AccueilBlogSommeilSommeil biphasique : présentation, origines et bienfaits

Sommeil biphasique : présentation, origines et bienfaits

Sommeil biphasique : présentation, origines et bienfaits

Le sommeil biphasique consiste à fragmenter sa durée de sommeil en deux périodes distinctes. Si ce rythme de sommeil n’est pas le plus courant de nos jours, il est pourtant pratiqué depuis le Moyen-Âge. Découvrez ici les bienfaits du sommeil en deux temps, une pratique sans danger et qui ne crée pas de trouble du sommeil.

Qu’est-ce que le sommeil biphasique ?

definition-sommeil-biphasique

La majorité des thérapeutes est unanime : il faut huit heures de sommeil par nuit pour profiter d’un sommeil réparateur. L’organisme a ainsi le temps de passer par toutes les phases du sommeil : le sommeil lent, le sommeil lent profond, le sommeil paradoxal. On parle de cycle du sommeil car tous ces différents stades se répètent jusqu'au réveil du dormeur. Cependant, tout le monde ne dort pas de la même manière.

Il existe plusieurs rythmes de sommeil qui sont notamment déterminés par le mode de vie. Le sommeil biphasique en fait partie et comme son nom l’indique, il consiste à dormir à deux moments bien définis au cours des 24 heures. On retrouve également le sommeil monophasique (le plus courant), le sommeil polyphasique, etc.

L’idée est d’avoir une durée de sommeil équivalente à une nuit d’une traite, mais répartie en deux moments différents. Cela peut être pendant la nuit uniquement, ou pendant la journée et la nuit.

Pratiquait-on le sommeil biphasique au Moyen-Âge ?

sommeil-biphasique-moyen-age

Contrairement aux croyances populaires, avoir une nuit de repos de huit heures de sommeil en continu n’a pas toujours été la norme. Les recherches de Roger Ekirch, un historien américain ont permis de découvrir qu’avant la révolution industrielle, les personnes dormaient en deux périodes de manière naturelle

En effet, elles avaient un endormissement vers 21h pour se réveiller en plein milieu de la nuit. Les horaires d’éveil étaient entre 23 heures et minuit et elles restaient debout environ une ou deux heures. Durant cette pause appelée « la veille », chacun essayait de s’occuper comme il le pouvait : entretien de bétail, tâches ménagères, réflexion, prières ou relations sexuelles. 

Après cette période de veille, les gens retournaient dans les bras de Morphée jusqu’au petit matin. Cette organisation en deux temps de sommeil sera perdue avec l’arrivée de l’éclairage artificiel, notamment les lampes à gaz et l’électricité. De plus, l’avènement des loisirs retarde l’heure du coucher et allonge donc la durée du premier segment de sommeil. L’horloge interne va également s’adapter à cette habitude. 

Le changement de mentalités a aussi un rôle important dans la disparition de ce schéma. Les gens n’avaient plus besoin des réveils nocturnes pour protéger leurs biens des malfrats, puisque le système policier s’est entre-temps perfectionné. Le sommeil monophasique est alors devenu une norme dans la société occidentale.

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Comment fonctionne le sommeil biphasique nocturne ?

sommeil-biphasique-nocturne

Le sommeil biphasique peut s’articuler autour de deux schémas différents.

Tout d'abord, il y a le sommeil biphasique nocturne, aussi appelé sommeil segmenté. Ainsi, au lieu de s’endormir en continu pendant huit heures par jour, quelqu’un qui évolue avec une telle organisation peut se coucher plus tôt et se réveiller au milieu de la nuit. Sa période d’éveil dure environ une heure ou deux avant qu’il ne se rendorme jusqu’au petit matin. 

Un autre schéma consiste à s’endormir environ six heures par nuit et faire une sieste de 20 minutes ou un peu plus dans la journée. On parle alors de “sommeil et sieste”.

Quels sont les avis sur le sommeil biphasique ?

sommeil-biphasique-avis

D’après les médecins, dormir en deux fois n’est pas dangereux pour la santé. Si votre rythme de vie s’y prête et que vos préférences vont au sommeil biphasique, alors procédez de la sorte.

En revanche, il faut s’assurer d’avoir une bonne qualité de sommeil et de dormir en quantité suffisante. Bien dormir est primordial pour être en bonne santé.

Ne pas bien dormir ou ne pas profiter d’un sommeil réparateur peut induire chez l’individu une sensation constante de fatigue. Le manque de sommeil chronique affaiblit le système immunitaire et peut conduire à des soucis de santé graves comme les pathologies cardiaques ou rénales, le diabète, l’obésité, la dépression, l’hypertension artérielle ou des accidents vasculaires cérébraux. Les enfants qui souffrent d’une privation de sommeil peuvent être sujets à une hyperactivité ou à des problèmes de concentration. 

Les effets du manque de sommeil ne se manifestent pas uniquement sur le plan physique. Ils influent aussi sur les fonctions cognitives. 

Selon des études, dormir la journée réduit la capacité de concentration chez les enfants dans la tranche d’âge comprise entre 3 et 5 ans. De plus, ceux-ci ont du mal à trouver le sommeil la nuit. D’après d’autres recherches sur des enfants plus âgés, les siestes diurnes induisaient un sommeil peu réparateur. Et cela pourrait avoir des conséquences négatives sur leur processus de développement.

Ainsi, pratiquer le sommeil biphasique ne dispense pas d’une bonne hygiène de sommeil. De plus, les spécialistes conseillent de définir des horaires de sommeil fixes.

Est-ce facile de dormir à deux horaires différents ?

Notons que la mise en place du sommeil biphasique avec sieste nécessite un temps d’adaptation. Il peut en effet être difficile de s’endormir vite lors du deuxième segment de sommeil. L’endormissement est régulé par différents facteurs, dont la production de mélatonine, l’hormone du sommeil.

S’endormir en plein jour n’est finalement pas naturel pour nos organismes habitués à dormir la nuit. Cela nécessite de la pratique et d’adapter son environnement.

Quels sont les bienfaits du sommeil biphasique ?

Youtube Video

L’éveil nocturne qu’on retrouve dans les modèles de sommeil biphasique d’autrefois était considéré comme une période très relaxante. Il s’agissait d’un moyen pour gérer le stress.

Ce mode d’organisation peut permettre aux personnes qui souffrent d’insomnies de se sentir mieux et de faire face à leur mal. En effet, en apprenant qu’avant la révolution industrielle les gens se réveillaient au milieu de la nuit, beaucoup d’insomniaques se sont sentis moins anxieux par rapport à leur état.

Par ailleurs, la sieste en milieu de journée a toujours été associée à une optimisation des performances cognitives. Il a même été prouvé que de courtes périodes de repos d’environ une quinzaine de minutes dans la journée réduisaient considérablement la somnolence diurne

Ce phénomène induit par la même occasion chez l’individu une meilleure prédisposition à l’acquisition de nouvelles connaissances et une meilleure mémorisation. Ces améliorations peuvent durer près de trois heures. Faire une sieste plus longue, d’environ 30 minutes, permet de faire durer les améliorations cognitives plus longtemps. Toutefois, elles se font ressentir après une période d’inertie du sommeil qui se traduit par quelques minutes de somnolence. 

En outre, ces avantages se feront plus ressentir chez les personnes qui font la sieste régulièrement, en d’autres termes les dormeurs biphasiques. Celles qui dorment le jour de manière occasionnelle en ressentiront certes les effets, mais pas avec la même intensité. 

Vous savez maintenant ce qu’est le sommeil biphasique. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un spécialiste du sommeil sur Charles.co.

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto