Comment mettre un préservatif ?

préservatif

Le préservatif (masculin et féminin) protège du VIH et de la plupart des IST ; mais il est aussi un des moyens contraceptifs les plus sûrs. Il est même le seul à remplir cette double fonction : protection de la plupart des IST et moyen de contraception.

Encore faut-il bien le choisir et bien savoir le mettre ! Car pour de nombreux hommes, la pose du préservatif est souvent un moment délicat : d’ailleurs, il arrive fréquemment que l’homme perde son érection lorsqu’il faut le mettre.

Pour donner quelques chiffres, une enquête a révélée en Europe ces dernières années, qu’environ 8 millions d’hommes estimaient avoir besoin d’aide pour garder leur érection après avoir posé leur préservatif.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

[Vidéo] : Quand consulter un médecin sexologue ?

Consultez en ligne avec un médecin sexologue sur Charles.co

Comment mettre un préservatif : un enjeu individuel et collectif

On évoquait la gêne que peut occasionner la pose du préservatif et les problèmes d’érection qu’elle engendre souvent ; mais c’est d’abord un enjeu de santé individuelle et collective.

De santé individuelle, parce que le risque est très fort qu’un préservatif mal adapté (ou mal posé) lâche ou se déchire. Dans ce cas de figure, non seulement on prend un risque d’infection pour soi-même, mais on est aussi un potentiel risque pour son/sa partenaire.

Son premier emploi de barrière contre les IST est donc inefficace : avec des conséquences lourdes possibles – infections ou grossesses non-désirées. La pose du préservatif devient donc un enjeu collectif pour deux raisons :

  • Prémunir un risque d’infection ou de propagation d’IST
  • Et éviter les grossesses non-désirées

En effet, il faut savoir que le taux d’avortement dans certains pays (par rapport au taux de grossesses non-désirées) est très élevé ; et que la question des moyens contraceptifs est très prise au sérieux.

Il reste donc le meilleur moyen contraceptif à ce jour, en plus d’être la meilleure protection contre les IST : il est à la fois un enjeu de santé publique et un enjeu personnel

Pourquoi est-ce parfois délicat ?

Si nous avons évoqué dans un précédent article la manière de choisir son préservatif, le moment de la pose est lui aussi tout important.

Et il s’avère que de nombreux hommes perdent leur érection (ou ont besoin d’aide pour la maintenir) lorsqu’il faut enfin le mettre !

C’est en fait un phénomène assez naturel : le fait de devoir se concentrer à faire quelque chose de pragmatique (et un peu mécanique) n’est pas toujours excitant ou évident. Un homme peut alors perdre de son excitation et le fait de se concentrer sur autre chose, lui fait parfois aussi perdre son érection.

Certains hommes peuvent aussi perdre leur érection au fur et à mesure, par un manque de sensation ou de frottement sur le gland et le pénis. D’où l’importance de bien choisir son préservatif, pour privilégier aussi ses sensations.

Quelques conseils généraux

Nous vous donnons quelques conseils pour bien mettre son préservatif, de façon simple et libérée. Cela vous prémunira des IST, des « pannes » ou d’un éventuel bébé !

D’abord, des conseils généraux : nous vous donnerons des conseils plus « techniques » ensuite.

  • Gardez le près de vous ! Perdre du temps à le chercher le moment venu peut aussi vous faire perdre l’excitation, et l’érection… Vous pouvez en avoir un dans la poche, dans un meuble, ou sous l’oreiller ! Peu importe du moment qu’il est facile d’accès.
  • Le deuxième conseil : vous pouvez ouvrir un peu le sachet du préservatif à l’avance, en faisant attention de bien le conserver évidemment. Cette méthode permet aussi de perdre moins de temps le moment venu.

Petit point important : bien ouvrir son préservatif est important pour ne pas déchirer son préservatif ! En appliquant ce conseil, à savoir en l’ouvrant un peu à l’avance, vous avez moins de chance de mal l’ouvrir le moment venu.

  • Troisième conseil et l’un des plus importants : il faut éviter de poser le préservatif juste avant la pénétration. En effet, mettre le préservatif peut faire retomber légèrement l’excitation. Le mettre un peu à l’avance de la pénétration permet parfois de retrouver tranquillement des sensations, plutôt que de perdre l’érection juste avant la pénétration.
  • 4ème conseil : vous pouvez utiliser un anneau élastique (cockring) sur le préservatif à la base du pénis. Il peut aider à maintenir l’érection et faire en sorte que le préservatif ne glisse pas.
  • Et enfin, notre dernier conseil d’ordre général : choisissez un préservatif en fonction de vos sensations. Si votre excitation diminue par un manque de frottement, préférez des préservatifs fins.

Mettre un préservatif : notre mode d’emploi

Vous voulez maintenant savoir comment il faut ouvrir son sachet ? Dans quel sens le prendre ? Comment le dérouler ?… On vous dit tout !

Le préservatif masculin

  • D’abord, veillez à ouvrir délicatement l’emballage afin de ne pas déchirer le préservatif. Vous pouvez par exemple le faire glisser sur l’un des côtés, et ouvrir le sachet de l’autre. Il est important de ne pas utiliser d’objet tranchant. Souvent le préservatif bénéficie d’une ouverture facile prévue à cet effet.
  • Ensuite, il faut veiller à mettre le préservatif dans le bon sens : il est naturellement lubrifié à l’extérieur. Pour connaître le bon sens, vous pouvez essayer de le dérouler légèrement avant de le mettre sur le pénis. Une fois que vous êtes sûr qu’il se déroule correctement, vous pouvez le dérouler sur le pénis en érection. Il faut aussi veiller à pincer le petit réservoir au bout du préservatif pour éviter la formation d’une bulle d’air.
  • Déroulez le préservatif délicatement jusqu’à la base du pénis, en prenant soin de retenir le petit réservoir. Le préservatif doit être lubrifié à l’extérieur et il doit se dérouler facilement. Sinon il est peut-être mal adapté (trop petit, trop grand etc.) ou dans le mauvais sens.

Si c’est le cas, changez de préservatif.

Quelques conseils supplémentaires :

  • Vous pouvez à tout moment utiliser un gel lubrifiant à base d’eau pour davantage de sensations ou pour faciliter la pénétration. Le gel lubrifiant peut aussi être utilisé pour la pose du préservatif, bien qu’il faille surtout prendre garde de ne pas le perdre lors de l’acte sexuel. Généralement, un préservatif bien adapté au pénis se pose facilement.
  • Si la pose du préservatif reste un moment délicat pour vous, malgré nos quelques conseils, gardez à l’esprit que ce moment peut aussi être ludique et prendre la forme d’un jeu ! Vous pouvez demander de l’aide à votre partenaire, et ainsi vous rassurer pour la prochaine fois.
  • Dernier conseil important : il se peut que vous perdiez votre érection lors de la pose du préservatif. Dédramatisez la situation ! Profitez de votre rapport sexuel d’une autre façon que la pénétration : il existe plein d’autres moyens de prendre du plaisir.

Enfin, après l’éjaculation (ou avant la fin du rapport si l’érection retombe), retirez le préservatif avec précaution : il faut veiller à le maintenir à la base du pénis (pendant le retrait) afin d’éviter une fuite de sperme.  

Ensuite, nouez le préservatif et jetez à la poubelle (et non pas dans les  toilettes).

Le préservatif féminin

Il est beaucoup moins utilisé que le préservatif masculin mais l’enjeu est le même : bien dérouler le préservatif. On conseille de se mettre dans une position confortable : couchée, assise ou debout avec un pied posé sur une chaise.

Il faut également prendre soin d’ouvrir délicatement l’emballage, pour ne pas déchirer le préservatif (pas d’objet tranchant).

  • Ensuite, il faut s’assurer que l’anneau interne se trouve bien au fond du préservatif. Vous devez tenir le préservatif en pressant cet anneau entre le pouce et l’index. Tout en tenant le préservatif par cet anneau et sans le relâcher, insérez l’anneau à l’intérieur du vagin le plus profondément possible. 

Il faut généralement 3 ou 4 essais pour se familiariser avec la pose de ce préservatif.

  • Une fois correctement mis en place, l’anneau externe du préservatif doit se retrouver à l’extérieur du vagin.

Pour l’enlever et le jeter, la marche à suivre est la même que pour le préservatif masculin : il faut l’enlever du vagin avec précaution, le remettre dans sa pochette, et le jeter dans une poubelle.

Sa pose peut sembler repoussante ou gênante, et moins pratique que le préservatif masculin. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce n’est pas le moyen contraceptif féminin le plus répandu.

Il est donc important de prendre le temps de choisir au mieux sa protection ou son moyen de contraception.

Notre conclusion 

Pour certains hommes, la pose du préservatif est tellement délicate, que le seul moyen est d’utiliser à faible dose des médicaments de l’érection (pour pouvoir poser le préservatif).

Mais il faut alors une consultation médicale : les médicaments que l’on retrouve sur internet sont en grande majorité des contrefaçons – en plus d’être illicites et interdits en France.

Si vous éprouvez tout de même des difficultés, pour des raisons que nous n’avons pas évoquées (ou pour d’autres raisons), à mettre un préservatif, rapprochez-vous d’un.e professionnel.le de la santé : ne prenez aucun risque.

Il existe certes peu de moyens contraceptifs masculins, mais l’importance de choisir au mieux son moyen de contraception est la même pour les hommes et les femmes.

Peut-être que les préservatifs ne sont pas votre moyen de contraception. Mais rappelez-vous par contre de ceci : le préservatif est la seule protection contre la plupart des IST ; chaque rapport sexuel non-protégé est donc un éventuel risque pour sa santé.

Pour des informations complémentaires en matière de contraception, consultez ce site.

Consultez un médecin sexologue immédiatement sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée a la santé sexuelle. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *