AccueilBlogCheveuxMinoxidil 2 : quand et comment l’utiliser ?

Minoxidil 2 : quand et comment l’utiliser ?

Minoxidil 2 : quand et comment l’utiliser ?

Initialement utilisé pour soigner l’hypertension artérielle, le Minoxidil est un médicament vasodilatateur dont on a constaté les effets sur la pilosité des patients. Reformulé et faiblement dosé, il est aujourd’hui utilisé pour traiter des pertes de cheveux. On retrouve ainsi ce traitement sous l'appellation Minoxidil 2 % et 5 %.

Ce médicament qu'on dose à 2% s'applique sur le cuir chevelu et stimule la pousse des cheveux. Il ralentit aussi leur chute en cas d’alopécie. En revanche, il ne s'utilise que pour traiter l’alopécie androgénétique de l'adulte. Prescrit aux hommes comme aux femmes, il se prend sur le long terme.

La posologie de ce médicament se doit d'être respectée assez strictement même pendant les périodes où les résultats ne se font pas encore voir. Nous vous expliquons quand et comment utiliser ce médicament.

A lire aussi : Le Minoxidil 5% réservé aux hommes.

Youtube Video

Minoxidil 2 : quelques secrets de notre vie capillaire

La racine du cheveu,

La racine du cheveu, aussi appelée follicule pileux, est la partie du cheveu qui se trouve dans la peau. C’est une structure complexe incluant une papille dermique, un bulbe pilaire et des gaines épithéliales. Elle assure la nutrition du cheveu et régule sa croissance.

La tige capillaire

La tige capillaire est la partie visible du cheveu, dépourvue de vaisseaux sanguins et de nerfs. Sa couche extérieure, qu'on nomme cuticule, est faite de cellules kératinocytaires. Elles protègent le cheveu et lui donnent brillance, souplesse et ce toucher soyeux.

La couche intermédiaire

La couche intermédiaire, appelée corticale, représente 90 % de sa masse. Elle lui donne couleur et résistance grâce à des cellules riches en kératine. Elle recouvre la moelle centrale du cheveu, appelée médullaire.

Tous nos poils, y compris nos cheveux, se renouvellent par cycles. Chaque cycle comprend trois phases à savoir :

  • une phase de croissance dite phase anagène,
  • une phase de stagnation dite phase catagène,
  • et une phase de repos dite phase télogène qui comprend la chute du poil.

Ces cycles se succèdent au sein d’un même follicule qui peut en développer 20 à 25.

Nos cheveux restent en phase de croissance pendant trois à quatre ans. C’est pendant cette phase cruciale que la calvitie peut les affecter. C’est une prédisposition génétique du cheveu à réagir à la présence de certaines hormones mâles, les androgènes, qui cause la calvitie.

La calvitie

C’est la dihydrotestostérorone, une forme de testostérone activée par une enzyme, la 5 alpha-réductase, qui provoque la perturbation de la vie folliculaire. La phase de croissance s’accélère et s’épuise vite. Elle entraîne ainsi une chute rapide du cheveu et parfois un silence de l’activité du follicule.

Ainsi s'installent des zones dégarnies  caractéristiques de la calvitie, encore appelée alopécie androgénétique héréditaire. C’est dès les premiers symptômes de la perte de cheveux que l’utilisation du Minoxidil 2 % est préconisée. Il permet alors d’allonger la phase de croissance. Il freine également la perte capillaire et renforce l’apport de nutriment à la racine des cheveux.

La calvitie est plus fréquente, plus prononcée et plus visible chez les hommes, mais elle touche aussi les femmes. Leur chevelure enregistre alors une perte de densité qui est plus diffuse. Elle permet ainsi de laisser entrevoir avec le temps la peau du crâne à travers les cheveux.  

C’est quoi le Minoxidil 2 ?

Le Minoxidil 2 % est un médicament utilisé en dermatologie pour traiter des situations de chute de cheveux modérée. Il est d'autant plus adapté pour une alopécie androgénétique plus couramment appelée calvitie. Il se présente comme une solution en flacon destinée à une application cutanée. Toutefois, il ne doit pas être avalé ou inhalé.

Il est conseillé, par ailleurs, de consulter votre dermatologue, votre médecin ou votre pharmacien avant d’utiliser le Minoxidil 2 %. Ce médicament est indiqué dans le cas d'une calvitie chez l’homme et d'une calvitie chez la femme pour freiner le phénomène de chute de cheveux, mais aussi en traitement d'une pelade. Le Minoxidil aide la pousse de nouveaux cheveux.

Le finastéride

Avec le finastéride, le Minoxidil est l’un des traitements médicamenteux fiables pour ralentir significativement la chute des cheveux chez les sujets masculins ou féminins. Selon la physiologie des patients et le stade de la calvitie, on peut obtenir une repousse plus ou moins prononcée.

On propose actuellement aux patients atteints de chutes de cheveux assez importantes d’associer le minoxidil au finastéride pour améliorer les résultats du traitement.

Comment utiliser le Minoxidil 2% ?

Dosé à 2 %, il sert à ralentir les chutes de cheveux d'origine hormonale, en l’occurrence la calvitie, chez l'homme comme chez la femme. Le Minoxidil 2 % s’applique deux fois par jour, matin et soir, sur un cuir chevelu sain et des cheveux secs.

Application du Minoxidil 2 %

A chaque application, il faut répandre exactement 1 ml de produit sur les zones à traiter quelle que soit leur étendue. Augmenter le dosage ou le nombre d’application ne semble pas augmenter l’efficacité du traitement mais expose plutôt à des effets secondaires plus prononcés.

On conseille d’appliquer 2 fois par jour une dose de 1 ml sur les zones à traiter en partant du centre. Il faut éviter de dépasser les 2 ml par jour, quelle que soit l'étendue de la zone à traiter. A l’aide de la pompe-doseuse vissée au flacon, vous pouvez déposer le volume recommandé en posant l'extrémité de l'embout sur le cuir chevelu. 

7 pulvérisations suivant cette procédure correspondent à la dose nécessaire de 1 ml. On peut répandre le produit avec des doigts propres pour couvrir toutes les zones à traiter. Se laver les mains après application du médicament. Le système doseur se retire et se rince après chaque utilisation et le flacon se rebouche. 

On peut se procurer du Minoxidil 2 % sans ordonnance en pharmacie. Il faut plusieurs mois pour en constater les bienfaits. Ses effets étant réversibles, à l'arrêt du traitement, la repousse ralentit puis cesse et la chute de cheveux peut se réinstaller. Il faut donc continuer le traitement à vie pour garder sa nouvelle chevelure.

Prévention

Pendant le traitement il faut préférer un shampooing doux et éviter les soins capillaires qui agressent le cuir chevelu. On déconseille aussi l’exposition au soleil après application de ce médicament. A noter qu'on peut aussi constater une hypertrichose, c’est-à-dire une augmentation de la pilosité, chez les personnes traitées.

Comment agit le Minoxidil 2 % ?

Le Minoxidil 2 % intervient dans le traitement l'alopécie androgénétique, une chute de cheveux aux origines hormonales qui se présente de façon différente chez la femme et chez l'homme. 

Le Minoxidil est assez efficace sur de petites surfaces dégarnies et à un stade précoce de l’alopécie. Des études ont montré qu’il faut démarrer son traitement dans les premières années, moins de 5 ans, au tout début de la perte de cheveux pour obtenir une réponse intéressante.

Dans l’organisme, le principe actif de ce médicament se converti en une forme active, le sulfate de Minoxidil. Au début du traitement, le Minoxidil accentue la perte de cheveux naturelle et les zones atteintes semblent s’étendre de façon visible. Cela est dû au fait que les follicules en fin de cycle, dits en phase télogène, font chuter leurs cheveux pour les remplacer par de nouveaux cheveux en phase anagène. 

Les effets du Minoxidil 2 sur la durée

Mais au bout de 3 à 6 mois de traitement continu, les follicules pileux produisent de nouveaux cheveux, plutôt fins, sur les zones sous traitement. L’observance est difficile pendant ce traitement étant donné la longue période qui sépare le début des soins et les premières réponses.

En effet, il faut au minimum 3 mois pour constater un ralentissement de la chute de cheveux. Ensuite le traitement doit se poursuivre pour maintenir la chevelure obtenue.

Chaque organisme étant particulier, les sujets soumis au traitement à base de minoxidil peuvent réagir différemment. L’arrêt de la chute de cheveux peut se produire plus  ou moins vite selon les individus et la force de la réponse au traitement aussi peut varier.

L'ingestion accidentelle peut influer sur la tension artérielle et l’activité cardio-vasculaire étant donné les propriétés vasodilatatrices et antihypertensives du médicament. Ne pas appliquer de dose double pour couvrir une application qu’on a raté. Il suffit de reprendre le traitement à la fréquence habituelle. 

Contre-indication et effets secondaires du Minoxidil 2 %

Suite à un non-respect de la posologie et/ou du mode d'administration indiqué par le fabricant, le minoxidil pourrait passer à plus forte dose dans le sang et engendrer des effets indésirables assez perturbants.

Cas particulier de la période de grossesse

En période de grossesse, un boost hormonale entraine la production de cheveux plus épais, plus fournis et plus brillants chez  la femme enceinte. Même si une alopécie était en cours, la  phase de croissance du cheveu est rallongée et la perte de cheveux ralentie.

C’est la surproduction d’œstrogènes qui influence ainsi la vie capillaire. L’utilisation de minoxidil pendant la grossesse est donc inutile car l’organisme de la future mère se charge déjà de réguler les causes hormonales de la perte de densité capillaire.

Après l’accouchement, la femme peut reprendre son traitement mais l’utilisation de Minoxidil pendant la période d’allaitement n’est pas recommandée.

Les effets secondaires connus

Certaines personnes en raison de leur physiologie subissent des effets indésirables plus lourds que d’autres. Le traitement de la calvitie à base de minoxidil peut entraîner des irritations cutanées avec desquamation, des démangeaisons, ou des réactions allergiques.

On a aussi rapporté des effets sur la tension artérielle, une accélération du rythme cardiaque, des douleurs thoraciques, des troubles de la fonction hépatique avec apparition possible de calculs. Dans des cas rares on a aussi noté des éruptions cutanées, un gonflement du visage, des vertiges, des œdèmes et des troubles de la vision.

En présence de ces symptômes, il est recommandé d’arrêter le traitement et de consulter un médecin.

Remédiez à votre chute de cheveux avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste de la perte de cheveux.

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto