AccueilBlogEjaculation précoceÉjaculation sans les mains : de l’orgasme mental à l’éjaculation spontanée

Éjaculation sans les mains : de l’orgasme mental à l’éjaculation spontanée

Éjaculation sans les mains : de l’orgasme mental à l’éjaculation spontanée

L’éjaculation est souvent associée à la pénétration ou à la masturbation. Et pourtant, une éjaculation sans les mains et sans stimulation pénienne est possible. Si certains hommes parviennent à jouir sans les mains, cela n’est pas simple et ce n’est pas une pratique courante. Par ailleurs, d’autres éjaculent sans stimulation, sans que cela ne soit volontaire de leur part ; on parle alors d’éjaculation spontanée

Charles.co vous explique tout sur l’éjaculation spontanée, un problème d’éjaculation rare et méconnu. Nous ferons également le tour des éjaculations qui surviennent sans stimulation, qu’elles soient volontaires ou non.

L’éjaculation spontanée : qu’est-ce que c’est ?

L’éjaculation spontanée est une éjaculation involontaire, qui se produit alors que la stimulation pénienne, les pensées érotiques et le désir sexuel sont absents. Contrairement aux éjaculations nocturnes qui, elles, sont normales, l’éjaculation spontanée est un trouble de l’éjaculation. Ces éjaculations involontaires ont lieu à tout moment de la journée. Elles sont souvent déclenchées par la miction (lorsque l’homme urine), la défécation ou par un léger frottement du gland sur les sous-vêtements.

Les paramètres de ces éjaculations spontanées sont aléatoires d’un patient à l’autre. Elles peuvent se produire 1 fois toutes les deux semaines comme plusieurs fois par jour. Concernant le volume de l’éjaculation, cela peut être une quantité normale, une éjaculation puissante, une petite éjaculation ou seulement quelques gouttes. Souvent, les expulsions sont faibles et lentes ; le sperme coule, le jet n’a pas de force.

Selon une étude réalisée en 2021, dans la grande majorité des cas, l’homme ne ressent pas de sensations agréables et, souvent, il n’y a pas d’érection associée. Il s’agit donc généralement d’une éjaculation involontaire sans orgasme avec un sexe à l’état flaccide.

Il s’agit d’une dysfonction sexuelle peu connue, et pour cause, elle est très rare. Les causes du problème sont encore floues car il y a peu de cas à étudier. Toutefois, les médecins évoquent différentes hypothèses concernant ce trouble de l’éjaculation : prise de certains médicaments, lésions de la moelle épinière, facteurs psychologiques, etc.

Youtube Video

Ne pas confondre avec l’éjaculation nocturne

Cette éjaculation qui sort du schéma classique peut faire peur aux plus jeunes. Pourtant, elle est tout à fait normale et naturelle. Elle survient généralement pendant le sommeil paradoxal. Des érections nocturnes peuvent aussi apparaître, mais l’un ne conditionne pas l’autre.

L’éjaculation nocturne est un réflexe, involontaire et incontrôlable. Il s’agit d’une éjaculation sans stimulation pénienne, et parfois même, l'homme peut éjaculer sans érection. C’est un mécanisme automatique du corps pour réguler la quantité de sperme produite. Toutefois, une éjaculation nocturne peut aussi survenir lors d’un rêve érotique.

L’éjaculation nocturne, qu’on appelle aussi émissions nocturnes ou pollution nocturne, est donc une éjaculation sans les mains involontaire. Elle ne nécessite pas de stimulation pénienne et constitue un réflexe naturel. On observe des éjaculations nocturnes surtout chez les adolescents, au début de la vie sexuelle. Toutefois, des adultes ayant peu de relations sexuelles et d’activités masturbatoires peuvent aussi avoir des émissions nocturnes récurrentes ; le corps procède alors à une “vidange” du sperme produit.

Ainsi, les éjaculations nocturnes se distinguent des éjaculations spontanées par deux facteurs :

  1. Les éjaculations nocturnes sont normales, courantes et naturelles, contrairement aux éjaculations spontanées.
  2. Les éjaculations nocturnes sont parfois liées à des rêves érotiques, tandis que les éjaculations spontanées arrivent sans stimulation, sans rêves, sans pensées, etc.

Éjaculation spontanée ou éjaculation précoce ?

L’éjaculation spontanée est à différencier de l’éjaculation précoce.

L’éjaculation précoce survient dans le cadre d’un rapport sexuel. Le désir sexuel est bien présent, de même que les stimulations, péniennes et visuelles. Les hommes souffrant d’éjaculation prématurée éjaculent avant la pénétration vaginale ou dans la minute qui suit. L’éjaculation survient trop vite ; l’éjaculateur précoce n’est pas capable de la contrôler et de la retenir.

Ainsi, les contextes dans lesquels surviennent ces deux troubles de l’éjaculation ne sont pas du tout les mêmes. Pour l’éjaculation rapide, il y a une forte excitation, du désir, des stimulations et des pensées, alors que pour l’éjaculation spontanée il n’y a rien de tout ça.

C’est pourquoi les médicaments pour retarder l’éjaculation (par exemple Priligy) ne fonctionnent pas pour traiter l’éjaculation spontanée. Aucun mécanisme lié à l’excitation sexuelle n’est actionné dans le cerveau, il est donc difficile d’agir dessus.

Les causes de l’une et de l’autre sont aussi très différentes. Alors que les causes de l’éjaculation spontanée sont encore floues, celles de l’éjaculation précoce sont très bien connues. Il peut s’agir d’une prostatite (inflammation de la prostate), d’une maladie neurologique (par exemple la sclérose en plaques) ou encore d’une hypersensibilité du gland.

Les nombreuses connaissances que les scientifiques ont de l’éjaculation précoce leur ont d’ailleurs permis de développer un traitement pour durer plus longtemps au lit.

Pourquoi consulter lorsqu’on souffre d’éjaculations involontaires ?

Les éjaculations spontanées ne sont pas naturelles. Il n’est pas normal d’éjaculer en pleine journée, sans stimulation ni rêves ou pensées érotiques. Ce trouble de l’éjaculation nécessite une consultation en sexologie. Bien qu’il soit rare, le médecin pourra vous apporter des solutions. Si ces émissions de sperme intempestives vous gênent, voire vous handicapent au quotidien, la consultation est d’autant plus justifiée ! Ne restez pas seul face à ce problème.

La sexualité masculine, et particulièrement les problèmes qui en découlent, est un sujet encore tabou. Il est difficile d’en parler ouvertement sans être la cible de moqueries. Ainsi, si vous ne vous sentez pas à l’aise à l’idée de vous rendre dans un cabinet de sexologie mais que vous pensez en avoir besoin, Charles.co est fait pour vous. Il s’agit d’une plateforme sur laquelle vous pouvez consulter des médecins sexologues à distance, depuis chez vous. Comme en cabinet, vos échanges avec le médecin sont strictement confidentiels et une ordonnance peut vous être remise si le docteur vous recommande un traitement médicamenteux.

Les conséquences psychologiques négatives

Si vous souffrez de troubles sexuels (éjaculation précoce, problème d’érection, etc), il est probable que cela ait des répercussions sur votre moral et votre sexualité. Par exemple, être précoce entraîne souvent un sentiment de honte et de manque de virilité. Faire l’amour devient anxiogène ; l’homme a peur d’être à nouveau confronté à son dysfonctionnement sexuel. C’est alors un cercle vicieux qui se crée : le stress et l’anxiété nourrissent le trouble sexuel.

Il peut avoir tendance à éviter les rapports sexuels et à se renfermer sur lui-même. En couple, cela peut créer des tensions et affecter la libido des deux partenaires.

Ainsi, il est important de ne pas laisser tous ces sentiments négatifs s’installer. Le dialogue est le maître mot dans cette situation ; extérioriser ses difficultés sexuelles est souvent très bénéfique.

Votre partenaire, un proche, votre médecin-traitant ou un médecin sexologue peuvent être des oreilles attentives. N'hésitez pas à consulter et à vous faire accompagner vers la guérison ; l’idée est que l’activité sexuelle ne soit plus source d’angoisses et d’anxiété. Vous retrouverez alors confiance en vous et une sexualité épanouie. Une thérapie pour reprendre en main la vie de couple peut aussi être envisagée.

Youtube Video

Éjaculer sans les mains volontairement grâce à l’orgasme mental

Si certains subissent le fait d’éjaculer sans stimulation physique, d’autres au contraire recherchent cet effet. 

L’éjaculation et la jouissance ne sont pas uniquement mécaniques. Il est tout à fait possible d’éjaculer sans aucune stimulation pénienne. Et pour preuve : l’orgasme mental. Cela n’a rien à voir avec les éjaculations spontanées car ici les éjaculations sont voulues et recherchées.

L’orgasme mental, qu’on appelle aussi orgasme énergétique, consiste à déclencher une éjaculation et avoir un orgasme par la pensée. Ainsi, grâce à un travail long et beaucoup d’expérience, l’homme peut parvenir à une éjaculation sans les mains volontaire. 

Cela consiste à reproduire les conditions psychologiques d’un acte sexuel par la pensée. Pour ce faire, l’homme peut utiliser des outils tels que la méditation, les visualisations ou encore la respiration orgasmique. Cette dernière consiste à respirer “dans” ses organes sexuels et son périnée (aussi appelé muscle pc, il se situe entre l’anus et les testicules).

Cela nécessite certaines habiletés, telles qu’un état de concentration extrême ainsi qu’une décontraction et une relaxation à toute épreuve. Parfois, les hommes qui tentent d’éjaculer sans les mains grâce à l’orgasme mental s’aident d’un enregistrement audio accompagné de sons binauraux et à basses fréquences. Cela permet de se concentrer davantage afin de se projeter pleinement dans ses fantasmes. Il est aussi important de bien connaître son corps, notamment ses muscles du périnée.

Par ailleurs, l’orgasme mental provient des pratiques taoïstes et tantriques, dans lesquelles la relation sexuelle est presque sacralisée. L'orgasme est alors atteint grâce à un massage tantrique.

L’orgasme mental et l’éjaculation qui, très souvent, s’y associe ne sont pas simples à atteindre. Toutefois, vous pouvez essayer et, à force d’entraînement, vous y parviendrez peut-être. Sachez également que chez la femme, l’obtention d’orgasmes par la pensée est aussi possible.

Éjaculation spontanée : ce qu’il faut retenir

Éjaculer sans les mains est possible ! L’orgasme mental en est le parfait exemple. Certains hommes aiment s’adonner à cette pratique qui permet d’éjaculer par la pensée, sans stimulation de la verge. Méditation, reconnexion avec soi et ancrage dans le moment présent sont au programme.

D’autre part, les éjaculations nocturnes, qui surviennent là encore sans aucune stimulation manuelle, sont naturelles. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si vous découvrez du sperme dans vos draps à votre réveil. Il est possible que vous ayez fait des rêves érotiques sans vous en souvenir. Quoi qu’il en soit, ces émissions nocturnes ne sont pas dangereuses. Toutefois, si elles se font très fréquentes, vous pouvez toujours consulter un médecin sexologue afin d’être rassuré.

Les éjaculations spontanées constituent un trouble rare de l’éjaculation. L’homme peut éjaculer à n’importe quel moment de la journée, sans stimulation manuelle ni pensées sexuelles. Nous vous recommandons de vous rendre chez un médecin si vous en souffrez ; une sexothérapie pourra alors être mise en place. Il est important de prendre soin de votre santé sexuelle.

Par ailleurs, l’orgasme obtenu par stimulation du pénis et avec éjaculation n’est pas le seul. Il existe plusieurs types d’orgasme chez l’homme :

  • L’orgasme à sec : dans ce contexte, le pénis en érection est stimulé, puis l’orgasme survient sans qu’il n’y ait d’éjaculation. On l’appelle orgasme à sec car aucun liquide ne sort alors que le plaisir sexuel ultime, lui, est bien présent.
  • L’orgasme prostatique : cet orgasme est obtenu sans stimulation pénienne. Via un massage prostatique, on stimule la prostate. Cet orgasme, reconnu comme étant le plus intense chez l’homme, entraîne souvent une éjaculation bien qu’il n’y ait eu aucune stimulation pénienne.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto