Sperme marron : causes et traitements

Sperme marron

Un sperme de couleur marron signifie la présence de sang dans le sperme : on appelle ce phénomène hémospermie.

Si ce symptôme peut être effrayant, il n’est généralement pas un problème grave.

En fait, le sperme est composé de spermatozoïdes venant de l’épididyme et de fluides produits par les vésicules séminales, la prostate, et d’autres petites glandes muqueuses.

La présence de sang dans le sperme peut donc être le signe d’une lésion de ces différentes structures.

Les causes d’un sperme marron

Le plus souvent, la présence de sang dans le sperme n’est pas expliquée par les médecins, car cela se produit sans avertissement.

Ces cas guérissent spontanément dans un délai de quelques jours à quelques mois.

  • S’agissant de la cause connue la plus fréquente, il s’agit de la biopsie de la prostate. Le saignement peut en effet durer plusieurs semaines après cette intervention. Le même phénomène peut aussi se produire après une vasectomie.

Les causes connues peu fréquentes comprennent :

  • Des infections comme : une urétrite, une prostatite ou une épididymite

Dans de très rares cas, la présence de sang dans le sperme est la conséquence de tumeurs des vésicules  séminales et des testicules.

En Afrique, en Inde ou dans certaines régions du Moyen-Orient, un ver parasite (Schistosoma haematobium) provoque fréquemment des infections urinaires et la présence de sang dans l’urine ou le sperme.

La présence de sang dans le sperme est aussi parfois due à la tuberculose.

Sperme marron : le diagnostic

Généralement, la présence de sang dans le sperme n’est pas grave et ne nécessite pas d’examen particulier.

Toutefois, il faut consulter en cas de symptômes inquiétants :

  • Un saignement qui dure depuis plus d’un mois (sauf si biopsie de la prostate récente)
  • Gonflement au niveau scrotum
  • Un déplacement dans l’une des régions où vivent des vers parasitaires

Lorsqu’un homme présente ces signes avant-coureurs, il est important de consulter un médecin.

Un homme de moins de 35 ans, et ne présentant par les symptômes décrits plus haut, n’a pas besoin de consulter – sauf en cas de douleurs au niveau du scrotum, à l’aine ou en urinant.

Après 35 ans, et même sans symptômes particuliers, il est en revanche nécessaire de consulter.

Que fait le médecin ?

Un interrogatoire permettra au médecin d’identifier d’éventuels symptômes et connaître les antécédents médicaux du patient.

L’examen clinique et la connaissance d’antécédents médicaux suffisent souvent à expliquer la présence de sang dans le sperme.

Le médecin pourra poser les questions suivantes :

  • À quand remonte cette présence de sang
  • Si l’homme a subi une biopsie de la prostate récemment
  • Si le sang est présent dans les urines, ou des difficultés liées au fait d’uriner, un écoulement au pénis (signes d’une infection urinaire)
  • La présence d’une maladie de la prostate comme l’hypertrophie bénigne de la prostate

Le médecin examinera ensuite les organes génitaux, en recherchant des rougeurs, un gonflement ou une sensibilité anormale. Un toucher rectal sera aussi effectué pour dépister l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Quels sont les examens et les traitements ?

La plupart du temps, particulièrement chez les hommes de moins de 35 ans (ou les hommes ayant subi une biopsie récente de la prostate), la présence de sang dans le sperme n’est pas pathologique et se résout naturellement.

On vérifiera quand même les urines pour chercher la présence d’une infection ou un autre trouble.

Toutefois, selon les symptômes, l’âge du patient et l’examen médical, d’autres examens pourront être réalisés, notamment si le médecin suspecte un cancer de la prostate.

Le sperme est rarement analysé.

S’agissant des traitements, ils dépendront de la cause. Mais le plus souvent, aucun traitement n’est nécessaire (car on ne trouve aucune cause).

Sperme marron : que faut-il retenir ?

La plupart du temps, on ne trouve aucune cause à la présence de sang dans le sperme. Ce phénomène n’est donc pas le signe d’un cancer ou d’une dysfonction sexuelle.

Des examens plus complets devront être réalisés chez des hommes âgés de plus de 40 ans, et présentant des symptômes depuis plus d’un mois.

Pour les hommes plus jeunes, une consultation est nécessaire en cas de symptômes anormaux :

  • Un saignement qui dure depuis plus d’un mois (sauf si biopsie de la prostate récente)
  • Gonflement au niveau scrotum
  • Un déplacement dans l’une des régions où vivent des vers parasitaires

À propos de Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)
  • Commander votre traitement en ligne et être discrètement livré à domicile par une pharmacie française

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

[amp-cta id=”6824″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *