Sécheresse vaginale

libido

Les femmes n’échappent pas aux troubles sexuels, et la sécheresse vaginale est l’un des plus récurrent ; parfois épisodique, ce n’est généralement pas un trouble inquiétant et s’il perdure, il existe tout de même des solutions pour s’épanouir sexuellement.

Dans quelle mesure la sécheresse vaginale peut-elle gêner la sexualité ? La lubrification du vagin est-elle uniquement sexuelle ou comporte-t-elle une autre fonction ?

La sécheresse vaginale est parfois due à un trouble de l’excitation ou à une diminution des sensations liées à la ménopause (carence estrogénique) ou encore à cause de facteurs psychologiques.

Sécheresse vaginale : introduction

Les troubles sexuels féminins ont longtemps été associés à la sécheresse vaginale ou à une mauvaise lubrification du vagin, notamment à cause d’un défaut de réponse génitale ; on pouvait alors parler facilement de « frigidité » pour un trouble sexuel féminin assez méconnu.

En réalité, les femmes présentant ce trouble sont nombreuses à n’avoir aucun problème génital, d’un point de vue physique, mais évoquent une baisse, voire une absence de la perception de la réponse sexuelle : trouble subjectif, trouble du désir, troubles de l’orgasme, sont étroitement liés.

La réponse sexuelle féminine est donc un phénomène complexe.

Sécheresse vaginale : quelles sont les fonctions des sécrétions vaginales ?

Avant d’évoquer la sécheresse vaginale comme un trouble de l’excitation, nous pouvons rappeler rapidement les fonctions des sécrétions vaginales, qui ne sont pas uniquement sexuelles.

Une fonction purificatrice

Les sécrétions vaginales sont un flux relativement constant dans l’organisme féminin.

Elles ont pour rôle d’éliminer hors du corps des déchets métaboliques (métabolites), nettoyer le vagin après la période menstruelle, éliminer des cellules mortes ou des résidus de sperme…

La première fonction de ces sécrétions n’est donc pas sexuelle.

Une fonction immunisante

Les sécrétions entretiennent une flore vaginale plutôt acide, défavorable aux microbes et aux pathologies.

Elles sont composées d’acide lactique et d’une quantité moindre d’acide acétique.

La fonction lubrifiante

La lubrification du vagin permet le plaisir sexuel lors de la pénétration, et favorisent les mouvements du pénis.

Sans cette lubrification, la pénétration risque d’être douloureuse pour la femme et son plaisir absent.

Ovulation et sécrétions vaginales

Au moment de l’ovulation, les sécrétions vaginales en fonction de leur consistance, du volume de fluide sécrété, favorisent la remontée des spermatozoïdes vers l’utérus.

Sécrétions vaginales et phéromones

Un phénomène plus mystérieux et controversé ; cependant il semble exister un lien non-élucidé entre les sécrétions vaginales, les phéromones qu’elles contiennent, et l’attirance sexuelle d’un ou d’une partenaire.

L’odeur pourrait jouer un rôle aussi bien positif que négatif.

Les études n’aboutissent pas encore aux mêmes conclusions, mais certaines ont voulu démontrer le rôle et l’impact des phéromones chez les femmes vivant ensemble dans un même lieu suffisamment longtemps ; les femmes se « régleraient » alors, de sorte à ce que leur période menstruelle intervienne au même moment.

Voilà pour les différentes fonctions des sécrétions vaginales, dont le rôle est complexe.

La définition de la sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale peut être un trouble de l’excitation, si elle est définit comme telle chez la femme :

  • une incapacité permanente ou récurrente à atteindre ou à maintenir tout au long de l’activité sexuelle, une lubrification adéquate à la réponse d’une stimulation sexuelle.

Ce symptôme est souvent à l’origine d’une souffrance psychologique chez la femme et de difficultés personnelles.

Ce trouble est étroitement lié entre le désir sexuel et l’excitation sexuelle chez la femme.

Pour autant, cette définition peut exclure un certain nombre de troubles de l’excitation féminine ; le débat est donc encore ouvert chez les scientifiques.

En effet, les troubles de l’excitation féminine peuvent être subjectifs et/ou objectifs et cette définition reste donc incomplète.

Sécheresse vaginale : quel lien entre la réponse sexuelle génitale et la perception d’excitation ?

La difficulté pour les chercheurs réside précisément en ce point ; on n’explique pas l’absence de lien dans de nombreux cas entre la réponse sexuelle génitale et le ressenti, l’appréciation, du phénomène d’excitation.

Certains chercheurs pensent même que la réponse sexuelle génitale chez la femme est un réflexe automatique, même si la femme n’est pas subjectivement excitée sexuellement ; or des études semblent montrer que chez certaines femmes, il existe une suppression automatique de cette perception de l’excitation.

Par ailleurs, une femme victime de violences sexuelles peut avoir une réponse génitale, ce qui complique énormément les débats, et renforce l’idée d’une réponse sexuelle automatique ou mécanique…

Une étude semble toutefois vouloir démontrer la diminution de cette réponse sexuelle, si la femme éprouve de la répulsion.

Sécheresse vaginale : les causes neurovasculaires et biologiques

L’afflux sanguin dans la zone pelvi-périnéale, notamment, est responsable de la lubrification vaginale, et nécessite une terminaison nerveuse et vasculaire normale.

Pour une bonne lubrification, le statut hormonal doit lui aussi être bon. Les principaux neurotransmetteurs impliqués dans l’excitation cérébrale et physique (et le désir sexuel) sont la dopamine, l’ocytocine  et la sérotonine.

Les causes vasculaires

Une insuffisance vasculaire vaginale peut être la cause d’une sécheresse intime (vaginale et clitoridienne), bien que généralement, il existe plein d’autres causes associées.

Pour autant, sur le long terme, cette insuffisance vasculaire peut provoquer une fibrose (une augmentation anormale de la quantité de tissu) à l’intérieur du vagin et une diminution de la lubrification.

Les causes neurologiques

Une dysfonction du système nerveux peut conduire à une absence de réponse sexuelle, et donc de la lubrification du vagin et du clitoris.

La chirurgie pelvienne peut parfois en être la cause.

Les causes endocriniennes

Carence estrogénique

Une carence estrogénique peut entrainer une baisse de l’afflux sanguin dans le vagin, et une dysfonction de la lubrification si ce problème persiste.

L’œstrogène est notamment responsable du désir sexuel ou de l’excitation, et de la lubrification.

La ménopause joue donc un rôle important dans la diminution du désir, de l’excitation et de la lubrification.

Tout comme pour les hommes, le facteur âge est souvent la cause d’une dysfonction sexuelle

Le rôle des muscles pelviens

Les muscles du plancher pelvien ont également un rôle important dans la réponse génitale féminine, par des contactions pendant le rapport sexuel, favorisant l’excitation.

Une dégénérescence de ces muscles est souvent la cause d’un trouble sexuel.

Les causes infectieuses

Des causes infectieuses, comme les infections urinaires ou vaginales, alimentent le stress chez une femme, des douleurs, des possibles mycoses, et déclenchent aussi parfois des troubles de l’excitation.

Maladies chroniques et traitements

Enfin, des maladies chroniques, des cancers, ainsi que leur traitement, impactent fortement la sexualité.

Parmi ces maladies chroniques influant sur la sexualité féminine, on peut citer : les rhumatismes inflammatoires, les douleurs chroniques ou les suites d’une intervention chirurgicale…

Pour ce qui est des traitements, nous savons que la chimiothérapie perturbe la bonne lubrification du vagin, tout comme les psychotropes (antidépresseurs notamment), et d’autres encore…

Les causes psychologiques d’une sécheresse vaginale

Les causes personnelles

Le problème peut être d’ordre personnel évidemment ; la femme doit désirer son/sa partenaire.

Le vécu sexuel d’une femme interfère également dans sa perception des relations sexuelles. Si son passé est négatif, il y aura de fortes chances pour qu’elle développe des troubles de l’excitation.

On peut citer des situations psychologiques qui impactent fortement la sexualité :

  • Des antécédents d’agressions sexuelles
  • Une négligence dans l’enfance
  • Des expériences négatives pendant la puberté
  • Le stress
  • Une anxiété globale : envers soi-même, son partenaire, le risque d’une grossesse involontaire, une recherche paralysante de l’orgasme…
  • La dépression peut entrainer des troubles du désir et de l’excitation
  • La personnalité : une mauvaise estime de soi impacte son rapport à la sexualité. A l’inverse une personnalité trop « perfectionniste » aura parfois du mal à « lâcher prise »
  • Enfin, l’éducation sexuelle est importante, notamment pendant l’adolescence.

Les causes relationnelles

La relation avec le/la partenaire est un facteur essentiel dans la sexualité féminine.

Une relation vécue de manière négative causera très souvent des troubles de l’excitation, mais pas seulement ; les problèmes sexuels chez le/la partenaire peuvent aussi impacter la vision et le désir sexuel de l’autre.

Une dysfonction érectile chez l’homme ou une éjaculation prématurée risque par exemple de nuire à l’excitation féminine.

De manière générale, une stimulation sexuelle adéquate en fonction de la femme, de son âge, de son environnement, et d’autres facteurs émotionnels et psychologiques, semblent être bénéfique à l’excitation et au désir sexuel.

Diagnostic

Le diagnostic de la sécheresse vaginale doit faire la distinction entre différents troubles de l’excitation, du désir ou de l’orgasme.

Il est difficile de décrire les motivations sexuelles exactes car elles dépendent de nombreux facteurs.

L’interrogatoire de la patiente

Il est important pour une femme de consulter en cas de trouble de l’excitation sexuelle. Le/la partenaire peut lui/elle aussi être présent.e.

Le médecin cherchera à identifier si la sécheresse vaginale est un épisode récent ou lointain, dans quel contexte il se déclare, et analysera globalement l’aspect relationnel, si la femme est en couple.

Examen gynécologique

Un examen gynécologique est ensuite indispensable, notamment pour évaluer l’intégrité des muscles du plancher pelvien, ou si la patiente souffre d’une infection, d’une atrophie vaginale ou encore de cicatrices post-opérationnelles…

Un bilan biologique pourra également être réalisé, afin de vérifier l’état hormonal.

Les traitements de la sécheresse vaginale  

Prise en charge psychologique et sexologique

La sécheresse vaginale peut s’accompagner d’autres troubles de l’excitation, comme un trouble du désir ou de l’orgasme. Une affection comme le vaginisme est souvent associée.

Le traitement devra donc tenter d’être global.

Une prise en charge psychologique et sexologique est privilégiée pour les personnes anxieuses, dépressives ou stressées.

Un.e sexothérapeute pourra également aider une femme à mieux connaître son corps, par le biais d’informations sur la réponse sexuelle et l’anatomie féminine.

Il est également recommandé pour ces femmes d’adopter un régime sain et équilibré et d’avoir une pratique sportive régulière.

Traitements hormonaux

Un traitement hormonal peut être proposé, en parallèle de conseils psycho et sexologiques.

La sécheresse vaginale est souvent déclenchée par la ménopause et il est important d’étudier le rapport à soi, et à travers l’autre également, afin de prendre en considération des paramètres hormonaux ou non-hormonaux.

Les lubrifiants

Ils sont utilisés par de nombreuses femmes qui souffrent de sécheresse vaginale ; pour autant, l’impact sur la douleur reste modérée selon des études.

Il faut privilégier des gels intimes sans parabens, à base d’aloé véra, hydratants. Ils peuvent être utilisés pendant le rapport ou bien avant selon leur durée d’action.

Selon les femmes, les gels lubrifiants peuvent être très efficaces ; il existe notamment des gels vaginaux ou des compléments alimentaires.

En conclusion

La sécheresse vaginale peut être un épisode anodin et passager dans la vie d’une femme ; tout comme les hommes sont sujets dans leur vie à des dysfonctions érectiles.

Le problème peut devenir gênant s’il s’installe dans les années ; mieux vaut consulter rapidement que d’attendre le dernier moment.

Dans le cadre de traumatismes sexuels, ou d’expériences négatives, il est important de ne pas vivre seule avec son trauma.

Il existe de nombreux spécialistes compétents qui sauront apporter leur soutien et les meilleurs conseils.

Enfin, parce l’âge n’épargne personne, ne vivez pas un épisode de sécheresse vaginale comme une fatalité ; non, le corps change et c’est normal.

Il existe des solutions à tout problème, et la meilleure arme est le dialogue.

Consultez un sexologue en toute sécurité sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)

Consultez un médecin et commandez votre traitement depuis une pharmacie dès maintenant sur Charles.co

Consultation (téléphone ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance d’une ordonnance et livraison de médicaments à domicile depuis une pharmacie française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *