AccueilBlogSommeilQuand et comment bien prendre la mélatonine 1 mg ?

Quand et comment bien prendre la mélatonine 1 mg ?

Quand et comment bien prendre la mélatonine 1 mg ?

Dans quels cas utiliser la mélatonine 1 mg ? Les aveugles souffrent souvent de troubles du sommeil. Le signal lumineux que devrait transmettre la rétine au cerveau pour organiser un rythme de veille-sommeil en phase avec le jour et la nuit est absent. Leurs rythmes de sommeil sont donc perturbés.

C’est en fait la production de mélatonine qui est principalement en cause. L’absence de lumière déclenche la production de cette hormone pour nous préparer au sommeil. Les lueurs de l’aube en freinent la sécrétion pour nous remettre en état d’éveil.

La mélatonine est donc un intervenant important dans la fonction du sommeil et dans les rythmes biologiques de l’organisme. Elle nous synchronise avec les cadences de notre environnement. Sa prise est préconisée pour traiter certains troubles du sommeil. Voici comment profiter de la mélatonine 1 mg pour avoir un sommeil réparateur.

La production de mélatonine chez l’homme

Chez l’espèce humaine, la mélatonine est l’intervenant principal dans le phénomène de l’endormissement, première étape vers le sommeil. Mais en plus d’initier l’entrée en phase de sommeil, la mélatonine est aussi en charge du maintien de l’état de sommeil sauf peut-être pour une sieste en journée.

Il s’agit d’une hormone produite naturellement dans l’épiphyse, ou glande pinéale, au cœur du cerveau. Dans une journée de 24 heures, elle est présente dans le sang sur une période d’environ 10 heures. Eliminée du sang par le foie, elle doit être produite en continu pour remplir ses fonctions. 

C’est la baisse de luminosité associée à l’arrivée de la nuit qui, perçue par notre rétine et transmise au cerveau, en déclenche la synthèse. La libération de mélatonine naturelle dans le sang informe alors l’ensemble des mécanismes physiologiques de l’organisme qu’il fait nuit et qu’il est temps de passer en mode sommeil.

Le taux de mélanine augmente alors progressivement dans le sang pour atteindre son maximum au milieu de la nuit, entre 2H et 4H du matin. Ce taux décroit ensuite progressivement pour préparer le réveil jusqu’à devenir nul en début de journée. 

C’est le retour de la lumière du jour qui freine la production de cette hormone du sommeil. De même, sa synthèse se déclenche en réponse à l’absence de lumière. Elle devient quasiment absente de l’organisme aux environs de 8H ou 9H du matin. 

Les différentes fonctions de la mélatonine 1 mg

La mélatonine endogène est une neurohormone dérivée d’un neurotransmetteur appelé sérotonine. La sérotonine est elle-même produite à partir de tryptophane, un acide aminé essentiel à notre santé.

Surnommée hormone du sommeil, la mélatonine ne fait pas que préparer l’organisme à l’endormissement et assurer un état de sommeil continu. Elle est aussi impliquée dans de nombreux autres mécanismes liés au sommeil, au rythme circadien ou à l’immunité.

Régulation du cycle veille-sommeil

L’action de cette hormone est prépondérante dans la régulation du cycle veille-sommeil, un mécanisme central dans la synchronisation des différentes fonctions physiologiques indispensables à la vie. Sous sa gouverne, l’horloge biologique donne l’heure juste et toutes les opérations biologiques se répondent harmonieusement pour maintenir le corps en bon état de marche.

Le rythme circadien de la mélatonine, utilisé comme une minuterie, est crucial pour ajuster nos rythmes biologiques au rythme de l’environnement dans lequel nous vivons. Et d’ailleurs les variations de la sécrétion endogène de mélatonine servent de signal biologique pour mettre en route des fonctions liées aux saisons.

Fonction immunitaire

La mélatonine assure aussi la sécrétion de nombreuses hormones ainsi que tout un ensemble de fonctions immunitaires. Elle a une activité anti-inflammatoire essentielle et en s’associant au calcium, elle optimise la réponse immunitaire des lymphocytes T

Dans le même registre, on constate que son effet antioxydant et protecteur, que l'on connait bien par ailleurs, est en corrélation avec l’activité antioxydante globale de l’organisme.

Autres fonctions

Entre autres effets de la mélatonine, on a remarqué qu’elle participait à réguler la pression artérielle. Cet aspect serait lié à sa fonction sur le sommeil et elle permettrait aussi de se sevrer des somnifères.

Sa sécrétion faible en période hivernale serait responsable d’une dépression saisonnière. Ce qui indiquerait que la santé mentale est aussi impactée par son action. Elle a d’ailleurs des effets positifs sur certaines affections psychiatriques et participerait aussi à la protection des os.

Troubles du sommeil et prise de mélatonine 1 mg

Les spécialistes du sommeil conseillent une activité physique pour retrouver un sommeil de qualité. Il en va de même pour les tisanes et les infusions à base de valériane, de camomille, de mélisse ou de passiflore qui permettent de réduire la nervosité et l’anxiété pour installer et favoriser l’endormissement. Par ailleurs, certains compléments alimentaires pour le sommeil comme Calmosine sommeil sont conçus à partir de ces plantes. 

Mais en se basant sur l’action de la mélatonine dans le déclenchement du sommeil, elle s'utilise dans les remèdes pour traiter certains troubles du sommeil. En France, elle est en vente libre en pharmacie ou en grandes surfaces depuis 2014 pour des dosages ne dépassant pas 2 mg. Par ailleurs, la mélatonine 5 mg existe aussi.

Sous diverses appellations on retrouve des médicaments ou compléments alimentaires à base de mélatonine extraite de végétaux ou synthétisée en laboratoire (Arkorelax sommeil, ZzzQuil sommeil, Ergystress sommeil, Mag2 sommeil, etc). Ces préparations traitent par exemple l’insomnie primaire chez les plus de 55 ans. Elles favorisent aussi le sommeil chez des voyageurs souffrant d’un décalage horaire.

Si le sommeil est une formalité chez de nombreuses personnes qui tombent aisément dans les bras de Morphée, il y en a chez qui cette fonction est perturbée. De nombreuses causes peuvent provoquer des insomnies, des réveils nocturnes ou d’autres troubles comme les difficultés d’endormissement ou le réveil anticipé. 

Par exemple un repas copieux le soir peut empêcher de dormir la nuit. La lumière bleue des écrans, elle, retarde l’endormissement. De même, une carence en magnésium peut rendre persistant l’état de fatigue et favoriser la nervosité. Ce qui est nuisible à votre cycle de sommeil, puisqu’il vous est alors difficile de profiter d’un sommeil profond. Or ce sommeil paradoxal est très bénéfique. 

Troubles liés au rythme circadien

Pour des raisons physiologiques ou génétiques, le rythme circadien de certains individus ne coïncide pas exactement avec la période standard de 24H. Leurs cycles durent soit moins de 24H soit plus, et ne coïncident donc pas avec les phases des rythmes biologiques.

Chez ceux qui ont un cycle plus court, on remarque une attitude de lève-tôt associée à un trouble qu’on nomme avancée de phase. Ils souffrent souvent d’insomnies matinales. A un certain âge, ce symptôme peut apparaitre en raison de la chute de production de mélatonine.

A l’inverse ceux qui ont un cycle plus long sont des lève-tard et présentent un trouble nommé retard de phase. Ils souffrent d’insomnies de début de nuit et veillent souvent tard. C’est souvent le cas des adolescents.

Dans ces deux situations, une prescription adaptée de mélatonine permet de resynchroniser le rythme biologique avec le rythme circadien normal. C'est comme cela que vous pourrez vous procurer un sommeil de qualité

Troubles liés aux horaires décalés

Chez les travailleurs nocturnes ou ceux qui travaillent en horaires atypiques, l’horloge interne est malmenée et cela se ressent sur la qualité de leur sommeil. Dans ces cas aussi des prescriptions de mélatonine peuvent aider.

De même, lorsque vous voyagez et que votre horloge interne n’a pas encore eu le temps de s’adapter, vous serez sujet au décalage horaire. C’est un conflit entre le temps que votre horloge interne signale et le temps qu’il fait dans votre nouvel environnement. Les mécanismes physiologiques, en l’occurrence le sommeil, sont perturbés.

Youtube Video

Le diagnostic des insomnies

L’analyse du cycle éveil-sommeil et un examen clinique permettront à votre médecin de diagnostiquer une insomnie. Les insomnies peuvent prendre de nombreuses formes selon les cas. Il existe des insomnies passagères, des insomnies d’ajustement, des insomnies atypiques, des insomnies chroniques, etc.

Le profil de l’insomnie détectée doit être mis en corrélation avec le mode de vie du sujet ainsi que sa santé physique et psychologique. Dans la plupart des cas, une insomnie chronique s'associe souvent à de l’anxiété ou à une pathologie dépressive. Un soutien psychologique est souvent nécessaire aux insomniaques pour envisager le trouble du sommeil dans sa globalité.

La supplémentation en mélatonine prise au bon moment permet de venir à bout des perturbations liées à de l’insomnie primaire. Mais ce sont les causes profondes qu’il faut appréhender pour un traitement de l'insomnie efficace.

Quand et comment prendre de la mélatonine 1 mg ?

Les taux de mélatonine endogène sécrétés peuvent beaucoup varier d’un individu à un autre et en fonction de l’âge. Une analyse de votre profil par un médecin spécialiste du sommeil est nécessaire. Il peut ainsi déterminer le dosage adapté à votre physiologie et les cadences de prise qui conviennent à votre mode de vie.

Lorsque les rythmes biologiques ne sont pas en phase avec le rythme circadien, l’endormissement peut devenir difficile. Ainsi, il se décale par rapport aux périodes normales de sommeil. Grâce à la mélatonine 1 mg en comprimés, gélules ou complément alimentaire, on peut resynchroniser les horloges internes chez ces sujets.

La prise d’une dose 1 mg de mélatonine avant le coucher sert à réduire le temps d’endormissement. Pour prévenir le manque de sommeil ou atténuer les effets du décalage horaire, la prise de mélatonine 1 mg avant le coucher, à la date du voyage et les quelques jours suivants, permet de se resynchroniser. 

On peut pratiquer une cure de sommeil, utiliser de l’huile essentielle de lavande ou de la luminothérapie pour retrouver un sommeil naturel. Mais la mélatonine 1 mg permet aux personnes souffrant de difficultés d’endormissement de pouvoir s’endormir assez vite. 

Aux doses adéquates on complète ainsi la mélatonine naturellement sécrétée pour faciliter le sommeil. Elle ne provoque pas de phénomène de dépendance et présente peu d’effets secondaires.

Youtube Video

Mélatonine 1 mg : quelques précautions à prendre

Même si elle n’a pas de propriétés sédatives au sens strict du terme, la prise de la mélatonine 1 mg peut entraîner une somnolence chez certaines personnes. De plus certaines interactions entre la mélatonine et d'autres substances actives sont possibles. Voilà pourquoi la consultation chez un médecin spécialiste du sommeil est nécessaire. 

La mélatonine peut décupler l’action sédative des benzodiazépines et autres hypnotiques absorbés pour dormir facilement. Les médecins déconseillent son utilisation concomitante avec de l'alcool. En effet, on note une baisse d'efficacité de la mélatonine sur le sommeil lorsqu’on l’associe à des prises d’alcool.

Etant donné que la mélatonine peut passer dans le lait maternel, des précautions particulières doivent être prises lorsqu’elle est prescrite aux femmes enceintes ou allaitantes. Des études ont aussi montré que les bêtabloquants ont tendance à réduire drastiquement la sécrétion nocturne de mélatonine chez l’homme. Ils ont donc tendance à favoriser les insomnies. La prise de mélatonine jugule cette interaction et restaure la qualité du sommeil.

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto