AccueilBlogCheveuxÀ qui s’adresse la propecia pour lutter contre la chute de cheveux ?

À qui s’adresse la propecia pour lutter contre la chute de cheveux ?

À qui s’adresse la propecia pour lutter contre la chute de cheveux ?

La molécule de Finastéride était exploitée dans un premier temps pour traiter une hypertrophie bénigne de la prostate. Elle a ensuite été reformulée, à plus faible dose, pour traiter la calvitie. Elle est disponible sous de nombreux noms commerciaux parmi lesquels on retrouve les appellations Propecia ou Proscar. 

Il faut le savoir, il existe assez peu de traitements disponibles pour traiter efficacement la calvitie. Avec le Minoxidil, la Propecia est donc l’un des médicaments les plus sollicités pour combattre la chute de cheveux. Les modes d’action de ces deux remèdes sont assez différents.

Médicament de synthèse qui agit contre les androgènes responsables de la chute de cheveux chez l’homme, la Propecia est disponible uniquement sur ordonnance. Mais qui peut bénéficier d’un traitement à base de Propecia ? Nous vous expliquons en détail.

Quelles sont les causes de la chute de cheveux ?

Il existe de multiples causes qui peuvent engendrer une perte de cheveux chez l’homme comme chez la femme. Parmi les plus courantes on peut citer certaines carences alimentaires, des troubles hormonaux ou certaines maladies cutanées comme la pelade. 

Un manque de zinc, par exemple, peut faire chuter vos cheveux pendant les changements de saisons. Toute chute sévère inexpliquée doit vous pousser à consulter en dermatologie. Certains médicaments sont connus pour provoquer une chute de cheveux tout comme la chimiothérapie ou des causes environnementales.

Mais la principale cause de perte de cheveux reste la calvitie, encore nommée alopécie androgénétique héréditaire. C’est une chute de cheveux due à des facteurs génétiques et même si elle est plus visible et plus prononcée chez les hommes, elle touche aussi les femmes qui présentent alors une chevelure plus diffuse.

Le cas spécifique de l’alopécie androgénétique héréditaire

Cette perte de cheveux courante est liée à l’âge et est provoquée par une hypersensibilité des follicules pileux à la présence de certaines hormones mâles dans le cuir chevelu. Ces androgènes provoquent une hyperactivité qui épuise précocement les cycles de vie du cheveu qui tombe alors et laisse une zone dégarnie qui s’étend progressivement.

En réalité, la calvitie n’est pas une affection spécifiquement masculine. Il se fait juste qu’elle se manifeste de façon très modérée chez les femmes et au lieu de provoquer des zones dégarnies, elle réduit plutôt la densité capillaire et affine leurs cheveux, laissant entrevoir le cuir chevelu sous un fin duvet. En d'autres termes, la calvitie se manifeste par des cheveux clairsemés chez la femme.

Il convient de rappeler que la calvitie n’est pas une maladie grave. Son impact est avant tout esthétique et c’est surtout l’acceptation du dégarnissement du cuir chevelu qui est difficile chez les personnes atteintes. Avant d’envisager un traitement qui peut avoir un coût non négligeable et des effets secondaires potentiellement lourds, il faut bien en évaluer l’opportunité.

La calvitie chez l'homme apparaît en principe autour de 40 ans mais peut aussi se manifester chez des sujets jeunes dès 18 ou 20 ans. Les premiers signes de cette alopécie apparaissent d’abord sur les tempes et le vertex. Ainsi, c’est la phase de croissance du cheveu qui est raccourcie.

C’est spécialement sur cette cause hormonale que l’action de la Propecia se concentre.

Youtube Video

C’est quoi la Propecia ?

La Propecia est un des noms commerciaux du Finastéride dont il existe plusieurs génériques. Elle appartient à la famille des médicaments anti chute de cheveux et est disponible sur ordonnance. On la prescrit pour lutter contre la perte de cheveux chez l’homme, particulièrement en situation de calvitie. 

La Propecia se présente sous forme de comprimés contenant comme principe actif, 1 mg de Finastéride. Ils sont pelliculés pour éviter tout contact accidentel avec sa substance active comme chez la femme enceinte par exemple. La posologie recommandée contre la calvitie est de 1 comprimé une fois par jour pour freiner la chute et restaurer la repousse des cheveux.

Administré par voie orale, ce traitement efficace agit au niveau hormonal pour ralentir la chute de cheveux. Le patient doit le prendre à long terme. Concrètement, il bloque l’action nocive d’une version spécifique de testostérone sur les follicules du cuir chevelu. Son action n’est notable que sur des stades précoces de calvitie.

Comment agit la Propecia ?

L’action de la Propecia pour stimuler la croissance des cheveux est spécifiquement hormonale. Mais pour bien comprendre son mode d’action, il faut comprendre quelques éléments importants de la vie normale d’un cheveu.

Ce qu’il faut savoir sur la vie du cheveu

La vie d’un cheveu consiste en 3 phases qui se répètent par cycles. Tout commence par une phase de pousse et de croissance, la plus longue, appelée phase anagène. S'en suit une phase de fin de croissance ou de stagnation, qu'on appelle phase catagène, puis une phase de fin de vie et de chute, qu'on appelle phase télogène

Toutes ces 3 phases de vie du cheveu se déroulent au sein d’une même poche située dans les profondeurs du cuir chevelu. Chacune de ces cavités folliculaires est prévue pour permettre la réalisation d’environ 20 à 25 cycles. Plusieurs cheveux se succèdent donc, tous les 5 à 6 ans environ, sur le même follicule pileux.

Dans l’alopécie androgénétique c’est l’action d’une certaine forme de testostérone qui est en cause. Elle provoque un excès d’activité dans la cavité qui héberge la racine du cheveu. Le follicule épuise alors trop vite son stock de cycles. Il meurt en laissant une zone nue sur le cuir chevelu. 

Les détails de l’action de la Propecia

Sous l’effet d’une certaine enzyme, la 5 alpha-réductase, la testostérone est convertie en dihydrotestostérone, ou DHT, une forme active de cette hormone mâle. C’est elle qui provoque une hyperactivité de la vie folliculaire et une chute précoce du cheveu.

Cette DHT raccourcit précisément la phase de pousse du cheveu et ce dernier n’atteint donc pas son épaisseur optimale. Voilà pourquoi on voit d’abord apparaître un cheveu fin et faible qui donne une apparence diffusée à la chevelure. C’est à ces stades précoces que le médicament est le plus efficace. 

L’action de la Propecia consiste à inhiber sélectivement la transformation de la testostérone en DHT. En contrôlant le taux de cette forme hormonale active, il réduit son influence délétère sur la vie capillaire. La sensibilité des follicules à cette hormone dépend de l’hérédité de chaque individu.

Quels résultats attendre d’un traitement à la Propecia ?

Comme vous le dira votre médecin au moment de la prescription, il faut de la patience pour suivre un traitement à la Propecia. Les résultats étant réversibles, il faut absolument poursuivre le traitement pendant de longues années, si ce n’est à vie. Cela est important pour conserver et améliorer ses bienfaits sur votre chevelure. 

Mais normalement, déjà au bout d’un délai de 3 à 6 mois, on constate une régression de la perte de cheveux. En plus de freiner la progression de la calvitie, ce médicament permet de favoriser la repousse de cheveux. Encore une fois, c’est selon la génétique de chaque sujet que les résultats seront plus ou moins rapides ou plus ou moins importants.

Il est donc nécessaire de régulièrement faire le point avec le dermatologue ou votre médecin traitant. Cela permet d'évaluer votre réaction à cette prescription. Il n’existe cependant pas de preuves médicales qu’une augmentation de la posologie accroîtrait l’efficacité du traitement.

Youtube Video

Qui peut utiliser la Propecia ?

En principe, la Propecia s'utilise pour traiter des débuts de calvitie chez des sujets masculins ayant entre 18 et 41 ans d’âge. Le Finastéride actif dans ce médicament stabilise chez ceux-ci le développement de l’alopécie androgénétique héréditaire.

Le médicament présente des contre-indications pour les femmes en raison de risques de malformation des organes génitaux chez leurs futurs enfants mâles. On déconseille même aux femmes enceintes ou potentiellement en situation de l’être, de manipuler des comprimés cassés ou écrasés de Propecia. 

Ceci en raison du risque d’absorption involontaire du principe actif par la peau ou par ingestion, qui peut nuire au fœtus s’il est de sexe masculin. La Propecia ne traite donc pas la calvitie féminine ni les troubles de la santé capillaire chez les femmes.

Les médecins la préconisent pour soutenir des solutions chirurgicales comme les greffes de cheveux en réponse à l’alopécie androgénique. Pour maximiser les chances de pousse des implants on peut choisir d’anticiper avec ce traitement antichute de cheveux.

Tout comme les apports en vitamines des compléments alimentaires pour cheveux (Luxéol, Forcapil, gummies pour cheveux, etc), elle optimise la réponse médicale face à une calvitie précoce. L’idéal serait de faire recours à une clinique du cheveu pour évaluer votre situation capillaire au départ et suivre l’évolution du traitement.

Quels sont les effets indésirables connus de la Propecia ?

Comme tout médicament, la Propecia peut induire des effets indésirables sur certains patients. L’usage est de faire un arbitrage bénéfice/risque. Le but est de décider si le médicament rend plus de services qu’il ne cause de désagréments. Bien que rares, certains effets secondaires de la Propecia sont assez préoccupants.

Selon l’Ansm, en dehors de troubles mineurs comme les palpitations ou une gynécomastie (augmentation du volume mammaire), il peut aussi se produire des réactions d’hypersensibilité allergique lors du traitement. Des éruptions cutanées et des démangeaisons peuvent survenir chez le patient. 

Les médecins rapportent des incidences de ce médicament sur l’humeur et la vie sexuelle de certains patients. Les troubles de l’humeur sont fréquemment signalés et selon la santé mentale du sujet, les conséquences peuvent être assez lourdes.

On a relevé par exemple des états anxieux et une humeur dépressive chez certains sujets. Dans des cas heureusement assez rares, c’est une véritable dépression et des idées suicidaires qui peuvent apparaître si le terrain psychologique du patient s’y prête. 

Impact sur la sexualité

On peut relever aussi une baisse de la libido et des problèmes d’érection chez ceux qui prennent de la Propecia. Parfois, des douleurs aux testicules et une diminution du volume de l’éjaculat peuvent advenir. Dans des cas marginaux même, les perturbations du désir et des fonctions érectiles peuvent persister quelques mois après l’arrêt du traitement. 

Tous ces effets secondaires, surtout pour des chauves âgés de 18 à 41 ans, demandent une bonne réflexion avant l’adoption de ce traitement contre l’alopécie androgénique. S’il est manipulé par une femme enceinte ou susceptible de l’être, le foetus pourrait être affecté.

Par ailleurs, le Finastéride contenu dans la Propecia peut aussi modifier le taux d’enzymes hépatiques ou taux de psa. Dans tous ces cas, il faut immédiatement stopper la prise du médicament dès les premiers désagréments et consulter votre médecin.

Remédiez à votre chute de cheveux avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste de la perte de cheveux.

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto