IST (MST)

Tout savoir sur les IST

⇩ Plus d’articles sur les IST⇩

libido

Tout savoir sur les autotests VIH

Un autotest VIH contribue à dépister du virus du sida (VIH), par un prélèvement de sang au bout du doigt, ...
En savoir plus
libido

Papillomavirus

Ll y a à l’origine du papillomavirus, qu’on nomme aussi HPV (Human Papilloma Virus), deux classes de virus : ceux ...
En savoir plus
VIH Virus

VIH

Le VIH fait partie des pires pandémies de l’histoire de l’humanité avec des millions de morts. Découvert dans les années ...
En savoir plus
tabac et érection

Gonorrhée

La gonorrhée ou blennorragie ou encore « chaude-pisse » ou « chtouille » dans le langage familier, est une Infection ...
En savoir plus
Chlamydia Virus

Chlamydia

L’infection uro-génitale à chlamydia trachomatis est très fréquente. Elle touche un public plutôt jeune ; les 15-34 ans, aussi bien ...
En savoir plus
Hepatite B

Hépatite B

L’hépatite B se transmet par un virus (VHB) et se caractérise par une infection du foie ; elle est la ...
En savoir plus
Syphilis Virus

Syphilis

L’origine de la syphilis fait encore débat de nos jours ; ce qui est sûr, c’est que cette infection sexuellement ...
En savoir plus
Consultation médecin sexologue

PrEP

Quelle est la taille moyenne d'un penis en France et dans le monde ? Comment mesurer son penis scientifiquement pour ...
En savoir plus
Herpes Virus

Herpès

Il existe deux types d’herpès ; un sexuellement transmissible (HSV-2) et un autre simplement par contact buccal (HSV-1). C’est une ...
En savoir plus

Sensibiliser sur les IST

Parce qu’elles sont en recrudescence depuis un certain nombre d’années, notamment à cause d’un relâchement du port du préservatif ou d’une prévention moindre due à la disparition de certaines IST, cette page est fondamentale pour accompagner les hommes et les femmes dans leur sexualité.

La plupart des IST se soigne bien, lorsqu’elles sont découvertes à temps. Cependant, certaines sont incurables et asymptomatiques, d’où l’importance de revenir sur plusieurs d’entre elles, comme le virus du sida (VIH), les hépatites, l’herpès génital ou encore le virus du papillomavirus, qui reste dissimulé dans l’organisme.

Rappeler les bonnes pratiques

Il est donc justifié de rappeler l’importance des dépistages réguliers lorsqu’on a une sexualité active et plusieurs partenaires.

Nous revenons sur les situations à risque, les populations concernées, que ce soit les hommes, les femmes, et leurs tranches d’âges.

A titre d’exemple, les hommes et les femmes jeunes, au début de leur vie sexuelle, sont les individus les plus touchés par les IST. 

Alors, il est important de connaître les risques que l’on prend lors d’un rapport sexuel non-protégé, les symptômes qui doivent alerter, afin de permettre un diagnostic et un traitement efficace. 

La meilleure des protection reste encore le préservatif masculin ou féminin, mais il existe maintenant différents traitements de prévention associés : la PrEP ou les traitements post-exposition au virus du VIH, par exemple.

Combattre la stigmatisation et les fausses croyances

Enfin, nous voulons aussi lutter contre certaines fausses croyances ou mythes, qui nuisent non seulement à la prévention, mais stigmatisent encore trop souvent les individus ; être porteur ou porteuse d’une IST, ne veut pas dire que l’on restera contaminant toute sa vie.

Pour cela, il faut se soigner et bénéficier des traitements adéquats. 

Par exemple, concernant le virus du VIH, trop peu de pays permettent un accès facile et rapide aux soins. Pourtant, sous traitement, une personne séropositive ne peut plus transmettre le VIH. 

Il en de même pour le virus de l’herpès, qui reste endormi dans l’organisme : hors période de poussée et de lésions, une personne infectée ne peut pas transmettre le virus.

Orienter et donner des solutions

Il faut donc connaître les bons gestes et les bonnes attitudes à avoir, et surtout ne pas retarder un éventuel dépistage à cause d’une pression sociale ou d’une quelconque stigmatisation.

Nous avons la chance en France d’avoir un accès aux soins, une prise en charge et des traitements de qualité. 

Il existe même des Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) pour permettre à tout le monde de se faire dépister.

Restez informés continuellement, et surtout, ne prenez pas de risques inutiles ! 

Toute l’équipe de Charles.co reste à votre entière disposition,

L’équipe de Charles