Comment faire l’amour sans pénétration ?

Comment faire l’amour sans pénétration ?

Chez beaucoup d’hommes, avoir un rapport sexuel sans pénétration est vécu comme un rapport sexuel incomplet ! Gilbert Bou Jaoudé, médecin sexologue, précise :

J’entends souvent en consultation des hommes me dire, “on ne fait pas souvent l’amour en ce moment”. Alors que quand on les interroge, ils ont plein de rapports sexuels, avec différents plaisir de toutes sortes. Mais le fait de ne pas avoir de pénétration, ils ont l’impression de ne pas faire complètement l’amour ! ”.

Alors, pourquoi la pénétration occupe-t-elle une place centrale dans la sexualité masculine ? Et comment faire l’amour sans pénétration ? Entretien avec Gilbert Bou Jaoudé. 


Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.


Sexe avec pénétration : un élan naturel chez l’homme ?

Pour Gilbert Bou Jaoudé, le fait que les hommes soient si intéressés par la pénétration répond en fait à un élan naturel, d’un point de vue neurobiologique. 

L’homme va avoir tendance à s’intéresser naturellement au pénis et à la pénétration, probablement parce que cela est nécessaire à la reproduction. Donc, en réalité, c’est un mouvement très naturel. Mais attention : l’une des bases mêmes de la sexualité humaine, c’est d’avoir distingué la reproduction du plaisir et de la sexualité.”

En effet, la reproduction n’est plus qu’un élément mineur de la sexualité humaine. Donc de la même façon qu’on peut avoir des rapports sexuels et des plaisirs sexuels qui ne contribuent en rien à la reproduction, on peut aussi avoir des rapports sexuels sans aucune pénétration !

Pourquoi oser le sexe sans pénétration ?

Pourquoi pratiquer parfois ou quand on en a envie, le sexe sans pénétration ? En fait, nous pourrions vous donner des tas de raisons de faire l’amour sans pénétration !

Mais Gilbert Bou Jaoudé nous pose la question différemment : “ Pourquoi pratiquer le sexe avec pénétration ? Pour quelles raisons, on pénètre ? ”.

Quand on y réfléchit, finalement il n’existe qu’une seule raison principale : la reproduction. Pour toutes les autres situations, la pénétration n’est pas indispensable. Et quand on fait l’amour en dehors d’un projet de grossesse, c’est qu’on peut se passer de la pénétration. 

Pourtant, la pénétration peut aussi avoir un autre rôle selon les personnes, comme celui d’éprouver la sensation d’être le plus proche l’une de l’autre ; elles sont l’une dans l’autre. Et donc, la pénétration peut aussi avoir quelque chose d’affectif, une représentation sentimentale. 

Mais au final, en dehors de ces deux raisons, pourquoi serions-nous obligés de pratiquer la pénétration ? “Si on pénètre uniquement pour le plaisir, il existe aussi plein d’autres manières de prendre du plaisir sans la pénétration”, résume le médecin sexologue. 

D’ailleurs, on pense souvent que c’est le pénis qui pénètre et non pas le vagin (ou l’anus) qui le prend ; comme si c’était obligatoirement le pénis qui était actif ! Or, la personne ou le corps qui reçoit peut tout autant être actif, qui aspire… 

Dans cette optique, on peut très bien imaginer que c’est le vagin qui pénètre, et que c’est la femme qui prend l’homme ! Même si les représentations sociales ne voient pas forcément les choses sous cet angle. 

Quelle est la place de la pénétration chez les femmes ?

Toutes les enquêtes sur la sexualité féminine et le plaisir féminin montrent que finalement, les femmes ont tendance à donner une place beaucoup plus importante à tout ce qui se passe en dehors de la pénétration, que la pénétration en elle-même. 

Et si on va plus loin, on peut même comparer les enquêtes sur le plaisir sexuel féminin chez les femmes homosexuelles et chez les femmes hétérosexuelles : ce sont bien les femmes homosexuelles qui ont une fréquence de plaisir et d’orgasme plus élevée ! 

Donc, force est de constater que non, la pénétration, n’apporte pas nécessairement plus de plaisir. En revanche, la diversité des pratiques sexuelles semble jouer un rôle prédominant dans le plaisir et l’orgasme féminin.

Comment satisfaire son/sa partenaire sans pénétration ? Les conseils du sexologue

Le premier conseil que Gilbert Bou Jaoudé préconise est de s’intéresser au fonctionnement sexuel masculin et féminin.

Plus on connaît le fonctionnement physique et psychologique de la sexualité, en particulier de la sexualité féminine, et plus on se rend compte que l’on était focalisé sur un phénomène de pénétration qui ne représente qu’une partie infime de la sexualité. Et chez les hommes, cela enlève souvent une pression psychologique liée à la pénétration.

En effet, de nombreux hommes se mettent la pression tout seul : avoir une bonne érection, permettre la pénétration, assumer ce rôle masculin, etc. Or, faire l’amour sans pénétration comporte l’avantage d’avoir moins de pression ; et si la pression retombe, on peut davantage profiter, se laisser aller, puisqu’il n’y a aucune obligation. 

L’érection peut donc venir, repartir, ce n’est pas un problème, puisqu’on n’a pas besoin d’une érection forte pour assurer une pénétration. En résumé, moins de pression mentale veut dire plus de plaisir, ce qui sera bénéfique aussi pour le/la partenaire et le contexte global !

Connaissez-vous le slow sex 

Le sexe sans pénétration est souvent associé à la notion de prendre le temps.

Par exemple, on n’est pas pressé de pénétrer une fois qu’il y a l’érection, on n’est pas pressé d’accomplir un acte précis, particulier. Et donc, le temps peut passer tranquillement.

Prenez le temps de découvrir ces nouvelles sensations ; prenez le temps de découvrir cette nouvelle façon de faire. Et si vous avez l’habitude faire l’amour sans la pénétration, vous aurez constaté que le temps passe tranquillement en dehors de la pénétration.

Sexe sans pénétration et slox sex, souvent, c’est une bonne combinaison !

Ecoutez vos ressentis

Concentrez-vous sur les sensations plutôt que sur ce que vous êtes en train de faire : les sensations de chaleur, d’humidité ; les sensations à telle zone de votre pénis ou à telle zone ; et surtout communiquez !

N’hésitez pas à demander à votre partenaire de changer de manière de faire, d’appuyer à tel endroit ou avec telle pression, etc. On fait l’amour à deux ou à plusieurs, ce n’est pas un acte solitaire ! 

Donc, explorez toutes vos sensations, l’objectif étant de découvrir tout ce qu’il y a autour de la pénétration, et non pas uniquement la zone génitale. 

Et bien sûr, c’est la même chose lorsque c’est vous qui pratiquez les caresses sur votre partenaire : laissez-lui le temps de découvrir, demandez-lui si il ou elle souhaite que vous continuez comme ça, que vous changiez de rythme, de pression…

Le sexe sans pénétration est justement fait pour découvrir et ressentir des choses que l’on ne connaissaient pas. 

Sexe sans pénétration : ce qu’il faut retenir

La capacité à s’adapter est très intéressante lorsqu’on pratique le sexe sans pénétration ainsi que notre spontanéité : cela permet d’élargir et de découvrir des choses sur le plan sexuel. Et c’est aussi vrai en dehors de la sexualité !

Changez votre type d'alimentation, changez vos trajets lorsque vous allez travaillez, changez votre décoration d’intérieur ; en tous cas, modifiez de temps en temps, prenez l’habitude de changer les rythmes que vous avez ou des façons de faire. 

Cela habituera votre cerveau à ne pas être destabiliser quand il y a des nouveautés, et ça vous permettra lorsque vous serez dans les rapports sexuels, de vous adapter de façon beaucoup plus simple et beaucoup plus rapide. 

Et c’est vrai pour le sexe sans pénétration mais aussi pour tout le reste de la vie sexuelle. 

Consultez immédiatement un médecin sexologue sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d'un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l'ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l'attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de 6 mois)
  • Eviter la gêne dans la salle d'attente

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.