AccueilBlogSommeilLes traitements de l’insomnie

Les traitements de l’insomnie

Les traitements de l’insomnie

Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui recherchent des traitements de l'insomnie, ce trouble du sommeil caractérisé par des difficultés persistantes à s’endormir au coucher ou à rester endormi. Cette pathologie est souvent causée par une mauvaise hygiène de sommeil, le stress, l’anxiété, un état dépressif ou encore par une maladie.

Peu importe la cause, lorsqu’elle devient répétitive, elle impacte négativement la forme, la productivité, la vie sociale de la personne concernée et sa santé en général. Si on ne la traite pas, elle peut devenir chronique et prendre une dimension beaucoup plus dangereuse dans la vie de l’insomniaque.

Heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs approches de traitement pour lutter contre l’insomnie. Entre le travail sur les habitudes de sommeil, les thérapies comportementales, les médicaments ou encore les approches naturelles, plusieurs options sont envisageables. On fait le point ici !

Vous êtes concerné par un problème d’insomnie ? Pas d’inquiétude. Charles a conçu sur mesure le programme Sommeil. Il s’agit d’une thérapie digitale qui permet de retrouver en 6 semaines un sommeil de qualité grâce à des exercices conçus par un médecin spécialiste. Testez la première séance gratuitement et bénéficiez d’un accompagnement personnalisé.

Traitements de l'insomnie 1 : Comment optimiser son hygiène de sommeil ?

On entend par hygiène du sommeil un ensemble de mesures, d’habitudes et de comportements visant à améliorer ou à maintenir une qualité de sommeil optimale. C’est sans surprises le moyen de traitement le plus utilisé pour lutter contre l’insomnie. On parle de contrôle des stimuli, l’objectif étant d’habituer le corps à une routine propice au sommeil

En effet, étant donné que l’insomnie est souvent liée à une mauvaise hygiène de sommeil, la correction de toutes les mauvaises habitudes de sommeil suffit généralement pour faire disparaître l’insomnie à la longue. Cette approche de traitement peut se faire toute seule, même si les conseils d’un spécialiste des troubles du sommeil sont toujours les bienvenus. 

Il faut surtout connaître les bonnes habitudes à adopter et les mettre sérieusement en application. C'est là un des remèdes à l'insomnie à ne pas manquer.

Pour obtenir de bons résultats dans les meilleurs délais :

  • Établir une heure fixe de réveil : il est important d’éviter de faire la grasse matinée pour tenter de rattraper des heures de sommeil. Cela a pour effet de dérégler l’horloge interne et de favoriser l’insomnie chaque soir. Toutefois, il faut s’assurer de ne pas passer moins de 5 heures au lit. 
  • Éviter de forcer le sommeil : il n’y a rien de plus contre-productif pour un insomniaque que de s’efforcer de dormir quand il ne trouve pas le sommeil. Lorsqu’on est éveillé pendant plus de 30 minutes, il faut plutôt se lever et faire une activité relaxante en attendant le sommeil.
  • Éviter de pratiquer une activité épuisante les soirs : il faut éviter toute activité physique dans les 4 heures qui précèdent l’heure de la sieste. Il faut également s’interdire de faire toute autre activité que le sommeil au lit ou même dans la chambre.
  • Créer une atmosphère optimale pour le sommeil dans la chambre : opter pour une chambre vraiment calme, sombre et relaxante. Évidemment, les écrans sont à bannir totalement à l’heure du coucher. 
  • Faire attention à son alimentation en soirée : éviter la caféine, l’alcool et le tabac qui sont des facteurs d’insomnie par excellence. Il faut également éviter au maximum la consommation de repas trop copieux (gras, viandes rouges, etc.).

Il existe également plusieurs autres habitudes utiles pour optimiser son hygiène de sommeil. Un bain tiède avant de se coucher, une chambre à la bonne température ou encore un matelas de bonne qualité peuvent notamment vous aider à trouver le sommeil plus facilement.

Youtube Video

Traitements de l'insomnie 2 : les thérapies cognitivo-comportementales

Connaître toutes ces habitudes pour améliorer le sommeil ne suffit pas pour soigner l’insomnie. Il faut également bien les comprendre et surtout les mettre en application. C’est là qu’interviennent les thérapies cognitives et comportementales (TTC), un des bon traitements de l'insomnie.

Les objectifs principaux des thérapies cognitives et comportementales (TTC) : 

  • remplacer les mauvais comportements par les bons ;
  • expliquer clairement à l’insomniaque les facteurs et mécanismes du sommeil ;
  • et l’aider à mieux appréhender son insomnie et à se relaxer.

L’idée est de s’attaquer directement aux causes de l’insomnie à travers des séances qui permettent au patient de parler de son mal, de le comprendre et d’adopter les bonnes habitudes pour le combattre. 

Déroulement de la 1ère consultation des TTC

Au cours de sa première consultation, le psychothérapeute s’attèle à déterminer l’origine de l’insomnie afin d’orienter au mieux la thérapie. L’aspect cognitif prend généralement une dimension intellectuelle. Elle va consister à expliquer au patient la vraie définition du sommeil afin d’atténuer sa peur de l’insomnie

Le volet comportemental consiste souvent à amener le patient à prendre conscience de son insomnie, à devenir un véritable acteur de son trouble et à être beaucoup plus motivé à y mettre un terme. On peut lui demander de tenir un carnet de sommeil à cet effet. 

Durée des TTC

Les TTC se font sur une durée relativement courte. Une vingtaine de séances en quelques mois suffisent généralement pour obtenir de vrais résultats. L’avantage avec ce type de traitement, c’est qu’il permet de faire un travail de fond sur le patient

Il s’attaque aux causes profondes pour éradiquer le trouble et éduque le patient à se prendre en charge lui-même. Les résultats obtenus sont donc durables et sans effets secondaires. Les TTC peuvent parfois s'associer à la prise de médicaments si le thérapeute le juge nécessaire.

Traitements de l'insomnie 3 : les médicaments

Les somnifères sont le premier (mauvais) réflexe des personnes souffrantes d’insomnie. En effet, si les médicaments constituent bien une alternative utile dans la lutte contre l’insomnie, ils ne doivent être utilisés comme traitements de l'insomnie que sur recommandation après une consultation médicale

Certains médicaments sont donc bien utilisés dans le traitement de l’insomnie, à condition de solliciter un avis médical avant utilisation. On peut citer notamment :

  • la mélatonine (médicament délivré sur ordonnance qui permet de décider de l’heure de l’endormissement, disponible à différents dosages allant de mélatonine 1 mg à mélatonine 5 mg) ; 
  • les benzodiazépines (fluazépam, nitrazépam, lorazépam, etc.) ;
  • les agonistes de la mémoire (ramelteon) ;
  • et les antidépresseurs (à utiliser à faible dose au risque de provoquer une dépendance).

Il faut savoir que les médicaments ne peuvent pas constituer à eux seuls un traitement définitif, ils s’utilisent surtout en complément au changement d’habitudes ou aux thérapies. Ils apportent un soulagement ponctuel. En plus de tous les dangers connus de l’automédication, certains médicaments peuvent engendrer une vraie dépendance, créant un problème beaucoup plus grave. 

Il est donc préférable de tenter une approche susceptible de régler définitivement le problème, quitte à aider s’aider des médicaments contre l'insomnie si votre médecin ou un spécialiste du sommeil en fait la recommandation.

Traitements de l'insomnie 4 : les approches naturelles

Au-delà des moyens de traitements de l'insomnie cités plus haut, il existe également quelques méthodes naturelles pour lutter contre cette pathologie. Les plus utilisées sont les techniques de relaxation et la phytothérapie.

Youtube Video

La relaxation pour lutter contre l'insomnie

Un sommeil de bonne qualité peut se préparer grâce aux bonnes techniques de relaxation. Lorsque le corps, le cerveau et le mental sont dans de bonnes conditions, on s’endort beaucoup plus facilement. 

Les techniques de relaxation favorisent la détente et la libération de l’esprit pour s’endormir plus facilement. Les techniques les plus privilégiées pour lutter contre le sommeil sont notamment : 

En plus d’avoir fait leurs preuves avec plusieurs pratiquants, ces méthodes ont l’avantage d’être expérimentales toutes seules et facilement accessibles à tous. Le yoga et la méditation permettent de mieux se concentrer et surtout de se débarrasser des flux de pensées qui empêchent de dormir. 

La sophrologie pour sa part regroupe un certain nombre d’exercices. Les exercices de sophrologie sont spécialement destinés à s’offrir une détente rapide afin de s’endormir beaucoup plus facilement. On peut les apprendre lors d'une séance de sophrologie avec un professionnel.

La phytothérapie pour vaincre l'insomnie

L’utilisation des plantes pour traiter certains maux remonte à la naissance même de la médecine. Certaines essences ont des vertus soporifiques très utiles pour favoriser l’endormissement et s’assurer un sommeil paisible. On en fait généralement des tisanes à boire le soir avant d’aller au lit. 

Les plantes les plus recommandées à cet effet sont notamment : 

  • la passiflore qui permet une amélioration du sommeil ainsi que la réduction de la tension et de l’anxiété ;
  • le pavot de Californie ou eschscholtzia qui est un puissant sédatif anxiolytique en plus d’apaiser la nervosité et de favoriser l’endormissement ;
  • et la mélisse qui a pour vertus la lutte contre le stress, l’insomnie ainsi que le surmenage.

Il est donc possible de faire une tisane de chacune de ces plantes ou même de faire une infusion en les mélangeant toutes les trois. La camomille et la valériane sont également utilisées par certaines personnes. Toutefois, leur consommation peut provoquer une surexcitation, voire des cauchemars. Ce sont donc des essences à prendre avec des pincettes. 

Même si elle n’est pas directement liée au sommeil, il faut noter que la verveine est également utilisée pour favoriser le sommeil. Elle permet en effet de lutter contre l'insomnie liée au stress et l’anxiété, ce qui peut être bien efficace si l’insomnie est liée à cette cause. 

Pour finir, si la phytothérapie est bien une approche de plus en plus utilisée pour combattre l’insomnie de nos jours, il faut noter que les résultats ne sont pas forcément des plus définitifs. Les tisanes sont vraiment utiles si l’insomnie est passagère et ponctuelle.

En cas d’insomnie chronique, l’utilisation de tisane ne saurait garantir un résultat efficace et durable. Une meilleure hygiène de sommeil et des thérapies comportementales deviennent quasiment indispensables dans ces cas. Au besoin, il est toujours plus prudent de se confier à son médecin.

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto