Spermogramme : pourquoi et comment réaliser des examens de son sperme ?

spermogramme
Accueil / Sexualité
Rédigé par

Tristan Chevrier

Dernière mise à jour

25 septembre 2020

Le spermogramme est l’analyse du sperme au microscope. Cet examen est nécessaire, lorsqu’un couple éprouve des difficultés à concevoir un enfant.

Il permettra d’identifier la plupart des infertilités masculines, en effectuant une numération des spermatozoïdes et en observant leur morphologie.

Où se déroule le spermogramme et comment le réaliser ?

Pourquoi réaliser un spermogramme ?

Le recueil du sperme est nécessaire lors d’un parcours de procréation médicalement assistée (PMA), à différentes étapes.

Il faudra donc recueillir du sperme plusieurs fois. Les premiers recueils servent à diagnostiquer une éventuelle anomalie, et expliquer un problème de fertilité.

Ensuite, d’autres recueils seront utilisés dans l’objectif :

  • D’obtenir une grossesse par insémination
  • D’une fécondation
  • Ou encore d’une congélation du sperme

Le déroulement d’un spermogramme

Pratiqué en laboratoire, le spermogramme consiste à recueillir du sperme.

Les instructions pour le patient

Avant de réaliser le spermogramme, le patient devra éjaculer régulièrement les semaines qui précèdent le recueil, afin d’éliminer les spermatozoïdes morts et les bactéries. L’objectif est de garder le plus propre possible les voies séminales.

Idéalement, il faudrait éjaculer 3 fois par semaine pendant les 3 mois qui précèdent le spermogramme.

On recommande également d’éjaculer 2 jours avant l’examen : c’est le délai idéal pour avoir le plus de spermatozoïdes d’une grande vitalité le jour du recueil.

Hygiène et protocole

Il est important de respecter des mesures d’hygiène pour éviter la présence de germe dans le sperme, parfois responsable d’un échec de fécondation, à cause d’une infection.

Pour cela, le patient doit :

  • Ne pas éjaculer ou avoir de rapports sexuels 2 jours (ni plus, ni moins) avant le recueil
  • L’avant veille et la veille du recueil : il faut boire 1,5 litre d’eau dans la journée
  • Le matin de l’examen : uriner dès le lever et boire 2 grands verre d’eau, afin de remplir la vessie
  • Lors du recueil : se laver les mains avec un savon liquide, les essuyer proprement. Ensuite, il faudra nettoyer le gland décalotté avec des compresses antiseptiques fournies. Puis, rincer le gland avec des compresses d’eau stérile.
  • À cette étape, il faudra vider complètement sa vessie.
  • Avant de finalement recueillir le sperme par la masturbation

Par ailleurs, le spermogramme ne doit pas être réalisé si le patient a de la fièvre ou prend des médicaments. En cas d’anomalie détectée, le recueil du sperme devra être renouvelé pour confirmer ou non le diagnostic.

En fonction des résultats, on pourra aussi compléter le spermogramme par une spermoculture (qui est la recherche de germes dans le sperme) ou un « test de migration-survie des spermatozoïdes », afin de calculer le nombre de spermatozoïdes et leur mobilité après 24 heures.    

Objectifs du spermogramme

Un spermogramme devra évaluer les paramètres spermatiques de l’éjaculat :

  • Son volume
  • La concentration des spermatozoïdes
  • La mobilité des spermatozoïdes
  • Leur vitalité (supérieure à 58%)
  • La présence d’agglomérats et d’agglutinats.

Il pourra aussi être réalisé un spermocytogramme et une spermoculture (recherche de germes dans le sperme).

La concentration de spermatozoïdes

Il s’agit du nombre de spermatozoïdes par millilitre (ml). La norme de cette concentration est de 20 millions de spermatozoïdes par ml.

La mobilité des spermatozoïdes

C’est le facteur essentiel pour la survenue d’une grossesse. On calcule la mobilité selon le pourcentage de spermatozoïdes capables de se déplacer dans le vagin, jusqu’à la trompe, pour féconder l’ovule.

On évalue la mobilité des spermatozoïdes selon 3 catégories :

  • Les spermatozoïdes mobiles progressifs (ceux qui se déplacent)
  • Les spermatozoïdes mobiles non progressifs (ceux qui sont mobiles mais restent sur place)
  • Et les spermatozoïdes immobiles

La mobilité doit ainsi être supérieure à 32%.

Les agglomérats

La présence d’agglomérats de spermatozoïdes ou leur agglutination est souvent le signe d’une infection du sperme ou le signe de l’existence d’anticorps qui s’attaquent aux spermatozoïdes.

La présence d’agglomérats nécessite donc une spermoculture. On pourra également réaliser un autre test en cas d’agglutinats : le Mar-Test.

Le spermocytogramme

Le spermocytogramme s’intéresse à la forme des spermatozoïdes : la classification de Kruger. Même si une forme anormale n’a pas d’incidence pour le futur enfant à naître, elle peut par contre diminuer les chances de survenue d’une grossesse.

Que faut-il retenir ?

Si le spermogramme est un examen masculin, un problème de fertilité concerne les deux partenaires du couple : en effet, le plus souvent, on détecte une anomalie chez l’homme et la femme.

La femme devra donc réaliser un bilan de stérilité de son côté aussi, et pas uniquement l’homme.

Par ailleurs, il existe plusieurs techniques aujourd’hui visant à conserver des gamètes, en cas de chirurgie à risque par exemple, ou un traitement toxique.

Pour davantage d’information, vous pouvez consulter ces sites :

À propos de Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)
  • Commander votre traitement en ligne et être discrètement livré à domicile par une pharmacie française

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléconsultez un sexologue aujourd'hui

Prendre RDV