AccueilBlogSommeilSophrologie caycédienne : ses effets bénéfiques sur le sommeil

Sophrologie caycédienne : ses effets bénéfiques sur le sommeil

Sophrologie caycédienne : ses effets bénéfiques sur le sommeil

La sophrologie caycédienne a de nombreux bienfaits sur différents aspects de la vie, et notamment sur le sommeil. Comment pratiquer cette discipline pour mieux dormir ? D’où vient la sophrologie ? Peut-on faire des exercices seul ? On vous explique tout.

Sophrologie caycédienne : origines

Le terme sophrologie vient du grec “sos” (équilibre, harmonie), “phren” (conscience, esprit) et “logos” (étude, science). Il s’agit donc de la science de l’harmonie de l’esprit.

Le fondateur de la sophrologie est le Docteur Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre, qui était fasciné par l’état de conscience. Pour développer cette méthodologie, il a tiré son inspiration de ses voyages en Orient, au cours desquels il a découvert le yoga, la philosophie bouddhique et l’état d’esprit zen. Tout cela, couplé à son étude de la conscience, lui a permis de découvrir les bienfaits de la pensée positive. Il s’est notamment posé la question suivante : si on peut somatiser les émotions négatives (maux de ventre, palpitations, crispations, etc), pourquoi ne pourrait-on pas somatiser le positif ?

La sophrologie caycédienne est donc un entraînement psychophysique de la conscience, dans le but d’atteindre une perception positive du monde intérieur et des relations extérieures. Cette discipline permet de mieux s’adapter aux évènements de la vie et de développer un état d’esprit optimiste.

À lire aussi : comment mettre en place un agenda du sommeil ?

Principes de la sophrologie caycédienne

La sophrologie caycédienne se base sur la méthodologie RDC (Relaxation Dynamique de Caycedo). Elle se compose de 12 paliers dont l’objectif est de mener au développement du corps, de l’esprit, des émotions…

D’une manière plus concrète, la sophrologie consiste en la réalisation d’exercices de relaxation, de visualisation et de respiration. Cette méthode psychocorporelle permet de se détendre, se relaxer et lâcher prise. La sophrologie est donc une médecine douce qui, à travers le relâchement musculaire et l’ancrage dans l’instant présent, permet de trouver l’équilibre entre le corps et l’esprit.

Dans la veine du développement personnel, la sophrologie permet une meilleure connaissance de soi et une acceptation progressive de son image. La pratique régulière de techniques de relaxation mène à un mieux-être général.

D’autres pratiques comme l’hypnose ou la méditation en pleine conscience ressemble à la sophrologie ; il peut être judicieux de les coupler les unes aux autres.

Bon à savoir : la sophrologie caycédienne n’est liée à aucun courant idéologique ou religieux. Les personnes qui la pratiquent sont évidemment libres d’avoir leurs propres croyances et de penser comme bon leur semble.

Youtube Video

Utilisations de la sophrologie caycédienne

La sophrologie peut se révéler utile dans de nombreuses situations. D’abord, sa pratique permet d’améliorer le quotidien, même sans problème précis à régler. Ensuite, elle permet d’agir sur différents aspects :

  • Gestion des émotions ;
  • gestion des peurs et phobies ;
  • préparation mentale avant une compétition sportive ;
  • mieux gérer les acouphènes ;
  • accompagnement du burn-out ;
  • image de soi ;
  • gestion du stress ;
  • concentration ;
  • gestion de la douleur ;
  • qualité de sommeil ;

C’est ce dernier point qui nous intéresse plus particulièrement : l’effet de la sophrologie sur le sommeil. Elle aide à améliorer de nombreux problèmes de sommeil et à lutter contre les insomnies, les difficultés à s’endormir vite, les réveils nocturnes, etc.

Sophrologie et insomnies

La sophrologie peut compléter un traitement de l’insomnie, en fonction des origines de celle-ci :

  • Une insomnie liée au stress : il s’agit de la cause d’insomnie la plus courante ! Le stress et les émotions fortes ont un impact certain sur le sommeil. L’idée est alors de réussir à s’apaiser dans la journée et évacuer les angoisses et tensions au moment du coucher, pour laisser place à un sommeil réparateur.
  • Une insomnie psychosomatique : elle concerne les personnes conditionnées à avoir un temps de sommeil très faible (jeunes parents par exemple). Ces personnes ont aussi un sommeil léger, fragmenté avec de nombreux réveils nocturnes. Tout l’enjeu est donc de déprogrammer ces insomnies systématiques. La sophrologie permet alors d’aider à ne plus redouter le coucher et à se laisser aller au sommeil.
  • Une insomnie liée à rythme de sommeil différent : il s’agit des personnes ayant des horaires de travail en décalé ou en jet-lag. L’endormissement est souvent fastidieux et le sommeil est agité. La sophrologie et la relaxation peuvent alors aider à synchroniser à nouveau l’horloge interne.

La sophrologie permet à ceux qui la pratiquent de prendre conscience de leur corps et de s’ancrer dans le moment présent. Cela permet une grande détente et un lâcher-prise du cerveau au moment du coucher. Cela est d’autant plus efficace chez les personnes stressées et anxieuses ; le cerveau cesse de tout ressasser et anticiper, il se concentre sur le présent.

À noter : la sophrologie peut aussi être une aide précieuse en cas de pathologie du sommeil telle que l’apnée du sommeil obstructive, l’apnée centrale du sommeil, la paralysie du sommeil, la narcolepsie, etc.

Quelles différences y a-t-il entre un sophrologue caycédien et un sophrologue non caycédien ?

Il n’y a pas de réelle différence entre la pratique d’un sophrologue caycédien et la pratique d’un sophrologue non-caycédien ; tous appliquent la même méthodologie et les mêmes principes. Les exercices de sophrologie se basent également sur les mêmes fondements.

Aujourd’hui, on dit surtout d’un professionnel qu’il est caycédien quand il a été formé dans une école affiliée à la Fondation Caycedo. Ceci est le gage d’une formation rigoureuse et de qualité.

Pour choisir votre praticien, nous vous recommandons de sélectionner une personne diplômée, ayant reçu une formation en sophrologie (titre RNCP). Regarder les avis en ligne des autres patients peut aussi donner une idée sur sa façon de travailler. Quoi qu’il en soit, il n’y a qu’en consultant un praticien que vous saurez s’il vous convient ; la première séance donne le ton. Pour la pratique de la sophrologie, il est important de se sentir à l'aise et en confiance avec le professionnel.

Bon à savoir : vous pouvez pratiquer la sophrologie accompagné d’une sage-femme. Certaines sont formées à cette discipline afin de préparer au mieux à l’accouchement.

Comment se déroule une séance avec un sophrologue caycédien ?

Bien que cela ne soit pas obligatoire, les spécialistes recommandent de débuter la pratique de la sophrologie accompagné d’un professionnel. Celui-ci peut vous apprendre les bases de cette discipline et vous enseigner quelques techniques et exercices types. Vous pouvez ensuite poursuivre la pratique seul à la maison.

Vous pouvez participer à des séances individuelles ou à des cours collectifs. Les séances de groupe sont souvent moins chères et permettent de s’initier à la pratique. Si cela vous plait, rien n’empêche un approfondissement lors d’une séance individuelle.

Lors d’une séance de sophrologie, le praticien ne vous touche pas ; il vous guide simplement avec sa voix. Vous pratiquez la respiration abdominale et apprenez à être à l’écoute de votre corps. Souvent, le sophrologue vous invite à réaliser un “body scan”. Vous passez en revue chaque partie de votre corps, en pleine conscience. L'idée est d’être dans le moment présent en s’appuyant sur des ressentis très réels. Vous détendez vos muscles et sentez vos tensions se défaire.

À chaque séance, vous parvenez davantage à gérer le stress et à effectuer instinctivement des exercices de respiration.

Vous pourrez appliquer toutes ces techniques au moment du coucher, dans votre lit. Ainsi, vous arriverez à vous relaxer, à déconnecter votre cerveau et à vous endormir sereinement.

Précisons que le praticien n’est pas un magicien. La sophrologie est une méthode de conscience de soi dans laquelle il faut mettre du sien ! Si le praticien vous guide, vous êtes le seul moteur du changement ; c’est un travail personnel pour mieux se connaître et prendre confiance en soi. Il faut y mettre de l’investissement si vous souhaitez voir des résultats concluants et atteindre un épanouissement personnel à la hauteur de vos attentes.

Peut-on pratiquer la sophrologie caycédienne seul ?

Une fois que vous avez appris les différentes techniques avec un professionnel en séances collectives ou individuelles, vous pouvez les reproduire à la maison, avant le coucher ou dans les situations stressantes. Ainsi, vous pouvez même inclure la pratique de la sophrologie à votre routine quotidienne ou hebdomadaire.

Vous n’êtes pas obligé de vous rendre en cabinet de sophrologie ; il est aussi possible de commencer la sophrologie seul, en s’appuyant sur des ressources en ligne (vidéos, podcasts, etc). Voici un exercice de sophrologie simple. C’est une technique de relaxation inspirée de la cohérence cardiaque, à réaliser le soir pour aider votre cerveau à lâcher prise.

Position initiale : allongé dans votre lit ; les yeux fermés.

Déroulement : inspirez en gonflant votre ventre et comptez en même temps jusqu’à 3 ou 4. Bloquez votre respiration quelques instants, selon vos capacités. Puis, soufflez tout doucement et lentement par la bouche en comptant jusqu’à 6 ou 8.

Répétition : cet exercice est à faire 1 fois, pendant plusieurs minutes, pour les personnes qui ont du mal à vivre l’instant présent ou qui sont agitées. L’objectif est alors de doubler le temps d’inspiration par rapport au temps d'expiration. Vous êtes concentré sur vos respirations ce qui permet de détourner votre attention. Les visualisations positives peuvent accentuer cet effet.

Attention, toutefois, si vous décidez de commencer la sophrologie seul dans le but de calmer vos insomnies. Cela ne remplace pas l’avis expert d’un médecin spécialiste du sommeil ! Si votre mauvaise qualité de sommeil pèse sur votre quotidien ou votre santé, nous vous conseillons de consulter.

Youtube Video

Les limites de la sophrologie caycédienne

Les bienfaits de la sophrologie aident de nombreuses personnes à se sentir mieux dans leur quotidien et à gommer certains maux psychosomatiques. Pour certains, cette discipline a permis de retrouver un sommeil de qualité. Toutefois, n’oublions pas que la sophrologie n’est pas un traitement des troubles du sommeil à proprement parler.

La sophrologie ne remplace pas un traitement médical lorsque celui-ci est nécessaire. Ainsi, pour traiter une insomnie chronique, il vaut mieux consulter un médecin. Vous pourrez ainsi mettre en place une thérapie cognitivo-comportementale et soigner votre trouble du sommeil. Le programme Sommeil développé par les médecins de Charles.co permet également d’agir sur la qualité du sommeil.

La sophrologie seule est rarement suffisante pour corriger les troubles du sommeil. Cependant, elle est reconnue par les sociétés savantes comme étant une approche complémentaire à la thérapie cognitivo-comportementale, seule méthode validée scientifiquement pour prendre en charge les troubles du sommeil”, rappelle le docteur Rémi Lombard, spécialiste du sommeil chez Charles.co.

À noter : le sophrologue ne peut pas prescrire de médicament pour dormir ou poser de diagnostic. En effet, le sophrologue n’est pas un médecin ! On parle alors de praticien ou encore de thérapeute.

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto