Coronavirus et sexualité : ce que vous pouvez faire ou ne pas faire pendant votre période de confinement

Libido

Par le Dr Gilbert Bou Jaoudé , Médecin sexologue et Directeur Scientifique de la plateforme Charles.co

Pourquoi le coronavirus peut impacter notre vie sexuelle ?

Le coronavirus n’est pas une Infection Sexuellement Transmissible (IST) selon nos connaissances actuelles. C’est-à-dire que ce n’est pas transmissible par les zones et les sécrétions génitales (sperme, sécrétions vaginales), comme peuvent l’être le virus du VIH ou l’herpès génital, par exemple.

[Vidéo] Coronavirus et sexe : mes conseils

Coronavirus : quels sont alors les risques de transmission lors des rapports sexuels ?

Il peut se transmettre pendant les rapports sexuels d’une autre façon : en s’embrassant !

En effet, si les mesures de protections actuelles (mesures « barrières ») consistent à tousser et éternuer dans son coude pour éviter de projeter des gouttelettes de salive et de garder une distance de 1 mètre des autres personnes, c’est pour éviter que nous soyons en contact avec des micro-gouttes de salive et d’autres sécrétions qui viennent des voies respiratoires.

Or ces mesures sont quasi-impossibles quand on est dans un moment de proximité intime physique et sexuelle !

De plus, le coronavirus est présent dans les selles. C’est donc potentiellement présent dans la zone anale et aussi potentiellement présent dans les zones autour de l’anus. Même si ça paraît plus anecdotique, vous pouvez être selon vos pratiques sexuelles (exemple : annulingus ou rimming), en contact avec le virus par ce biais.

C’est tout ceci qui fait du coronavirus une infection ayant un impact sur nos vies sexuelles, alors qu’il ne s’agit pas d’une IST au sens strict du terme.

Et la façon dont nous devons adapter notre sexualité à ce coronavirus, dépend non seulement du virus lui-même, mais aussi de la situation de chacun.e.

Plusieurs cas de figures sont donc possibles et des conseils pour chaque situation.

Coronavirus et célibataires, adeptes des relations ponctuelles, des date et autres relations occasionnelles 

Si vous faites des rencontres sexuelles occasionnelles avec des nouvelles/nouveaux partenaires, ou des partenaires que vous voyez de façon très espacée, ou que vous connaissez peu, vous faites alors partie des personnes qui doivent éviter les rencontres et les rapports sexuels pendant cette période d’épidémie !

Coronavirus : pourquoi est-il dangereux d’avoir des partenaires occasionnel.l.e.s en cette période ?

Rien de moralisateur, ni de punitif, rassurez-vous.

C’est simplement parce que vous ne pouvez pas savoir si la personne que vous rencontrez est porteuse ou non du virus ; de même, vous risqueriez de contaminer la personne en toute ignorance de cause de votre état.

Je vous rappelle que beaucoup de personnes peuvent avoir ce virus sans forcément le savoir, et que lorsqu’on a été en contact avec une personne porteuse de ce virus, on peut le développer nous-mêmes plusieurs jours plus tard.

C’est donc quasi impossible de savoir si la personne que nous ne connaissons pas – ou peu – a ou non ce virus. De plus, vous ne pouvez pas savoir si la personne est fragile, en cas d’infection.

Même s’il vous venait l’idée folle de faire remplir des questionnaires médicaux et des attestations sur l’honneur à vos futures rencontres, vous resteriez à risque de transmettre ou « d’attraper » le coronavirus.

Ce n’est pas qu’une question d’honnêteté : on peut se tromper sur l’évaluation du risque en toute bonne foi, parce que ce n’est pas toujours facile de le savoir (sinon on ne serait pas dans cette épidémie sévère).

Coronavirus : comment continuer à avoir une vie sexuelle ?

Si vous avez envie d’avoir une vie sexuelle, malgré cette épidémie, c’est le moment pour vous de plonger dans la sexualité virtuelle ! Seul-e ou en jouant avec une rencontre que vous alliez faire, ou que vous veniez de faire.

Pour une fois, on ne va pas vous dire d’arrêter d’être avec votre smartphone ou devant vos écrans. (attention : on ne pratique le sexting et les sex-videochat qu’avec des personnes qui le souhaitent sans leur imposer quoi que ce soit).  

Plus tard, la rencontre physique, pourrait même avoir une autre saveur s’il y a eu des jeux sexuels virtuels avant, avec une forme de complicité débutante déjà.

Coronavirus en couple, mais vous n’habitez pas ensemble

Si vous étiez habitué.e.s à vous voir de temps en temps ou régulièrement, mais sans vie commune, avec les mesures de confinements récentes, vous vous êtes sûrement retrouver dans l’un des deux cas de figure suivants : chacun chez soi ou ensemble sous le même toit !

Et ça sera comme ça pour les prochaines semaines très probablement.

Vous êtes un couple et le confinement vous sépare

C’est le bon moment pour utiliser toutes les technologies modernes pour faire vivre votre sexualité virtuelle (si vous le souhaitez bien sûr !) : SMS, MMS, appels téléphoniques, vidéos, chat, messageries etc ; il existe plein de manières différentes d’avoir du plaisir ensemble, mais chacun chez soi, ou du plaisir seul-e avec ou sans votre partenaire, ou grâce à votre partenaire…

Ça peut aussi être le moment d’échanger sur vos fantaisies sexuelles, d’évoquer des idées, des fantasmes qui vous plaisent ou que vous aimeriez essayer.

Essayez d’en savoir un peu plus sur l’autre ou de vous livrer plus à l’autre (pour beaucoup de personnes, les messages écrits et les discussions « virtuelles » permettent de se dire plus de choses, de « se lâcher » , d’évoquer des sujets qu’ils/elles n’oseraient pas évoquer de visu et parfois de faire des choses virtuellement qu’on ne ferait jamais réellement mais qui resteront comme un fantasme commun).

Et pour les couples qui se retrouvent confiné.e.s à deux ?

Alors que ce n’était pas prévu dans la relation : c’est un moment inattendu de se découvrir au quotidien et mieux connaître l’autre. Et pour le sexe, vous êtes dans le cas de figure des couples qui vivent ensemble (cf ci-dessous)  

Coronavirus en couple, et vous habitez ensemble

Vous vivez ensemble et vous vous demandez ce que vous pouvez faire ou non sexuellement ? Voici de quoi vous simplifiez la réponse :

  • Si pour une raison ou pour une autre, vous évitez d’être proches, vous évitez la proximité avec votre compagne/compagnon, à causes de raisons liées au virus, notamment parce que l’un.e de vous deux est suspecté.e ou a peur d’avoir été en contact récemment avec une personne infectée, ou parce que l’un de vous deux a des symptômes pouvant faire craindre une infection, il est logique d’éviter aussi les rapports sexuels directs et de préférer des rapports indirects (je développerai ce point plus bas dans le texte)  
  • Si vous vivez ensemble et que vous êtes confiné.e.s depuis plus de 5 jours, avec peu de contacts avec d’autres personnes, en dehors de votre foyer, c’est que vous êtes au même niveau de risque ou de protection. Et dans ce cas, il n’y a pas de précaution particulières pour les rapports sexuels (vous êtes donc les seul-es que le coronavirus n’ennuiera pas sexuellement pendant ce confinement !)

Remarques générales

Si l’un de vous deux est considéré.e « à risque » ou « fragile » (maladies chroniques, immunodéprimé.e etc) : je vous conseille malgré tout de préférer « le sexe indirect » dans cette période.

Pour être plus clair : si vous passez votre journée à vous parler côte à côte, à vous frôler ou à vous toucher parce qu’il n’y a pas de risques particulier, alors vous pouvez vous embrasser.

Et si vous pouvez vous embrasser dans cette période de coronavirus, alors vous pouvez avoir des relations sexuelles comme vous le voulez !  

Le « sexe indirect » c’est quoi ?

Que vous soyez obligé.e.s d’éviter le contact physique, tout en étant sous le même toit , vous pouvez vous amuser à jouer au « sexe indirect » .

Qu’est-ce que le sexe indirect ?

Vous pouvez jouer en demander à l’autre d’effectuer des « ordres » : enlever des habits, se caresser telle ou telle zone du corps, avoir telle ou telle attitude ou position, se masturber …

  • Etre face à face (mais à distance !) et se regarder se masturber chacun de son côté ou sans se regarder, sans possibilité de se voir (petite astuce : un parfum que l’autre utilise et qu’on ressent peut être utile pour plonger plus facilement dans le « délire » sexuel)
  • Utiliser des sextoys télécommandés
  • Et tout ce que vous pouvez imaginer de ce type !
  • Enfin, toutes les astuces déjà citées ci-dessus pour les couples séparé.e.s (sexto, chat etc)

Et avoir des relations sexuelles avec un masque ?

Si ça vous excite, pourquoi pas ?! (je vous conseille de garder vos masques pour d’autres circonstances, car de nos jours, les masques sont une denrée rare !)

Mais pour être logique : soit vous avez la possibilité d’avoir des rapports sexuels directs, et le masque n’a alors aucun intérêt, soit vous faites partie des personnes qui doivent privilégier les rapports sexuels indirects, ou à distance, et le masque n’a plus d’intérêt à mon avis.

Il faut porter le masque selon votre situation vis-à-vis du virus et non selon votre vie sexuelle.

Se laver/ se doucher avant et après le sexe ?

A première vue, ça ressemble à un réflexe logique : une douche avant et après le sexe direct serait utile pour nettoyer d’éventuels résidus de virus sur nous (dépôts de gouttelettes par exemple).

Mais là aussi, restez simple : faites comme tout autre contact physique que vous avez dans votre vie quotidienne. 

Coronavirus et sexualité : que faut-il retenir ?

Si vous pouvez avoir une proximité physique dans la vie quotidienne, que vous pouvez vivre chez vous sans précautions particulières, alors vous pouvez faire comme vous le souhaitez pour la vie sexuelle aussi.

Si vous devez éviter le contact rapproché, alors vous devez privilégier la sexualité virtuelle et le sexe indirect.

Mieux comprendre ce virus vous permettra de mieux savoir ce que vous pouvez faire ou ne pas faire ; lors de rapports sexuels comme dans la vie de tous les jours.

La meilleure façon de vaincre ce virus, n’est pas de faire comme s’il n’était pas là, mais d’inventer des façons de faire nouvelles et différentes !

Protégez-vous, protégez les autres et … soyez créatifs !

A propos de Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence.

15 Commentaires sur “Coronavirus et sexualité : ce que vous pouvez faire ou ne pas faire pendant votre période de confinement

  1. Pingback: Je me sens frustré car j’arrive pas à trouver un partenaire pour faire du sexe. Qu'est-ce que vous me conseillez de faire? -

  2. VladimirPalich says:

    Добрый вечер!
    Наша фирма может предложить лучшие прогоны « киллеры » для сайтов ваших конкурентов. Стоимость: всего от 2 тыс рублей.
    – Стопроцентный эффект. Сайты точно « умрут ».
    – Максимально возможное количество отрицательных фитбеков.
    – Наша особая база – выжимка самых « убийственных » площадок из 10 000 000 веб-сайтов (вирусных, спамных, порно и тому подобных). Это действует бесперебойно.
    – Прогон проводим сразу с четырех серверов.
    – Отправка активационных ссылок на электронный ящик.
    – Можем растянуть по времени как угодно.
    – Прогоняем с запрещёнными ключевыми фразами.
    – При двух заказах – выгодные бонусы.

    Стоимость услуги 4000py.
    Полная отчётность.
    Оплата: Киви, Яндекс.Деньги, Bitcoin, Visa, MasterCard…
    Telgrm: @exrumer
    Whatssap: +7(906)53-121-55
    Viber: +79775255462
    Skype: XRumer.pro
    маил: support@xrumer.eu

  3. Vanessa says:

    Bonjour,
    Je vis avec mon conjoint depuis 6 ans, depuis 2 semaines nous sommes confinés. Je suis en télé travail et mon conjoint est en arrêt maladie depuis plus de 2 mois . Nous sortons que si c’est vraiment essentiel (courses) en respectant ttes les règles de sécurité. Depuis le début du confinement nous n’avons aucunes relations ni mm d’embrassades . Pouvons nous le faire ?
    Petite précision je suis asthmatique ainsi que mon fils de 10 ans.
    Merci de votre réponse.

  4. Ravie says:

    Bonjour, j’ai été agréablement surpris. Il est vrai que c’est un sujet vaste et à la fois intéressant. J’ai trouvé ce livre électronique qui m’a aidé dans ma relation. https://bit.ly/2vV7bDN
    Je me permets de vous communiquer de lien car il est très recommandé, il a aidé beaucoup de couples. Merci flo

  5. Mike says:

    Bonjour, merci pour cette vidéo bien explicite. Je voulais savoir je travaille comme chef de train au Luxembourg j évite au maximum mes collègues les clients, confiné dans ma cabine, déinsfectant souvent avec des lingettes me lavant régulièrement mes mains est ce que si j ai un rapport avec mon épouse y a t il un risque si je lui touche embrasse la poitrine voir un cunnilungus ou elle pratiquante chez moi d une félation… ayant une vie sexuelle très épanoui avec mon épouse est ce que nous pouvons pratiquer la masturbation l un à côté de l autre sans s embrasser merci de votre réponse cordialement vôtre

  6. selena jacque says:

    Guéri de HSV 1 & 2 APRÈS UTILISATION DE LA MÉDECINE À BASE DE MÉDECINE HAZIM
    Les suppléments à base de plantes existent depuis des milliers d’années et peuvent être retracés dans plusieurs cultures différentes. Pour l’instant. Les herbes sont maintenant utilisées pour soigner les diabétiques, l’herpès, les douleurs chroniques, l’asthme, l’hépatite B, le cancer, la SLA, le kyste ovarien et même le HSV 1 & 2. J’aime tellement les herbes. La plupart du temps, l’injection et le médicament ne sont qu’une perte de durée. J’ai été guéri de HSV1 & 2 l’année dernière avec l’utilisation d’herbes, j’ai souffert de HSV1 & 2 pendant 13 ans, mais avec l’aide de DR. Hazim Usman Herbal Medicine, j’ai été guéri en quelques semaines en utilisant les herbes qu’il m’a envoyées par UPS Service Delivery. Je ne connais pas le type de problème de santé auquel vous êtes confronté en ce moment, mais je vous assure que vous serez guéri si vous contactez le Dr Hazim Usman et lui expliquez votre problème, que les problèmes seront résolus dans quelques semaines, contactez Dr. Hazim Usman par son adresse e-mail: —– (usmandrhazim@gmail.com) —– ou le joindre via

  7. Ridel says:

    Tout mes remerciements au Dr Gilbert Bou jouadé pour tout ces informations pouvant permettre une meilleure vie sexuelle et des méthodes pour éviter cette pandémie .Mais il est bien d’être bien informé que moins c’est pour cette raison que je vous propose des secrets pour mieux enrichir votre connaissance contre le coronavirus et le combattre je vous laisse le lien pour y accéder . Quelque conseils de plus pourrais vous sauvé la vie

  8. Ridel says:

    Je remercie vraiment tout ceux qui ont contribuer à la mise en place de tout ces informations pouvant sauvé des millions de vie et maintenir une relation intime protégé .Mais je vous exhorte a encore enrichir votre connaissance de ce virus qui fais rage avec un très bon document ,car il vos mieux connaître de trop que de ne rien connaître .je vous laisse le lien pour plus d’information et de protection contre cette pandémie
    https://1tpe.net/go.php?dat=cmlkZWwuZWNvbXNjaWVuY2UuOQ==&tk=

  9. Lineys says:

    Bonsoir nous sommes en couple moi et mon conjoint. Notre question est : pouvons nous avoir par exemple le cas d’un cunilingus en étant confiné ?
    Mon chéri porte gans latex et masque 😷 pour sortir ! En effet il est sorti que jeudi dernier pour emmener notre chien au vétérinaire. Et aujourd’hui en étant protégé également et en faisant attention comme se laver les mains au gel Hydro alcoolique en sortant de la voiture et en re rentrant dans la voiture en revenant de la pharmacie. Il s’est déchausser en dehors de l’appartement.
    Nous désinfectons tout à l’alcool à 90 degré dont courrier et divers emballages,clefs de voiture, clef de maison etc..et lavage à 60 degré des vêtements ! En prenant soin d’avoir nos gans pour toute manipulation en les désinfectant également après ! Après ce rapport nous nous sommes lavés comme en général avant et après bien sûr, les mains et les dents .Nous avons juste eu comme dans tous les couple je pense en cette période d’incubation, des envies, et avons craqué pour le cunilingus..y a t’il des risques ? Du coup nous allons attendre bien une semaine avant de nous toucher ou quoi que ce soit d’autre en surveillant notre température chaque jour ! Pouvez vous nous apporter une réponse s’il vous plaît 🙏 ?? Dans l’attente d’une réponse de votre part, prenez soin de vous et de vos proches.
    Bien cordialement,
    Lineys

  10. Laurence Brisac says:

    Peut-être ai-je lu trop vite, ou est-ce dû au fait que vous êtes « référent santé masculine » mais votre article circule et je trouve qu’il y manque l’occasion de découvrir, si seul.e et même sinon, le potentiel érotique de son propre corps, hors de nos habitudes lors qu’elles existent ! Vous pourriez ajouter un paragraphe, pourquoi pas avec des références et lien, sur les bienfaits de la masturbation.
    Bonne journée

  11. Kat says:

    Je suis en concubinage, j’aimerais avr des relations sexuelles malgré le coronavirus mon mari n’a aucun symptômes puis je avr des relations sexuelles avec mon mari

  12. Gilles says:

    J’ai cherché sur internet et je découvre enfin un article qui aborde le sujet du virus et de l’impact sur la sexualité occasionnelle qui est courante chez les gays notamment
    Il est logique que lors du confinement et vu la possible saturation des hôpitaux, la prudence justifie une abstinence. Toutefois tout autant que le confinement n’est pas tenable pendant une longue période, le sexe indirect ne peut apparaître comme une solution durable. La solution d’un vaccin n’étant prévue que dans un an, on parle de différentes vagues d’ici là et d’une distanciation sociale toujours préconisée. On ne pourra pas imposer cela… Il va donc s’agir de sortir de la protection maximale pour imaginer les méthodes de safer sex dans le contexte du coronavirus.
    J’espère qu’après la recommandation maximaliste, un débat serein et ouvert permettra de guider la population à la sexualité multiple

  13. CAPELLE Alain says:

    Voilà un article vraiment nécessaire pour vivre pleinement cette période de confinement inédite en tenant compte des risques cachés indus du coronavirus. Chaque personne est concernée. L’éclairage porté sur les risques et les solutions possibles sont simples, bien modélisée. Le choix de la méthode adapté à soit même laisse place à la nouveauté, l’imagination et les fantasmes conserveront le caractère bénéfique de la sexualité maitrisée. Cette information devrait pouvoir atteindre tout un chacun ,être étendue au plan national, car simple à comprendre et appliquer. Merci

  14. Xoual says:

    Bonsoir, je suis en couple mais je ne vis pas avec mon ami. Il vient tous les vendredis soir et nous passons le week-end ensemble.
    Nous sommes actuellement confinés chacun dans notre maison.
    Que me conseillez-vous, doit-il venir demain soir chez moi, sachant que, quand il est avec moi, nous avons des relations sexuelles ?
    Dans l’attente d’une réponse,
    Bien cordialement,
    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *