AccueilBlogCheveuxComment traiter la calvitie chez l’homme ?

Comment traiter la calvitie chez l’homme ?

Comment traiter la calvitie chez l’homme ?

Connue sous l’appellation « alopécie androgénétique » dans le monde médical, la calvitie est un phénomène de pertes de cheveux touchant majoritairement les hommes. En effet, au-delà de 50 ans, elle atteint environ un homme sur deux. D’ailleurs, les plus jeunes sont également concernés. La calvitie chez l'homme touche notamment près de 15 % des moins de 20 ans et environ 30 % pour les plus de 30 ans.

Si elle n’a certes pas de réelles conséquences sur la santé physique, elle a souvent un impact moral et social très lourd. Grâce aux avancées notables de la médecine ces dernières années, il existe aujourd’hui plusieurs solutions plus ou moins efficaces pour traiter la calvitie chez l’homme.

La calvitie chez l’homme : comprendre les causes pour mieux la traiter

Comme pour tout problème ou phénomène, il est important de comprendre l’origine de la calvitie afin de tenter l’approche la mieux adaptée pour se traiter. Il faut donc comprendre le phénomène responsable de la chute des cheveux et les moyens nécessaires pour y remédier.

Youtube Video

Pourquoi perdez-vous vos cheveux ?

Avant tout, il faut savoir que la perte de cheveux est un phénomène physiologique tout à fait normal. Elle est causée principalement par un excès d’hormones mâles. Ces derniers vont entraîner une accélération du cycle de vie des cheveux, rendant ainsi leur chute très rapide. Il est important de souligner que cet excès est souvent héréditaire. D’ailleurs, dans 95 % des cas, la calvitie est liée à l’hérédité.

Si votre père perd ses cheveux à un certain âge, vous avez donc de très grandes chances de perdre les vôtres à un moment donné de votre vie. Par ailleurs, d’autres causes peuvent également être à l’origine de la calvitie. Par exemple, un homme soumis à un stress permanent ou une angoisse prolongée peut perdre ses cheveux.

D’un autre côté, un régime alimentaire déséquilibré qui manque énormément de vitamines H et B6 peut également causer la calvitie chez l’homme. Les végétariens seraient d’ailleurs un peu plus susceptibles de perdre leurs cheveux.Il faut également noter que la calvitie peut aussi être causée par des shampoings trop agressifs et par certains médicaments tels que les amphétamines et les anticoagulants. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est impératif de bien lire la liste des effets indésirables sur ces notices.

Quelles sont les différentes étapes et leur incidence sur le traitement ?

Les études de James Hamilton font ressortir principalement sept étapes de calvitie chez l’homme. Ainsi, selon l’échelle de Norwood-Hamilton, on distingue chronologiquement les stades de calvitie suivants.

Stade 1Début d’alopécie caractérisé par une perte de cheveux avec un léger dégarnissement des golfes. À cette étape, on ne peut pas encore être fixé sur l’évolution de la perte de cheveux.
Stade 2Dégarnissement prononcé et généralement simultané des golfes temporaux et frontaux. Ici, il est possible de recourir au mesoled et à la mésothérapie plaquettaire pour ralentir la chute capillaire.
Stade 3Calvitie avérée caractérisée par l’aggravation de l’étape précédente. Ici, la greffe de cheveux est la solution la plus envisageable.
Stade 4Dégarnissement prononcé du crâne.
Stade 5Perte de cheveux prononcée caractérisée par un rapprochement des zones touchées.
Stade 6Aggravation du stade 5 avec élargissement de la calvitie à l’avant et à l’arrière.
Stade 7À cette étape ultime, on note un dégarnissage presque complet du crâne ainsi que des lobes frontaux et temporaux.
Les 7 stades de la calvitie selon l'échelle de Norwood-Hamilton

Il faut donc noter qu’à partir du stade 4 sur l’échelle Norwood-Hamilton, l’option chirurgicale devient la plus fiable et la plus efficace pour traiter la calvitie. Avant cette étape, des traitements naturels et médicamenteux peuvent être envisagés.

Quelles sont les approches pratiques et naturelles pour traiter la calvitie chez l'homme ?

Quand l’alopécie est encore à ses débuts, on peut tenter certaines approches naturelles et simples pour ralentir la perte de cheveux chez l'homme et en stimuler la production.

Soigner et ménager ses cheveux

Dès les premiers signes de calvitie, il est important de commencer à apporter des soins particuliers à vos cheveux pour les préserver (ne serait-ce que le plus longtemps possible). Dans cette logique, vous pouvez déjà opter pour l’usage de shampoings doux et peu agressifs pour le cuir chevelu. Il existe également des shampoings spéciaux qui permettent de ralentir la chute de cheveux, mais pas de traiter la calvitie en soi.

Essayer quelques astuces naturelles

L’astuce la plus simple à essayer ici, c’est le massage du cuir chevelu. En effet, un massage crânien fréquent et régulier permettrait de favoriser la pousse des cheveux. Certains nutriments auraient également une action bénéfique sur la chevelure. On peut notamment utiliser la levure de bière, le germe de blé ou encore l’huile de ricin ou de cèdre. Évidemment, leur efficacité n’est pas médicalement avérée.

Adapter son alimentation pour freiner la calvitie chez l'homme

L’alimentation joue un rôle assez important dans la santé de vos cheveux. Selon de nombreuses études, une alimentation beaucoup trop grasse pourrait favoriser la calvitie. Adopter une alimentation équilibrée peut donc vous aider à freiner les effets de la calvitie.

Mieux, certains compléments alimentaires permettent même de fortifier les cheveux, comblant les besoins en minéraux comme le fer, le cuivre, le silicium, le zinc et les vitamines. Cela permet de ralentir considérablement la chute. Ces compléments alimentaires capillaires sont d’ailleurs disponibles en vente libre. Mais les solutions les plus prometteuses disponibles sur le marché sont certainement les médicaments.

Les solutions médicamenteuses pour traiter la calvitie chez l'homme

Au-delà des bonnes habitudes, des soins naturels et des précautions, il y a bien sûr des médicaments en option pour traiter la calvitie. Toutefois, ils ne peuvent être efficaces que si vous n’avez pas dépassé le stade 5 sur l’échelle Norwood-Hamilton.

Le Finastéride pour un traitement par les hormones

Le Finastéride est un inhibiteur d’enzyme à ingérer par voie orale (1 mg par jour) qui convertit la testostérone en dihydrotestostérone (DHT). Concrètement, il modifie le signal hormonal pour pousser le follicule à continuer à créer des cheveux.

C’est le plus connu et le plus utilisé des médicaments. L’efficacité globale est plutôt bonne avec une stabilisation ou une repousse chez la plupart des patients. Mais en réalité, il permet plus un ralentissement de la chute qu’une repousse de nouveaux cheveux chez l'homme.

Il faut également noter qu’il s’agit d’un traitement à vie avec un lot non négligeable d’effets secondaires, notamment d’ordres sexuels (perte de libido et troubles érectiles).

Le Minoxidil : la lotion capillaire pour stimuler la pousse

Présentant moins d’effets secondaires que le premier, ce second médicament s’applique plutôt, il ne s’ingère pas. Le Minoxidil est une lotion à appliquer deux fois par jour (1 ml par application) sur les parties du cuir chevelu déjà atteintes par l’alopécie.

Le Minoxidil 2% et le Minoxidil 5% ont pour rôle principal de ralentir la chute capillaire et de stimuler la pousse. Si les résultats ne sont pas garantis d’office, il faut attendre 4 à 6 mois de traitement contre la calvitie pour commencer à en avoir.

Les traitements chirurgicaux de la calvitie chez l'homme : quelles sont vos options ?

L’intervention chirurgicale est de loin la solution la plus rapide et probablement la plus efficace contre la calvitie chez l'homme. Depuis plusieurs années déjà, la greffe constitue le traitement ultime pour retrouver ses cheveux et se débarrasser de la calvitie. Au fil des ans, plusieurs techniques ont été développées en fonction notamment du résultat attendu ou du stade de la calvitie.

La méthode FUT (Follicular Unit Transplantation)

C’est la plus ancienne des méthodes de greffe de cheveux. Encore appelée méthode de la bandelette, elle consiste à prélever des groupes de cheveux à l’arrière du crâne pour les implanter dans la zone qui en est dégarnie. Concrètement, le chirurgien extrait une bandelette de cuir chevelu avant de la découper en micro ou mini-greffe. Le tout se passe sous anesthésie locale. Cette méthode s’utilise souvent dans les cas des calvities étendues.

La méthode FUE (Follicular Unit Extraction)

Indolore comme la première (sous anesthésie locale), la greffe FUE est utilisée pour les zones d’alopécie moins importantes. Elle consiste à prélever des cheveux toujours à l’arrière, mais cette fois-ci directement à la racine en procédant un par un. Ils sont ensuite insérés dans les bulbes de la zone chauve en ouvrant les canaux capillaires. Le résultat est tout aussi satisfaisant.

Il faut noter qu’il existe aussi une variante plus évoluée de cette méthode : la DHI (Direct Hair Implant). Le procédé est le même que la FUE, à l’exception qu’il se fait entièrement de façon manuelle par un expert. Cela permet d’avoir un résultat plus naturel, plus dense et sans cicatrice.

La méthode IFA (Implantation Folliculaire Automatisée)

Comme l’indique son nom, il s’agit ici d’une méthode d’implantation au cours de laquelle l’extraction est réalisée par un robot (Safer, Artas, etc.). L’implantation est ensuite invasive avec des incisions identiques aux deux précédentes méthodes.

De façon générale, une intervention de greffe capillaire pour traiter la calvitie peut durer de 3 à 4 heures en moyenne (en fonction du nombre de cheveux à implanter). Si les premières repousses peuvent apparaître après 3 mois, le travail n’est considéré comme définitif qu’après un an environ. Mais à l’échéance, le résultat est quasiment toujours satisfaisant et surtout définitif.

Remédiez à votre chute de cheveux avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste de la perte de cheveux.

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto