AccueilBlogÉrectionPénis tordu : syndrome ou maladie de Lapeyronie ?

Pénis tordu : syndrome ou maladie de Lapeyronie ?

Pénis tordu : syndrome ou maladie de Lapeyronie ?

Comment différencier un pénis tordu, courbé, d’une maladie de Lapeyronie ?

Comme nous l’explique Gilbert Bou Jaoudé, “beaucoup d’hommes ont peur de la courbure de leur verge ; et pourtant, il faut savoir qu’un pénis tout droit est plus exceptionnel qu’un pénis courbé.” En fait, ce sont les symptômes et un examen médical qui permettent de diagnostiquer la maladie de Lapeyronie.

Et les critères esthétiques n’entrent donc pas en considération : la courbure du pénis doit être une gêne conséquente pour la sexualité et s'accompagner de douleurs à l'érection, par exemple, pour qu’elle nécessite un traitement.

Petit retour anatomique sur la courbure de la verge, et définition de la maladie de Lapeyronie.


Problèmes d'érection ? Consultez un médecin médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.


J’ai le pénis tordu, est-ce normal docteur ?

Chez l’homme, la verge est notamment constituée de 2 corps caverneux. Et il faut savoir que ces 2 corps caverneux sont rarement identiques.

D’ailleurs, cette asymétrie est observable sur d’autres parties du corps : par exemple, les yeux ou les oreilles sont rarement identiques ; cette asymétrie est commune dans le corps humain.

Donc, il existe deux types de courbure du pénis, comme le souligne gilbert Bou Jaoudé, médecin sexologue : 

Il y a les courbures que l’on appelle “congénitales” - celles que l’on a depuis la naissance - visibles uniquement lorsque la verge est en érection, et les courbures dites “acquises”, suites à une maladie inflammatoire, une maladie de Lapeyronie ou encore une fracture du pénis.” 

Pour résumer, on soigne un pénis courbé uniquement dans des situations bien précises : par exemple, lorsque la pénétration n’est pas possible ; ou encore lorsque le sexe en érection provoque des douleurs chez l’homme. 

Surtout, il ne faut pas opérer le pénis quand la courbure ne gêne pas l’érection ou la pénétration.

Et ce, pour deux raisons, comme nous l’explique le médecin sexologue : “D’abord, parce qu’une chirurgie du pénis n’est pas une opération sans risques (comme toute intervention chirurgicale), et surtout, quand on corrige la courbure du pénis, on peut perdre 1 à 2 cm de la taille du pénis.

Les deux points essentiels : 

  • La majorité des pénis ont une légère courbure naturelle ;
  • Et on ne cherche pas opérer le pénis ou redresser la verge quand la pénétration est possible, (sans douleurs), même s’il faut adapter légèrement l’angle de la pénétration ; 

Comment se manifeste la maladie de Lapeyronie ?

La maladie de Lapeyronie se manifeste par 4 types de symptômes : 

  • Premièrement, des douleurs au niveau du pénis, surtout en érection ; ces douleurs sont majoritairement présentes au début de l’évolution de la maladie ;
  • Deuxièmement, une déformation du pénis, que ce soit une courbure qui apparaît et n’était pas présente auparavant ou un rétrécissement ; en tous cas, un changement dans la forme du pénis ;
  • Et dernièrement, une sensation d’induration sous la peau du pénis, que l’on ressent comme une petite plaque fibreuse de quelques millimètres  ;

Tous ces symptômes sont causés par ce que l’on appelle une fibrose de la tunique albuginée des corps caverneux ; c’est-à-dire la paroi qui entoure les corps érectiles du pénis. 

En réalité, dans la maladie de Lapeyronie, l’inflammation ne touche pas le système érectile en lui-même ; en revanche, on peut comprendre que les douleurs et/ou une déformation du pénis puissent avoir des conséquences psychologiques négatives, et induire une dysfonction érectile. 

Quelles sont les causes d’un pénis tordu ?

On estime que 5 à 10% des hommes pourraient être concernés par la maladie de Lapeyronie. Mais en fait, les chiffres ne sont pas très précis et la maladie de Lapeyronie toucherait davantage les hommes de plus de 50 ans. 

Certains facteurs accentuent aussi le risque de développer cette maladie, comme :

  • Une maladie inflammatoire, des articulations ou des tendons, etc. ; 
  • L’hypothèse des facteurs héréditaires ou génétiques de la maladie ;

En tous cas, jusqu’à aujourd’hui, la physiologie exacte et les raisons exactes pour lesquelles la maladie de Lapeyronie apparaît ne sont pas encore bien connues. 

Comment redresser un pénis tordu ?

Les recommandations officielles sont claires à ce sujet : on opère une courbure de la verge uniquement en présence de symptômes graves, tels que des douleurs et/ou une impossibilité à pénétrer. 

Dans de rares cas, une opération peut être réalisée sur un micro-pénis (parce que cela gênerait la sexualité), avec des bénéfices mitigés : on ne gagnerait que 1 à 2 cm. 

S’agissant de corriger une courbure du pénis dans le cadre de la maladie de Lapeyronie, les traitements reposent principalement sur : 

  • La chirurgie ; 
  • Ou encore un traitement par ondes de choc visant à détruire progressivement la plaque fibreuse responsable de la courbure ;
  • Les traitements par injections sont encore incertains à ce jour ; 

Les résultats sont variables selon les hommes, mais le plus souvent un patient retrouve une verge fonctionnelle sur le plan de l’érection, avec la disparition ou la diminution des douleurs, la possibilité d’avoir des rapports sexuels avec pénétration et une courbure inférieure à 20°.

Il s’agit donc d’une prise en charge thérapeutique multiple, d’un travail lent, progressif, avec des objectifs réalistes : un patient ne retrouvera pas la même verge qu’avant la maladie, mais il pourra retrouver une sexualité épanouie. 

Comment prévenir la maladie de Lapeyronie ?

Ne connaissant pas avec certitude les causes exactes de la maladie de Lapeyronie, il n’existe pas de réelles mesures de prévention. 

En effet, on ignore à ce jour ce qui déclenche exactement la maladie, même si certains facteurs de risque semblent augmenter son apparition : diabète, une maladie inflammatoire, un caractère héréditaire, génétique, etc.

En cas d’accident ou de traumatisme du pénis, une courbure anormale peut également persister après une intervention chirurgicale ; avec le risque de développer la maladie.

Comment évolue la courbure du pénis ?

Au début de la maladie de Lapeyronie, on constate un durcissement, une induration (comme une petite plaque sous la peau) au niveau du corps caverneux de la verge. L’évolution de la maladie peut ensuite être rapide ou progressive. 

On remarque dans tous les cas une courbure anormale de la verge, qui dépendra des caractéristiques de la plaque fibreuse (dureté, taille, etc.). 

Sans traitement médical visant à stabiliser la maladie, on peut également observer un raccourcissement, une incurvation et/ou un rétrécissement du pénis. Des douleurs sont généralement présentes, le plus souvent lors d’une érection. 

Dans 30% des cas, la maladie se stabilise d’elle-même entre 12 et 18 mois, avec une diminution des douleurs et de la déformation. Toutefois, après cette rémission naturelle, 30% des patients évoquent ensuite une dysfonction érectile.

Il est donc conseillé de consulter un médecin sexologue en ligne ou un urologue afin d’être suivi médicalement.

Pénis tordu ou maladie de Lapeyronie : quand et qui consulter ?

Le premier diagnostic peut être posé par un médecin sexologue en ligne ou un urologue. Dans le premier cas, en présence des symptômes de la maladie de lapeyronie que nous avons évoqués plus haut, le médecin sexologue orientera son patient vers un chirurgien/urologue. 

Ce premier diagnostic orientera les traitements en fonction des symptômes. 

Un diagnostic précoce (au début de l'évolution de la maladie) apporte de plus grandes chances de rémission.

Pénis tordu : consultez un médecin sexologue sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d'un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l'ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l'attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de 6 mois)
  • Eviter la gêne dans la salle d'attente

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.


Sources

  • Marcus Horstmann, Aron Grazioli, Christoph Schwab, Christian Padevit, Hubert John, Maladie de La Peyronie : une maladie invalidante pour les hommes sexuellement actifs, Rev Med Suisse 2010 ; volume 6. 1731-1735.
  • L. Ferretti, A. Faix, S. Droupy, La maladie de Lapeyronie, Prog Urol, 2013, 23, 9, 674-684.
Ces articles pourraient également vous intéresser :
Problèmes d’érection à 30 ans : que faire ?
Problèmes d’érection à 30 ans : que faire ?

Les problèmes d’érection font partie des troubles sexuels les plus fréquents – y compris chez les hommes jeunes.

Contre une idée fausse, les troubles de l’érection ne concernent pas uniquement les hommes de 50 ans ; on estime que près de 25% des hommes de moins de 30/35 ans pourraient être concernés par cette dysfonction.

Problèmes d’érection à 50 ans : que faire ?
Problèmes d’érection à 50 ans : que faire ?

Même si les causes d’une dysfonction érectile sont très variables d’un homme à l’autre, on identifie globalement deux types de figure chez les hommes de plus de 50 ans : une dysfonction érectile liée aux évènements de santé ou une dysfonction érectile liée à une accumulation de facteurs bénins.

Comment avoir une érection forte ?
Comment avoir une érection forte ?

Troubles passagers ou dysfonction érectile, comment avoir une érection forte ? Il arrive que l’homme vive des périodes de « moins bien » tout au long de sa vie sexuelle.

Problème d’érection : les causes et comment s’en sortir
Problème d’érection : les causes et comment s’en sortir

Solutions efficaces aux problèmes et troubles de l’érection. Tous les conseils et les produits pour retrouver une érection forte et durable.

Homme en érection : fonction, mécanismes, troubles
Homme en érection : fonction, mécanismes, troubles

Comprendre le mécanisme du pénis en érection et apprendre comment améliorer son érection facilement pour retrouver dureté et endurance.

Médicament de l’érection : quel traitement choisir ?
Médicament de l’érection : quel traitement choisir ?

Les problèmes d’érection touchent 4 millions d’hommes en France. Pourtant, beaucoup d’entre eux n’osent pas aller parler de ce problème à leur médecin ; et passent ainsi à côté de solutions médicales simples et efficaces : les médicaments de l’érection.