AccueilBlogCheveuxQuel traitement pour lutter contre la calvitie ?

Quel traitement pour lutter contre la calvitie ?

Quel traitement pour lutter contre la calvitie ?

La calvitie ou alopécie androgénétique est la disparition progressive des cheveux pouvant aboutir à un dégarnissement complet ou partiel du cuir chevelu. Touchant environ deux hommes sur trois, elle constitue l’une des principales causes de consultation de dermatologue. Cela est en partie dû à sa manifestation qui constitue un véritable handicap pour le tiers d’homme qui deviendra probablement chauve. Fort heureusement, en dépit des croyances populaires, il est possible d'accéder aujourd’hui à un traitement pour la calvitie, permettant de prévenir ou de ralentir la chute des cheveux et au besoin d’entamer un processus de repousse.

Comprendre les causes pour choisir un traitement contre la calvitie

À la base, la perte de cheveux est un phénomène tout à fait normal. En effet, 85 % des cheveux humains sont en phase constante de croissance alors que 10 % sont en phase de chute. Il n’est donc pas surprenant d’avoir des bouts de cheveux qui tombent de temps en temps.

Toutefois, lorsque les chutes de cheveux deviennent trop importantes, il est nécessaire d’adopter un traitement curatif ou préventif. Mais avant d’aborder les différents traitements de l’alopécie, il est important d’en connaître les principales causes.

L’hérédité

L'hérédité est la principale cause de la calvitie. En effet, les risques de calvitie chez une personne issue de parents chauves sont extrêmement élevés. De nombreuses études menées dans le domaine prouvent que les principaux marqueurs génétiques de ce phénomène se trouvaient sur les gènes X. Il est donc tout à fait normal qu’un parent ayant une calvitie le transmette à son enfant lors de la conception.

Le stress

Le stress est la seconde principale cause de calvitie. Selon de nombreux chercheurs, une fatigue intense ou un choc émotionnel ont un impact significatif sur les follicules pileux responsables de la pousse des cheveux.

Il n’est donc pas étonnant d’observer une chute de cheveux durant les périodes de troubles ou de détresse émotionnelle. D’ailleurs, les études dans le secteur montrent que l’âge moyen du développement de la calvitie chez l’homme (20-40 ans) correspond généralement à de fortes périodes de tension.

Le régime alimentaire

En dehors de l’hérédité et du stress, le régime alimentaire constitue l’une des principales causes de calvitie. En effet, la carence en vitamine B et en acide folique utile dans la régulation des hormones entraîne de grosses défaillances au niveau des follicules.

Pour éviter une telle défaillance, on conseille vivement d’avoir une alimentation riche en céréales et en fibre insolubles. Le riz brun, les pâtes alimentaires ou le pain aux céréales conviendront donc parfaitement.

Les affections et leurs traitements

Les problèmes de santé constituent de véritables vecteurs favorisant la perte de cheveux. En dehors du cancer de phase terminale qui nécessite le dégarnissement du cuir chevelu, il existe de nombreuses maladies qui entraînent la calvitie. Il s’agit notamment de :

  • la pelade ; 
  • la ménopause ; 
  • l’hypothyroïdie ;
  • ou le syndrome des ovaires polykystiques. 

Cela dit, même si les affections précédemment citées n’entraînent pas directement la calvitie, leurs traitements nécessitent parfois une cessation de l’activité du follicule. C’est le cas par exemple de la chimiothérapie du cancer.

Quid de la calvitie chez la femme ? 

Contrairement à l’opinion commune, la calvitie n’est pas un phénomène exclusivement masculin. On observe de plus en plus un front dégarni ou des chutes de cheveux chez des femmes jeunes ou d’âge mûr. Le plus souvent, la calvitie chez la femme est liée à une carence en fer, à des dérèglements hormonaux ou à des troubles de grossesse.

Mais contrairement aux hommes, la calvitie féminine se manifeste généralement par des cheveux clairsemés chez la femme et non par une perte complète. Aussi, les chutes de cheveux féminines liées aux grossesses ou à l’allaitement sont le plus souvent ponctuelles. Ils repoussent quelque temps après l’accouchement.

Youtube Video

Les traitements médicamenteux de la calvitie

Lorsqu’on connaît les causes de sa calvitie, il est beaucoup plus facile de déterminer le traitement qui convient le mieux. Évidemment, le choix d’un traitement est l’apanage d’un médecin, mais il est toujours intéressant de connaître les principales solutions médicamenteuses.

Il existe deux principales molécules intervenant dans le traitement de la calvitie. Il s’agit du minoxidil et du finastéride.

Le minoxidil 

Le minoxidil est une molécule qui intervient dans l’irrigation du follicule. Il faut dire que la perte des cheveux est principalement due à un rétrécissement des follicules capillaires. Généralement dispensé sous forme de lotion ou de sérum, le minoxidil contribue à l’amélioration de la circulation sanguine dans les microvaisseaux. Cela permet d’irriguer le follicule et de réduire les risques de chute de cheveux.

Toutefois, le minoxidil n’est pas une solution miracle. Son efficacité varie selon les causes des pertes de cheveux. Ainsi, s’il s’agit d’une chute temporaire, il contribuera à la repousse des cheveux. Par contre, s’il s’agit d’une chute héréditaire, il ne pourra que freiner la chute des cheveux. 

De même, bien que les effets de cette lotion soient observables quelques semaines après la première utilisation, il faudra attendre environ 6 mois pour voir pousser les premières mèches de cheveux. Mais attention, les effets de la lotion disparaissent presque aussitôt que le traitement s’arrête. 

Le finastéride

Le finastéride est sans aucun doute la meilleure option de traitement médicamenteux de l’alopécie androgénique. En comprimé ou en lotion, il bloque les enzymes responsables de la sensibilité du cuir chevelu. Cela permet d’enrayer de 60 % à 70 % les pertes de cheveux. De plus, selon la durée du traitement, il favorise la repousse en stimulant les follicules capillaires.

Cependant, ce traitement a quelques limites. La première est liée à sa polyvalence. Le finastéride, qu'on appelle aussi propecia, est un médicament à usage exclusivement masculin. Bien qu’il n’y ait pas d’étude prouvant son impact ou son inefficacité dans le traitement de l’alopécie féminine, il est fortement déconseillé. Ensuite, il présente des effets indésirables importants tels que la baisse de libido ou les troubles d’érections. Néanmoins, ces effets disparaissent à l’arrêt du traitement.

Le traitement de la calvitie par la chirurgie

Bien que la solution médicamenteuse soit particulièrement recommandée dans le traitement de l’alopécie androgénique chez la femme et chez l'homme, son efficacité est limitée pour les calvities d’origine génétique ou hormonale. Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale qui passera par une greffe de cheveux ou une chirurgie classique de reconstruction du cuir chevelu.

La chirurgie classique du cuir chevelu

On recommande la chirurgie du cuir chevelu dans le traitement des calvities massives ou très répandues. En gros, elle consiste à prélever des bandes de cheveux au niveau de la couronne ou des parties non affectées pour la placer dans la zone receveuse.

Il s’agit d’une intervention délicate qui doit être réalisée par un professionnel expérimenté. Celui-ci saura éviter les complications liées à l’opération et choisir le type d’intervention qui convient le mieux au patient. Il pourra alors choisir entre le découpage des lambeaux du cuir chevelu, la réduction de la tonsure ou le lifting du cuir chevelu. 

La greffe de cheveux pour traiter la calvitie

Malgré le succès de la chirurgie du cuir chevelu, les patients la délaissent de plus en plus pour la greffe de cheveux. Ce désamour est en partie dû à l’efficacité du nouveau procédé qui offre de plus grandes garanties. De même, la greffe de cheveux est adaptée à toutes les formes de calvitie. Néanmoins, en raison de ses méthodes, elle est difficile à réaliser sur de grandes surfaces.

La greffe de cheveux consiste à prélever des implants capillaires au niveau de la couronne ou de la zone postérieure du crâne, puis à les poser sur les surfaces à recouvrir. Elle se distingue de la chirurgie classique par la méthode de prélèvement utilisée. Alors que la greffe prélève des implants capillaires, la chirurgie manipule le cuir chevelu pour une restauration capillaire et au besoin, prélève des lambeaux de cuir chevelu.

Youtube Video

Traitement calvitie : quels sont les remèdes naturels ?

Les méthodes précédemment évoquées sont essentiellement destinées à une calvitie importante ou répandue sur une large surface. Elles sont donc relativement excessives pour les calvities naissantes ou répandues sur une très petite surface. Dans ces cas, il est possible d’utiliser l’un des nombreux remèdes naturels.

Traitement calvitie : le lait de coco

Le lait de coco constitue l’un des principaux remèdes à la calvitie légère. Ses nombreuses vertus lui permettent de dilater et d’élargir les follicules capillaires, favorisant ainsi la repousse des cheveux. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est utilisé depuis des milliers d’années. Pour profiter de ses bienfaits, il est possible de l’appliquer directement sur le cuir chevelu ou de l’utiliser avec l’huile de noix de coco.

La racine d’ortie

La racine d’ortie est très appréciée dans le traitement anti chute de cheveux. Selon de nombreux chercheurs, elle possède des vertus permettant d’annihiler l’effet des 5-alpha-réductases, les enzymes responsables de la chute de cheveux. Elle contribue donc à stopper les pertes de cheveux et selon la durée du traitement, à stimuler la repousse.

L’huile essentielle de Cèdre d’Atlas en traitement de la calvitie

L’huile essentielle de Cèdre d’Atlas est bien connue pour sa capacité à faciliter le drainage et l’élimination des graisses. Mais on la connait beaucoup moins pour sa capacité à stimuler la repousse des cheveux. Un massage avec 5 gouttes d’huile chaque fois contribue grandement à ouvrir les follicules capillaires. Cela dit, on ne recommande pas d'utiliser cette huile pendant plus de trois semaines consécutives.

En outre, l’huile de ricin favorise également la repousse des cheveux chez l'homme et la femme. Elle agit sur la microcirculation du cuir chevelu et dynamise le processus de développement de la chevelure.

Remédiez à votre chute de cheveux avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste de la perte de cheveux.

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto