AccueilBlogSexualitéAddiction au porno : comment s’en sortir ?

Addiction au porno : comment s’en sortir ?

Addiction au porno : comment s’en sortir ?

L’image que véhicule le porno altère la vision que nous avons de nous-mêmes, de notre corps : performance, mal-être, le porno peut être à l’origine de nombreux complexes.

Des études démontrent que cette addiction augmente même les troubles sexuels, parmi l’éjaculation précoce, ou à l’inverse, l’impossibilité d'atteindre l’orgasme.

Charles vous propose des solutions pour lutter contre l'addiction au porno.


Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.


Comment savoir si on est accro au porno ?

Beaucoup de personnes se basent essentiellement sur la fréquence de visionnage du porno pour savoir si on est addict ou non au porno. Et c'est une erreur !

Même si la fréquence à laquelle on regarde du porno a un sens, le plus important est de connaître l'état d'esprit avec lequel on visionne le porno.

3 indicateurs peuvent donc laisser penser à une addiction au porno :

  1. Premièrement, lorsqu'on ressent qu'on ne peut pas se passer de ce visionnage ;
  2. Si on se sent mal lorsque quelqu'un ou quelque chose nous empêche de visionner du porno ;
  3. Et dernièrement, si un sentiment de honte ou de culpabilité accompagne chaque visionnage.

Si à chaque fois que l'on regarde du porno, on éprouve ce genre de sentiments (il y peut bien sûr y en avoir d'autres), alors il y a des chances pour que l'on soit addict au porno.

Combien de temps pour décrocher de l'addiction au porno ?

La première chose à savoir pour décrocher d'une addiction au porno, c'est que le chemin sera long et progressif.

Il faut s'attendre à ce que ce soit un parcours qui prenne quelques mois, parfois un an ou deux pour certaines personnes.

Il est donc important, lorsqu'on souhaite sortir d'une addiction au porno, d'être prêt à affronter ce chemin. Cela doit être important pour vous, et quelque chose dont vous souhaitez en sortir.

Comment arrêter le porno ?

Souvent, une addiction au porno vient combler un vide, diminuer des angoisses, lutter contre un mal-être, etc.

Donc, plus on réduira ces « vides » ou ces sources de mal-être, en réduisant au maximum nos angoisses ou nos anxiétés, plus on aura de chances de réduire également notre consommation de porno.

D'ailleurs, il n'est pas rare de constater chez des personnes addictes au porno des symptômes dépressifs ; c'est souvent en traitant ces symptômes dépressifs qu'on améliore ensuite l'état de santé général.

Ensuite, prévoyez des activités pour ne pas rester sans rien faire, et vous détacher de la masturbation ou du visionnage de porno. Par exemple, pratiquez une activité sportive ; voir des amis ; s'occuper ; une activité artistique ; de la lecture ; etc.

Vous pouvez aussi avoir recours à une protection ou une sécurité vous interdisant l'accès aux sites pornographiques chez vous ou au travail, changer de smartphone... Il existe de nombreuses solutions.

Et dernièrement, en cas de rechute, le principal est de ne pas s'en vouloir : les rechutes sont normales, il ne faut donc pas culpabiliser. Ce sont ces rechutes qui vont feront progresser, comprendre vos mécanismes, vos états d'esprit, etc.

N'oubliez pas non plus que vous pouvez vous faire aider par un sexologue en ligne.

Addiction au porno : accepter sa dépendance

Il est donc important de faire un travail sur soi-même pour prendre conscience de son addiction.

Sans ce « déclic », il est presque impossible de vaincre son addiction ; vous rechuterez sans cesse, car vous ne serez pas personnellement convaincu du bienfait d’arrêter.

Il faut en avoir envie en identifiant les problèmes liés à cette dépendance.

Acceptez d’avoir un rapport problématique à la pornographie et cherchez à identifier les mécanismes qui sont les vôtres lors de cette pratique.

L'importance de changer son mode de vie

Il faut notamment créer, ou recréer du lien social, en changeant son mode ou son hygiène de vie.

Pour cela, on peut modifier son régime alimentaire, faire du sport, voir des amis… Combler le vide que remplissait le porno par des activités saines et sociales.

On peut choisir de s’investir dans une association, une cause ; on redonne du sens à sa vie petit à petit, pour nous éloigner des pulsions négatives.

C’est un processus lent, car il faut avoir au préalable identifié et accepté son addiction et la reconnaitre comme une pathologie.

Abandon du déni et acceptation sont les bases pour reprendre le contrôle sur sa vie.

Comment arrêter la masturbation ?

Il est extrêmement difficile de vaincre une addiction seul - voire impossible. Une psychothérapie peut donc être nécessaire.

Il existe des groupes de paroles anonymes si vous êtes gêné d’aborder cette addiction ; notamment les Dépendants Affectifs et Sexuels Anonymes (DASA), qui fonctionnent comme les Alcooliques Anonymes.

Vous pouvez aussi vous tourner vers un addictologue ou un médecin sexologue, qui seront les plus à même de trouver des solutions selon votre cas.

Chaque addiction a ses spécificités et peut être traitée différemment.

Éviter les situations qui déclenchent la masturbation

Établir un plan d’action pour faire face aux situations à risque est important. Vous pourrez prévenir ces situations et les éviter en changeant votre quotidien.

Par exemple, si votre addiction au porno intervient lorsque vous êtes seul.e, cherchez à voir un ami, rompez avec votre solitude. Instaurez des interdits : par exemple un contrôle parental sur votre ordinateur ou votre téléphone.

Vous pouvez également choisir quelqu’un de confiance, un proche, qui vous aidera dans vos démarches, ou qui aura accès à votre historique internet.

Redécouvrir la masturbation sans pornographie

Finalité du porno, supprimer la masturbation pourra vous aider à réduire plus facilement votre addiction.

La masturbation n’est pas une pathologie en soi, au contraire, mais dans le cas de l’addiction au porno, elle est devenue problématique.

Apprenez à vivre petit à petit cette pratique de manière différente et de façon occasionnelle. Vous constaterez des bienfaits pour votre santé et votre libido.

Vous modifierez ainsi votre perception de la sexualité et le rapport que vous entretenez avec elle.

L’abstinence (à la masturbation) est parfois nécessaire pour retrouver une sexualité épanouie, en ne perdant pas de vue qu’un travail psychologique est indispensable pour éviter les rechutes.

Valoriser cette démarche pour vaincre son addiction

Vaincre une addiction n’est pas simple. Avoir une prise de conscience vis-à-vis de sa dépendance et de choisir d’y remédier est un acte courageux.

Valorisez cette démarche à travers des programmes d’estime de soi.

Considérez que vaincre votre addiction est un acte fort, qui vous aidera à accomplir vos objectifs dans la vie. Pour rester motivé.e, encore une fois ne restez pas seul.e et faites vous aider.

Ne baissez pas les bras et rappelez-vous que cette démarche est bénéfique pour vous et vos relations.

Vous retrouverez une vie saine et une sexualité apaisée.

Il est important de souligner aussi que la dépendance au porno a selon des études des effets néfastes sur notre cerveau.

En couple, cette addiction est même souvent une source de séparation.

Consultez un sexologue en toute sécurité sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d'un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l'ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l'attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de 6 mois)
  • Eviter la gêne dans la salle d'attente

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Sources

Ces articles pourraient également vous intéresser :