AccueilBlogÉrectionRupture du frein : description, cicatrisation et conduite à tenir

Rupture du frein : description, cicatrisation et conduite à tenir

Rupture du frein : description, cicatrisation et conduite à tenir

La rupture du frein est un accident assez fréquent chez l’homme. Bien qu’impressionnante, elle est sans gravité et n’entraîne pas de problèmes d’érection par la suite, contrairement à ce que certains pensent. Quelle est la conduite à tenir en cas de rupture du frein ? Comment se passe la cicatrisation ? On vous dit tout.

Qu’est-ce que la rupture du frein de l’homme ?

rupture-du-frein-homme

Le frein du pénis est une petite attache qui relie le prépuce au gland, lui permettant de se repositionner correctement à la fin de l’érection. Le frein est donc impliqué dans l’action de décalottage (monter ou descendre le prépuce sur le gland du pénis, lors de l’érection, pour uriner ou pour l’hygiène intime).

Ce cas de figure concerne les hommes au pénis non-circoncis ; le prépuce glisse le long du pénis en érection, faisant apparaître le gland. Il se remet ensuite en place lors de l’état flaccide.

Pour les hommes circoncis, la question d’une rupture du frein ne se pose plus. En effet, sur un pénis circoncis le prépuce a été retiré. Pour rappel, la circoncision consiste en une ablation du prépuce pour des motifs religieux ou des raisons d’hygiène.

La zone étant particulièrement sensible, la rupture du frein est suivie d’une douleur assez aiguë et violente. Un saignement du pénis apparaît également. Le saignement peut être abondant, car un nombre élevé de vaisseaux sanguins sont présents dans cette région.

Généralement, cette rupture est d’origine traumatique. Elle survient chez les hommes de tout âge sexuellement actifs, mais les jeunes au début de leur vie sexuelle sont les plus concernés, souvent lors de rapports très énergiques. En effet, ceux-ci manquent d'expérience et, ainsi, pris dans l’euphorie et l’excitation sexuelle, ils ne se rendent pas bien compte de l’intensité des mouvements.

De plus, lors de la masturbation, les mouvements de la main ne doivent pas être trop violents au risque, là encore, de rompre le frein.

Ainsi, en décalottant, et sous l’effet du sexe en érection qui tire sur le prépuce, par des frottements répétés ou une stimulation manuelle trop forte, le frein cède. Ce phénomène provoque une légère hémorragie.

Comment se déroule la cicatrisation en cas de rupture du frein ?

rupture-du-frein-cicatrisation

Une consultation avec un urologue est importante au moindre doute quant à la cicatrisation du frein ; il est même recommandé de se rassurer. Le spécialiste pourra vérifier si la cicatrisation évolue bien.

Parfois, la cicatrisation est un peu fibreuse, ce qui accentue la tension lorsque la verge est en érection ; le chirurgien opère une plastie du frein, grâce à une petite incision sous anesthésie locale ou générale. Il réalise ensuite une suture avec du fil résorbable afin d’éviter les saignements provenant de l’artère urétrale.

Lors d’une rupture dite complète du frein, il peut arriver qu’un traitement chirurgical soit nécessaire. Le chirurgien effectue également une plastie du frein dans ce cas de figure. Il ôte une petite partie du prépuce, permettant ainsi un allongement du lien qui le relie au frein. Cette action sert à éviter qu’une déchirure arrive à nouveau. L’intervention dure une dizaine de minutes et s’effectue sous anesthésie locale.

En cas d’opération chirurgicale, dans la quinzaine de jours qui suivent, il est important d’avoir une bonne hygiène et de ne pas avoir d’activité sexuelle. Cette abstinence sexuelle permet à la blessure de bien cicatriser.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Quels sont les symptômes en cas de rupture partielle du frein ?

Youtube Video

Une rupture partielle du frein entraîne les mêmes symptômes qu’une rupture totale, à savoir une douleur et un saignement. Toutefois, il est important de savoir que plus le frein est déchiré, plus la cicatrisation sera longue. Il faut parfois une intervention chirurgicale pour que tout rentre dans l’ordre.

Par ailleurs, il existe des façons d’éviter la rupture partielle du frein.

La rupture du frein peut être favorisée par certaines caractéristiques anatomiques ; notamment si le frein est trop court, l’érection risque de le mettre en tension et de le fragiliser. Dans ce cas de figure, le frein trop court gêne le décalottage. Lors des relations sexuelles, les mouvements de va-et-vient tirent sur le frein, allant parfois jusqu’à le faire rompre, notamment lors de mouvements trop brusques ou intenses.

Dans certains cas où le frein est vraiment trop court, lors de l’érection, on constate une courbure du gland vers le bas. Le pénis est tordu et il est difficile de le décalotter.

Cela provoque une gêne et une sensation désagréable lors d’un rapport sexuel ou d’une stimulation manuelle. Si cette gêne est présente lors de l’érection ou que faire l’amour devient douloureux, il est important de consulter un médecin sexologue en ligne.

Il existe une action préventive. C’est une opération chirurgicale de plastie consistant à allonger le frein, afin d’éviter qu’il ne se rompt de lui-même. En ne faisant rien, le frein risque d’être fragilisé au fur et à mesure des rapports sexuels, surtout si vous n’utilisez pas suffisamment de lubrifiant (adhérences dans le vagin).

Rupture du frein : que faire ?

rupture-du-frein-que-faire

Si la rupture du frein peut être une source de panique et d’inquiétude chez l’homme, c’est en fait un événement sans grande gravité. Le mot rupture fait peur, mais il s’agit en fait le plus souvent d’une déchirure. Le frein est toujours en place, on observe simplement une sorte de coupure.

Les saignements mettent généralement peu de temps à s’arrêter, lorsque l’érection retombe. Il convient d’exercer une compression sur la zone du saignement pour l’y aider.

Ensuite, n’hésitez pas à consulter un médecin sexologue ou urologue afin de faire le point sur votre situation.

Sachez qu’il est tout à fait possible de vivre correctement sans frein. Cela n’empêche pas d’avoir des rapports sexuels et ne provoque pas d’impuissance. Cela n’a aucune incidence sur le plaisir sexuel ressenti lors des ébats ou la survenue de l’orgasme.

Enfin, cet accident est bénin et n’entraîne généralement aucune complication. Bien qu’il s’agisse d’un accident impressionnant, il n’a aucune incidence sur la santé. Si le médecin envisage une chirurgie, que ce soit en prévention ou réparatrice, l’opération est simple et ne présente pas de risque.

Toutefois, il peut être difficile pour un homme de reprendre sa vie sexuelle après un tel événement ; une baisse de libido et une absence de désir sexuel peuvent survenir. Cela constitue un traumatisme pour certains hommes pour qui une anxiété s’installe. Ils appréhendent une nouvelle pénétration, par peur de rompre à nouveau leur frein.

Patience et douceur sont alors les meilleurs remèdes afin de reprendre confiance en soi et dépasser la peur.

Vous en savez désormais davantage sur la rupture du frein. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un médecin sexologue en ligne sur Charles.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Consultez d’autres articles par catégories :

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto