AccueilBlogCheveuxComment soigner un trou dans la barbe ?

Comment soigner un trou dans la barbe ?

Comment soigner un trou dans la barbe ?

Une belle barbe bien soignée est un attribut qui peut vous donner du style et du caractère. Mais certains hommes doivent faire face à un phénomène assez frustrant : ils ont un trou dans la barbe. De petits trous, des zones vides où le poil se fait désirer.  

Un trou dans la barbe se gère et se traite assez bien. Vous n’aurez pas forcément besoin d’opter pour le rasage pour cacher cette absence d’uniformité dans la pousse de vos poils. Nous vous expliquons ici les causes et les solutions pour combler ces trous dans la barbe.

La barbe : une histoire de génétique

À la base, chacun a la barbe que sa génétique autorise. Le poil est un produit de l’épiderme, il nait dans une cavité appelée follicule puis pousse, grandit et disparait pour être remplacé. La pousse des poils de la barbe est contrôlée par une hormone masculine : la dihydrotestostérone ou DHT. 

Qui dit hormone dit hérédité et génétique. Le follicule pileux qui génère le poil de votre barbe est sensible à cette dihydrotestostérone d’une façon qui vous est propre. Chaque barbe est unique, comme vous l’êtes. Même si les membres de votre famille ont de magnifiques barbes, uniformes et bien fournies, vous pouvez être l’exception. 

Les trous dans la barbe viennent du fait que dans ces zones clairsemées le follicule pileux est absent ou ne se déclenche pas. Car le follicule doit être activé. La quantité, la répartition et la sensibilité de vos follicules pileux à cette dihydrotestostérone est donc une affaire d’héritage. Mais outre le taux de testostérone et l’âge, certaines affections cutanées peuvent agir sur la production de poils. Si vos oncles ou votre père ont des trous dans la barbe, vous pouvez donc y échapper. Il faudra parfois dompter la barbe pour couvrir les zones où elle arrête de pousser ou adopter une barbe taillée.

Quelles affections cutanées peuvent causer un trou dans votre barbe ?

Normalement, avec l’âge, votre barbe se densifie et en s’entrecroisant les poils lui donnent une apparence uniforme. Mais certains troubles peuvent venir contredire cette règle. Des maladies de la peau, certaines molécules ou des perturbations de l’humeur sont alors en cause.

Généralement bénignes, les affections les plus connues des poils de barbe sont les suivantes.

La folliculite

Il s’agit d’une infection d’origine microbienne ou bactérienne qui attaque et irrite le follicule pileux. Celui-ci enfle et le poil qu’il porte devient faible et finit par tomber. Cette inflammation de la cavité folliculaire peut être plus fréquente chez les sujets souffrant d’acné. Il peut aussi arriver que certaines crèmes ou même le simple fait de se raser soit à l’origine de cette maladie.

L’alopécie cicatricielle 

Il s’agit d’une perte définitive des poils due à une disparition des follicules pileux qui sont remplacés par des cicatrices. Outre l’origine infectieuse, les brûlures et les blessures peuvent entraîner une alopécie cicatricielle. C’est-à-dire que le poil ne repousse plus sur les cicatrices qui deviennent des zones dénudées imberbes.

La pelade

La pelade est une alopécie localisée probablement auto-immune. Cette maladie se manifeste par une chute brusque de plaques de poils sur le cuir chevelu ou sur la barbe. Cette alopécie en plaque peut aussi avoir des origines psychologiques.

Le stress et ses corollaires

Les troubles de l’humeur ne sont pas bons pour vos poils. En cas de stress aigu, votre organisme peut réagir en lâchant des poils, comme un avertissement que vous n’allez pas bien. Outre les troubles psychologiques, certains médicaments (en chimiothérapie par exemple) fortement dosés en acide borique, bismuth, arsenic ou thallium, peuvent faire chuter les poils de votre barbe. 

Dans certains cas, la trichotillomanie, cet arrachage compulsif des poils, peut vous créer des trous dans la barbe. On peut citer aussi l’anémie ou l’hypothyroïdie, l’alcool ou le tabac, comme des causes connues d’un vieillissement de la peau qui favorise la chute des poils. 

N’hésitez pas à consulter un dermatologue pour savoir exactement quelle est la cause des trous dans votre barbe.

Youtube Video

Laisser pousser vos poils peut combler le trou dans votre barbe  

Il faut du temps à une barbe pour s’exprimer. Nous n’avons pas tous le même rythme de pousse mais vos poils devraient pousser d’environ 1 cm chaque mois, soit 12 à 15 cm par an. Ça c’est la norme, la moyenne. En cas de trous dans votre barbe, vous pouvez donc commencer par laisser pousser votre barbe.

On range la tondeuse et le rasoir et on laisse respirer la barbe. Tout dépend du rythme et du cycle de pousse de vos poils faciaux. Mais en un mois déjà, ils auront normalement une longueur suffisante pour donner une allure unie à votre barbe. Songer à la brosser ou à utiliser un peigne pour lui donner un aspect soigné et aérer sa base.

En laissant pousser, vous pourrez constater les différences de densité et décider s’il faut couper court ou long pour harmoniser votre barbe et masquer les trous. Suite à cette période de « laisser pousser », si les zones clairsemées sont naturellement recouvertes de duvet, cela signifie que du poil existe à ces endroits et qu’il faut le stimuler pour le faire pousser.

Des méthodes naturelles et des traitements simples existent pour soigner le poil.

Mener une vie saine fait du bien à vos poils  

Commençons par relever une évidence : une barbe bien portante résulte d’une peau bien portante et donc d’un organisme bien portant. Une bonne hygiène de vie, faite d’une bonne alimentation, d’une consommation régulière d’eau, d’un bon sommeil, d’une activité physique raisonnable, c’est la base.

Si votre corps tout entier respire l’équilibre et la bonne santé, vos poils et votre barbe refléteront cet état de bonne santé. Vous aurez alors une toison plus fournie et un poil qui pousse jusqu’à recouvrir les zones à faible pilosité. Sachez par exemple que l’activité physique augmente le taux de testostérone dans votre organisme et donc stimule la pousse des poils.

Soigner et entretenir vos poils peut combler le trou dans votre barbe  

On ne le répètera jamais assez : soigner le poil, c’est d’abord soigner la peau. On peut décider de s’épiler en attendant la repousse mais il faut surtout adopter les bons gestes.

Exfoliez

Méthode naturelle et très efficace, l’exfoliation consiste à débarrasser la peau sous la barbe des dépôts de cellules mortes. Utilisez une brosse de bonne qualité (en poils de sangliers par exemple) pour brosser la barbe tout en massant la peau sous les poils sans oublier les zones dépourvues de poils. Ce geste aère la peau en évacuant les strates de peaux mortes qui pourraient boucher les cavités folliculaires et empêcher la sortie des poils. En même temps, vous stimulez la circulation sanguine à la base du poil ce qui est bénéfique pour votre statut de barbu.

Hydratez et massez

Optez pour le baume hydratant qui vous convient. Mais pour hydrater votre barbe, rien de mieux que l’huile de ricin. Son action antimicrobienne et antibactérienne assainit et stimule les follicules pileux, ce qui favorise la pousse des poils. C’est ainsi qu’elle permet de façon remarquable, l’évolution du duvet vers du poil. 

Appliquée au quotidien sur la barbe, quelques gouttes suffisent, elle garantit une belle toison dense avec des poils épais, souples et brillants. Massez ensuite la barbe ainsi que la peau sous la barbe. Insistez sur les zones dégarnies pour booster la microcirculation sanguine qui va nourrir la racine du poil.

Par sa teneur en acides linoléiques, l’huile de graines de raisins a des vertus régénératrices et reconstructrices. Elle soigne donc les poils abimés de votre barbe et préserve votre peau avec ses composants anti-inflammatoires.

L’huile d’amande douce aussi est un allié de choix pour votre barbe. Très riche en minéraux, vitamines et graisses essentielles elle dope la croissance de vos poils et vous assure une barbe en bonne santé. Le beurre de karité est aussi approprié pour l’entretien de votre barbe.

Votre barbier peut vous réaliser une coupe qui cache le trou dans votre barbe

La barbe est de plus en plus en vogue. Arborée à la viking ou taillée à la faussement négligé, elle donne une certaine allure à celui qui la porte. Les coiffeurs et barbiers ne s’en plaignent pas et fournissent toute une gamme de service pour le bonheur de votre barbe.

Le barbier, c’est le spécialiste du poil. Il a l’expérience nécessaire pour vous conseiller dans le soin de votre barbe comme pour choisir la meilleure coupe. Quelle taille et quelle forme ira le mieux avec votre forme de visage, votre peau et votre type de poil, il saura vous le dire.

Selon la complexité de votre cas, et la localisation des trous (joues, menton ou maxillaires), il trouvera la technique pour vous tailler un look et sculpter une barbe qui vous met en valeur. Barbe longue, barbe de trois jours, bouc, barbichette ou autre, il trouvera la bonne solution.

En conclusion, les trous dans la barbe peuvent être d’origine génétique ou provoqués par des dysfonctionnements physiologiques. Dans le cas de maladies de peau, des traitements existent pour se traiter. Certains choisissent le rasage pour effacer ces trous dans la barbe. C’est un choix. Mais si vous décidez de garder la barbe, il faut la soigner, l’hydrater et la brosser.

Remédiez à votre chute de cheveux avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste de la perte de cheveux.

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto