AccueilBlogEjaculation précoceHypersensibilité du gland : comment soigner son éjaculation précoce ?

Hypersensibilité du gland : comment soigner son éjaculation précoce ?

Hypersensibilité du gland : comment soigner son éjaculation précoce ?

Même si nous ne connaissons pas tout à fait les causes de l’éjaculation précoce (elles varient d’un individu à l’autre), il est possible d’agir sur son excitation sexuelle, ses sensations, et donc sur l’éjaculation. Et une hypersensibilité du gland est l’une des causes possibles, parmi d’autres, de l’éjaculation précoce.

Depuis l’arrivée des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) et les divers traitements topiques, l’éjaculation précoce fait partie des troubles sexuels qui aujourd’hui se soignent bien.

Consultez un médecin sexologue pour davantage d'informations et une solution adaptée.

À lire aussi : tache rouge sur le gland, que faire ?

20 à 30 % des hommes concernés par l'éjaculation précoce

L’éjaculation précoce toucherait entre 20 et 30 % des hommes. Et 60 % des hommes souhaiteraient éjaculer plus tard. Il s’agit aussi du premier trouble sexuel chez l’homme de moins de 30 ans.

Ses causes sont multiples et variées : psychologiques, comportementales, neurobiologiques et génétiques.

Pour certains hommes précoces, la raison de cette éjaculation prématurée est un trouble de la sensibilité de la verge. Plus précisément, une hypersensibilité du gland. Cela signifie que le gland est si sensible que l’excitation monte très vite. S'ensuit une éjaculation trop rapide pour que l’activité sexuelle soit satisfaisante. L’homme n’est alors pas sexuellement épanoui ; un sentiment de frustration s’installe.

Le gland peut être de sensibilité normale au repos et en érection être hypersensible.

Le traitement de l’éjaculation précoce

Si les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS) ont révolutionné le traitement de l’éjaculation précoce, il n’en reste pas moins que les approches sexocorporelles sont plus que jamais d’actualité.

Vous trouverez d’ailleurs une thérapie intensive (alliant exercices mentaux et physiques) destinée aux hommes souffrant d’éjaculation rapide : le programme TIME.

Si ce programme doit permettre aux hommes de reprendre le contrôle de l’éjaculation, il n’en reste pas moins que les traitements sont aussi efficaces pour traiter une forte sensibilité du gland.

La question qui se pose est de savoir ce qui sera le mieux à long terme pour soigner l’éjaculation précoce ; les différentes approches doivent donc travailler ensemble, et non s’opposer inutilement.

Le médicament pour diminuer l'hypersensibilité du gland

L’hypersensibilité du gland – qui est donc l’une des causes physiques possibles de l’éjaculation précoce – peut se soigner de plusieurs façons. La première méthode est la plus répandue : les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS).

C’était à l’origine le traitement contre la dépression, mais on s’est rendu compte qu’il retardait aussi l’éjaculation. Parmi ces antidépresseurs, on retrouve : la Paroxétine, la Clomipramine, la Sertraline ou encore la Fluoxétine.

Si les effets se font sentir après une semaine, ils peuvent cependant diminuer au bout de 6 à 12 mois. On recommande généralement la prise d’une dose journalière, ou à la demande 4 heures avant l’acte sexuel.

Toutefois, les éjaculateurs précoces de longue date estiment la prise quotidienne plus efficace, car elle laisse plus de place à la spontanéité du rapport sexuel.

Depuis, un nouvel ISRS a vu le jour : la Dapoxétine (Priligy). Son délai d’action est particulièrement court et à l’avantage de ne pas avoir les effets antidépresseurs. Ainsi, les éjaculations sont retardées sans pour autant diminuer le désir sexuel ou influencer la fonction érectile.

Comment se procurer de la Dapoxétine ?

Le Priligy est un médicament soumis à prescription médicale. En cela, vous devez consulter un médecin sexologue au préalable afin d’obtenir une ordonnance. Vous pourrez ensuite récupérer votre traitement en pharmacie.

Le Priligy coûte en moyenne 60 euros la boîte de 3 comprimés. Ce prix peut varier selon le dosage (Priligy 30 mg ou Priligy 60 mg) et le conditionnement. Sachez également que ce sont les pharmaciens qui fixent librement le prix de ce médicament ; il est donc plus ou moins cher d’une officine à l’autre. Si votre médecin vous recommande une prise quotidienne, il peut être intéressant de comparer les prix et faire jouer la concurrence.

Enfin, nous vous conseillons d’être vigilant face aux sites en ligne qui proposent des médicaments à des prix dérisoires. Souvent, ce sont des sites frauduleux et les produits vendus sont des contrefaçons. En plus d’être sûrement inefficaces, ces médicaments sont surtout dangereux pour votre santé puisque la composition de ceux-ci est inconnue.

Hypersensibilité : la crème pour désensibiliser le gland

Une autre prise en charge est possible. C’est une solution médicamenteuse en traitement de l’éjaculation précoce : l’utilisation de gels retardants, de crèmes anesthésiantes ou de sprays, comme le Fortacin.

Le principe actif de ce médicament est la Lidocaïne, un anesthésique local, qui s’applique sur le pénis et le gland. Il se présente sous la forme de spray, de crème ou par injection. Son effet est de diminuer la sensibilité du pénis.

Ces traitements ont l’avantage de diminuer les sensations, sans pour autant diminuer le plaisir, l’excitation, ou la qualité de l’érection. Un spray à la lidocaïne s’applique par exemple 20 à 30 min avant une relation sexuelle, sur le corps du pénis et le gland. N’oubliez pas de rincer l’excédent de produit à l’eau tiède avant d’entamer le rapport, sous peine de désensibiliser le vagin de votre partenaire.

Le Fortacin se trouve en pharmacie. Une ordonnance médicale n’est pas obligatoire pour se procurer le traitement, bien que l’avis d’un médecin soit recommandé. En effet, qu’il s’agisse d’un traitement ISRS ou topique, une consultation médicale avec un médecin est indispensable pour évaluer les doses à prendre en fonction des effets secondaires ressentis.

On trouve le Fortacin au prix de 60 euros le flacon, en moyenne. Son prix est libre, ce sont donc les pharmaciens qui le fixent. Cela explique qu’il y ait une légère différence de tarif selon les pharmacies.

Enfin, précisons qu'appliquer du baume du tigre sur le gland pour le désensibiliser est une très mauvaise idée.

Les préservatifs retardants

Pour rendre vos relations sexuelles plus satisfaisantes, vous pouvez également porter des préservatifs retardants. Si vous êtes éjaculateur précoce et que votre gland est très sensible, ces préservatifs sont conçus spécialement pour vous.

Certains fonctionnent comme le Fortacin ; ils ont une noisette de Benzocaine, un anesthésique local, dans le réservoir. D’autres en revanche sont fabriqués avec une épaisseur supplémentaire au niveau du gland. Tout cela permet de réduire la stimulation au niveau du bout de la verge et donc de retarder l’expulsion du sperme lors de vos rapports sexuels.

Le préservatif s’enfile rapidement sur le sexe en érection, permettant ainsi de conserver la spontanéité du moment.

Très accessible, cette solution se trouve en grande surface ou sur internet. Elle coûte environ 8 à 10 euros la boîte de 10 préservatifs.

Hypersensibilité du gland : l’approche sexo-corporelle

Depuis quelques années, il existe des thérapies sexuelles, impliquant le corps. On parle souvent d’ « approche sexocorporelle ». Mais il a fallu attendre le programme TIME pour voir les choses réellement évoluer, et une thérapie complète, avec des exercices mentaux et physiques.

L’approche des thérapies sexocorporelles consiste à identifier les dysfonctions sexuelles ; par exemple, l’anxiété de la performance chez l’homme.

Ensuite, elle se base sur des lois physiques reconnues : l’utilisation de l’espace, l’anatomie musculaire et le rythme, propres à toutes pratiques sportives, comme les arts martiaux ou la danse.

Ces exercices et cette approche auront pour but de permettre à un patient de mieux gérer sa forte excitation sexuelle sur un plan physiologique, en ne séparant pas pour autant plaisir et jouissance. Ainsi, il est plus facile de retarder l’éjaculation.

Il faudra donc analyser les réactions physiologiques de l’excitation sexuelle et les facteurs psychologiques et émotionnels.

Une approche comme TIME permettra donc à un homme de contrôler son excitation, de la canaliser, tout en lâchant prise pour atteindre l’orgasme.

Ces 20 dernières années ont particulièrement démontré l’efficacité de ce genre de thérapie, tout en étant relativement courte (90 jours) et durable.

Bien choisir ses positions sexuelles

Si vous avez un gland sensible, il peut être intéressant d’adapter vos pratiques et habitudes sexuelles à votre situation. En cela, nous vous recommandons d’opter pour des positions qui permettent de durer plus longtemps. Avec la cuillère ou l’Andromaque par exemple, votre gland est moins stimulé, ce qui vous permet de freiner la montée du niveau d’excitation.

De même, il est important d’y aller petit à petit. Profitez des préliminaires, des regards et des caresses. Puis, lors de la première pénétration vaginale, faites un mouvement doux et lent. Le gland doit avoir le temps de s’acclimater au vagin, chaud et humide. Cette douceur vous permettra de faire durer le plaisir.

Se familiariser avec son périnée

Eh oui, le périnée ne se trouve pas seulement chez les femmes ! Les hommes aussi en ont un, et il joue un rôle important dans l’éjaculation masculine. Il est situé entre l’anus et les testicules.

En cela, vous pouvez pratiquer les exercices de Kegel pour renforcer votre périnée et le tonifier. Ce muscle est un véritable allié si vous souhaitez mieux gérer la survenue de votre éjaculation.

Bien connaître votre corps est indispensable pour mieux contrôler votre excitation et, par conséquent, votre éjaculation. Cela est rassurant et, ainsi, faire l’amour est bien moins anxiogène. C’est aussi comme cela que vous pourrez repérer votre point de non-retour (le moment où l’éjaculation va survenir) et réagir au bon moment.

Ce qu'il faut retenir sur l'hypersensibilité du gland

Nous avons exposé de manière simple les différents traitements de l’éjaculation rapide, en cas d’hypersensibilité du gland.

Rapprochez-vous d’un professionnel de la santé spécialisé en sexologie pour évaluer vos symptômes et choisir au mieux votre traitement pour diminuer la sensibilité du gland.

Qu’il s’agisse d’exercices à pratiquer (dans le cadre d’une thérapie comportementale et cognitive) ou d’un traitement médicamenteux, un médecin sera le plus à même de vous aider à trouver la meilleure solution.

Enfin, si votre gland sensible vous gêne, n'hésitez pas à consulter. Comme nous l’avons vu, des solutions existent alors ne laissez pas cela impacter votre sexualité. Être précoce au lit n’est pas une fatalité.

Bien qu’il s’agisse d’un sujet tabou, il est important d’ouvrir le dialogue pour conserver une vie sexuelle épanouie. Une baisse de libido et de confiance en soi peut découler de ces difficultés sexuelles.

La santé sexuelle est tout aussi important que la santé physique ; prenez-en soin.

Problème d'éjaculation précoce ? Consultez en ligne un médecin sexologue.

Consultation par téléphone, vidéo ou message avec un médecin sexologue.

Délivrance d'un programme d'exercices complets et d'une ordonnance si nécessaire.

Sources

  • Marc Wisard, Nicole Audette, « Ejaculation précoce : traitement médicamenteux ou approche sexologique ? », Rev Med Suisse 2008; volume 4. 780-784.
Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto