Herpès

Herpes Virus

Il existe deux types d’herpès ; un sexuellement transmissible (HSV-2) et un autre simplement par contact buccal (HSV-1).

C’est une maladie virale et contagieuse, qui lorsqu’elle se déclare, est responsable d’affection de la peau ou des muqueuses.

Cela se traduit par une crise d’éruption vésiculeuse de petits boutons groupés.

Généralement, les crises sont plutôt espacées dans le temps et peuvent durer jusqu’à 15 jours ; des facteurs comme le stress, l’anxiété, l’exposition  au soleil ou une baisse d’immunité, peuvent être des éléments déclencheurs d’une poussée d’herpès.

La maladie n’est pas grave pour une personne en bonne santé mais elle peut s’avérer plus sévère chez les patients souffrant d’immunodéficience, les femmes enceintes ou les nouveau-nés.

Une personne infectée ne se débarrasse jamais complètement de ce virus et continuera d’être potentiellement contagieuse, même en dehors des périodes de crise.

Par ailleurs, l’herpès peut être très mal vécu chez des personnes dont les poussées sont fréquentes ; il y a encore beaucoup de discrimination et de stigmatisation.

Consultez un médecin et commandez votre traitement depuis une pharmacie dès maintenant sur Charles.co

Consultation (téléphone ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance d’une ordonnance et livraison de médicaments à domicile depuis une pharmacie française.

Herpès : les principaux schémas d’infection

  • On parle de primo-infection herpétique lorsque qu’un patient est infecté pour la toute première fois.

Les symptômes sont parfois asymptomatiques ou touchent la peau ou les muqueuses, en fonction du virus (HSV-1 ou HSV-2).

C’est la période où la personne infectée est la plus contagieuse.

  • Ensuite, on distingue l’infection initiale non primaire lorsqu’une personne déjà infectée par le virus de l’herpès (HSV-1 ou HSV-2) est contaminée par l’autre forme.
  • Il y a après les récurrences : des réactivations virales d’une personne infectée.
  • Il existe aussi des périodes de réactivation où le virus se réplique. Les récurrences sont symptomatiques ou asymptomatiques.
  • On définit la crise herpétique comme la phase de manifestations visibles de l’infection.

Les différents virus de l’herpès

Le virus de l’herpès (HSV) appartient à une famille appelée herpesviridae, qui comprend notamment le virus de la varicelle.

On différencie deux types de virus :

  • Le HSV-1 : c’est la forme la plus répandue, responsable à 95% de l’herpès labial (lèvres) ou oculaire (œil).

Dans 20% à 40% des cas, le HSV-1 est aussi responsable de l’herpès génital lors de rapports bucco-génitaux.

  • Le HSV-2 : responsable principalement de l’herpès génital et dans 5% des cas, de l’herpès labial ou oculaire.

Une fois contracté, le virus de l’herpès reste dans le corps indéfiniment.

Herpès : physiopathologie

Parfois asymptomatique, l’herpès peut aussi se répéter et se manifester sous des formes génitales ou faciales.

La virulence du virus de l’herpès dépend de sa forme (HSV-1 ou HSV-2), du statut immunitaire de la personne infectée et de son âge.

Pour ce qui est de l’herpès génital, les manifestations sont généralement des lésions génitales ulcérantes avec parfois de la fièvre ou des maux de tête.

Dans le cadre de l’herpès HSV-1, les manifestations interviennent principalement autour de la bouche ou des narines, à l’intérieur de la bouche ou sur la gorge, les yeux…

L’herpès HSV-2 touche les organes génitaux. La persistance du virus est définitive, c’est-à-dire que l’on reste porteur du virus toute sa vie.

Le virus pénètre dans l’organisme lors d’un contact avec une personne infectée (nous détaillerons plus précisément les modes de transmission plus bas).

Concernant les récurrences, elles interviennent lors d’un stress physique ou psychologique ; selon les individus, ces épisodes sont variables et d’intensité inégale.

Diagnostic, modes de transmission et traitements de l’herpès

L’herpès labial

Diagnostic

Il est dû au virus de type HSV-1. On parle souvent de « bouton de fièvre ».

On le reconnaît car il concerne la région du visage ; le plus souvent autour d’une lèvre, sous la forme de petits boutons jaunâtres.

Ces boutons sont accompagnés d’une sensation de brûlure et de démangeaisons. Le temps d’incubation est de 2 à 12 jours.

Certains signes peuvent prévenir l’apparition d’une poussée d’herpès ; comme une sensation de chaleur localisée ou des picotements.

Sans traitement, les boutons vont disparaître d’eux-mêmes au bout de quelques jours et former une croute, qui disparaitra elle-aussi.

Transmission

Que ce soit l’herpès labial ou l’herpès génital, le virus est très contagieux. Le risque de contamination est élevé, notamment lors des poussées.

Tout contact avec une personne infectée (baisers, caresses…) peut être contaminant, même lorsque le bouton de fièvre a disparu (présence de lésions microscopiques).

La personne n’est plus contagieuse lorsque la croute est totalement sèche et qu’elle tombe.

Un contact avec des objets contaminés peut également transmettre le virus, notamment si la personne se gratte ; le virus se loge sous les ongles et peut ensuite être déposé sur des objets.

Le risque de surinfection est alors élevé.

Traitements et mesures de précaution

Il existe deux formes de traitement : des médicaments antiviraux et des crèmes à appliquer sur les lésions.

Les antiviraux empêchent le virus de se reproduire. Pour autant, le virus ne quitte jamais définitivement l’organisme.

Pour limiter le risque de contamination, il faut respecter des règles d’hygiène :

  • Se laver soigneusement et régulièrement les mains
  • Eviter d’utiliser des objets ayant été en contact avec la salive d’une personne contaminée (comme la brosse à dent)
  • Eviter des rapports sexuels bucco-génitaux afin qu’un herpès labial ne se transmette pas au niveau génital
  • Ne pas partager son linge
  • Ne pas toucher ou gratter ses lésions
  • Eviter les contacts avec des personnes au système immunitaire fragile (nouveau-nés notamment)
  • Eviter d’embrasser tant que l’infection n’est pas totalement sèche

L’herpès génital

Diagnostic

L’herpès génital est dû au second type de virus : le HSV-2.

La primo-infection suit le premier contact avec le virus. Elle est souvent asymptomatique mais n’empêche pas la contamination d’un.e partenaire.

Symptomatique, l’herpès génital se manifeste par des lésions vésiculaires, des petits boutons clairs remplis de liquide et d’une zone enflammée, souvent accompagnées de maux de tête ou de fièvre.

La guérison ne détruit pas le virus qui reste dans l’organisme. Le virus reste « endormi » et ressurgit lors de périodes de stress, de fatigue ou d’anxiété. On parle de réactivation.

Généralement, l’éruption herpétique est douloureuse et provoque des démangeaisons. Les récurrences sont parfois précédées par des picotements, des brulures ou des picotements.

Transmission

La transmission de l’herpès génital se fait lors des rapports sexuels :

  • Soit par des lésions présentes
  • Soit quand le virus est présent dans les sécrétions génitales, lors d’une poussée asymptomatique

La contamination ne se fait pas uniquement par pénétration vaginale ou anale ; toute forme de contact sur les parties intimes peut transmettre le virus (caresses, cunnilingus, fellation…)

Le délai d’incubation est variable ; 8 jours en moyenne.

Traitements et mesures de précaution

Deux molécules sont indiquées pour le traitement de l’herpès génital :

  • L’Aciclovir : cp à 200mg, crème à 5%
  • Le Valaciclovir : cp à 500mg

Que ce soit par voie orale ou par crème, le traitement de l’herpès diminue l’intensité et la durée de la poussée mais n’élimine pas les virus ; la guérison n’est pas définitive.

S’agissant des mesures de précaution, elles sont les mêmes que pour l’herpès labial : il faut absolument éviter les rapports sexuels, notamment si vous sentez venir une poussée d’herpès, mais que les symptômes ne sont pas visibles.

On peut être contaminant même sans symptôme.

Ce qu’il faut retenir

L’herpès est une maladie incurable, qui peut être gênante au quotidien ; pour autant, une personne infectée n’est pas contaminante tout le temps.

De plus, les poussées herpétiques tendent à être moins fréquentes au fil du temps ou asymptomatiques.

L’usage du préservatif ne garantit pas une barrière absolue contre l’herpès génital ; le risque de contamination est pour autant réduit de 30%.

En fait, il appartient surtout à la personne infectée d’être prudente ; même sans manifestation physique, une poussée herpétique se fait normalement sentir.

Une crème appliquée rapidement sur un herpès labial sera très efficace, associée à des antiviraux ; une fois l’herpès guéri, le virus reste dans le corps, mais la personne n’est plus contagieuse.

Consultez un sexologue en toute sécurité sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)

[Vidéo] : Comment se déroule une télé-consultation sur Charles.co ?

Consultez en ligne avec le docteur Gilbert Bou Jaoudé sur Charles.co

Consultez un médecin et commandez votre traitement depuis une pharmacie dès maintenant sur Charles.co

Consultation (téléphone ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance d’une ordonnance et livraison de médicaments à domicile depuis une pharmacie française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *