AccueilBlogSommeilComment soigner l’apnée centrale ?

Comment soigner l’apnée centrale ?

Comment soigner l’apnée centrale ?

Il est tout à fait légitime de rechercher des nuits paisibles avec un sommeil réparateur et reposant. Un sommeil de mauvaise qualité peut d’ailleurs affecter considérablement la santé et le bien-être. Dans ce registre, l’apnée du sommeil est l’une des principales sources des gênes du sommeil. Elle prend différentes formes selon la cause mal. L’apnée centrale est principalement liée à un dysfonctionnement du cerveau. C’est une forme assez rare de l’apnée du sommeil, mais elle touche beaucoup plus les personnes de plus de 65 ans. Heureusement, il existe des solutions pour s’affranchir de la pathologie. Découvrez ici les traitements les mieux adaptés pour lutter contre l’apnée centrale !

L’apnée centrale : qu’est-ce que c’est ?

L’apnée du sommeil est l’une des pathologies respiratoires les plus fréquentes. Elle se traduit par une réduction ou un arrêt intermittent et répété de la respiration pendant le sommeil. Il existe trois principaux types d’apnées qui se distinguent selon leurs causes : l’apnée obstructive, l’apnée centrale et l’apnée mixte.

L’apnée obstructive est la plus courante, mais l’apnée centrale est la plus dangereuse. L’apnée est qualifiée de centrale lorsque le cerveau n’arrive pas à envoyer les signaux responsables de la respiration aux muscles. Contrairement à l’apnée obstructive qui présente plutôt des troubles mécaniques, celle centrale provient de défaillances dans les envois d’informations au sein de l’organisme.

Elle est caractérisée par des modifications de la commande ventilatoire ou une diminution de la capacité à respirer sans obstruction des voies respiratoires. Ces dernières années, l’apnée centrale a été moins étudiée que l’apnée obstructive.

Toutefois, elle ne donne pas moins d’indications utiles et approuvées. L’apnée centrale est souvent associée à d’autres pathologies comme l’insuffisance cardiaque, les troubles du rythme cardiaque, les accidents vasculaires cérébraux et l’insuffisance rénale.

Youtube Video

Quelles sont les causes de l’apnée centrale ?

L’apnée centrale du sommeil est généralement causée par des problèmes médicaux et des conditions qui affectent le tronc cérébral. Ils provoquent des symptômes variables qui diffèrent selon le type d’apnée centrale du sommeil. Essentiellement, on distingue :

  • l’apnée centrale du sommeil primaire de l’enfance et de l’adulte ;
  • l’apnée centrale du sommeil due à une pathologie de sans Cheyne-Stokes ;
  • celle associée à la respiration de Cheyne-Stokes ;
  • l’apnée centrale du sommeil secondaire liée à la prise de médicaments ou à la toxicomanie ;
  • ainsi que la respiration périodique en haute altitude.

Le cerveau des personnes souffrant d’apnée centrale ne demande plus aux muscles respiratoires de remplir leurs missions. La commande nerveuse ne fonctionne plus de façon transitoire. Cette pathologie est aussi liée à des anomalies de l’organisme. Il peut notamment s’agir :

  • d’une atteinte des centres nerveux (moelle épinière, tronc cérébral) due à un traumatisme ;
  • d’une infection ou d’une maladie neurologique ;
  • ou encore d’une affection cardiaque.

Les causes de l’apnée centrale sont plus nombreuses. Elles concernent également l’obésité, l’utilisation d’analgésiques narcotiques et la maladie de Parkinson. Les maladies qui affectent le tronc cérébral comme les infections cérébrales et les accidents vasculaires cérébraux sont également de probables causes de ce mal qui affecte le sommeil et la qualité de vie en général.

Diagnostic de l’apnée centrale

Une consultation et des examens médicaux mettent en évidence et confirment les causes de l’apnée. Le médecin essaie d’abord d’évaluer la fréquence des perturbations qui surviennent de jour et de nuit en réalisant un test d'apnée du sommeil. En fonction des conclusions du médecin, le patient peut consulter un spécialiste du sommeil.

Il faut noter que seuls les tests de polysomnographie sont reconnus pour diagnostiquer la pathologie. La polysomnographie affirme le diagnostic en mettant en évidence la présence d’apnées récurrentes non accompagnées d’un effort respiratoire.

Les examens peuvent être inutiles en cas d’absence de symptômes. En outre, il faut prendre en charge les troubles médicaux à l’origine d’une apnée du sommeil de façon urgente. Pour diagnostiquer l’apnée centrale, une imagerie du cerveau ou du tronc cérébral peut être nécessaire.

Les facteurs de risques de l’apnée centrale

Les hommes ont plus de chance de développer l’apnée centrale. Elle est notamment plus fréquente chez les personnes âgées d’au moins 65 ans. Les troubles cardiaques comme la fibrillation auriculaire et l’insuffisance cardiaque congestive sont favorables au développement de cette maladie.

Les personnes qui ont eu un accident cardio-vasculaire cérébral ou une tumeur au cerveau y sont également exposées. Dormir en altitude est aussi un facteur de risque. En effet, la pathologie touche davantage les personnes qui dorment à une hauteur plus grande que d’ordinaire.

Dans ce cas, les symptômes disparaissent généralement après le retour à une altitude normale. L’usage de médicaments opioïdes contre différentes affections est aussi un facteur de risque de ce problème de sommeil.

Les patients atteints d’apnée obstructive du sommeil peuvent développer une apnée centrale du sommeil. Il y a d’autant plus de chances lorsque la pathologie est traitée avec des appareils à pression positive inappropriés.

Quels sont les symptômes de l’apnée centrale ?

L’apnée centrale a de nombreux symptômes. Un patient atteint de ce trouble subit une réduction considérable de son débit respiratoire ou un arrêt de respiration de façon répétitive. Il est fréquemment essoufflé et cela entraîne des réveils répétés. Le sommeil est alors de mauvaise qualité.

L’apnée centrale est à l’origine d’une hyper somnolence dans la journée avec des difficultés de concentration et un risque permanent d’accident de voiture ou de travail. Pendant le sommeil, il se produit une asphyxie progressive qui entraîne un réveil momentané.

Ces épisodes peuvent se répéter des dizaines de fois de manière tout à fait inconsciente dans une nuit. C'est donc un sommeil agité qui apparaît. Comme autres symptômes d'apnée du sommeil, on peut également relever :

  • les maux de tête matinaux après un manque de repos ;
  • les changements d’humeur ;
  • le besoin fréquent d’uriner la nuit ;
  • les ronflements pendant le sommeil ;
  • les troubles de la libido ;
  • et les problèmes d’érection.

Il existe d’autres symptômes sans lien évident avec la pathologie. Il s’agit notamment des pertes de mémoire, des détériorations intellectuelles, de l’hypertension artérielle et de l’insuffisance cardiaque droite. Une augmentation de la concentration de gaz carbonique dans le sang et une baisse de celle en oxygène sont également des manifestations de cette forme d’apnée.

Lorsque l’apnée centrale se complique, elle a des répercussions plus grandes. Une apnée du sommeil sévère peut entraîner des complications cardio-vasculaires comme l’athérosclérose et le diabète de type 2. Elle peut également créer un accident vasculaire comme l’arrêt cardiaque, l’infarctus du myocarde ou l’AVC.

Bon à savoir : il est possible de voir apparaître un gros ventre à cause de l'apnée du sommeil.

Youtube Video

Quels sont les traitements de l’apnée centrale ?

Le traitement idéal pour l’apnée du sommeil centrale est celui de première intention qui s’oriente vers la cause. C’est le traitement des affections qui sont à l’origine du trouble. Le traitement de deuxième intention est un essai d’apport de supplémentation en oxygène ou une assistance respiratoire en pression positive continue. Différents appareils sont donc utilisés pour traiter l’apnée centrale.

La pression positive par CPAP

Comme pour l’apnée obstructive, la meilleure option de traitement de l’apnée centrale est l’utilisation de la thérapie par pression positive continue PPC ou CPAP en anglais. Un appareil CPAP se compose d’un masque respiratoire que les patients portent pendant leur sommeil. Il a pour rôle de délivrer constamment une pression d’air aux voies respiratoires.

L’objectif de cet envoi d’air est d’empêcher les tissus de s’affaisser, puis de provoquer des pauses respiratoires et des ronflements pendant le sommeil. Si les appareils CPAP sont efficaces pour traiter l’apnée centrale, ils ne guérissent pas le trouble. Lorsqu’un patient cesse d’utiliser son appareil PPC, l’apnée du sommeil peut réapparaitre.

Les solutions PPC sont les traitements les plus utilisés contre ce trouble du sommeil. Elles sont idéalement calibrées à la pression d’air nécessaire pour éviter les blocages des voies respiratoires sans causer des perturbations.

La Ventilation assistée adaptative (ASV)

L’appareil de ventilation assistée adaptative a pour rôle de surveiller la respiration et d’ajuster le débit d’air à travers le masque du patient. Cet ajustement correspond à la façon dont ce dernier respire normalement lorsqu’il est en éveil.

L’ASV peut effectuer l’ajustement dès qu’il détecte que le patient ne respire pas correctement. Lorsque le patient expire ou qu’il reprend un rythme respiratoire normal, la pression s'ajuste également automatiquement.

Les médicaments

Si aucun médicament ne permet de stopper l’apnée du sommeil, il est possible de se tourner vers une solution médicamenteuse pour traiter les causes. Certains médicaments comme l’acétazolamide et la théophylline sont utilisés pour stimuler la respiration chez le patient.

Le médecin peut prescrire d’autres médicaments lorsque la thérapie par pression positive continue des voies respiratoires ne s’avère pas efficace.

Quelles astuces adopter au quotidien pour prévenir l’apnée centrale ?

Adopter certaines astuces au quotidien permet d'éviter l'apnée du sommeil. Il faut inclure dans son train de vie de bonnes habitudes qui permettent d’éviter les différentes formes d’apnées. La position de sommeil peut permettre d’éviter la pathologie.

D’après une étude scientifique américaine, les médecins conseillent de dormir avec le buste incliné à 45 degrés pour prévenir l’apnée. Spécifiquement pour les femmes enceintes, caler les coussins sur le dos peut s’avérer d’une grande utilité. L’essentiel, c’est d’éviter de dormir sur le dos.

Aussi, il faut limiter au maximum l’utilisation des médicaments opioïdes. Des activités sportives régulières associées à une alimentation saine sont également idéales pour éviter ce trouble. Pour tirer les meilleurs profits des traitements contre l’apnée centrale, il est bien avisé de faire recours à un médecin spécialiste. Vous aurez alors les meilleures garanties !

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto