AccueilBlogSommeilProblème de sommeil : causes et solutions !

Problème de sommeil : causes et solutions !

Problème de sommeil : causes et solutions !

Vos journées deviennent de plus en plus épuisantes ? Vos nuits sont désormais agitées et l’insomnie s’installe ? Comme 10 % des Français, vous avez probablement un problème de sommeil. De nombreuses conceptions erronées ramènent les troubles du sommeil à la seule pathologie de l’insomnie.

Mais cette altération du sommeil ne fait que partie de la grande famille des nombreux troubles qui peuvent perturber le sommeil. Chaque problème lié à l’endormissement trouve son origine soit dans une maladie, soit dans une mauvaise habitude. Il est donc important de déterminer la nature réelle du trouble afin d’y opposer le bon traitement. Voici le point sur les solutions et les traitements des problèmes de sommeil.

Problème de sommeil : quels sont les différents types de troubles du sommeil ?

Les problèmes de sommeil sont des dysfonctionnements des différents cycles de sommeil (léger, lent, profond et paradoxal). Ce sont donc des phénomènes qui viennent perturber le déroulement, la durée ou la qualité du sommeil. Une personne qui a du mal à dormir pendant le nombre d’heures de sommeil recommandé pour un adulte affiche donc des problèmes de sommeil au même titre qu’un sujet qui ne se sent pas reposé au réveil.

Les conséquences engendrées par les problèmes du sommeil sont variées. Le sujet en cause peut développer à la longue des maladies cardiovasculaires, des sensations de fatigue chronique, des étourdissements, etc. Les problèmes du sommeil sont de plusieurs ordres.

À noter : le nombre d'heures de sommeil par âge n'est pas le même car les besoins évoluent.

Les dyssomnies

Considérées comme les troubles de sommeil les plus récurrents, les dyssomnies englobent les problèmes ayant un impact sur la qualité ou la durée du sommeil. On retrouve dans cette catégorie l’insomnie, la narcolepsie, l’hypersomnie, les troubles du rythme circadien, etc. Touchant près de 30 % de la population adulte en France, l’insomnie se manifeste par l’incapacité de s’endormir la nuit. 

Elle peut être passagère (provoquée par une période de stress) ou chronique (avec des difficultés d’endormissement survenant au moins trois nuits par semaine). Quant à narcolepsie, elle est liée au sommeil soudain pouvant survenir à tout moment de la journée.

Les parasomnies

Le bruxisme, le somnambulisme ou encore l’apnée du sommeil font partie de la catégorie des parasomnies. Ce sont des troubles qui affectent généralement le comportement du dormeur. Les sujets présentant des symptômes de parasomnies ont donc un sommeil agité avec des comportements anormaux pendant le sommeil même si aucune altération de leur vigilance ne se remarque au réveil.

On classe également dans cette catégorie les troubles du comportement du sommeil paradoxal ainsi que les paralysies du sommeil. Le bruxisme désigne le serrement ou le grincement de dents pendant le sommeil. Le trouble du comportement en sommeil paradoxal fait référence aux mouvements violents et brusques effectués par le dormeur pendant la phase du sommeil paradoxal. Le somnambulisme désigne les périodes d’activité motrice du dormeur alors qu’il est conscient. Pour finir, le sujet souffrant d’apnée du sommeil connaît des arrêts involontaires de sa respiration pendant quelques secondes, et ce, plusieurs fois pendant la nuit.

Il existe également des troubles du sommeil ayant une origine psychiatrique, neurologique ou ayant pour sources certaines maladies. Pour illustrer, certaines personnes présentant un niveau élevé de stress ont généralement des problèmes de sommeil.

Youtube Video

Quelles sont les causes de votre problème de sommeil ?

Les troubles du sommeil peuvent avoir plusieurs causes en fonction de leur nature. Ainsi, les dyssomnies n’ont pas forcément les mêmes sources que les parasomnies et vice-versa.

Les causes des dyssomnies

L’insomnie est clairement le problème de sommeil le plus récurrent dans la famille des dyssomnies. Lorsqu’elle est occasionnelle, elle a généralement une origine psychologique liée à un choc ou à un stress émotionnel. Un épisode de vie stressant, un évènement traumatique ou un changement important dans votre quotidien peut donc en être à la base.

Le sujet retrouve généralement un rythme de sommeil normal une fois que la période stressante est passée. Dans le cas contraire, la consultation d’un professionnel peut s’avérer nécessaire. L’insomnie peut également être chronique (les effets se font sentir pendant plusieurs mois ou plusieurs années). Les causes de ce type d’insomnie sont à rechercher dans les tensions ou les ruminations.

L’insomnie chronique peut être aussi la conséquence d’une maladie ou d’un trouble ayant nécessité la prise de certains médicaments ou de certaines substances. Les problèmes de santé susceptibles d’entraîner une insomnie chronique sont par exemple :

  • l’hyperthyroïdie ; 
  • l’insuffisance cardiaque ;
  • le reflux gastro-œsophagien ;
  • la vessie hyperactive ;
  • le syndrome des jambes sans repos, etc.

Une prise en charge médicale est généralement nécessaire pour traiter une insomnie chronique. Certains troubles du sommeil peuvent être liés à la consommation abusive d’alcool ou de café. Quant à la narcolepsie, elle est souvent considérée comme ayant une origine génétique.

Les causes des parasomnies

Certains problèmes de la famille des parasomnies ont des causes inconnues. C’est le cas par exemple du somnambulisme dont les origines restent très largement inconnues. Le bruxisme nocturne quant à lui peut être lié à l’âge parce qu’il débute généralement après 40 ans. Selon certaines études, le stress pourrait également jouer un rôle dans l’avènement des grincements de dents.

Les causes générales d'un problème de sommeil

Certains facteurs généraux sont connus pour engendrer des troubles du sommeil. De façon générale, on retient que certains facteurs psychologiques, physiologiques, environnementaux et pathologiques peuvent être à l’origine des troubles du sommeil. 

Ainsi, l’anxiété excessive, les affections mentales, une nutrition déséquilibrée, le bruit, la chaleur ou encore une forte luminosité peuvent vous empêcher de dormir de façon convenable. Les affections comme la grippe, la fièvre ou la migraine sont également des causes reconnues aux problèmes de sommeil.

À lire aussi : l'endormissement peut-il être retardé lors de la pleine lune ?

Comment traiter votre problème de sommeil ?

Pour rappel, le traitement d’un problème de sommeil dépend de son type, de sa cause et des symptômes que présente le patient. Dans le cadre d'une insomnie liée au stress par exemple, il faudra lâcher prise et prendre du recul afin de se débarrasser des situations stressantes. 

Lorsque le malaise apparaît, le premier réflexe consiste donc à consulter un professionnel du sommeil pour établir un bon diagnostic. Il est donc proscrit de s’auto-administrer un traitement sans prescription médicale.

Les traitements médicamenteux

Sur conseils et prescriptions d’un spécialiste du sommeil, il est possible de recourir aux hypnotiques (somnifères) pour faciliter le sommeil. Ces médicaments sont connus pour aider à dormir et pour maintenir un rythme normal de sommeil. Toutefois, ils font faire attention à ne pas en abuser au risque d’en devenir dépendant.

Lorsque le problème de sommeil est dû à certaines maladies psychiques, les traitements prescrits pour lutter contre l'insomnie peuvent suffire à retrouver un sommeil régulier. En cas d’apnée du sommeil ou d'apnée du sommeil sévère, le recours à certains dispositifs chirurgicaux peut être indispensable. Quoi qu’il en soit, l’adoption du bon traitement doit reposer sur les indications de votre spécialiste.

Les bonnes habitudes à adopter

Les troubles du sommeil sont généralement en lien avec une mauvaise routine de vie. L’adoption de certaines règles simples devrait donc aider à réguler le cycle du sommeil (qu'on appelle aussi le train du sommeil) à court et à long terme. Dans la pratique, il convient de réduire l’état de stress et d’hyperactivité mentale en maintenant une routine de sommeil régulière.

Adopter une routine de sommeil

Adopter une habitude d’endormissement permet à l’organisme de s’habituer progressivement au rythme imposé. Vous pouvez par exemple régler votre heure de coucher pour éviter d’aller au lit tard le soir. N’hésitez pas à dormir dès que vous en ressentez le besoin. Les experts recommandent de maintenir une bonne régularité dans les heures d’exposition à la lumière et à la noirceur pour favoriser l’endormissement le soir.

Par ailleurs, les spécialistes ne recommandent pas de rester au lit plus de 30 minutes après le réveil. Vous devez donc sortir du lit dès le réveil pour maintenir la routine de votre cycle éveil/sommeil. En cas de trouble de sommeil au moment du coucher, vous pouvez pratiquer une activité relaxante afin de favoriser le sommeil.

À noter : la réalisation d'exercices de sophrologie peut également aider à soigner les troubles du sommeil. La relaxation par la sophrologie permet de passer des nuits plus reposantes. Une séance de sophrologie peut être réalisée avec un professionnel mais aussi seul chez soi.

Youtube Video

Éviter les excitants le soir

De nombreuses idées erronées sont le socle de l’adoption de mauvaises habitudes le soir. Selon les recommandations de nombreux experts, la consommation de l’alcool, du café ou de tout autre excitant le soir ne favorise en rien l’endormissement. Il est donc préférable d’éviter ces boissons pour bien dormir.

De même, les médecins recommandent d'éviter la pratique d'activités sportives intenses une à deux heures avant le coucher.

Privilégier une bonne literie et une ambiance propice au sommeil

C’est un secret de polichinelle que la qualité de la literie joue un grand rôle dans la qualité du sommeil. Dans de nombreux cas, une mauvaise qualité de literie n’est que la cause des difficultés à dormir. Il convient donc de privilégier un sommier et un matelas de qualité. L’oreiller à mémoire de forme est généralement la pièce indiquée pour un bon repos de la tête. Pensez par ailleurs à changer votre oreiller dès que celui-ci n'assure plus le maintien nécessaire de vos cervicales.

Quant à la chambre à coucher, assurez-vous qu’elle suscite l’endormissement. Vous devez éviter les lumières trop fortes ainsi que les écrans dans les chambres. Pour finir, il est essentiel de se coucher dans un environnement calme, sombre et à une température idéale.

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto