AccueilBlogSommeilSyndrome des jambes sans repos : causes, symptômes et traitements

Syndrome des jambes sans repos : causes, symptômes et traitements

Syndrome des jambes sans repos : causes, symptômes et traitements

Le syndrome des jambes sans repos, qu’on appelle aussi impatiences ou maladie de Willis et Ekbom, est un trouble du sommeil. Il se caractérise par un besoin de mouvement dans les membres inférieurs, et ce, principalement le soir et la nuit durant le sommeil. Cela peut donc perturber la qualité de vos nuits, mais aussi le quotidien en général. 

Quels sont les symptômes du syndrome des jambes sans repos ? Quelles en sont les causes ? Existe-t-il un traitement ? On vous dit tout.

Quels sont les symptômes du syndrome des jambes sans repos ?

Le syndrome des jambes sans repos se traduit par un besoin impérieux de bouger les jambes. En effet, le patient ressent des sensations désagréables dans les membres inférieurs, particulièrement dans les mollets. On parle ici de sortes de picotements, de fourmillements et d’un besoin de mouvement des jambes qui arrivent sur les périodes de repos ; cela peut être en position allongée, mais aussi en position assise lorsque celle-ci est prolongée (réunion, long voyage, etc). Les membres supérieurs sont rarement touchés. Si le besoin de bouger les jambes peut survenir dans une jambe plus que dans l’autre, la sensation est généralement symétrique. Parfois, le patient peut ressentir des décharges électriques dans les jambes.

Cet inconfort se produit principalement le soir et la nuit. De ce fait, ce trouble neurologique nuit à la qualité de vos nuits et vous empêche d'avoir un sommeil réparateur. Le besoin de se mouvoir peut vous pousser à vous lever durant la nuit pour marcher quelques minutes. En effet, seuls le mouvement et la marche permettent de soulager les symptômes ! Toutefois, cela est temporaire, jusqu’à la prochaine crise.

Notons que l’on peut avoir des impatiences de temps en temps ; ce n’est pas forcément le syndrome des jambes sans repos. D’ailleurs, on peut parfois confondre ce syndrome avec celui des jambes lourdes (insuffisance veineuse causée par une mauvaise circulation sanguine). Si elles entraînent parfois des impatiences, les jambes lourdes se caractérisent surtout par des crampes et œdèmes au niveau des chevilles soulagés par la position allongée.

Les mouvements périodiques des membres inférieurs

80 % des personnes atteintes du syndrome des jambes sans repos expérimentent des secousses musculaires involontaires au cours du sommeil. Celles-ci concernent les muscles des jambes, et surtout les extrémités. On observe donc une extension du gros orteil, une flexion du pied et parfois même une flexion du genou.

Ces mouvements involontaires des membres inférieurs se produisent en vagues de 5 min à 20 min, avec des mouvements toutes les 20 à 40 secondes. Les vagues peuvent arriver plusieurs fois dans la nuit.

Ces secousses musculaires involontaires entraînent parfois des réveils nocturnes et détériorent la qualité du sommeil. Ainsi, le sommeil est agité et fragmenté, nuisant à la qualité du repos. Le conjoint présent dans le lit peut aussi ressentir une gêne à cause de ce symptôme.

Qui est concerné par le syndrome des jambes sans repos ?

Les médecins estiment que 8,5 % des Français seraient touchés par ce syndrome. Il existe une prévalence ; le plus souvent, il s’agit de femmes adultes, même si personne n’est à l'abri.

Youtube Video

Comment évolue le syndrome des jambes sans repos ?

L’évolution du syndrome des jambes sans repos est fluctuante. En effet, au fil du temps, les symptômes s’accentuent ou régressent, selon les périodes.

Lors des périodes d’aggravation, le syndrome peut fortement perturber le sommeil. La sensation désagréable induite par ce syndrome peut gêner l’endormissement. Le patient a du mal à s’endormir vite et, parfois, il souffre d’insomnie. Le syndrome peut aussi provoquer une somnolence diurne, des troubles de la concentration et des troubles de l’humeur.

Vous l’aurez compris, à long terme, le syndrome des jambes sans repos peut avoir un véritable impact sur votre sommeil, mais aussi sur votre quotidien. C’est pourquoi il est important de consulter un médecin spécialiste du sommeil ou un neurologue en cas de symptômes.

Quelles peuvent être les causes du syndrome des jambes sans repos ?

Les médecins distinguent trois formes de syndrome des jambes sans repos.

Tout d’abord, la forme familiale. Celle-ci est causée par un facteur génétique ; au moins l’un de vos parents souffre de ce syndrome. Dans ce cas de figure, l’apparition de la pathologie est souvent précoce.

Ensuite, on retrouve les impatiences “secondaires”. Celles-ci résultent de la présence d’une autre maladie qui favorise les jambes sans repos. Cela peut être par exemple :

  • Insuffisance rénale chronique ;
  • sclérose en plaques ;
  • maladie de Parkinson ;
  • hypothyroïdie ;
  • diabète ;
  • fibromyalgie ;
  • grossesse (20 à 30 % des femmes enceintes souffrent d’un syndrome des jambes sans repos temporaire ; il disparaît après l’accouchement) ;
  • anémie liée à une carence en fer ;
  • surpoids, obésité, etc.

Enfin, il y a les impatiences idiopathiques. Celles-ci n’ont pas de cause connue.

Youtube Video

Comment soulager un besoin de bouger les jambes ?

Le meilleur moyen de soulager un besoin de bouger les jambes est de se lever et de marcher ! Les médecins déconseillent de tenter de résister à ce besoin impérieux. Si toutefois vous n’avez pas la possibilité de vous lever, nous vous recommandons de bouger jambes du mieux que vous pouvez, de les étirer, de plier les genoux et de faire de petits mouvements de piétinements.

Vous pouvez également masser vos jambes et y appliquer de la chaleur en alternant avec le froid. Cela vous permet de calmer les symptômes et de faire passer plus rapidement les impatiences dans les jambes. Ce sont également des gestes qui, réalisés avant le coucher, permettent de favoriser l’endormissement et d’être moins embêté pendant le sommeil.

Pour faciliter l’endormissement et optimiser la qualité de votre sommeil, nous vous recommandons aussi de garder une bonne hygiène de sommeil. Ainsi, voici quelques conseils en ce sens :

  • Éviter la caféine avant le coucher ;
  • Se coucher tous les jours à la même heure pour maintenir un bon rythme de sommeil ;
  • Éviter les écrans avant le coucher ;
  • Manger léger au dîner ;
  • Avoir un bon environnement de sommeil : obscurité, silence, température idéale pour dormir, etc.

À l’inverse, une mauvaise hygiène de vie peut aggraver les symptômes du syndrome. Par exemple, si vous consommez de l’alcool, du cannabis ou du tabac, cela n’est pas recommandé chez les personnes souffrant des jambes sans repos.

Existe-t-il un traitement pour guérir le syndrome des jambes sans repos ?

Malheureusement, on ne peut pas guérir le syndrome des jambes sans repos. Toutefois, en cas de syndrome grave (qui dégrade la qualité de vie du patient), il existe des médicaments pour soulager les symptômes. Ceux-ci ne sont pas prescrits systématiquement, car ils ont des effets secondaires non négligeables.

En cas d’insomnies sévères causées par le syndrome des jambes sans repos, le médecin peut préconiser des benzodiazépines hypnotiques, telles que Zolpidem, Stilnox, Lormétazépam, Imovane, Havlane, etc. Ces somnifères permettent d’induire le sommeil, pour tomber dans les bras de Morphée malgré ce besoin irrésistible de bouger les membres inférieurs.

De même, pour diminuer les mouvements pendant la nuit, le médecin peut prescrire des agonistes dopaminergiques. Il s’agit d’une substance proche de la dopamine (un neurotransmetteur, c’est-à-dire une substance utilisée par les cellules nerveuses pour communiquer entre elles), notamment utilisée à plus forte dose pour traiter la maladie de Parkinson. Ainsi, le patient peut mieux dormir.

Quoi qu’il en soit, il est important de consulter un médecin en cas de doute. Les troubles du sommeil ne sont pas à prendre à la légère, qu’il s’agisse du syndrome des jambes sans repos, de l’apnée du sommeil, de la paralysie du sommeil, de terreurs nocturnes, de l’hypersomnie, de la narcolepsie ou encore de l’hyposomnie. En effet, le manque de sommeil a de nombreuses conséquences sur la santé.

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto