AccueilBlogCheveuxChute de cheveux homme : cause, diagnostic et traitements

Chute de cheveux homme : cause, diagnostic et traitements

Chute de cheveux homme : cause, diagnostic et traitements

La chute de cheveux chez l’homme, communément appelée calvitie, concerne en moyenne 7 personnes sur 10. C’est un phénomène qui est principalement dû à des causes génétiques. On parle scientifiquement d’alopécie androgénétique héréditaire

Ce qui est en cause ici, c’est une influence des hormones mâles sur la vie du bulbe pileux. Mais d’autres facteurs comme le stress ou une alimentation déséquilibrée peuvent provoquer ou accélérer la chute de cheveux chez l’homme. Il faut donc appréhender cette affection de façon globale.

Des solutions existent pour stopper ou ralentir la chute de cheveux. Mais il faut s’y prendre assez tôt. Découvrez dans cet article les causes des alopécies chez l’homme et les moyens les plus efficaces pour y faire face.

La chute de cheveux chez l’homme : un phénomène normal assez répandu

Le cheveu est produit par la peau dans des cavités que l'on nomme follicules pileux. Comme la peau, les cheveux se renouvellent au jour le jour. Nous perdons en moyenne 60 à 75 cheveux chaque jour et en temps normal, ils sont remplacés sans qu’on ne s’en rende compte. 

Il est donc normal de perdre des cheveux. Ce qui devient un problème, c’est quand cette chute s’accélère et que les cheveux qui disparaissent ne sont pas remplacés. Ce déséquilibre engendre inévitablement des zones dégarnies qui finissent par être totalement désertes.

A priori chose banale, la perte de cheveux chez l’homme est une question qui préoccupe les spécialistes depuis de nombreuses années. Plusieurs procédés ont été mis en place pour la traiter ou la masquer. Parce que la calvitie n’est pas toujours bien acceptée par ceux qui la portent et elle peut être source de frustrations.

Youtube Video

Quelles sont les causes de la chute de cheveux chez l’homme ?

Même si elle est très présente dans la population masculine, la chute de cheveux touche les hommes comme les femmes. Chez la gente masculine ce phénomène est principalement dû à des facteurs génétiques et peut s’amorcer dès l’âge de 18 ans pour les cas les plus précoces. 

Les causes génétiques et hormonales

Il est désormais admis que c’est une certaine action des hormones mâles, appelés androgènes, qui déclenche et entretient cette perte accélérée des cheveux chez l’homme. La croissance du poil décline progressivement et la cavité folliculaire qui le contient est de moins en moins profondément ancrée dans le cuir chevelu. 

En temps normal, le cheveu vit entre 2 et 7 ans et le follicule pileux qui le fait naître peut le remplacer 20 à 30 fois. Mais avec l’alopécie androgénétique héréditaire, la dynamique s’enraille. Le cheveu pousse de moins en moins bien, devient de plus en plus fin et vit de moins en moins longtemps. 

La vie du cheveu suit trois phases : 

  • Anagène : phase de croissance qui dure 2 à 7 ans ;
  • Catagène : phase de régression de 10 à 15 jours ;
  • Télogène : phase de repos allant de 1 à 3 mois.

Sous l’effet des hormones, la phase anagène devient plus courte pendant que la phase télogène s’allonge, d’où la chute rapide de cheveux. On observe alors un cycle plus court pendant lequel le cheveu pousse moins longtemps et chute plus vite.

Par exemple, on a remarqué que chez les eunuques ou les castrats, il n’existe quasiment pas de cas de calvitie. Ce qui confirme bien l’origine génétique et hormonale de cette alopécie. La répartition est aussi très inégale entre des populations d’origines diverses. Les groupes caucasiens sont les plus affectés.

Les autres causes

Mais l’hérédité n’est pas la seule cause de la chute de cheveux chez l’homme. Votre hygiène de vie et votre état de santé général peuvent influer sur ce processus. Cette perturbation du cycle de croissance de vos cheveux peut avoir d’autres origines comme :

  • les changements hormonaux notamment la hausse du dihydrotestostérone, hormone sexuelle mâle ;
  • les traitements anticancéreux comme la chimiothérapie ou la radiothérapie ;
  • certains médicaments comme les anticoagulants, les traitements contre l’arthrite ou certains problèmes cardiaques ;
  • certaines maladies du cuir chevelu comme la pelade ou la dermite séborrhéique ;
  • la malnutrition, l’anémie et certaines carences alimentaires ;
  • certains types de coiffure qui détériorent le follicule pileux ou agressent le cheveu ;
  • le stress, un choc émotionnel ou des troubles psychologiques peuvent causer une perte de cheveux liée au stress ;
  • les produits chimiques responsables de la pollution de l’air ou de l’eau ;
  • certaines conditions ou variations du climat.

Comment se fait le diagnostic de la chute de cheveux ?

Nous vous encourageons à consulter un spécialiste capillaire pour déterminer avec précision la cause de votre alopécie. Chaque cas est particulier et l’automédication peut aggraver vos symptômes.  

En observant la chevelure des hommes de votre famille, vous pouvez savoir à quoi vous attendre. Bien entendu il se peut que vous soyez l’exception mais en règle générale la calvitie est de famille. Un cheveu tombe en principe lorsqu’un nouveau cheveu apparaît dans le même follicule. Quand il tombe avant, il crée un vide, un espace dégarni, et la calvitie s’installe. 

La calvitie touche en premier le sommet du crâne, le front et les tempes. Chez la plupart des gens, une chevelure moins fournie sur le haut du crâne apparaît avec l’âge et n’est pas un signal inquiétant de perte de cheveux chez l'homme

Mais lorsque la chevelure recule au niveau du front on peut considérer qu’on est face à un cas de chute de cheveux dont il faut se préoccuper. La chute évolue alors avec le temps et s’installe au niveau de la nuque. La perte de cheveux peut être partielle ou totale. Elle peut être plus ou moins rapide.

La perte de touffes de cheveux la nuit, sous la douche ou lorsque vous vous brossez les cheveux est un symptôme commun. Aux premiers stades, on remarque juste que la chevelure est moins dense, puis les zones de calvitie se révèlent. D’abord de petite taille, ces zones croissent avec le temps et deviennent criardes.

Les modifications de la chevelure liées à la chute de cheveux

Il faut distinguer les pertes de cheveux dues à des causes médicales de l’alopécie androgénétique héréditaire. Dans ce dernier cas, l’évolution de la chute de cheveux suit un parcours chronologique décrit comme suit :

  1. les zones temporales frontales
  2. le haut du crâne
  3. l’arrière du crâne
  4. progression de l’érosion au milieu du crâne
  5. les zones dénudées à l’avant et à l’arrière se rejoignent progressivement
  6. il reste une couronne qui fait le tour du crâne, d’une tempe à l’autre, la couronne hippocratique.
Youtube Video

Quels sont les traitements efficaces contre la chute de cheveux chez l'homme ? 

Face à une baisse de la densité capillaire, il est important de réagir assez tôt, dès les premiers symptômes. Car quand la chute de cheveux démarre tôt on peut être quasiment sûr qu’elle sera assez prononcée. Vous devez consulter un dermatologue pour faire un état des lieux et adopter une stratégie pour freiner la chute des cheveux

Le phénomène est cependant difficile à éradiquer. Quel que soit le traitement adopté, favoriser la repousse de cheveux chez l'homme quand la chute de cheveux est déjà installée est toujours plus difficile. On recommande l’usage de certains shampoings nourrissants, de lotions capillaires spéciales ou de sérums particuliers pour freiner l’érosion de votre chevelure.

Selon les cas, des compléments capillaires ou une perruque peuvent donner une apparence satisfaisante pour masquer la calvitie. Mais outre les traitements et soins capillaires, des traitements médicamenteux existent pour traiter le derme et freiner la propagation de la chute de cheveux. 

En dernier recours, des injections de stéroïdes ou une greffe de cheveux peut vous être proposée. Même si la greffe d’implants est la seule solution définitive, il s’agit de traitements lourds à n’envisager que dans des cas particuliers.

Traitements naturels courants

  • Un mélange d’huile d’olive et d’ail à appliquer sur les zones chauves;
  • Utilisation de l’huile de cade issue du bois de genévrier oxycèdre;
  • Alimentation riche en graines de citrouilles, lentilles, graines de sésame et légumineuses.

Comment prévenir la chute de cheveux ?

Mieux vaut prévenir que guérir dit-on. En premier lieu, les spécialistes conseillent d’éviter les produits agressifs pour le cuir chevelu ou pour les cheveux. On parle par exemple des produits cosmétiques utilisés en coiffure. Certaines coiffures aussi qui sollicitent à l’excès la racine du cheveu, et parfois même l’arrachent, sont à éviter.

Les spécialistes recommandent aussi d’éviter le stress car cet état perturbe le cycle de vie normal de vos cheveux. En effet, le corps réagit au stress en émettant des hormones mâles qui fragilisent vos cheveux. Ceux-ci deviennent cassants et s’arrachent plus facilement.

En menant une vie saine, vous augmentez vos chances de posséder et de conserver une chevelure vigoureuse et abondante. L’exercice physique par exemple est bénéfique à tous les niveaux pour votre organisme.

Une alimentation équilibrée, vous garantit un corps en bonne santé, une peau saine et donc un poil sain. Des apports conséquents en fer, zinc, biotine et vitamine A vous assurent des cheveux sains et en pleine vigueur.

Remédiez à votre chute de cheveux avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste de la perte de cheveux.

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto