AccueilBlogISTHerpès : causes, symptômes et traitements

Herpès : causes, symptômes et traitements

Herpès : causes, symptômes et traitements

L’herpès est une maladie virale, contagieuse et qui peut toucher différentes parties du corps. Ainsi, qu’il s’agisse de l’herpès génital ou de l’herpès labial, les symptômes diffèrent, de même que les solutions et traitements. Alors quel est le risque de contagion ? Comment soigner l’herpès ? On vous dit tout.

Comment reconnaître les différents types d’herpès ?

types-herpes

Les symptômes de l’herpès sont parfois asymptomatiques ou touchent la peau ou les muqueuses, en fonction du virus (HSV-1 ou HSV-2). Mais alors quelles parties du corps peuvent être concernées ?

Comment se manifeste l’herpès génital ?

Pour ce qui est de l’herpès génital, les manifestations sont généralement des lésions génitales ulcérantes avec parfois de la fièvre ou des maux de tête. Ainsi, en cas d’herpès du pénis, l’homme peut remarquer des boutons sur son prépuce, son gland, son urètre ou sur son anus. Des douleurs de l’urètre ou lors du décalottage peuvent résulter de ces éruptions cutanées.

Les boutons d’herpès prennent la forme de cloques remplies de liquide qui finissent par sécher et laisser place à une croûte. Ils peuvent être confondus avec des condylomes, les verrues génitales qui surviennent lors d’une infection par le papillomavirus.

Concernant l’herpès vaginal, les lésions cutanées sont sensiblement les mêmes. On les observe alors sur la vulve, les parois du vagin, le col de l’utérus ou l’anus. Sachez que l’herpès du vagin est bien souvent plus sévère que l’herpès observé chez l’homme.

Comment se manifeste l’herpès labial ?

Bien souvent, l’herpès labial ne se manifeste pas. Il commence par être silencieux. Toutefois, dans certains cas, il cause une gingivo-stomatite herpétique. Cela correspond à une forte fièvre, accompagnée de gencives gonflées et très douloureuses. De gros aphtes apparaissent également dans la bouche, sur la langue, les gencives, les lèvres et même le menton. Sachez que l’herpès de la bouche peut aussi gagner la gorge et l’œsophage.

Ensuite, en cas de poussées herpétiques (réactivation du virus), l’herpès buccal se manifeste par l’apparition de boutons de fièvre. Ce sont des petites vésicules, souvent présentes en bouquet. On les trouve sur les lèvres, notamment au niveau de la jonction entre la peau et la muqueuse.

Comment se manifeste l’herpès du nez ?

Le virus responsable de l’herpès labial (HSV1) peut aussi toucher d’autres parties du visage, il ne se cantonne pas à la bouche. Ainsi, on peut tout à fait avoir de l’herpès du nez. 

L’herpès nasal se manifeste par des vésicules, caractéristiques d’une infection herpétique. Elles se situent alors autour des narines. Le patient souffre également d’une rhinite herpétique qui entraîne un nez bouché. Enfin, il peut y avoir des ganglions gonflés au niveau du cou et de la fièvre.

Comment se manifeste l’herpès oculaire ?

L’herpès oculaire résulte d’une auto-contamination par les doigts. Autrement dit, le patient souffre d’un autre type d’herpès (labial, génital…) et il contamine ses yeux en transportant le virus sur ses doigts.

Dans un premier temps, l’herpès de l'œil passe souvent inaperçu. C’est lors des poussées herpétiques (réactivations du virus) que cela peut devenir dangereux. En effet, le virus se loge dans la cornée de l'œil et provoque une inflammation. On parle alors de kératite herpétique. Elle se traduit par des douleurs, des rougeurs et des irritations au niveau des yeux, parfois accompagnées de larmoiements.

Lorsque l’inflammation s’estompe, des cicatrices se forment sur la cornée, entraînant ainsi des troubles de la vue.

Comment se manifeste l’herpès circiné ?

L’herpès circiné se détache des autres, car il n’a rien à avoir avec le virus de l’Herpes simplex. Il s’agit en fait d’une infection de la peau due à des champignons nommés dermatophytes.

Aussi appelé mycose de la peau glabre, l’herpès circiné se manifeste par des taches rouges rondes, en forme d’anneaux, qui présentent des squames. Parfois, cela s’accompagne de démangeaisons.

Comment soigner l’herpès ?

soigner-herpes

L’herpès peut être labial (il touche alors les lèvres ou le visage plus généralement) ou génital (il touche alors les parties génitales). Ainsi, les traitements diffèrent en fonction du type d’herpès dont vous souffrez.

Il existe deux formes de traitement pour l’herpès labial : des médicaments antiviraux et des crèmes à appliquer sur les lésions. Les antiviraux empêchent le virus de se reproduire. Pour autant, le virus ne quitte jamais définitivement l’organisme.

Pour limiter le risque de contamination, il faut respecter des règles d’hygiène :

  • Se laver soigneusement et régulièrement les mains ;
  • éviter d’utiliser des objets ayant été en contact avec la salive d’une personne contaminée (comme la brosse à dent) ;
  • éviter des rapports sexuels bucco-génitaux afin qu’un herpès de la lèvre ne se transmette pas au niveau génital ;
  • ne pas partager son linge ;
  • ne pas toucher ou gratter les lésions ;
  • éviter les contacts avec des personnes au système immunitaire fragile (nouveau-nés notamment) ;
  • éviter d’embrasser tant que l’infection n’est pas totalement sèche.

Ensuite, deux molécules sont indiquées pour le traitement de l’herpès génital :

  1. L’Aciclovir : cp à 200 mg, crème à 5 % ;
  2. le Valaciclovir : cp à 500 mg.

Que ce soit par voie orale ou par crème, le traitement de l’herpès génital diminue l’intensité et la durée de la poussée mais n’élimine pas les virus ; la guérison n’est pas définitive.

S’agissant des mesures de précaution, elles sont les mêmes que pour l’herpès labial : il faut une bonne hygiène intime et absolument éviter les rapports sexuels, notamment si vous sentez venir une poussée d’herpès, mais que les symptômes ne sont pas visibles. Par ailleurs, on peut être contaminant même sans symptôme de l'herpès génital.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Comment se passe la contagion de l’herpès ?

Youtube Video

La transmission de l’herpès génital se fait lors des rapports sexuels :

  • Soit par des lésions présentes ;
  • soit quand le virus est présent dans les sécrétions génitales, lors d’une poussée asymptomatique.

La contamination ne se fait pas uniquement par pénétration vaginale ou anale ; toute forme de contact sur les parties intimes peut transmettre le virus (caresses, cunnilingus, fellation…). Par ailleurs, le délai d’incubation est variable. Il tourne autour de 8 jours en moyenne.

Que ce soit l’herpès de la bouche ou l’herpès génital, le virus est très contagieux. Le risque de contamination est élevé, notamment lors des poussées. Ainsi, en cas d’herpès buccal, tout contact avec une personne infectée (baisers, caresses…) peut être contaminant, même lorsque le bouton de fièvre a disparu (présence de lésions microscopiques).

La personne n'est plus contagieuse lorsque la croûte est totalement sèche et qu'elle tombe. Sachez qu’un contact avec des objets contaminés peut également transmettre le virus, notamment si la personne se gratte ; le virus se loge sous les ongles et peut ensuite être déposé sur des objets. Le risque de surinfection est alors élevé.

Quels sont les symptômes de l’herpès ?

symptomes-herpes

Les symptômes de l’herpès ne sont pas les mêmes, selon qu’il soit génital ou labial. Ainsi, en cas d’infection par l’herpès génital, il y a d’abord la primo-infection. La primo-infection suit le premier contact avec le virus. Elle est souvent asymptomatique mais n’empêche pas la contamination d’un.e partenaire.

Symptomatique, l’herpès génital se manifeste par des lésions vésiculaires, des petits boutons clairs remplis de liquide et d’une zone enflammée, souvent accompagnés de maux de tête ou de fièvre. Autrement dit, vous pourrez observer des boutons sur votre pénis. La guérison ne détruit pas le virus qui reste dans l’organisme. Le virus reste « endormi » et ressurgit lors de périodes de stress, de fatigue ou d’anxiété. On parle de réactivation.

Généralement, l’éruption herpétique est douloureuse et provoque des démangeaisons. Les récurrences sont parfois précédées par des picotements, des brûlures ou des picotements.

L’herpès labial, lui, se manifeste souvent par des « boutons de fièvre ». On les reconnaît car ils concernent la région du visage ; le plus souvent autour d’une lèvre, sous la forme de petits boutons jaunâtres. Ces boutons sont accompagnés d’une sensation de brûlure et de démangeaisons. Le temps d’incubation est de 2 à 12 jours.

Certains signes peuvent prévenir l’apparition d’une poussée d’herpès ; comme une sensation de chaleur localisée ou des picotements. Sans traitement, les boutons d'herpès vont disparaître d’eux-mêmes au bout de quelques jours et former une croûte, qui disparaîtra elle-aussi.

Quelles sont les causes de l’herpès ?

causes-herpes

L’herpès est une maladie virale. Autrement dit, c’est la pénétration d’un virus dans l'organisme qui cause l’apparition de la maladie. En l'occurrence, le virus de l’herpès (HSV) appartient à une famille appelée herpesviridae, qui comprend notamment le virus de la varicelle. On l’appelle Herpes simplex.

On différencie deux types de virus :

  • Le HSV-1 : c’est la forme la plus répandue, responsable à 95 % de l’herpès labial (lèvres), oculaire (œil) ou nasal. Dans 20 % à 40 % des cas, le HSV-1 est aussi responsable de l’herpès génital lors de rapports bucco-génitaux.
  • Le HSV-2 : responsable principalement de l’herpès génital chez l’homme et de l’herpès génital chez la femme. Dans 5 % des cas, il est aussi à l’origine de l’herpès labial ou du visage.

Une fois contracté, le virus de l’herpès reste dans le corps indéfiniment.

Ainsi, l’herpès génital n’est pas une pathologie grave, mais elle peut toutefois être handicapante et gênante. Cette maladie est une IST très contagieuse, comme la chlamydia ou la gonorrhée. En cela, le port systématique du préservatif lors des relations sexuelles (vaginales, anales et buccales) est vivement recommandé. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un médecin sexologue en ligne sur Charles.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Consultez d’autres articles par catégories :

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto