AccueilBlogSexualitéCheck up complet : les avantages et spécificités de cet examen de santé

Check up complet : les avantages et spécificités de cet examen de santé

Check up complet : les avantages et spécificités de cet examen de santé

Le check up complet est un examen préventif mis en place afin de faire le point de l’ensemble des maladies, infections ou pathologies susceptibles d’affecter l’organisme d’un individu. Il se compose d’une pluralité d’analyses et est adaptable aux besoins de chaque patient. Il est donc recommandé d’identifier un établissement adéquat et d’effectuer ce bilan de santé de façon régulière. Voici un guide relatant l’essentiel des informations relatives à cette pratique.

Qu’est-ce qu’un check up complet ?

Le check up complet est un examen médical pouvant être réalisé à tout âge et sans différenciation sexuelle aucune. Il suppose le passage après prise de rendez-vous d’une série de tests prévention santé qui prennent en compte l’ensemble de l’organisme et sont adaptés à l’âge, au sexe et à l’état sanitaire du patient.

C’est une mesure purement préventive, susceptible de contribuer à la détection d’une anomalie et à la réduction du taux de mortalité. C’est également un examen crucial pour un corps ne cessant de vieillir. Voilà pourquoi son passage est fortement recommandé.

Les différentes étapes d’un check up complet

Le déroulement d’un bilan de santé complet varie d’un patient à l’autre. Malgré tout, il est possible de retracer les étapes phares de cet examen.

L’envoi d’une lettre au CPAM

La procédure débute avec la rédaction d’une lettre à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Cette dernière se charge de trouver un centre hospitalier compétent et de fixer le jour du rendez-vous en prenant en compte la disponibilité du patient. Il faut noter qu’elle simplifie la prise de rendez-vous et participe également de façon active au remboursement des frais occasionnés. D’autres institutions telles que la mutualité sociale agricole et l’assurance de prêt offrent des services similaires.

Les préparatifs du check up complet

La veille de l’examen, le patient est prié de rester à jeun. Il doit également signaler le moindre trouble de santé comme une grippe. De tels facteurs sont susceptibles de fausser la fiabilité de certains examens. Il est donc préférable de maintenir l’organisme dans un état aisément décryptable avant d’effectuer un bilan. 

L’entretien préliminaire

Le bilan périodique débute avec un entretien. Après une série de formalités médicales, le médecin délégué par le centre agréé pose une série de questions au patient. Il commence par récolter des données basiques telles que :

  • son âge ;
  • son sexe ;
  • sa taille ;
  • l’état de son carnet de santé et de son carnet de vaccination ;
  • l’existence d’anomalies spécifiques (déformation osseuse, problème cardiovasculaire, insuffisance respiratoire…)
  • ses antécédents médicaux, etc.

Il se sert de ce questionnaire médical pour établir un profil type avant de passer à l’étape suivante. Il interroge le patient sur la présence de quelques anomalies ou de la moindre sensation d’inconfort potentiellement liée à une habitude de vie. Ces informations aident à la personnalisation du check up et motivent parfois l’ajout d’examens complémentaires.

Il lui demande également de décrire son mode de vie, son environnement de travail et ses habitudes alimentaires. Une fois les données collectées, les examens médicaux prennent place. Ils durent entre trois heures et une demi-journée. Une fois les résultats du bilan prêts, le centre de prévention délivre une convocation afin que le patient les récupère.

L’analyse sanguine

Le médecin-traitant commence généralement par des analyses sanguines. Il charge un infirmier de procéder à une prise de sang et en analyse la composition au microscope. Son principal objectif est de détecter les potentielles carences en vitamines et autres substances essentielles à partir du prélèvement sanguin. Mais il en profite également pour rechercher les microbes ou autres organismes infectieux. Une fois l’ensemble des données collectées, il réalise un rapport médical résumant ses découvertes.

L’examen bucco-dentaire

Un dentiste observe l’état de la dentition du patient et collecte toutes les données jugées pertinentes. Il commence par souligner la présence d’anomalies bucco dentaires telles que des lésions buccales ou encore la moindre trace de carie dentaire. Il prescrit ensuite le traitement à suivre afin de restaurer la bucco dentition de l’intéressé.

L’examen oculaire

C’est une étape incontournable lors de la réalisation du check up complet. La majorité des maladies visuelles se développent sur de longues périodes. Il est donc possible d’en stopper la propagation si elles sont détectées à temps. C’est pourquoi l’ophtalmologue s’attèle à tester l’acuité visuelle de son patient.

Le test urinaire

Le système urinaire participe activement au traitement et à l’élimination des déchets. Sa défaillance causerait un véritable chaos d’un point de vue organique. Le fait de faire un bilan de santé permet de vérifier le bon fonctionnement de ses différentes composantes et de traiter les potentielles infections liées à l’urine.

L’électrocardiogramme

Selon certaines études, les personnes âgées de plus de 50 ans ont bien plus de chance de mourir d’une crise cardiaque. Cette étape devient donc de plus en plus cruciale avec l’âge. Il s’agit d’un examen permettant d’analyser l’état du cœur du patient.

Le cardiologue contrôle le rythme des battements, l’efficacité du pompage du sang et la réaction aux variations émotionnelles du patient. Il cherche les traces d’un début de déficit cardiaque ou de toute autre maladie liée à cet organe.

L’examen gynécologique 

L’utérus est au centre de l’épanouissement sexuel d’une femme et joue un rôle clé dans le cadre de la reproduction. C’est pourquoi le centre d’examens inclut la réalisation d’une analyse du col de l’utérus sur la liste des tests réalisables. Le gynécologue, professionnel de santé spécialiste dans ce domaine, commence par faire passer quelques dépistages à la patiente tels que le papillomavirus. Il enchaîne ensuite avec un examen du système utérin en bonne et due forme et essaie de détecter la moindre anomalie.

Le passage chez le diététicien

L’alimentation joue un rôle central dans le développement physiologique et le bien-être sanitaire d’un individu. Le diététicien aide le patient à en prendre conscience. Il lui pose une série de questions relatives à son régime général et à ses habitudes alimentaires. Il consulte également son dossier médical afin d’analyser l’ampleur des disparités morphologiques.

Si le patient est obèse ou en surpoids, il prend le temps de lui expliquer les raisons de son état et les risques encourus. Il mentionne notamment les pathologies telles que la glycémie, les potentiels dégâts sur son côlon et l’importance d’un taux de cholestérol équilibré. Le médecin prodigue ensuite une série de conseils personnalisés et explique leurs bénéfices sur l’organisme. Il est fortement conseillé de suivre les conseils prodigués à la lettre.

Les examens spécifiques

Ce sont des tests en principe non inclus sur la liste de l'examen médical complet de l'homme ou la femme. Cependant, le patient peut bénéficier d’un examen médical non orthodoxe si le médecin l’estime nécessaire. Cela inclut notamment :

  • le dépistage du cancer (cancer du sein, cancer du col de l'utérus, cancer du côlon, cancer colorectal, cancer de la prostate ou tous autres cancers selon les circonstances) ;
  • la mammographie ;
  • le contrôle des pressions cardio-vasculaire et artérielle ;
  • le test servant à dépister le VIH ;
  • l’imagerie à résonance magnétique (IRM), etc.

Il est possible de programmer une visite médicale annexe si la liste des examens se prolonge de façon excessive. Bien sûr, il faudra également prendre rendez-vous de nouveau et se fixer aux formalités en découlant.

À noter : il est vivement recommandé d'effectuer un dépistage du cancer colorectal avant 50 ans, notamment si vous présentez les 3 signes avant-coureurs du cancer du côlon. Ceux-ci ne sont pas propres à la maladie mais il est important de vérifier ! Après 50 ans, vous pouvez récupérer un kit de dépistage du cancer du côlon en pharmacie ou commander un kit de dépistage du cancer colorectal en ligne.

Youtube Video

Les avantages d’un check up complet 

Le bilan médical complet diffère des examens médicaux classiques. Il ne prend pas place dans le cadre du traitement d’une maladie spécifique. Il est donc parfaitement possible de rester en bonne santé sans le réaliser. Pourtant, il est fortement conseillé de réaliser un bilan de santé de façon régulière.

En premier lieu, c’est un examen incluant quasiment tous les autres. Il donne au médecin l’opportunité d’observer l’ensemble de l’organisme du patient. Il devient ainsi plus facile de détecter une pathologie naissante ou d’apporter les ajustements nécessaires pour empêcher le développement de certaines maladies.

Ensuite, le déroulement du bilan médical s’adapte aux besoins spécifiques du client. Le médecin ne se contente pas d’ajouter des examens liés à des facteurs communs tels que l’âge ou le sexe. Il s’intéresse à des éléments plus subjectifs tels que les antécédents médicaux ou encore l’environnement de travail. Le patient peut ainsi jouir d’un traitement adéquat et d’une panoplie de tests complémentaires pertinents.

Enfin, réaliser ce bilan apporte une sensation de sécurité sanitaire. Après le check up, le patient a une idée précise de l’état actuel de son corps. Il a conscience de la potentielle présence d’anomalies et sait précisément comment y faire face. Par conséquent, il est capable d’adapter son mode de vie à son état de santé.

Le système de gestion des frais occasionnés par un check up complet

La réalisation d’un check up complet engendre des dépenses non négligeables. D’une part, elle nécessite l’exploitation d’une large variété de machines et des praticiens chargés de leur gestion. D’autre part, elle suppose la potentielle implication de plusieurs médecins spécialisés dans des domaines précis, à l’exemple du dentiste ou du cardiologue. C’est pourquoi la majorité des patients s’abstient de peur de devoir solder une facture au montant faramineux.

Heureusement, la CPAM est consciente de l’importance du bilan de santé. Elle a donc mis en place un système qui permet à ses assurés de réaliser un check up complet gratuitement. Bien sûr, un certain nombre de contraintes s’imposent.

Dans un premier temps, il faut envoyer une lettre en bonne et due forme et se plier aux démarches administratives imposées. Dans un second temps, le bilan gratuit prend place dans un des hôpitaux affiliés à la CPAM du patient. L’institution a donc l’initiative de la sélection du lieu. Il faut tout de même noter qu’elle prend généralement en compte les intérêts de ses clients avant d’effectuer son choix.

Il ne fait aucun doute que le coup des examens constitutifs du check up est couvert par la CPAM.

Quid des examens complémentaires ?

Il s’agit de tests n’étant pas directement affiliés au bilan de santé, mais dont la réalisation aide à l’établissement d’un diagnostic plus précis. Par exemple, le médecin peut commander un test de dépistage d’une maladie infectieuse après détection de microbes dans le sperme. Ces examens ont beau jouer un rôle secondaire, leur pertinence ne saurait être contestée. La CPAM du patient se charge donc de régler les frais engendrés.

Les différents cas de figure exposés jusque-là prouvent la volonté de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de permettre à sa clientèle de réaliser un check up complet de façon totalement gratuite. Cependant, elle laisse le patient gérer personnellement les frais dans des cas de figure clairement prédéfinis.

Chaque bilan de santé représente une dépense notable pour la caisse d’assurance maladie. Un intervalle de 5 ans est donc imposé aux assurés entre deux check up. Les patients ont la possibilité de passer outre cette recommandation. Mais ils ne sauraient espérer un soutien financier en provenance de la caisse d’assurance.

Il faut également souligner que le passage par la Caisse Primaire d’Assurance est optionnel. Tous les médecins préconisent un check-up tous les deux ans. Chaque individu a la possibilité d’entamer cette procédure en fonction de la valeur de son capital-santé. Bien sûr, il est possible de se tourner vers la complémentaire santé solidaire (autrefois dénommée CMU) ou une aide gouvernementale similaire à condition de remplir les critères imposés.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

icone croix
Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto