AccueilBlogÉrectionQu’est-ce que la maladie de Lapeyronie ? Symptômes, causes et traitements

Qu’est-ce que la maladie de Lapeyronie ? Symptômes, causes et traitements

Qu’est-ce que la maladie de Lapeyronie ? Symptômes, causes et traitements

La maladie de Lapeyronie est une maladie caractérisée par la formation de plaques fibreuses entre les corps caverneux du pénis et l’albuginée. Ces plaques sont souvent la source d’une douleur et d’une déformation du pénis en érection.

Les facteurs de risque restent, encore à ce jour, assez mystérieux. Toutefois, nous essayerons de décrire au mieux cette maladie et les traitements possibles. Consultez un médecin sexologue pour plus d'informations.

C'est quoi, la maladie de Lapeyronie ?

La maladie de Lapeyronie est due au développement de tissu cicatriciel fibreux à l'intérieur du pénis. La plaque fibreuse se compose de collagène désorganisé et de fibrilles élastiques fragmentées. Elle a perdu son élasticité et, ainsi, on observe une déformation de la verge. En cela, cette pathologie provoque des érections courbées et douloureuses.

Ceci étant dit, la forme et la taille des pénis varient, et le fait d'avoir une érection courbée n'est pas nécessairement une cause de préoccupation. En revanche, elle peut causer une douleur importante chez certains hommes.

Cela peut nuire aux relations sexuelles ou rendre difficile l'obtention ou le maintien d'une érection ; on parle alors de trouble de l’érection (dysfonction érectile). On observe un manque de rigidité du pénis. Pour beaucoup d'hommes, la maladie de Lapeyronie cause aussi du stress et de l'anxiété. Toutefois, elle disparaît parfois d'elle-même.

La courbure du pénis peut aussi rendre difficile la pénétration vaginale. Elle constitue en effet une gêne aux mouvements de va-et-vient.

Dans la plupart des cas, la maladie reste stable ou s'aggrave. Un traitement peut s'avérer nécessaire si la déviation est suffisamment importante pour empêcher l’activité sexuelle.

Youtube Video

Comment savoir si on a la maladie de Lapeyronie ?

Les signes et symptômes de la maladie de Lapeyronie peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement.

Les signes et symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Présence de tissu cicatriciel. Le tissu cicatriciel (plaques) associé à la maladie de Lapeyronie peut être ressenti sous la peau du pénis à travers la forme de morceaux plats ou d'une bande de tissu dur ;
  • Une courbure importante du pénis. Votre pénis peut être courbé vers le haut (dorsal), vers le bas ou plié d'un côté. Dans certains cas, la verge en érection peut avoir un rétrécissement, des entailles ou une apparence de sablier, avec une bande étroite et serrée autour de la tige ;
  • Problèmes d'érection. La maladie de Lapeyronie peut causer des problèmes pour obtenir ou maintenir une érection (impuissance) ;
  • Raccourcissement du pénis. Votre pénis pourrait devenir plus court à cause de la maladie de Lapeyronie ;
  • Douleur du pénis. Vous pourriez avoir des douleurs péniennes, avec ou sans érection, affectant ainsi la sexualité.

La courbure associée à la maladie de Lapeyronie peut aussi s'aggraver progressivement. Cependant, à un moment donné, elle se stabilise (au bout de 18 mois environ). La douleur pendant les érections s'améliore généralement en l'espace d'un à deux ans. Toutefois, le tissu cicatriciel et la courbure demeurent.

Dans certains cas, la courbure et la souffrance associées à la maladie de Lapeyronie s'améliorent sans traitement.

Photo/illustration d'un pénis courbé par la maladie de Lapeyronie

illustration d'un pénis courbé par la maladie de lapeyronie

Quelles sont les causes de la maladie de Lapeyronie ?

La cause de la maladie de Lapeyronie n'est pas complètement comprise. Toutefois, un certain nombre de facteurs semblent être impliqués. On pense que la maladie de Lapeyronie résulte généralement de blessures répétées au pénis (traumatismes).

Par exemple, le pénis peut être endommagé lors de rapports sexuels, d'activités sportives ou à la suite d'un accident. Cependant, le plus souvent, aucun traumatisme spécifique au pénis n'est reconnu.

Au cours du processus de cicatrisation, des tissus cicatriciels se forment de manière désorganisée. Cela peut entraîner la formation d'un nodule (que vous pouvez sentir) ou le développement d'une courbure.

En plus du corps spongieux, chaque côté du pénis contient un corps caverneux. Ils contiennent de nombreux petits vaisseaux sanguins. Lors d’une excitation sexuelle, le flux sanguin vers ces chambres augmente. Lorsque les cavités se remplissent de sang, le pénis se dilate, se redresse et se raidit pour devenir une érection masculine.

Dans la maladie de Lapeyronie, lorsque le pénis devient en érection, la région avec le tissu cicatriciel ne s'étire pas. Ainsi, le pénis se plie ou devient défiguré et éventuellement douloureux.

Un caractère héréditaire ?

Chez certains hommes, la maladie de Lapeyronie apparaît graduellement. Elle ne semble alors pas être liée à une blessure. Les chercheurs tentent de déterminer si la maladie de Lapeyronie pourrait être liée à un caractère héréditaire ou à certains problèmes de santé.

En somme, il existe plusieurs facteurs de risques. Une blessure mineure au pénis n'entraîne pas toujours la maladie de Lapeyronie. Cependant, divers facteurs peuvent contribuer à une mauvaise cicatrisation et à l'accumulation de tissu cicatriciel qui pourraient jouer un rôle dans la maladie de Lapeyronie.

Il s'agit notamment de :

  • L'hérédité. Si votre père ou votre frère est atteint de la maladie de Lapeyronie, vous avez un risque accru de la maladie.
  • Les hommes présentant un trouble du tissu conjonctif semblent avoir un risque accru de développer la maladie de Lapeyronie. À titre d'exemple, un certain nombre d'hommes atteints de la maladie de Lapeyronie ont également un épaississement de la paume de la main qui fait que les doigts se replient vers l'intérieur (maladie de Dupuytren).
  • La prévalence de la maladie de Lapeyronie augmente avec l'âge, surtout chez les hommes de plus de 55 ans.

Les médecins supposent également que la maladie de Lapeyronie puisse avoir une origine ischémique (diminution de l’apport sanguin dans les artères) ou auto-immune (liée au système immunitaire).

Comment diagnostiquer la maladie de Lapeyronie ?

Il est recommandé de consulter un médecin sexologue dès l’apparition des premiers symptômes. Informez votre médecin de vos antécédents, c’est-à-dire de tout ce qui s'est passé avant le début des symptômes, comme une blessure ou une douleur antérieure.

Le diagnostic de la maladie commence par un examen au cours duquel votre médecin ressentira l'endurcissement des tissus causé par la maladie. Si le pénis doit être en érection pour l'examen, le médecin injecte un traitement pour y parvenir. Cela n’est pas toujours nécessaire.

Dans certains cas, il est possible que vous ayez besoin d'une radiographie ou d'une échographie du pénis. Dans les situations rares où l'examen du médecin ne confirme pas la maladie de Lapeyronie, ou si l'affection évolue rapidement, votre médecin peut faire une biopsie. Cela implique le prélèvement d'un peu de tissu de la zone affectée pour des tests de laboratoire.

Maladie de Lapeyronie : qui faut-il consulter ?

Il faut consulter un médecin sexologue ou un urologue. En ce qui concerne les médecins sexologues, il en existe 400 en France. Vous avez la possibilité de consulter un médecin sexologue en ligne grâce au service proposé par Charles.co.

Un examen physique est souvent suffisant pour identifier la présence de tissu cicatriciel dans le pénis et diagnostiquer la maladie de Lapeyronie.

Les tests pour diagnostiquer la maladie de Lapeyronie peuvent comprendre les éléments suivants :

  • Examen physique. Le médecin palpe le pénis lorsqu'il n'est pas en érection. La palpation permet d’identifier l'emplacement et la quantité de tissu cicatriciel. Le médecin peut également mesurer la longueur de votre pénis. Si l'état continue de s'aggraver, cette mesure initiale aide à déterminer si le pénis est devenu plus petit ;
  • Votre médecin peut également vous demander d'apporter des photos de votre pénis en érection prises à la maison. Ceci peut déterminer le degré de courbure, l'emplacement du tissu cicatriciel ou d'autres détails qui pourraient aider à identifier la meilleure approche de traitement ;
  • Autres tests. Votre médecin peut vous faire passer une échographie ou d'autres examens d’imagerie médicale. Cela lui permet d’examiner votre pénis lorsqu'il est en érection. Avant de prendre des images de votre pénis, vous recevrez probablement une injection intra-pénienne (directement dans le pénis) qui provoquera son érection.

L'échographie est le test le plus couramment utilisé pour détecter les anomalies du pénis. Les examens échographiques utilisent des ondes sonores pour produire des images des tissus mous. Ces tests peuvent révéler la présence de tissu cicatriciel, de flux sanguin vers le pénis et de toute autre anomalie.

Comment redresser son pénis ?

Il existe plusieurs traitements possibles pour venir à bout de la maladie de Lapeyronie. Quelques solutions thérapeutiques :

  • Votre médecin peut vous recommander une approche attentiste si l’incurvation de votre pénis n'est pas sévère et ne s'aggrave plus. Dans le cas ou vous pouvez toujours avoir des érections et des rapports sexuels sans souffrance ou avec une douleur très légère ;
  • Le médecin sexologue peut également vous orienter vers des médicaments. Un certain nombre de médicaments oraux ont été essayés pour traiter la maladie de Lapeyronie. Toutefois, leur efficacité n'a pas été démontrée de façon constante. De plus, ils ne sont pas aussi efficaces que la chirurgie ;
  • Par exemple, la pentoxifylline est un médicament oral utilisé pour traiter la maladie de Lapeyronie. Lorsqu'il est pris pendant plusieurs mois, le médicament peut réduire la quantité de tissu cicatriciel.

Dans certains cas, un traitement injecté directement dans le pénis peut réduire la courbure et la souffrance associées à la maladie de Lapeyronie. Selon la thérapie, on peut vous administrer un anesthésique local pour prévenir la douleur pendant les injections. Si vous suivez l'un de ces traitements médicamenteux, vous recevrez probablement plusieurs injections pendant plusieurs mois. Les preuves de l'efficacité des injections péniennes sont limitées. Ces traitements peuvent également être utilisés en association avec des médicaments oraux.

Enfin, un traitement par ondes de choc peut être envisagé. Il permet une meilleure vascularisation et entraîne alors un effet analgésique, qui réduit les douleurs causées par la plaque fibreuse. Ce traitement a aussi un effet anti-inflammatoire. Ainsi, cela peut permettre à certains hommes, freinés par la souffrance, de retrouver une vie sexuelle normale. Toutefois, ce traitement ne rectifie pas la courbure de la verge.

Peut-on guérir de la maladie de Lapeyronie ?

Oui, il est possible de guérir de la maladie de Lapeyronie. Il est fréquent que le traitement de la maladie repose sur une opération.

Votre médecin pourrait vous suggérer une intervention chirurgicale si la déformation de votre verge est grave, suffisamment gênante, ou si elle vous empêche d'avoir une vie sexuelle.

Le traitement chirurgical n'est habituellement pas recommandé tant que vous n'avez pas eu une phase de stabilisation de la maladie. Le type de chirurgie utilisé dépendra de votre état.

Votre médecin tiendra compte de l'emplacement du tissu cicatriciel, de la gravité de vos symptômes et d'autres facteurs. Si vous n'êtes pas circoncis, votre médecin pourrait vous recommander une circoncision (ablation du prépuce) pendant la chirurgie.

Selon le type de chirurgie que vous subissez, la prise en charge n’est pas la même. Vous pourriez être en mesure de rentrer de l'hôpital le jour même ou vous pourriez devoir y passer la nuit. Dans tous les cas, l’intervention se fait sous anesthésie générale.

Votre chirurgien vous indiquera combien de temps vous devriez attendre avant de reprendre le travail - dans la plupart des cas, quelques jours. Après ce type de traitement, vous devrez attendre quatre à huit semaines avant d'avoir des relations sexuelles.

Les traitements chirurgicaux

L’intervention peut se faire suivant différentes méthodes chirurgicales :

  • La technique de Nesbit : cette procédure consiste à effectuer une ou plusieurs incisions sur le côté du pénis afin de le redresser. L’excès de tissu cicatriciel sur la partie externe de la courbe sera retiré ou resserré à l’aide d’une suture.
  • Les techniques de plicature : cette méthode consiste à réaliser une ou plusieurs plicatures (plier sur lui-même le tissu) éventuellement précédées d’incisions de l’albuginée. Cela permet de rétrécir la partie du corps caverneux située en face de la courbure et de redresser ainsi le pénis.
  • La technique d’incision-greffe : cette méthode consiste à réaliser une incision de la plaque de fibrose de l’albuginée afin de redresser la courbure du pénis. Pour combler la perte de substance, le chirurgien réalise une greffe de tissu propre au patient (veine) ou d’autre origine.
  • Les implants péniens : une prothèse pénienne est insérée dans chaque corps caverneux du pénis afin de le redresser. L’implant pénien est utilisé lorsque la courbure du pénis est sévère et accompagnée de troubles de l’érection importants.

Pourquoi la maladie de Lapeyronie peut-elle gêner l'érection ?

Le dysfonctionnement érectile est une condition dans laquelle un homme a de la difficulté à obtenir une érection ou à la maintenir. La maladie de Lapeyronie entraîne une courbure du pénis qui peut rendre une érection douloureuse.

Bien qu'un pénis courbé n'indique pas toujours un problème, les hommes souffrant de la maladie de Lapeyronie peuvent avoir de la difficulté à avoir un rapport sexuel.

De plus, cela cause souvent de l'anxiété et de l'inconfort. Dès les premiers symptômes et troubles érectiles, vous devez consulter au plus vite un médecin sexologue pour ne pas laisser la situation s’aggraver.

La maladie de Lapeyronie se soigne très bien et vous allez pouvoir retrouver rapidement une érection normale.

Maladie de Lapeyronie et viagra : une contre-indication ?

Les médicaments de l'érection (comme le Sildénafil, le Tadalafil ou le Vardénafil) ne peuvent pas traiter la maladie de Lapeyronie elle-même ; ils peuvent par contre s'utiliser pour traiter l’éventuel problème d’érection qui découle de la maladie de Lapeyronie.

Le Viagra et le Cialis par exemple sont des inhibiteurs de la PDE-5. En cela, ces médicaments améliorent l’afflux sanguin vers les tissus mous du pénis, ce qui facilite le développement et le maintien d'une érection. Afin d’obtenir du Viagra pour lutter contre les symptômes de la Maladie de Lapeyronie et traiter l’impuissance, vous devez obtenir une ordonnance d’un médecin sexologue. En effet, un produit pour érection tel que ceux-ci a de nombreux effets secondaires ; sa prise doit être validée par un médecin et encadrée.

Charles.co vous propose des téléconsultations rapides pour tous les troubles sexuels et assure la livraison des médicaments depuis une pharmacie française en moins de 48h. Un hébergeur agréé en données de santé protège vos données personnelles.

Problèmes d'érection ? Consultez un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Sources

  • Dr Anthony J. Bella ; Dr Jay C. Lee ; Dr Ethan D. Grober ; Dr Serge Carrier ; Docteur Francois Bénard ; Dr Gerald B. Brock, "Guide de pratique 2018 de l’Association des urologues du Canada sur la maladie de Lapeyronie et la courbure congénitale du pénis", Can Urol Assoc J 2018;12(5):E197-209.
  • Marcus Horstmann, Aron Grazioli, Christoph Schwab, Christian Padevit, Hubert John, "Maladie de La Peyronie : une maladie invalidante pour les hommes sexuellement actifs", Revue Médicale Suisse, volume 6. 1731-1735, 2010.
Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto