ne vous jugez pas par rapport à la durée moyenne d’un rapport sexuel ; seules votre satisfaction et celle de votre partenaire comptent.

La spontanéité a par exemple plus d'importance que la durée de la relation sexuelle.

Youtube Video

Pourquoi consulter lorsqu’on souffre d’éjaculation précoce ?

L’éjaculation prématurée, comme les troubles de l’érection par exemple, sont souvent une source de gêne et de stress pour les hommes qui en souffrent. Encore tabou, ces sujets sont difficiles à aborder. Être précoce est associé, à tort, à un manque de virilité. L’éjaculateur précoce peut alors s’enfermer sur lui-même et dans une vie sexuelle qui ne le satisfait pas, provoquant souvent une baisse de libido.

Pourtant, comme nous l’avons vu, des solutions existent pour améliorer son contrôle de l’éjaculation. Jouir trop vite n’est pas une fatalité. Une consultation avec un médecin est alors nécessaire afin de mettre en place une sexothérapie ou tout autre protocole de soin qui permettra d'éjaculer moins vite et de remédier à ce trouble de la sexualité masculine.

Ce qu’il faut retenir pour éjaculer moins vite

Beaucoup de méthodes ou de produits sont vendus sur internet pour améliorer les fonctions sexuelles, et particulièrement l’éjaculation précoce. Pourtant, peu de ces méthodes ont réellement fait leurs preuves. 

Différentes techniques comportementales existent pour durer plus longtemps au lit et éjaculer moins vite. On retrouve la technique du squeeze (appuyer sur le gland du pénis au moment de l'imminence de l’éjaculation), la technique du stop and go (stopper les va-et-vient juste avant le point de non-retour afin de faire redescendre le niveau d’excitation), l’utilisation d’un préservatif à effet retardant, etc. Pendant longtemps, ces techniques ont misé sur certains aspects physiques en oubliant la partie psychologique de l’éjaculation. Aujourd’hui, les sexologues recommandent plutôt une approche pluridisciplinaire dans le traitement de l’éjaculation précoce.

Pour des conseils personnalisés et/ou un traitement à propos de difficultés sexuelles, rapprochez vous d’un médecin sexologue. Prendre soin de votre santé sexuelle est très important pour votre bien-être.

Apprenez à durer plus longtemps au lit avec l'aide d'un médecin sexologue

Télé-consultation depuis chez vous avec un médecin sexologue.

Recevez un programme d'exercices et une ordonnance si nécessaire.

Sources

  • Stanley E Althof, Chris G McMahon, Marcel D Waldinger, Ege Can Serefoglu, Alan W Shindel, P Ganesan Adaikan, Edgardo Becher, John Dean, Francois Giuliano, Wayne J G Hellstrom, Annamaria Giraldi, Sidney Glina, Luca Incrocci, Emmanuele Jannini, Marita McCabe, Sharon Parish, David Rowland, R Taylor Segraves, Ira Sharlip, Luiz Otavio Torres, "An Update of the International Society of Sexual Medicine's Guidelines for the Diagnosis and Treatment of Premature Ejaculation (PE)", National Library of Medicine, 2014. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24848686/
Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto