AccueilBlogSexualitéQue faire si ma libido est en berne ?

Que faire si ma libido est en berne ?

Que faire si ma libido est en berne ?

La sexualité a une dimension centrale dans l’équilibre d’une personne. L’expression du désir sexuel et les différents aspects entourant l’attirance sexuelle constituent ce qu’on désigne sous le terme de libido. La libido peut se déclencher en réaction à des stimulations affectives, physiques ou cérébrales. Mais il peut arriver d'avoir la libido en berne, que faire dans ce cas là ?

Les facteurs déclenchants et les modalités du désir sexuel varient beaucoup, d’un individu à un autre, d’une culture à une autre et d’un contexte à un autre. Il est admis que chez la femme, l’expression de la libido est sensiblement différente de ce qu’elle est chez l’homme.

Dans le langage commun, le terme libido finit par ne désigner que le désir sexuel. Chez des personnes seules ou en couple, différents facteurs peuvent freiner ou endormir cette libido. Quels sont ces facteurs et comment réagir face à une libido en berne ?

Ce qu’il faut savoir sur la libido

La libido, c’est l’expression du désir sexuel, une manifestation naturelle de la pulsion sexuelle. Elle exprime un désir de vivre un acte sexuel. En temps normal, l’envie de se livrer à une pratique sexuelle se réveille toute seule, face à un potentiel partenaire ou non, en réponse à notre besoin profond de nous reproduire.

Le désir sexuel

Le désir sexuel que cristallise la libido, lorsqu’il est partagé par des partenaires, devient le moteur principal de l'acte sexuel. Il est souvent une conjonction de facteurs incluant l’état de forme physique, un contexte émotionnel et une série d’interactions physiques, émotionnelles ou même intellectuelles.

L’excitation sexuelle décuple le désir sexuel en anticipation d’une activité sexuelle. La manifestation du désir sexuel dépend autant de facteurs culturels que de la sensibilité des individus. L’aspect mental et cognitif de la stimulation sexuelle est de plus en plus présent dans nos sociétés.

Le désir est souvent le fruit d’un contexte et peut être amené par un regard, des mots ou des attitudes. Mais parfois, aucune explication logique n’existe pour justifier l’apparition de l’excitation sexuelle. On s’en remet souvent à des facteurs hormonaux mais le sujet est plutôt complexe.

Bien entendu, le désir n’est jamais totalement comblé au point de disparaître. Il se renouvelle et se réinstalle au fil de la vie et des rencontres et c’est ce qui fait qu’il est délicat à définir et qualifié. Un désir normal est à mi-chemin entre l’absence de désir et l’excès de désir.

Selon nos expériences de vie, notre désir peut s’enrichir d’affinités et de sensibilités nouvelles, d’envies et de fantasmes variés. L’éducation que nous recevons comme les interdits sociaux ou religieux participent à définir le périmètre de notre libido.

C’est quand nous ne sommes pas satisfaits de notre sexualité ou que nous éprouvons une baisse du désir sexuel, soit une libido en berne, qui ne nous rend pas heureux que nous pouvons commencer par parler de trouble de la libido. Une libido rayonnante mène en général à une sexualité épanouie.

A lire aussi : Absence de libido, que faire ?

Les différences majeures entre la libido masculine et féminine

Une libido pétillante et un désir réactif sont des attentes implicites naturelles chez la plupart des individus. Mais la libido masculine se présente souvent comme plus physique, plus anatomique que chez les femmes qui y intègrent plus d’affect et de sensibilité. C’est un constat général à nuancer selon la personnalité de chacun.

La libido chez l'homme

Il existe de nombreuses variantes dans la manifestation du désir sexuel mais en général les hommes sont plus proactifs et prennent plus souvent l’initiative de provoquer ou d’inciter à une relation sexuelle. Les hormones mâles amèneraient les hommes à plus facilement céder à l’excitation physique du moment.

Dans l’imaginaire commun, la libido masculine s’éveille donc plus facilement et plus rapidement que la libido féminine. Mais ce n’est pas une règle absolue. La santé et le bien-être physique influencent la libido autant que notre état psychologique.

La libido féminine

Chez la femme, il y a un besoin d’’installer du relationnel et de s’impliquer émotionnellement pour déclencher une sexualité pleine et entière. Chez elle, l’attirance physique s'accompagne donc souvent, ou s'interprète souvent comme de l’amour.

La libido féminine serait donc plus sensible à un climat de réciprocité émotionnelle et au sentiment d’être désirée. Elle serait donc plus globale, moins anatomique mais plutôt provoquée par l’attention et le désir de son partenaire ou prétendant.

Par ailleurs, l’intensité du désir sexuel suit le cycle menstruel chez la femme et sa libido peut se montrer plus active pendant les jours qui précèdent l'ovulation, en réponse à un pic du taux d'œstrogènes dans son corps.

L’état d’excitation sexuelle qu’installe une libido réveillée induit des réactions physiques comme des tétons qui se raidissent et un vagin qui s’humidifie chez la femme ou un pénis en érection chez l’homme. Si tout se passe bien, un acte sexuel vient couronner ces prémices et avec l'orgasme la libido baisse graduellement et finit par s’estomper.

Chez l’homme comme chez la femme, l’état et la qualité de la libido fluctuent tout au long de la vie. Une dispute ou des tensions dans un couple peuvent fortement altérer le désir des partenaires. Mais même en dehors des perturbations qui peuvent apparaître dans la vie sexuelle d’un couple, la libido des individus peut baisser.

Libido en berne : les causes

De la même manière que des stimulations physiques ou émotionnelles peuvent réveiller la libido, certaines situations peuvent engendrer un manque de libido, puis une libido en berne. En couple ou pas, la sexualité est une articulation fondamentale de la vie et elle dépend de l’état du désir sexuel.

Les évènements de la vie déclenchent une libido en berne

Selon les événements de la vie, ce désir peut grimper ou baisser. Normalement passagère chez des personnes à priori bien portantes, une diminution de la libido peut correspondre à une réaction à du stress, de la fatigue profonde ou à une ambiance défavorable dans la vie de couple.

Chez la femme le cycle menstruel, une grossesse, l'accouchement ou l’allaitement peuvent fortement influer sur sa libido. La dysfonction érectile est souvent le premier symptôme d’une libido en berne chez l’homme. Alors que chez la femme ce sont le manque d’entrain et l’absence de lubrification vaginale suite à une sollicitation qui doivent alerter.

En réalité, le cerveau doit lever certaines inhibitions pour permettre à la dynamique de la libido de laisser croître le désir. Si la plupart des freins sont psychologiques ou culturels, des troubles chroniques de la libido peuvent provenir de troubles hormonaux ou physiologiques.

L'œstrogène pour lutter contre la libido en berne

Chez la femme par exemple, l'œstrogène a la propriété de booster la libido. Son faible taux peut donc induire dans certaines situations une absence de désir puis une perte de libido. Cette inhibition du désir sexuel peut être mal vécue si elle se prolonge et, par effet domino, elle va installer un climat mental qui à son tour peut encore plus étouffer l’expression de la libido.

Chez l’homme comme chez la femme, certains médicaments, des troubles de l’humeur, des problèmes familiaux ou une santé défaillante peuvent avoir les mêmes effets délétères sur la libido. Cette situation est heureusement passagère et réversible. La libido est tout de même très sensible à l’entrain et à l’humeur.

Les androgènes comme la testostérone sont responsables chez l’homme comme chez la femme, d’un désir sexuel satisfaisant. Chez l’homme, une situation de stress ou d’anxiété, qu’elle soit liée aux finances, au travail ou à la santé, impacte directement le désir et donc la libido.

La fatigue aussi, lorsqu’elle est lourde, installe un terrain potentiellement dépressif, qui nuit au désir.

Libido en berne : comment réagir ?

Si dans la plupart des cas la cause d’une baisse de la libido est hormonale, les facteurs psychologiques et physiologiques comptent aussi pour beaucoup. Par exemple, des maladies comme le diabète ou l'obésité sont des ennemies de la libido.

Une bonne hygiène de vie

Une bonne hygiène de vie, faite d’une activité physique régulière et d’une alimentation équilibrée, qu'on associe à un état mental positif et enthousiaste sont de bonnes bases pour une saine expression de la libido. La libido est fortement corrélée à l’humeur parce que le désir sexuel est avant tout une pulsion de vie.

Le sport

Voilà pourquoi le stress et la dépression nuisent si profondément à la libido. Et paradoxalement, les antidépresseurs censés vous faire sortir de la dépression nuisent aussi à l’appétit sexuel. A l'inverse, le sport, ou plutôt l’effort physique en général, induit un état de relâchement intérieur et une sécrétion d’endorphines qui boostent la libido.

Face à des troubles sexuels comme l’éjaculation précoce, la libido de l’homme peut prendre un coup. Il peut alors user d’aphrodisiaques comme le viagra pour retrouver une bonne érection et l’envie de faire l’amour. Mais dans le couple, la routine et la monotonie peuvent aussi causer des troubles du désir sexuel.

Les jeux érotiques

Chez les femmes, la maturité sexuelle est atteinte autour de l’âge de 35 ans et elles deviennent plus sûres d’elles dans leurs pratiques. Il ne faut pas hésiter à recourir à des jeux érotiques et à des préliminaires plus inventifs pour pimenter la vie sexuelle du couple. Des caresses complices peuvent facilement provoquer le désir.

Le gingembre et le zinc

Parfois des compléments alimentaires à base de gingembre et de zinc peuvent redonner du tonus à la libido mais le plus important est de retrouver la confiance en soi grâce à une atmosphère harmonieuse. Au besoin, un sexologue peut aider à dissoudre certaines crispations.

Ménopause et andropause ne sont pas non plus des frontières infranchissables pour la libido. Des lubrifiants peuvent venir en aide contre une sécheresse vaginale et des jeux sexuels peuvent corriger des pannes d’érection de l’homme.

Youtube Video
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto