Les aliments qui boostent la libido et ceux qui la tuent

technique du squeeze
Accueil / Autre produit
Rédigé par

Tristan Chevrier

Dernière mise à jour

25 septembre 2020

Régimes alimentaires à base de pizzas, de hamburgers ou de kebabs, cet article n’est pas pour vous ; pour ceux qui pensent que manger sain est bon pour la santé, restez avec nous !

D’ailleurs, nous avons rarement vu un athlète de haut niveau manger trop gras, trop sucré ou trop salé…

Sans vouloir offenser personne, il semble que ce que l’on mange influence directement nos performances intellectuelles et physiques.

Il en de même pour la libido !

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

Aliments, libido et fertilité

Avant de penser performance ou plaisir sexuel, on recherchait les aphrodisiaques pour leurs vertus procréatives, afin d’assurer la puissance masculine et féminine.

C’était donc autant une question morale que religieuse : on prenait les choses très au sérieux.

C’est assez récemment que nous avons prêté attention aux plantes aphrodisiaques dans la résolution des dysfonctions sexuelles et l’incapacité à avoir des rapports sexuels « normaux ».

Parmi ces troubles sexuels, nous retrouvons :

  • Des comportements sexuels impulsifs

Le Viagra (Sildénafil) a donc vu le jour fin des années 1990, comme le premier remède pharmacologique approuvé contre l’impuissance, attirant ainsi l’attention du public.

Car la recherche d’une telle substance remonte à des millénaires.

Véritable révolution médicale et sexuelle, le Viagra devenait l’aphrodisiaque par excellence.

En facilitant et en rendant possible l’érection, il résolvait aussi la diminution du désir sexuel liée à la dysfonction érectile ; le fait de pouvoir, donnait tout à coup un nouvel élan à la sexualité de nombreux hommes et couples.

Rappelons qu’un aphrodisiaque, dans sa version la plus primitive, est un aliment ou un médicament qui suscite le désir sexuel.

Les aliments qui boostent la libido : explorer les aphrodisiaques à base de plantes

Nous vous présenterons dans cet article (chanceux que vous êtes) des aliments ou des herbes aphrodisiaques reconnus médicalement !

Et c’est plutôt rare lorsqu’on s’intéresse au sujet.

On peut classer les aphrodisiaques selon 3 modes d’action : ceux qui augmentent la libido, la « puissance » ou le plaisir sexuel.

Il existe donc diverses substances d’origine animale et végétale utilisées dans les médicaments traditionnels de différentes cultures pour dynamiser, revitaliser et améliorer la fonction sexuelle.

Mouche « espagnole », ambréine et Crapaud commun !

Peu de substances naturelles améliorent significativement les performances physiques chez l’homme. S’agissant de la libido :

  • L’ambréine (un constituant majeur de l’ambre gris) est utilisée dans les pays arabes pour augmenter la libido. Contenant de l’alcool triterpénique, l’ambréine augmente la concentration de plusieurs hormones, dont la testostérone
  • D’autres utilisent la peau et les glandes du Crapaud commun (bufo bufo), riches en bufoténine (et autres bufadienolides), un congénère hallucinogène de la sérotonine.
  • Dans la médecine traditionnelle chinoise, on utilise aussi depuis longtemps le ginseng (Panax ginseng) comme stimulant sexuel. Il agit comme un antioxydant, en améliorant la synthèse de l’oxyde nitrique dans l’endothélium des corps caverneux du pénis.
  • Enfin, la cantharidine (« la mouche espagnole ») est connue depuis des millénaires pour stimuler la sexualité et augmenter le plaisir sexuel.

Aliments et libido : les herbes aphrodisiaques

Nous pouvons citer :

  • Les racines tubéreuses de Chlorophytum borivilianum (aussi appelées musli safed). Ses racines possèdent des propriétés immunomodulatrices et adaptogènes (réduisant le stress).
  • La Mondia whitei, une plante africaine : augmente la libido et semble aussi être intéressante pour résoudre la gestion du faible nombre de spermatozoïdes (asthénozoospermie).
  • Le tribulus terrestris : améliore la libido, la spermatogenèse et les niveaux en testostérone
  • Le safran (ou crocus sativus). Largement utilisé en Iran ou en Inde, le safran est recommandé en médecine traditionnelle comme agent aphrodisiaque.  
  • La noix de muscade améliore la fertilité
  • Le palmier-dattier (ou dattier) : améliore le nombre de spermatozoïdes, la mobilité, la morphologie et la qualité de l’ADN. Le palmier-dattier contient notamment de l’œstradiol et des composants flavonoïdes, bénéfiques à la qualité du sperme.
  • La Maca : améliore les performances sexuelles globales
  • Le Yohimbe (ou pausinystalia yohimbe) : stimule le flux sanguin en dilatant les vaisseaux sanguins, augmente la vigueur sexuelle, provoque (ou prolonge) les érections

Les aphrodisiaques incontournables

Enfin, nous pouvons aussi citer des aliments plus communs mais tout aussi connus pour leurs bienfaits :

  • L’ail : contenant de l’allicine, il peut améliorer le flot sanguin dans les organes génitaux
  • Le chocolat noir : il facilite la production de phényléthylamine et de sérotonine, les hormones du « bonheur » ; cela favorise donc globalement la libido
  • L’avocat : riche en minéraux, en acides gras mono-insaturés et en vitamines B6, il améliore les niveaux d’énergie et donc la libido.
  • Ou encore les huîtres, riches en zinc et favorisant la production de testostérone. Elles boostent aussi la production de dopamine

Les aliments qui tuent la libido

Tous ces aliments consommés avec excès nuisent à la libido :

  • L’alcool. La surconsommation d’alcool entraîne à long terme une réduction du flux sanguin vers le pénis et augmente le risque de dysfonction érectile
  • Une alimentation trop grasse ou trop sucrée. De manière générale, tout ce qui n’est pas bon pour le cœur, n’est pas bon pour la sexualité ; particulièrement pour l’érection. En effet, l’accumulation de graisse au niveau abdominal a une fâcheuse tendance à transformer la testostérone en œstrogène.
  • L’excès de sucre (une étude récente incrimine le pop-corn, les boissons gazeuses, sodas, etc.) présente les mêmes désavantages pour la libido.
  • Le fromage (et un certain nombre de produits laitiers) serait lui aussi un ennemi de la libido (en plus de l’haleine !) car présentant des hormones de synthèse ; cela perturbe le métabolisme et la production d’hormones naturelles comme la testostérone et l’œstrogène.
  • Le café. Pour certains, le café alimente l’anxiété plus qu’il n’est stimulant. Méfiance donc.

En conclusion : les plantes médicinales, une alternative dans les traitements des dysfonctions sexuelles ?

Plus qu’une alternative, les plantes médicinales peuvent venir en appoint d’une bonne hygiène de vie ou en plus d’un traitement médical.

En effet, les dysfonctions sexuelles présentent des symptômes que des plantes médicinales seules ne pourront pas résoudre ; d’où l’appellation de « compléments alimentaires » ou d’aphrodisiaques.

Elles peuvent favoriser ou entretenir de bonnes fonctions sexuelles mais ne suffisent généralement pas (sous leur forme naturelle) à guérir complètement une pathologie.

Par contre, synthétisées avec d’autres molécules, toutes les plantes que nous avons évoquées présentent des effets bénéfiques indéniables pour la sexualité.

Enfin, même si toutes ces plantes présentent des bienfaits, elles nécessitent encore des études croissantes pour comprendre les effets sur les humains.

En raison de l’absence de données de sécurité, des mécanismes encore peu clairs et un manque de connaissances pour soutenir l’utilisation intensive de ces substances, l’utilisation de ces aphrodisiaques peut présenter des risques pour l’utilisateur.

Avec davantage de données cliniques, des mécanismes d’action exacts, un profil de sécurité et une éventuelle interaction médicamenteuse avec d’autres substances (végétales aphrodisiaques ou non), le traitement des troubles sexuels sera peut-être un jour possible.

À propos de Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)
  • Commander votre traitement en ligne et être discrètement livré à domicile par une pharmacie française

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléconsultez un sexologue aujourd'hui

Prendre RDV