AccueilBlogÉrectionFracture du pénis : symptômes, causes et traitements

Fracture du pénis : symptômes, causes et traitements

Fracture du pénis : symptômes, causes et traitements

La fracture du pénis est un traumatisme sexuel assez rare chez l’homme. En effet, on rapporte relativement peu de cas, bien que ce soit la pathologie la plus fréquente dans la catégorie des traumatismes sexuels. La fracture du pénis nécessite une prise en charge médicale, d’autant qu’elle peut entraîner des problèmes d’érection par la suite. Alors, quels sont les symptômes et traitements de la fracture pénienne ? On vous dit tout.

Qu’est-ce qu’une fracture du pénis ?

fracture-du-penis-cest-quoi

La fracture du pénis est définie comme la rupture d’un ou des deux corps caverneux du pénis en érection : on parle de rupture ou déchirure de l’albuginée des corps caverneux.

La verge ne présente pas d’os ; mais lorsqu’elle est en érection et en état d’hyper-rigidité, elle peut se casser comme un os. À l’intérieur des deux corps caverneux passent deux artères ; en érection, ces deux corps caverneux fonctionnent comme des éponges et se remplissent de sang jusqu’à saturation.

Lors d’un choc brutal ou d’une torsion, ces deux corps caverneux rigides peuvent se rompre. Plus exactement, c’est l’enveloppe fibreuse appelée « albuginée » qui casse.

Généralement, cette fracture intervient à la base de la verge et un examen clinique devra identifier si une fracture de l’urètre est aussi présente.

Concernant les causes de ce traumatisme, elles peuvent être variées, en fonction de la diversité des pratiques sexuelles : anneaux péniens provoquant une strangulation, complications liées à des piercings génitaux, introduction de sextoys dans l’urètre…

Les deux causes principales sont cependant « le faux-pas » lors du coït ou une mauvaise manipulation de la verge ; notamment on rapporte une pratique du Moyen-Orient et de certains pays d’Afrique du Nord, appelée « taghandaan », qui consiste à appuyer fort sur la verge pour créer une détumescence, par un craquement, généralement opéré le matin.

On ne sait pas vraiment d’où vient cette pratique et on l’associe à un rite ; elle réduirait les symptômes de la maladie de Lapeyronie, même si c’est une pratique peu recommandable et très dangereuse.

Certaines positions sexuelles peuvent aussi être plus propices à cet accident (levrette, andromaque…). De plus, le type de pénis (petit pénis, gros pénis, pénis de sang, pénis de chair…) n’est pas un élément déterminant.

En quoi consiste une fracture verticale du pénis ?

fracture-verticale-du-penis

La fracture verticale du pénis est très très rare. En réalité, il n’y a qu’un cas, recensé en 2021. Il s’agit d’un homme quarantenaire britannique. Alors qu’habituellement les hommes souffrent d’une fracture transversale, lui a subi une fracture verticale de l’albuginée. 

L’homme a subi une opération, exactement comme un homme souffrant d’une fracture transversale. Il n’a pas eu de conséquences de sa mésaventure : sa fonction érectile est normale et il n’a pas le pénis tordu.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Quels sont les symptômes d’une fracture du pénis ?

fracture-du-penis-symptomes

La fracture du pénis se caractérise par un hématome impressionnant sur la verge, qui est alors de couleur violette ou noire.

Le patient décrit généralement un craquement explicite lors de la fracture. Pour autant, la douleur n’est pas spécialement l’aspect le plus traumatisant pour l’homme ; il s’agit plus de l’aspect de la verge après l’accident ou de ses circonstances.

La fracture est suivie d’une détumescence (diminution de volume d’un organe enflé ou présentant une tumeur) et de la formation d’une ecchymose.

Une opération est-elle inévitable en cas de fracture du pénis ?

fracture-du-penis-operation

L’opération chirurgicale est quasiment le seul traitement de la fracture du pénis. On procède à une anesthésie locale ou une rachianesthésie (anesthésie partielle consistant à injecter dans le canal rachidien une substance destinée à insensibiliser la partie inférieure du corps).

Une convalescence de 6 à 8 semaines, sans manipulation ni rapport, est nécessaire pour que l’albuginée cicatrise.

Très rarement, les médecins proposent un traitement conservateur. Le médecin réalise ce traitement si le patient refuse notamment de se faire opérer. On administre parfois des anti-androgènes, afin de bloquer toute érection. Des antalgiques peuvent aussi être prescrits si une IRM confirme une rupture incomplète de l’albuginée.

Les conséquences pour 30 % des patients sont une dysfonction érectile, une déformation du pénis, des douleurs au pénis lors de l’érection, des abcès, une nécrose, voire une gangrène.

Vous en savez désormais davantage sur la fracture du pénis. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un médecin sexologue en ligne sur Charles.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Consultez d’autres articles par catégories :

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto