AccueilBlogSexualitéHémospermie : faut-il s’inquiéter du sang dans le sperme ?

Hémospermie : faut-il s’inquiéter du sang dans le sperme ?

Hémospermie : faut-il s’inquiéter du sang dans le sperme ?

L’éjaculation constitue un phénomène naturel de l’organisme masculin correspondant à l’exppulsion hors de la verge du sperme. Lorsque le sperme est marron on parle d'hémospermie. Symbole de virilité, de masculinité, de fertilité et de puissance pour beaucoup d’hommes, le sperme représente, à l’instar de l’urine, un excellent indicateur sur l’état de santé. C’est pourquoi les changements de couleur de l’éjaculat ont tendance à constituer une source de crainte pour l’homme.

En particulier, lorsque le sperme contient du sang, plusieurs hommes paniquent et se posent de nombreuses interrogations sans comprendre ce phénomène inhabituel. Si vous avez des inquiétudes sur le sujet, cet article apporte toutes les réponses à vos interrogations.

Qu’est-ce que l’hémospermie ?

De manière générale, l’hémospermie (ou hématospermie) est le terme utilisé en médecine pour désigner la présence de sang dans le sperme. Selon l’ancienneté de l’hémorragie, l’éjaculat prend alors une teinte rose, rouge ou brunâtre (lorsque l’hémorragie est ancienne) différente du gris blanchâtre habituel.

Une hémospermie peut être systématique ou intermittente. Elle peut survenir aussi lors d’un épisode unique. Chez certains hommes, ce mal peut passer complètement inaperçu. Chez d’autres par contre, le sang se retrouve en quantité assez abondante dans le sperme.

Quoi qu’il en soit, cette anomalie est souvent sans danger pour l’appareil reproducteur, notamment lorsqu’elle survient chez un homme jeune. Cependant, la présence de sang dans le sperme peut constituer un véritable problème, c’est-à-dire la manifestation d’une affection grave. 

Il est donc recommandé de consulter un médecin ou un urologue lorsque vous constatez que votre sperme contient du sang et plus généralement lorsqu’il change de couleur. Vous pourrez alors mieux comprendre l’origine du sang et trouver une solution adéquate à votre problème.

Quels sont les signes d’une hématospermie ?

Comme précisé plus haut, une hémospermie se caractérise par la présence de sang dans le sperme après l’éjaculation. Selon la quantité ou l’ancienneté de l’hémorragie, ce trouble peut se manifester de manières différentes :

  • pour une quantité de sang infime dans l’éjaculat, l’hématospermie peut passer inaperçue ;
  • pour une quantité de sang plus importante, le liquide séminal expulsé peut prendre une couleur rouge ou rosée (selon l’ampleur du saignement) ;
  • et enfin, pour une hémorragie ancienne, le sperme peut prendre une couleur brunâtre.

Dans l’un ou l’autre des cas, ce trouble résulte d’une hémorragie interne au niveau des voies génitales ou de la prostate. Il y'a donc un lien évident entre éjaculation et prostate. Vous n’avez donc pas à vous inquiéter puisque les testicules ne sont pas à l’origine de ce changement de couleur. 

Mieux, une hémospermie ne possède pas un véritable impact sur votre état général et n'entraîne pas de stérilité masculine. Aussi, la gravité du problème n’est pas déterminée par l’importance du sang présent dans le sperme.

Quelles sont les causes d’une présence de sang dans le sperme ?

Le plus souvent, l’hémospermie constitue un trouble idiopathique. Elle survient sans avertissement sans que le médecin puisse en identifier la cause exacte. De la même manière, le sang disparaît du sperme comme il est apparu en l’absence d’autre symptôme.

La présence de sang dans le sperme constitue la manifestation d’une hémorragie dans le système urogénital. De manière précise, le saignement survient au niveau de l’un des organes responsables de la production ou de l’acheminement du sperme : la prostate, les vésicules séminales ou les épididymes.

Il peut par exemple s’agir de la rupture d’une petite artère. Le sperme devrait alors retrouver sa couleur blanchâtre après deux éjaculations. Pour vous en assurer, vous pouvez essayer de vous masturber si votre mal ne s’accompagne pas de douleur.

Toutefois, de nombreuses pathologies et certaines habitudes peuvent être à l’origine de la présence de sang dans le sperme.

Hémospermie causée par une infection

Il s’agit de l’une des causes d’hémospermie les plus fréquentes chez les hommes dont l’âge est inférieur à 40 ans. L’infection peut concerner l’urètre, la prostate ou les vésicules séminales. De même, elle peut être virale, bactérienne ou parasitaire. Chez certains hommes, une infection au Virus du papillome humain (VPH) peut être en cause.

Hémospermie causée par une biopsie ou une chirurgie de la prostate

Réalisée par un médecin, la biopsie de la prostate consiste à prélever un échantillon du tissu de l’organe. Au cours du processus, le sang peut s’écouler dans les voies urinaires ou les conduits éjaculatoires.

Il en va de même pour une chirurgie de la prostate. En effet, cette dernière peut provoquer une fuite de sang au niveau de la prostate. En conséquence, le sang se mélange au liquide prostatique rendant votre sperme rougeâtre, rosâtre ou brun.

Hémospermie causée par une déchirure des vésicules séminales

C’est sans doute l’une des causes les plus fréquentes de la présence de sang dans le sperme. Organe chargé d’expulser le liquide séminal et gorgé de sang, les vésicules séminales peuvent se déchirer au cours de leur contraction pendant l’orgasme. Si cette situation ne présente aucun danger, elle se manifeste naturellement par une hémospermie.

Hémospermie causée par des maladies sexuellement transmissibles

Certaines maladies sexuellement transmissibles (MST) comme l’herpès, la chlamydia et la gonorrhée peuvent se manifester par une hématospermie. Dans ces cas particuliers, la présence de sang dans l’éjaculat s’accompagne d’autres symptômes :

  • une sensation de brûlure ou de douleur à l’urine ;
  • un gonflement des testicules accompagné de douleurs ;
  • des démangeaisons, des éruptions cutanées douloureuses ou des irritations du pénis ;
  • une décharge inhabituelle jaune du pénis.

La reconnaissance de ces signes peut donc constituer un excellent indice pour identifier plus facilement la cause de l’hémospermie.

Hémospermie causée par une prostatite ou inflammation de la prostate

La prostatite est une maladie de la prostate causée par une bactérie issue d’une infection urinaire ou d’une MST. Lorsqu’elle n’est pas vite traitée, celle-ci peut également conduire à un écoulement de sang dans le sperme. 

Toutefois, elle s’accompagne naturellement de certains symptômes, notamment la fièvre, des douleurs dans le bas du ventre et du dos, des frissons, des difficultés urinaires, des brûlures et des douleurs à l’éjaculation et à la miction.

Hémospermie causée par des troubles de la coagulation

Les troubles de la coagulation peuvent aussi constituer une cause d’hémospermie. En effet, ces pathologies affaiblissent les vaisseaux sanguins qui peuvent éclater à tout moment. Lorsque cela survient dans la région des organes génitaux mâles, le sang s’écoule dans les organes et ressort dans les substances qu’ils sécrètent.

Hémospermie causée par une vie sexuelle trop intense

Dans certains cas, la fréquence de l’activité sexuelle peut être à l’origine de la présence de sang dans le sperme. Que vous ayez des rapports sexuels avec pénétration vaginale ou que vous choisissiez de vous masturber, une vie sexuelle trop intense pourrait causer une hémospermie.

Dans le même temps, une longue période sans orgasme peut également aboutir sur une apparition de sang dans le sperme. Chez d’autres hommes, ce trouble peut faire suite à un rapport sexuel avec un choc au périnée. Dans l’un ou l’autre de ces cas, le problème devrait se résoudre de lui-même après un ou deux jours d’abstinence.

Hémospermie causée par de l’hypertension artérielle

Lorsqu’elle n’est pas traitée, une hypertension artérielle trop élevée (hypertension) peut provoquer une apparition de sang dans le sperme. Il est possible de ne ressentir aucun autre symptôme. Toutefois, cette pathologie s’accompagne généralement d’autres signes : migraine, saignements du nez et essoufflements.

Hémospermie causée par un cancer (prostate, testicules ou urètre)

Dans des cas rares, l’apparition du sang dans le sperme peut être le signe d’un cancer de la prostate, de testicules ou de l’urètre. Toutefois, l’hémospermie ne constitue pas la seule manifestation de ces pathologies. Elle s’accompagne de douleurs ou d’une sensation d’inconfort au niveau :

  • des zones génitales ;
  • du bas de l’abdomen ;
  • du bas du dos ;
  • des testicules ;
  • et du scrotum.

Quels que soient l’organe concerné et le stade d’évolution du mal, le cancer est généralement traité avec succès.

Quelles sont les conséquences éventuelles d’une hémospermie ?

De manière générale, l’apparition du sang dans le sperme lors de l’éjaculation de manière isolée ne constitue pas un problème sérieux. Quand bien même il est recommandé de consulter un spécialiste, ce trouble passager ne devrait pas constituer une source d’inquiétude. Bien évidemment, il ne présente aucun risque pour votre partenaire et ne devrait pas avoir d’impact sur vos rapports sexuels.

Cependant, si l’hémospermie est récurrente et s’accompagne de sensations d’inconfort, de douleurs ou de tout autre symptôme, vous devez vous adresser dans les moindres délais à un urologue. Il pourrait bien s’agir d’une pathologie grave, comme un cancer de la prostate, dont la prise en charge tardive pourrait entraîner une infertilité.

Comment traiter l’apparition de sang dans le sperme ?

Lorsque vous remarquez du sang dans votre éjaculat, la première chose à faire consiste à vous adresser à un médecin ou à un urologue. Grâce à son expérience et son savoir-faire, ce dernier saura mieux identifier la cause de votre mal afin de vous recommander le traitement idéal.

À cet effet, le spécialiste pourrait réaliser un examen clinique associé à un examen de la prostate par toucher rectal. Ces tests pourraient être complétés par un examen cytobactériologique des urines afin d’identifier des germes éventuels et d’écarter la possibilité d’une prostatite. 

En cas de récurrence du trouble, le médecin pourra demander une échographie ou une IRM pour écarter l’hypothèse du cancer de la prostate. Si la cause du trouble est infectieuse, un traitement médicamenteux adapté par antibiotique devrait suffire à corriger le problème en quelques jours. 

Dans le cas d’un kyste, une intervention chirurgicale pourrait être nécessaire pour soulager le patient. Il faut donc retenir que le traitement approprié contre une hématospermie dépend de la cause du problème, même si dans la majorité des cas, il ne s’agit pas d’un problème grave.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto