AccueilBlogSexualitéHerpès génital : symptômes et évolution

Herpès génital : symptômes et évolution

Herpès génital : symptômes et évolution

L’herpès génital et ses symptômes questionnent beaucoup les hommes. Et pour cause, si certains ont des crises symptomatiques régulières, d’autres n’ont aucun symptôme. Ainsi, il est parfois difficile d’y voir clair. Alors quels sont les symptômes de l’herpès génital chez les hommes et les femmes ? Quand se manifestent-ils ? On vous explique tout.

Quels sont les symptômes de l’herpès génital chez la femme ?

Youtube Video

L’herpès génital est une infection due à un virus, l’herpès simplex HSV2. Il s’agit d’une maladie contagieuse et sexuellement transmissible (IST). Ainsi, il est important de savoir la reconnaître afin de prendre les précautions nécessaires.

L’herpès génital chez la femme se caractérise par des lésions et des ulcérations sur les parties génitales. Elles apparaissent lors de la primo-infection, soit 2 à 3 semaines après la contamination. Précisons que, parfois, aucun symptôme ne se manifeste à ce stade de l’infection.

L’herpès vaginal peut aussi entraîner une vulvovaginite. Il s’agit d’une inflammation du vagin et de la vulve qui cause une gêne et des douleurs lors de la miction.

Les symptômes de l’herpès génital chez l’homme sont assez similaires.

Quels sont les symptômes de l'herpès génital chez l’homme ?

herpes-genital-symptome-homme

Lors de la primo-infection, l’homme infecté par le virus de l’herpès génital peut observer des lésions sur ses parties génitales. Ces boutons d’herpès prennent la forme de cloques en bouquet, remplies d’un liquide. Ce sont ensuite des ulcérations qui viennent les remplacer.

On peut trouver des lésions de l’herpès sur le gland, le pénis, les testicules, l’anus, le prépuce, l’urètre… en bref, sur toute la zone intime.

Ces lésions cutanées, notamment par leur emplacement, entraînent des démangeaisons, des irritations du pénis, une gêne et des picotements. La cicatrisation complète est parfois longue à obtenir.

Tout cela s’accompagne généralement, chez l’homme comme chez la femme, de maux de tête, de courbatures et d’une grande fatigue. De même, les ganglions de l’aine gonflent, car c’est là que vient se loger le virus.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Peut-on avoir l’herpès génital en n’ayant aucun symptôme ?

herpes-genital-aucun-symptome

Lors de la primo-infection, il est tout à fait possible de n’avoir aucun symptôme. Le virus vous a infecté mais, pour autant, vous n’avez pas de lésions ou de sensation de fatigue. On parle alors d’infection asymptomatique.

Suite à la primo-infection (qu’elle ait été asymptomatique ou non), il y a deux cas de figure. Dans le premier, vous pouvez avoir des symptômes de manière régulière, lors des réactivations du virus. Dans le second, vous ne présentez jamais de symptômes. Cela concerne 20 % des personnes infectées. On parle alors de réactivations silencieuses.

Vous l’aurez ainsi compris, il est possible de ne jamais présenter de symptôme alors même que l’on est infecté par l’herpès simplex depuis des années. Les personnes dans cette situation sont porteuses du virus et, en cela, elles peuvent toujours le transmettre.

N’étant pas du tout embêtées, elles peuvent ignorer leur infection, d’où l’importance d’un dépistage régulier. Le virus de l’herpès génital passe facilement inaperçu. C’est pourquoi nous vous recommandons de faire un test IST à chaque changement de partenaire sexuel.

Quels sont les symptômes d’une crise d’herpès génital ?

symptomes-crise-herpes-genital

Après la primo-infection, l’herpès génital se manifeste sous forme de crises. On parle de récidives ou de poussées herpétiques. Elles correspondent à une réactivation du virus qui, jusqu’alors, dormait dans l'organisme.

La fréquence des poussées est variable et dépend de chaque individu. Toutefois, nous savons que certains facteurs les favorisent. Il s’agit du stress, de la fatigue, d’une baisse du système immunitaire ou encore d’un changement hormonal.

Pour rappel, certaines personnes ne connaîtront que des réactivations silencieuses, sans symptômes. Pour les autres, on peut observer des signes annonciateurs de la récidive. Ce sont principalement des picotements et sensations de brûlure dans la zone où les lésions apparaîtront ensuite.

Les poussées se caractérisent donc par des rougeurs et des lésions dans la zone intime. Celles-ci ressemblent à celles de la primo-infection, mais dans une moindre mesure. Elles disparaissent sous 7 à 10 jours.

Enfin, rappelons que l’herpès génital est une infection chronique. En cela, on ne peut pas se débarrasser du virus. Les traitements de l’herpès génital ne servent qu’à calmer les symptômes et espacer les récidives.

Vous connaissez désormais les symptômes de l’herpès génital. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un médecin sexologue sur Charles.co.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto