AccueilBlogSommeilLes causes de l’insomnie

Les causes de l’insomnie

Les causes de l’insomnie

Considérée comme le fléau des sociétés occidentales, l’insomnie toucherait 15 à 20 % des Français. Pendant ce temps, environ 37% présenteraient des signes de troubles du sommeil. Souvent confondue avec un simple problème de sommeil, cette pathologie est beaucoup plus complexe. Elle possède des composantes psychologiques et neurobiologiques. Découvrez les causes de l'insomnie.

L’insomnie peut être causée par des facteurs courants tels que le stress, l'anxiété, le mode de vie… Mais elle peut aussi découler des maladies physiques et neurologiques (Alzheimer, trouble déficitaire de l’attention…). Quoi qu’il en soit, il est important de bien cerner les principales causes afin d’y opposer des traitements de l'insomnie efficaces. Voici l’essentiel à savoir sur les causes de l'insomnie.

Quand parle-t-on d’insomnie ?

L’insomnie est un trouble du sommeil qui correspond à une diminution de la quantité et de la qualité du sommeil. On parle donc d’insomnie lorsqu’une personne a des difficultés à s’endormir au moment du coucher. On peut également en parler lorsqu’elle effectue des réveils nocturnes fréquents ou prolongés. 

Les personnes qui se réveillent prématurément le matin avec une incapacité à retrouver le sommeil sont également considérées comme insomniaques. En gros, une personne qui prend plus de 30 minutes à s’endormir souffre d’insomnie. Elle souffre également d'insomnie si elle reste éveillée involontairement pendant plus de 30 minutes

C’est une affection qui peut être passagère si elle survient pendant une ou deux nuits sans grandes conséquences. En revanche elle sera chronique si elle survient plus de trois fois par semaine et dure plus de trois mois). Généralement, l’insomnie à court terme, dite passagère, est liée à des facteurs psychologiques passagers. Celle à long terme, donc chronique, trouve plutôt sa source dans des pathologies plus graves.

En définitive, les conséquences de l’insomnie sur une personne dépendent du niveau de gravité de l’affection, mais aussi de sa cause. Cette pathologie étant un symptôme et non une maladie. Il est donc conseillé de consulter un spécialiste du sommeil pour déterminer les réelles causes de l'insomnie.

Le stress : une des causes de l’insomnie ?

D’après les statistiques, une grande partie des cas d’insomnies (près de 50 %) est liée à des troubles psychologiques. On parle là de trouble de santé mentale et de stress). Le stress, l’anxiété et l’angoisse sont des facteurs qui peuvent provoquer un état d’hyperexcitation, causant ainsi l’insomnie. 

Une situation stressante peut provenir d’une perte d’emploi, d’un problème à l’école ou encore d’une situation sociale tendue. Lorsqu’il n’est pas contrôlé, le stress peut devenir sévère et avoir des conséquences sur le corps et le mental. En gros, toute situation traumatique est susceptible de provoquer l’angoisse et le stress, entraînant par ricochet l’incapacité à dormir.

Mais les répercussions du stress sur la qualité et la quantité du sommeil vont plus loin. En effet, l’insomnie elle-même peut être à la base d’un stress qui finit par aggraver la situation de l’insomniaque. Ce dernier se retrouve alors dans un cercle vicieux au milieu duquel il devient difficile de se sortir.

En dehors du stress, certaines maladies peuvent être également à la base de l’insomnie.

Quels sont les problèmes de santé à la base de l’insomnie ?

La douleur est l’un des principaux éléments à la base de l’insomnie. C’est d’ailleurs pour cette raison que les personnes souffrant d’une maladie qui entraîne des douleurs ont du mal à trouver le sommeil lorsqu’elles se couchent. 

À la base, les douleurs nous empêchent de nous allonger confortablement dans le lit. C'est ce qui peut engendrer le stress et l’insomnie. Les douleurs provoquées par l’arthrite, le cancer ou encore la neuropathie périphérique par exemple peuvent nous empêcher de bien dormir. 

Le syndrome des jambes sans repos qui induit d’irrésistibles envies de bouger les jambes et de se mouvoir pendant les périodes d’inactivité peut également être à la base de l’insomnie. Selon de nombreuses recherches scientifiques, les personnes qui souffrent d’apnée du sommeil sont également susceptibles de développer l’insomnie. 

En effet, l’apnée du sommeil provoque des pauses respiratoires importantes qui peuvent impacter la qualité du sommeil. Le sujet peut alors se réveiller plusieurs fois et fréquemment au cours du sommeil.

Par ailleurs, les problèmes d’insuffisance cardiaque ou de maladie pulmonaire entraînant des difficultés respiratoires peuvent être à la base de l’insomnie. Il en est de même pour la nycturie (besoin fréquent d’uriner la nuit), la maladie de Parkinson, l’Alzheimer, l’hyperthyroïdie, le reflux gastro-œsophagien, etc.

A noter que l’insomnie peut être également l’un des effets secondaires de la prise de certains types de médicaments. Il s’agit notamment des produits contre l’asthme, l’hypertension ainsi que les antidépresseurs. Par analogie, en arrêtant de prendre un médicament, une personne peut aussi développer des difficultés liées à l’endormissement.

Lorsque l’insomnie est causée par l’une des maladies suscitées, il est important de consulter le plus tôt pour une bonne prise en charge. Le mode de vie et certaines habitudes quotidiennes peuvent également être à la base de l’insomnie. 

Youtube Video

Le mode de vie et l’environnement, les causes de l'insomnie : quel impact sur le sommeil ? 

La plupart des personnes ne s’en rendent compte que tard, mais l’environnement et le mode de vie peuvent avoir un impact sur la qualité du sommeil. Les bruits du voisinage, la chaleur ou encore une mauvaise qualité de literie ne sont que des exemples de facteurs environnementaux pouvant causer le manque de sommeil.

Le corps et l’esprit ont besoin de tranquillité et d’accalmie pour bien se reposer. Le sommeil est donc perturbé lorsque vous dormez dans un environnement bruyant. De même, la qualité de la literie est intimement liée à la qualité du sommeil. Il ne serait donc pas surprenant d’avoir des difficultés à dormir lorsque la literie n’est pas de bonne qualité.

L’utilisation des appareils électriques ou électroniques la nuit et l’excès de lumière (quelle que soit sa source) sont des facteurs liés à l’insomnie. Cette affection peut également être causée par une mauvaise hygiène de vie. Abus d’alcool, consommation excessive de tabac, d’excitants (café, thé…) et de repas trop copieux le soir sont généralement à la base d’une nuit agitée et peu reposante. 

L’adoption d’un rythme de vie et de travail irrégulier peut également engendrer l’insomnie. En travaillant à des horaires décalés ou en faisant des heures supplémentaires trop souvent, il est facile de se laisser surprendre par l’insomnie. Pour finir, il a été prouvé que la pratique de certaines activités stimulantes le soir (jeux vidéo, activité sportive…) pourrait provoquer l’insomnie.

Même si ces différents éléments ne provoquent généralement qu’une insomnie passagère, il est important d’y faire attention pour ne pas développer une affection de type chronique.

L’insomnie : un symptôme lié à l’âge et au sexe ?

Selon certaines études, 23 % des femmes belges souffrent d’insomnie alors que 17 % des hommes sont concernés par ce symptôme. Le bien-fondé de cette statistique est tout simple et tient du fait que la ménopause induit des variations hormonales qui ont un impact négatif sur le sommeil des femmes.

Mais en réalité, autant d’hommes que de femmes ont du mal à profiter d’un sommeil de qualité optimale. En outre, il est prouvé que 15 % des jeunes de 15 ans ne dorment pas bien tandis que 25 % des personnes âgées de plus de 75 ans présentent des signes d’insomnie. Ces chiffres montrent que les personnes en âge avancé ont un sommeil moins qualitatif que celui des plus jeunes.

En effet, les périodes de sommeil profond et lent diminuent au fur et à mesure que l’âge avance, ce qui entraîne un sommeil plus léger chez les personnes âgées. Elles sont donc plus sensibles aux stimulations extérieures et aux douleurs corporelles.

De plus, les personnes en âge avancé ont tendance à prendre des médicaments avec des effets pouvant être à la base de l’insomnie. Mais si l’âge peut être un facteur responsable de cette pathologie, il faut préciser qu’en respectant les règles d’hygiène de base, il est possible de bien dormir.

Quelles sont les solutions pour retrouver le sommeil et vaincre les causes de l'insomnie?

Lorsqu’elle n’est pas prise en charge assez rapidement, l’insomnie peut provoquer la fatigue chronique, des perturbations comportementales, des pertes fréquentes de mémoire, la somnolence, l’irritabilité, etc. Heureusement, certaines mesures peuvent être mises en place pour retrouver le sommeil.

Les experts du sommeil conseillent d’adopter une routine de sommeil à respecter tous les jours. En habituant le corps à dormir et à se réveiller à la même heure chaque jour, il est plus facile de bien dormir. Cette astuce permet également de passer par toutes les étapes d’un cycle de sommeil (endormissement, sommeil lent léger, sommeil lent profond, sommeil paradoxal, sommeil profond). Se détendre au moins une heure avant de se coucher peut également permettre de bien se reposer. Cela permet aussi de profiter d’un sommeil réparateur. Vous pouvez par exemple lire un livre ou prendre un bain pour vous relaxer.

Il est important de se coucher dans un environnement propice au sommeil pour éviter les difficultés d’endormissement. Il faut donc que votre chambre soit calme. Vous pouvez ajouter des lumières douces et tamisées et que votre literie soit de qualité optimale. Même si les situations angoissantes ne peuvent pas toujours se prévoir, il est important d’éviter le stress et les réflexions trop poussées au moment de se coucher.

En dehors de ces solutions qui consistent au changement des habitudes, certaines approches douces sont réputées pour favoriser l’endormissement. La sophrologie, la phytothérapie, la méditation ou encore l’hypnose sont des exemples de thérapies à suivre. Elles permettent de retrouver le sommeil ou améliorer sa qualité.

Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable d’essayer ces différentes approches avant d’envisager une prise en charge purement médicale.

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil (35€).

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto