AccueilBlogSexualitéBalanite du gland : irritation, mycose, traitement naturel et symptômes

Balanite du gland : irritation, mycose, traitement naturel et symptômes

Balanite du gland : irritation, mycose, traitement naturel et symptômes

La balanite du gland est une inflammation de cette zone du pénis. Parfois due à une mycose, ses symptômes sont notamment une irritation et des brûlures. Existe-t-il un traitement naturel à la balanite du gland ? On vous dit tout.

La balanite du gland provoque-t-elle une irritation ?

balanite-du-gland-irritation

La balanite désigne une inflammation du gland. Parfois, cela touche aussi le prépuce. On parle alors de balanoposthite. Cette maladie du gland a une origine infectieuse la plupart du temps.

La balanite du gland peut survenir à tout âge et est assez fréquente. Toutefois, il est vrai qu’elle est plus rare chez les hommes circoncis. En effet, la circoncision permet d’éviter la macération de liquides sous le prépuce, source d’infections.

Sachez que la balanite du gland est aussi fréquente chez le bébé et l’enfant dont l’hygiène du prépuce n’est pas surveillée.

L’irritation est l’un des symptômes les plus communs de la balanite du gland. Un pénis irrité, qui présente une rougeur ou une dermatite, doit donc attirer votre attention.

De plus, il existe une balanite qui se caractérise par une forme d’irritation. Il s’agit de la balanite de Zoon. Elle est spécifique aux hommes non circoncis et est d’origine non infectieuse. Elle est due à une hygiène intime de l’homme insuffisante ou excessive, une chaleur excessive ou encore une friction trop importante.

Une allergie au latex des préservatifs peut aussi être à l’origine de cette irritation locale.

Une mycose peut-elle entraîner une balanite du gland ?

balanite-du-gland-mycose

Eh oui, la balanite mycosique du gland existe. La prolifération du champignon Candida albicans entraîne une mycose du pénis, qui elle-même provoque une balanite candidosique du gland.

Ce type de balanite du gland survient surtout chez les personnes souffrant de diabète ou d’obésité. Un phimosis est également un facteur de risque. Par ailleurs, les balanites à candidose représentent 30 à 50 % des balanites du gland d’origine infectieuse.

Si vous présentez les symptômes d’une mycose génitale (démangeaisons, irritations, brûlures), n’hésitez pas à consulter un médecin. Cela permettra également d’écarter les autres pathologies ayant des symptômes similaires, comme certaines IST. D’ailleurs, certaines infections sexuellement transmissibles comme l’herpès génital ou la trichomonase peuvent aussi provoquer des balanites du gland.

Enfin, il est recommandé de ne pas avoir de rapports sexuels en cas de soupçons de balanite du gland. En effet, il est préférable d’attendre d’être certain que vous n’êtes pas porteur d’une IST.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Existe-t-il un traitement naturel de la balanite du gland ?

Youtube Video

Il n’existe pas vraiment de traitement naturel pour la balanite du gland. Parfois, l’affection se résorbe spontanément. D’autres fois, en cas de balanite mycosique du gland, il faudra un traitement local antifongique pour calmer l’inflammation. Des antibiotiques sont de mise en cas d’infection.

Rarement, en cas de balanite du gland chronique ou sévère, le traitement de la balanite passe par une circoncision afin de soigner la maladie et éviter les récidives.

Toutefois, certains conseils d’hygiène peuvent permettre de prévenir la maladie. Une bonne hygiène est primordiale pour garder vos parties génitales en bonne santé.

  1. Effectuez une toilette intime douce. Il faut à tout prix éviter la toilette agressive. En cela, n’utilisez pas de gants de toilette qui peuvent être irritants, vos mains suffisent.
  2. Utilisez un produit lavant au pH neutre. Évitez les savons et gels douche agressifs pour une zone aussi délicate que le pénis.
  3. Procédez systématiquement à un rinçage et séchage minutieux du gland du pénis, en le décalottant s’il faut. Cela permet de bien nettoyer cette zone, en douceur, et d’éviter la macération.
  4. Concernant la fréquence, une toilette quotidienne suffit.
  5. Évitez de porter des sous-vêtements trop serrés.

Enfin, si vous êtes diabétique ou obèse, une surveillance accrue est recommandée.

Quels sont les symptômes de la balanite du gland ?

balanite-du-gland-symptomes

Les balanites du gland se manifestent par différents symptômes :

  • rougeurs sur le gland ;
  • irritation ;
  • sensations de brûlure ;
  • démangeaisons ;
  • mauvaise odeur ;
  • miction douloureuse.

Dès les premiers symptômes ou en cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Vous savez désormais comment reconnaître une balanite du gland. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un médecin sexologue directement sur Charles.co.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto