AccueilBlogÉrectionTrouble de l’érection : symptômes, causes et traitements

Trouble de l’érection : symptômes, causes et traitements

Trouble de l’érection : symptômes, causes et traitements

Même si le sujet reste encore tabou, plus de 150 millions d’hommes sont touchés par un trouble de l'érection. En France, selon les chiffres des troubles de l'érection, ce sont 2,2 à 3,6 millions de Français qui souffrent « d’érection molle » et sont dans l’incapacité de maintenir une érection. Si cette dysfonction érectile peut être la cause d’une maladie chronique, elle peut présager une pathologie encore indéterminée ou être le résultat d’un mauvais train de vie dans certains cas. 

Toutefois, indépendamment de ses causes, l’impuissance masculine peut se traiter par de nombreuses solutions en fonction de l’ampleur du problème. Découvrez ici les symptômes, les causes ainsi que les traitements du trouble de l’érection.

Trouble de l'érection : comment reconnaître une dysfonction érectile ?

En général, la dysfonction érectile se manifeste par l’incapacité totale ou partielle d’un homme à obtenir ou garder une érection suffisante pour tenir un rapport sexuel satisfaisant. Pour que le dysfonctionnement soit qualifié d’impuissance masculine, il faut que les symptômes aient une durée minimale de trois mois.

Gardez aussi à l’esprit que ce problème ne possède aucun rapport avec l’éjaculation précoce ou l’infertilité. Il se différencie également de la panne ponctuelle que plus de la moitié des hommes (64 %) rencontrent au moins une fois dans leur vie. 

Qui sont les personnes les plus concernées par un trouble de l’érection ?

Le dysfonctionnement érectile est assez fréquent chez les hommes, surtout à partir de 40 ans. 5 % des hommes de cette tranche d’âge sont touchés par ce problème. Le nombre de personnes affectées par ce mal augmente au fur et à mesure que les années passent et atteint entre 30 et 40 % pour les hommes âgés d’au moins 80 ans

Les hommes de moins de 40 ans ne sont pas pour autant épargnés par les troubles de l’érection. Chez les jeunes, l’impuissance masculine a principalement une origine psychogène. Selon des études, à l’horizon 2025, près de 322 millions d’hommes pourraient souffrir de dysfonctionnement érectile à travers le monde. 

Quel est l’impact de l’impuissance masculine sur la vie de l’homme ?

Les conséquences du dysfonctionnement érectile sont surtout d’ordre psychologique. Un homme souffrant d'un trouble de l’érection sera sujet à :

  • une perte de confiance en soi ;
  • la dépression ;
  • l’anxiété ;
  • une mauvaise image de sa personne, etc.

Par ailleurs, un problème d'érection peut gravement impacter la vie de couple, notamment sur le plan de l’intimité, entraînant l’homme à éviter tout contact physique avec sa partenaire. Un dysfonctionnement érectile constitue également un facteur aggravant du stress émotionnel qui peut renforcer les causes d’ordre psychogène des troubles de l’érection. 

Trouble de l'érection : quelles sont les causes de l’impuissance masculine ?

Les facteurs pouvant engendrer une dysfonction érectile sont nombreux et concernent notamment les maladies chroniques et les accidents de santé. Ce mal peut être aussi le résultat d’un problème psychologique ou le présage d’une pathologie qui n’a pas encore été diagnostiquée. 

Trouble de l'érection causé par les maladies chroniques 

Un trouble de l’érection chez l’homme est souvent l’une des conséquences de maladies chroniques. Il s’agit notamment :

  • du diabète ;
  • des pathologies d’ordre neurologique ;
  • de l’hypertension ;
  • des maladies cardiovasculaires, etc.

Le cancer de prostate peut également occasionner un dysfonctionnement érectile, particulièrement lorsque l’intervention d’ablation de l’organe a touché les nerfs érectiles. Une section de la moelle épinière peut être aussi à l’origine des troubles de l’érection comme c’est le cas chez certaines personnes paraplégiques ou tétraplégiques. 

Par ailleurs, les troubles hormonaux (comme l’hypogonadisme) qui entraînent la perte de la fonction des testicules ou la maladie de la thyroïde sont aussi des causes potentielles du dysfonctionnement érectile.  

Trouble de l'érection causé par les accidents de santé

Les maladies chroniques ne constituent pas les seules causes d’origine médicale pouvant entraîner une dysfonction érectile chez le patient. Souvent, un accident de santé peut être à la base d’un tel mal chez l’homme. Il s’agit particulièrement de l’AVC, d’une chirurgie pelvienne ou d’une crise cardiaque

Ces facteurs impactent négativement le fonctionnement du mécanisme de l’érection. Ils entraînent aussi en général un état psychologique de stress ou d’anxiété chez le patient qui a du mal à se détendre et à se laisser aller au plaisir sexuel. 

Trouble de l'érection causé par une pathologie non diagnostiquée

Les troubles de l’érection peuvent constituer un symptôme d’une maladie dont vous souffrez et qui n’a pas encore fait l’objet d’un diagnostic. Pour avoir une érection normale, il doit y avoir un équilibre entre le flux sanguin à l’intérieur et l’extérieur du sexe masculin. L’érection pénienne relève donc d’un phénomène neuro-vasculaire qui nécessite :

  • la dilatation des vaisseaux dans la région du pénis ;
  • un flux sanguin important dans les corps caverneux ;
  • la relaxation des muscles lisses ;
  • et une occlusion des veines. 

Les corps caverneux situés au niveau du sexe de l’homme se présentent sous la forme d’un tissu spongieux et extensible doté d’espaces lacunes. Ces corps se gorgent de sang durant l’érection : c’est la principale raison pour laquelle les pathologies vasculaires du pénis constituent les causes les plus fréquentes d’un dysfonctionnement érectile. D’ailleurs, ces maladies expliquent près de 80 % des cas de ce mal. 

Trouble de l'érection causé par un problème psychologique

Un trouble de l’érection d’origine psychogène s’observe généralement chez les hommes d’un jeune âge. Ce dysfonctionnement érectile peut être la conséquence de plusieurs problèmes tels que :

  • la peur ;
  • des problèmes relationnels ;
  • l’anxiété ;
  • la dépression ;
  • ou même la culpabilité.

Ces problèmes peuvent découler aussi de comportements souvent considérés comme inoffensifs comme la consommation de film pornographique ou la masturbation. En effet, les productions pornographiques présentent aux spectateurs une fausse image de la sexualité qui peut entraîner des complexes ou des fantasmes chez le jeune homme qui a du mal à avoir une érection. 

D’ailleurs, une masturbation excessive peut aussi avoir comme conséquence des troubles érectiles. En outre, dans une relation, le désir de satisfaire sa partenaire et d’être parfait durant l’acte sexuel peut occasionner une dysfonction du mécanisme érectile

Comment traiter un trouble de l'érection ? 

Les différents traitements disponibles en ce qui concerne l’impuissance masculine varient selon l’ampleur du mal dont souffre le patient, ses causes ainsi que des choix du malade avec sa partenaire. Si parfois un simple changement du mode de vie à travers la pratique du sport peut inverser la situation, dans d’autres cas, le traitement nécessite la prise de certains médicaments. 

L’activité physique

Opérer un changement dans son mode de vie peut impacter positivement l’état de santé et en particulier le trouble érectile. Pratiquer régulièrement une activité sportive peut s’avérer parfois efficace pour résoudre une dysfonction de l’érection. 

Toutefois, une modification des mauvaises habitudes ne permet pas toujours de retrouver une activité érectile normale : le changement est venu trop tard. Perdre du poids en combinant une pratique sportive à un régime alimentaire sain peut aider à améliorer une fonction érectile défaillante

La thérapie psychosociale

Lorsque les causes de la dysfonction érectile trouvent leur origine dans un problème émotionnel ou psychologique, la thérapie psychosociale peut se révéler particulièrement efficace. Souvent, le traitement peut prendre la forme d’une simple éducation sexuelle qui a pour but de restaurer ou d’améliorer la communication entre les deux partenaires. 

Dans certains cas, le patient peut suivre une thérapie comportementale cognitive qui sera combinée à des produits pharmaceutiques. 

Les médicaments

La prise de médicaments est un phénomène courant pour traiter les dysfonctions érectiles. Ce type de molécules a pour but d’augmenter le flux sanguin vers le sexe du patient. Quand elles sont prescrites par un médecin, ces pilules sont efficaces et inoffensives pour la santé. Il s’agit notamment :

65 à 70 % des hommes ont pu retrouver un mécanisme de l’érection normal et qualitatif grâce à la prise de ces pilules. Toutefois, si elles ne fonctionnent pas, le patient peut être orienté vers une médication qui s’administre directement dans le pénis au niveau des intracaverneux. 

Le patient peut réaliser sa propre injection d’alprostadil, après qu’il a appris comment s’y prendre auprès du médecin ou de l’infirmier. Plus de 70 % des hommes ayant eu recours à cette solution ont pu trouver satisfaction, mais près de 30 % des patients se plaignent de douleurs au niveau de la zone de l’injection. 

La pompe à pénis

Quand les produits pharmaceutiques ne fonctionnent pas, le patient peut se tourner vers des dispositifs utilisant une pompe à vide ou pompe à pénis. Ces appareils permettent d’obtenir une érection grâce à une action essentiellement mécanique. Ils créent un vide à l’aide duquel le sang est aspiré vers la verge. Le pénis en érection est alors maintenue avec un garrot. 

Les implants péniens

Les implants péniens font partie des options qui se présentent au patient quand la prise de médicaments ne fonctionne pas. Ils sont placés à l’intérieur du pénis et lui permettent d’être assez puissant pour entretenir des rapports sexuels satisfaisants. Bien qu’ils soient très efficaces, ces implants doivent être placés au cours d’une intervention chirurgicale. 

En matière de complications, ce type de traitement présente un risque significativement plus élevé que la prise de pilules médicamenteuses. Le médecin ne le recommande qu’aux patients chez qui les thérapies classiques n’ont pas eu d’effet. 

Comment prévenir les troubles de l’érection ?

Le meilleur moyen pour prévenir le trouble de l'érection consiste à adopter un mode de vie sain. Pour cela, il est important de pratiquer une activité physique régulière. Les autres facteurs de prévention concernent principalement les habitudes alimentaires pour réduire les risques de diabète, d’hypertension et d’obésité

Il importe aussi d’éviter ou d’arrêter complètement la consommation de tabac et de drogues nocives. La consommation d’alcool doit également rester modérée. 

Pour finir, n’hésitez pas à consulter un médecin sexologue lorsque vous constatez que vous avez une érection molle récurrente. Même si les difficultés érectiles restent encore taboues, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour y remédier une fois diagnostiquées. La médecine permet également d’obtenir plusieurs sources d’informations pour accompagner les hommes.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto