Hépatite B

Hepatite B

L’hépatite B se transmet par un virus (VHB) et se caractérise par une infection du foie ; elle est la maladie sexuellement transmissible (MST) la plus répandue dans le monde : 2 milliards de personnes ont été contaminées.

Même si l’hépatite B guérit généralement d’elle même, beaucoup de personnes peuvent ignorer qu’elles sont infectées par le virus de l’hépatite ; chronique, elle peut être la cause d’une cirrhose ou dans les cas les plus sévères, d’un cancer du foie.

Il existe un vaccin préventif obligatoire pour tous les nourrissons.

L’hépatite B fait chaque année entre 700 000 et 1 million de morts et n’est donc pas à prendre à la légère.

On estime par ailleurs que 240  millions de personnes sont porteuses de l’hépatite B, sans le savoir, et que leur infection est chronique.

Consultez un médecin et commandez votre traitement depuis une pharmacie dès maintenant sur Charles.co

Consultation (téléphone ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance d’une ordonnance et livraison de médicaments à domicile depuis une pharmacie française.

Hépatite B,  c’est quoi ?

L’hépatite B est due à un virus (VHB) et cause une inflammation du foie.

Si cette inflammation est aiguë, elle disparaît généralement dans les 6 mois naturellement ; en revanche, pour 10% des personnes infectées à l’âge adulte, l’hépatite B devient chronique.

Les cellules du foie infectées (les hépatocytes) sont alors détruites ; des cicatrices se forment sur le foie, permettant un éventuel développement d’une cirrhose ou d’un cancer.

Enfin, dans de rares cas, l’hépatite aiguë peut être « fulminante » et entrainer le décès de la personne infectée, en l’absence de transplantation hépatique.

Hépatite A, B ou C : quelles différences ?

Les hépatites sont souvent méconnues ou confondues. La différence entre elles vient principalement du fait qu’elles ne sont pas toutes aussi contagieuses, et que surtout, l’hépatite B présente un vaccin ; l’hépatite A aussi, mais cette infection n’est pas chronique.

A titre d’exemple, le virus de l’hépatite B (VHB) est 10 fois plus contaminant que celui de l’hépatite C et 100 fois plus contaminant que le virus du sida (VIH).

Une donnée encore intéressante : le virus de l’hépatite B survit 7 jours en dehors du corps humain, et résiste à l’alcool ou à l’éther ; en comparaison, le VIH ne résiste que quelques heures en dehors du corps humain et le virus de l’hépatite C, 5 jours.

Hépatite B : modes de contamination et transmission

Le VHB se transmet par un contact, à travers la peau ou les muqueuses, par contact avec le sang, les liquides biologiques (fluides corporels) comme le sperme, les sécrétions vaginales, la salive, de la mère à l’enfant pendant la grossesse…

En France, les transfusions sanguines ont par le passé provoqué de nombreuses contaminations ; fort heureusement, ce risque est maintenant écarté.

La contamination aujourd’hui est souvent due à de mauvaises mesures d’hygiène ; notamment par l’échange de seringue lors d’injection de drogues, ou des scarifications non hygiéniques (tatouage, piercing, rasoir contaminé…) et bien sûr lors des rapports sexuels non protégés.

Le dépistage de l’hépatite B

Une prise de sang mettra en évidence la protéine virale de l’hépatite B, l’antigène HBs (AgHBs) en cas d’infection.

Il est particulièrement recommandé aux usagers de drogues, aux personnels de santé, aux personnes travaillant avec les enfants, ou aux personnes vivantes dans des zones où l’hépatite B est très répandue, de se faire dépister.

Nous détaillerons plus précisément les personnes à risque de contracter l’hépatite B.

Pourquoi se faire vacciner contre l’hépatite B?

Beaucoup de maladies ont disparu grâce au vaccin, et non parce qu’elles n’existaient plus ; cependant, un certain relâchement à l’égard des vaccins a permis à des maladies de réapparaitre.

Il est donc important de se faire vacciner, même si 90% des personnes contaminées par l’hépatite B guériront naturellement, 10% conserveront le virus sous une forme chronique, avec parfois des complications graves comme la cirrhose du foie ou le cancer du foie.

On estime qu’il y a 1 chance sur 10 qu’une hépatite devienne chronique.

Si tout le monde avait accès à la vaccination, l’hépatite B disparaitrait probablement au fil du temps.

Quelles sont les personnes à risque, pour qui le vaccin est vivement conseillé ? Il s’agit :

  • Des personnels de santé
  • Les nouveau-nés de mère porteuse du virus
  • Les enfants en crèche (le vaccin est devenu obligatoire pour les nourrissons en 2018)
  • Les personnes immunodéprimées
  • Les toxicomanes
  • Les personnes ayant plusieurs partenaires sexuels
  • Les personnes en attente de transplantation
  • L’entourage d’une personne porteuse du virus de l’hépatite B

Evolution et traitements

On ne guérit jamais complètement de l’hépatite B ; pour autant, les formes chroniques peuvent être freinées et le risque de contamination diminué.

En cas d’infection sévère, lorsque le foie est endommagé ou que les taux sanguins en enzymes hépatiques sont anormaux, un traitement antiviral sur le long terme permet de réduire la réplication du virus, sans pour autant le faire disparaître.

Même avec ce traitement, le virus peut continuer de se répliquer et être détectable dans le sang.

Le virus de l’hépatite B est détectable dans le sang seulement 12 semaines après la contamination.

Ensuite, on distingue une phase aiguë qui dure de 3 à 6 mois ; puis l’hépatite B progresse de deux manières différentes :

  • Soit elle est éliminée par l’organisme et on parle alors de guérison spontanée.
  • Soit les défenses immunitaires de l’organisme sont trop faibles pour éradiquer le virus, qui persistera au-delà de 6 mois : l’hépatite devient chronique.

Rarement, l’hépatite est fulminante, lorsqu’elle s’aggrave très rapidement, entrainant des complications sévères.

L’hépatite chronique provoque une fibrose, une augmentation anormale de la quantité de tissu dans un organe, pouvant entrainer une cirrhose et/ou un cancer du foie (le cancer peut se déclarer sans aucune cirrhose et inversement).

Un excès de graisse peut aussi se former sur le foie : la stéatose

Vivre avec l’hépatite B

En cas d’hépatite B chronique, il est recommandé d’avoir un examen médical approfondi au moins une fois par an.

Une hépatite B chronique n’empêche pas de vivre longtemps et en bonne santé ; cependant, il est important de garder à l’esprit qu’on peut toujours transmettre le virus.

Le vaccin est donc primordial pour les partenaires sexuels ou les personnes qui sont en contact étroit avec une personne infectée.

Ce qu’il faut retenir

L’hépatite B peut évoluer favorablement ; elle est alors caractérisée par une faible charge virale, un taux d’antigène HBs faible et un taux normal d’enzymes hépatiques.

Pour autant, l’infection est plus dangereuse pour les personnes fragilisées immunitairement : les personnes atteintes du virus du VIH notamment.

Des traitements contre le cancer peuvent également rentrer en interaction avec l’infection de l’hépatite B et l’aggraver ; il est donc important de signaler ces cas de figures à ses médecins, avant de commencer un traitement.

Une personne infectée doit aussi bénéficier d’un suivi médical.

Enfin, le vaccin étant efficace à 95%, il est recommandé à tous les adultes de se faire vacciner.     

Consultez un médecin sexologue en toute sécurité sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)

[Vidéo] : Comment se déroule une télé-consultation sur Charles.co ?

Consultez en ligne avec le docteur Gilbert Bou Jaoudé sur Charles.co

Consultez un médecin et commandez votre traitement depuis une pharmacie dès maintenant sur Charles.co

Consultation (téléphone ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance d’une ordonnance et livraison de médicaments à domicile depuis une pharmacie française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *