AccueilBlogSexualitéInfertilité masculine : un traitement naturel est-il possible ?

Infertilité masculine : un traitement naturel est-il possible ?

Infertilité masculine : un traitement naturel est-il possible ?

De nombreux couples rencontrent des difficultés à concevoir un bébé. Généralement, les causes sont trouvées et, ensuite, un traitement adapté peut être mis en place. Cependant, 25 % des infertilités restent inexpliquées. Dans ces situations, le couple peut alors se tourner vers des remèdes naturels pour tenter d’améliorer leur fertilité. Alors, en cas d’infertilité masculine, un traitement naturel est-il possible ? On vous explique tout sur la prise en charge de l’infertilité chez l’homme.

Comment diagnostiquer une infertilité masculine ?

Après 12 mois d’essais bébé infructueux, un homme peut consulter un médecin. Il convient d’effectuer un bilan de fertilité pour déterminer s’il y a une anomalie expliquant ce délai long pour obtenir une grossesse.

Le premier examen réalisé dans ce contexte est le spermogramme. Il consiste en une évaluation de la qualité du sperme au travers de l’analyse des paramètres spermatiques. Qu’il s’agisse d’un spermogramme en laboratoire ou d’un spermogramme à domicile, l’homme doit réaliser un prélèvement de sperme par masturbation. Celui-ci est placé dans un récipient stérile et conservé au laboratoire jusqu’à ce que le biologiste l’analyse.

Ainsi, le spermogramme peut mettre en évidence des causes d’infertilité liées à des altérations spermatiques :

Si le spermogramme évoque des anomalies, des examens complémentaires peuvent être prescrits : spermocytogramme, bilan hormonal, échographie testiculaire, test de Hühner (test post-coïtal), etc. Ces examens peuvent ainsi mettre en avant d’autres causes d’infertilité : des problèmes au niveau des testicules, des problèmes hormonaux (déficit en testostérone), des anomalies génétiques, etc.

Connaître la cause de votre hypofécondité ou de votre stérilité masculine permet de mettre en place des traitements parfaitement adaptés. Cependant, dans 25 % des cas, l'infertilité reste inexpliquée ! Dans ces situations-là, l’homme peut commencer par revoir son hygiène de vie dans le but de booster sa production de spermatozoïdes et d’améliorer leur qualité.

Bon à savoir : on distingue l'infertilité primaire (qui est là depuis toujours) de l'infertilité secondaire (qui arrive après une ou plusieurs grossesses).

Pourquoi changer son hygiène de vie ?

Les médecins sont unanimes : bonne santé et hygiène de vie saine sont intimement liées ! Les habitudes de vie ont un impact sur votre forme générale mais aussi sur votre sexualité et votre fertilité.

Il est ainsi conseillé de modifier votre hygiène de vie en allant vers de bonnes habitudes pour augmenter vos chances de conception. Cela vaut si vous êtes sous traitement curatif, dans un parcours de PMA, mais aussi si vous souhaitez simplement booster votre fertilité naturellement en vue de la conception d’un enfant.

Bon à savoir : n'hésitez pas à réaliser un bilan de santé complet pour connaître votre capital santé.

Infertilité masculine traitement naturel : réduire le stress

C’est bien connu, le stress est l’un des poisons de notre génération. Il a de nombreux effets délétères sur la santé, et notamment sur l’érection, l’éjaculation, la libido et la fertilité. En effet, il semble que le stress diminue le taux de testostérone, ce qui en théorie amoindri la qualité du sperme.

En cela, vous devez vous efforcer de réduire le stress subi au quotidien. Pour ce faire, nous vous recommandons de pratiquer une activité physique régulière. Cela permet de vous défouler, de libérer les tensions et, en bonus, de maintenir votre poids de forme.

Si vous êtes de nature anxieuse et qu’il est difficile de vous délester de vos inquiétudes, n’hésitez pas à tester la sophrologie. Il existe de nombreux exercices de sophrologie, de visualisation et de respiration pour vous aider à vous détendre au quotidien. Plus vous êtes relaxé, plus les effets du stress sur votre fertilité s’estompent.

Youtube Video

Maintenir une bonne température des testicules

La production et la qualité des spermatozoïdes sont très sensibles à l’élévation de la température. En effet, les testicules doivent être à une température inférieure d’au moins 2 degrés par rapport au reste du corps pour que la spermatogenèse (production de spermatozoïdes) se fasse correctement. 

En cela, nous vous conseillons d’éviter au maximum les saunas, les hammams et les jacuzzis. De même, certains gestes du quotidien, qui nous semblent pourtant anodins, peuvent détériorer la qualité des spermatozoïdes. Par exemple, placer son smartphone dans la poche de son pantalon ou encore poser son ordinateur sur ses cuisses peut être délétère à long terme. Ces appareils diffusent de la chaleur près des testicules, sans que vous ne vous en rendiez compte.

Enfin, notons qu’une fièvre de 39 degrés minimum peut altérer la production de spermatozoïdes. La spermatogenèse fonctionne en cycles de 74 jours. Ainsi, il faudra attendre le prochain cycle pour retrouver une bonne qualité de sperme.

Infertilité masculine traitement naturel : adapter son alimentation

L’alimentation est le carburant du corps. En cela, elle a aussi un fort impact sur votre santé et votre fertilité. La malbouffe est à prohibée, tandis qu’une alimentation saine influe positivement sur la qualité du sperme et la mobilité des spermatozoïdes.

Différents nutriments et vitamines sont à privilégier :

  • Les minéraux : consommez particulièrement du sélénium (présent dans les algues et huîtres) et du zinc (présent dans les fruits de mer et les graines) ;
  • La vitamine E : elle améliore la qualité des spermatozoïdes. On la trouve dans les noisettes, le pain ou les céréales complètes ;
  • Les vitamines C & B12 : elles augmentent la quantité de sperme et de spermatozoïdes ;
  • Les acides aminés : ils agissent sur la puissance de l’éjaculation et permettent une meilleure production de spermatozoïdes. Consommez particulièrement la lysine (présente dans les produits laitiers, le poisson et la viande) et l’arginine (présente dans les légumineuses et les céréales) ;
  • La coenzymeQ10 : on la trouve dans le poisson gras comme le hareng ou la truite saumonée ;
  • Les antioxydants : ils vous protègent des agressions extérieures telles que le soleil ou la pollution. Les aliments riches en antioxydants sont les légumes verts, les fruits, les huiles végétales, les fruits à coque, le thé vert ou le chocolat noir.

Ces éléments peuvent se retrouver dans des compléments alimentaires comme Conceptio qui aident à avoir les apports nécessaires.

Enfin, certains aliments sont connus pour booster la fertilité, bien qu’il n’y ait pas de preuve scientifique étayant ces propos : le ginseng, le gingembre, la salsepareille, les graines de nigelle ou les baies de goji.

Arrêter de fumer pour booster sa fertilité

Le tabac réduit la quantité de sperme et la mobilité des spermatozoïdes. En effet, une étude parue en 2019 dans European Urology a prouvé que les fumeurs, même modérés (10 à 20 cigarettes par jour), ont un sperme contenant jusqu’à 20 % de spermatozoïdes en moins que les non-fumeurs. De plus, les spermatozoïdes sont moins vifs, moins mobiles et ont davantage d’anomalies de leur morphologie. Ces altérations s’aggravent en corrélation avec le nombre de cigarettes fumées quotidiennement.

Notons également que les minuscules poils qui aident le sperme à se déplacer le long des tubes de l’épididyme peuvent être détruits chez les fumeurs. De même, cette catégorie d’hommes a une teneur en zinc plus faible et, comme nous l’avons expliqué, le zinc favorise une bonne qualité de sperme.

Ainsi, il est recommandé d’arrêter de fumer si vous éprouvez des difficultés à procréer.

Infertilité masculine traitement naturel : limiter la consommation d’alcool

L’alcool fait baisser le taux de testostérone, ce qui logiquement diminue la production de sperme. De même, les boissons alcoolisées limitent la production de l’hormone folliculo-stimulante et de l’hormone lutéinisante (LH). Cette dernière est l'une des principales hormones qui contrôlent le système reproducteur. Elle a donc un impact direct sur la fertilité. Enfin, l'alcool booste la production d’œstrogènes, ce qui peut contribuer à réduire la quantité de sperme.

Notons que ces effets négatifs sur la fertilité apparaissent dès 5 unités d’alcool consommées par semaine.

Il est donc important de limiter, voire supprimer, votre consommation d’alcool afin de conserver votre fertilité.

Youtube Video

Que faire si le traitement naturel à l’infertilité masculine ne fonctionne pas ?

Parfois, en cas d’infertilité sévère, changer ses habitudes de vie ne suffit pas pour obtenir une grossesse naturelle. Toutefois, lorsque le traitement naturel ne fonctionne pas, des solutions existent pour concevoir un enfant.

Cela réside généralement dans un parcours de PMA (Procréation Médicalement Assistée). Le couple peut alors avoir un bébé malgré leurs difficultés. Deux procédés principaux existent :

  1. L’insémination artificielle : le médecin dépose le sperme devant le col de l’utérus afin que les spermatozoïdes aillent féconder l’ovocyte.
  2. La FIV (Fécondation In Vitro) : le médecin prélève également les ovocytes et la fécondation se fait en laboratoire. C’est tout de même aux spermatozoïdes de franchir la barrière de l’ovocyte seul. Dans certains cas d’infertilité grave, le médecin peut injecter le spermatozoïde le plus viable directement dans l’ovocyte (on parle alors d’injection intracytoplasmique).

La solution proposée par le médecin dépend des anomalies repérées et des chances de réussite. Parfois, en cas d’échecs répétés de FIV, le couple peut aussi faire appel à un donneur de sperme ou accueillir l’embryon d’un couple donneur.

Pour finir, rappelons que la consultation d’un médecin est vivement conseillée si ces difficultés vous pèsent et vous rendent malheureux. La culpabilité et la honte prennent souvent le pas sur l’espoir et la patience. Cela peut alors être utile d’être rassuré par un médecin. En cas d’inquiétudes précoces, il pourra vous conseiller et vous donner des astuces pour optimiser vos essais bébé. En cas d’infertilité ou de stérilité avérée, il pourra vous suggérer des solutions pour tout de même réaliser votre souhait de devenir père.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto