AccueilBlogSommeilQuel est le nombre d’heures de sommeil par âge nécessaire ?

Quel est le nombre d’heures de sommeil par âge nécessaire ?

Quel est le nombre d’heures de sommeil par âge nécessaire ?

Le sommeil représente non seulement un tiers de notre vie, mais il participe également au bien-être et à la bonne forme. En effet, un manque ou une mauvaise qualité de sommeil impacte négativement notre santé et notre bien-être. Cependant, si dormir constitue un indispensable, tous les hommes ne sont pas égaux devant le sommeil. Les besoins varient en fonction de l’âge et d’une personne à une autre. On vous en dit plus sur le nombre d'heures de sommeil par âge.

Le nombre d'heures de sommeil qu'il faut à un bébé

L’enfance est la période de la vie où l’homme a le plus besoin de sommeil. C’est également le moment propice pour aider votre petit à adopter de bonnes habitudes de sommeil et à mettre en place son rythme circadien. Au fur et à mesure que votre enfant grandit, le maintien de ce dernier est assuré par la mélatonine, hormone du sommeil fortement secrétée dans la nuit.

Pour le bien-être de votre bébé, vous devez donc lui apporter une ambiance calme et une bonne hygiène de sommeil. Vous devez aussi lui apporter toute votre affection pour l’aider à se glisser plus facilement dans les bras de Morphée. Le sommeil de l’homme évolue de manière significative les premiers mois de son existence.

Entre 0 et 3 mois

À la naissance, le nouveau-né dort presque toute la journée, environ 14 à 17 heures par épisode de 24 heures, et ce, jusqu’à l’âge de 1 mois. Entre le premier et le troisième mois, ce temps diminue pour se fixer à 14 heures par jour. Au cours de cette période, votre bébé commence à différencier le jour de la nuit. Il commencera donc par dormir moins longtemps en journée avec seulement trois périodes de sieste.

Vous ne le savez peut-être pas, mais le rythme veille/sommeil est gouverné par une horloge biologique située au niveau du cerveau. Il est donc normal que votre enfant ne sache pas différencier le jour de la nuit les toutes premières semaines de sa vie d’autant plus que son horloge interne n’est pas encore réglée. Les petits détails seront très importants au cours de cette phase de la vie de votre enfant.

En effet, les différentes interactions avec ses parents et les indices de temps (heure des biberons, lumière/obscurité, heure habituelle du coucher…) constituent autant d’éléments qui aideront l’enfant à se caler sur un rythme jour/nuit.

Entre 4 et 11 mois

Au fur et à mesure que le bébé grandit, son temps de sommeil diminue lentement. Pour une bonne croissance, votre enfant âgé de 4 à 11 mois a besoin de 12 à 25 heures de sommeil par jour. Bien évidemment, il ne s’agit que d’une moyenne. Toutefois, il est recommandé un temps minimum de 11 h et un seuil maximum de 19 heures de sommeil pour un bébé de cet âge.

Entre 4 et 8 mois, le sommeil diurne de votre nourrisson se compose principalement de trois siestes :

  • une première en fin de matinée ;
  • une deuxième en début d’après-midi ;
  • et une troisième en fin d’après-midi.

À partir de son sixième mois, l’enfant se cale progressivement sur le même rythme de sommeil que les adultes. Il ne se réveille donc pratiquement plus, sinon très peu, pendant son sommeil nocturne. Toutefois, la sieste reste importante puisqu’il lui faut au moins 11 heures de sommeil.

À partir du neuvième mois, la sieste de fin d’après-midi disparaît et votre bébé reste de plus en plus éveillé en journée. Dans le même temps, son sommeil nocturne est moins fractionné. Pour le bien-être de votre enfant, il reste important de respecter les donneurs temporels (heure des biberons, lumière/obscurité, heure habituelle du coucher…).

Entre 1 et 2 ans

Le sommeil poursuit son évolution à cette période de la vie de l’homme. Le nombre d’heures nécessaire diminue pour atteindre une durée moyenne de 11 à 14 heures par jour. Bien évidemment, cette durée peut varier d’un enfant à un autre, même s’il est recommandé environ un minimum de neuf heures et un maximum de seize heures de sommeil.

À partir d’un an, le rythme circadien est bien installé chez votre petit alors que la maturation du sommeil se poursuit. Dès le dix-huitième mois, la quantité de sommeil diurne diminue considérablement. Votre enfant ne fait plus qu’une seule sieste (celle de début d’après-midi) alors que la moyenne du sommeil nocturne s’établit à 10 heures. Toutefois, vous devez bien veiller sur votre enfant afin de l’aider à respecter son heure de se coucher.

Dès l’âge de 2 ans, la durée du cycle de sommeil augmente pour atteindre 90 minutes, voire 2 heures. Au cours de cette période, le temps de sommeil lent profond augmente également, notamment en début de nuit, alors que le temps de sommeil paradoxal diminue. Quand bien même le sommeil du bébé connait une grande évolution, les réveils nocturnes restent fréquents au cours des trois premières années.

Youtube Video

Nombre d'heures de sommeil par âge : de combien de temps de sommeil a besoin un enfant ?

Entre 3 et 12 ans, l’enfant en pleine croissance se dépense énormément. Pour son bien-être, il doit pouvoir bénéficier d’un sommeil réparateur qui lui permettra d’être de bonne humeur et plein d’énergie toute la journée. Il en sera également plus attentif et plus concentré. À cet âge, la sieste n’est plus aussi nécessaire que pour un bébé. Cela dit, tout dépend de ses besoins. S’il se sent fatigué en journée, il peut bien faire une sieste d'une heure, sans que cela pose problème.

En général, un enfant de 3 à 5 ans doit dormir en moyenne 10 à 13 heures par épisode de 24 heures alors qu’une personne âgée de 6 à 12 ans a besoin de dormir pendant 9 à 11 heures. Bien sûr, il ne s’agit que de moyennes. Néanmoins, votre enfant doit se coucher tôt et dormir suffisamment. En effet, une grâce matinée n’est pas aussi récupératrice que le sommeil nocturne.

Au cours de cette période, le sommeil de l’enfant présente de nombreuses similitudes avec celui de l’adulte. Il se compose de trois différents stades : lent léger, lent profond et paradoxal. Il se compose également de 6 à 7 cycles de sommeil, chacun d’eux durant environ 90 minutes. Cependant, le coucher peut s’avérer très délicat à cette période de la vie. Cela s'explique par l’apparition des cauchemars et des terreurs nocturnes. Il est donc important de rassurer l’enfant et de l’aider à dormir tôt.

Combien d’heures de sommeil faut-il à un adolescent ?

Le sommeil connaît de très grandes perturbations au cours de l’adolescence. Si l’enfant âgé de 13 à 17 ans a besoin de dormir environ 8 à 11 heures, pour la plupart c'est une réduction du temps de sommeil qui marque cette période de la vie. Une telle situation s’explique par de nombreux facteurs :

  • un accroissement des travaux scolaires ;
  • des horaires scolaires qui imposent de se lever tôt ;
  • une vie sociale bien remplie ;
  • l’utilisation des multimédias, notamment le téléphone et l’internet le soir ; etc.

Tous ces différents éléments parasitent le sommeil récupérateur de l’adolescent qui se retrouve en dette de sommeil. En conséquence, son état physique, sa concentration, ses capacités d’attention, son humeur et sa mémoire s’affaiblissent. Le plus souvent, ce manque de sommeil se compense par de grandes grasses matinées en week-end et pendant les vacances. Toutefois, une bonne nuit de sommeil reste meilleure pour la récupération.

Youtube Video

Nombre d'heures de sommeil par âge : et pour un adulte ?

Au fur et à mesure que l’homme grandit, ses besoins en sommeil décroissent. Chez un adulte de 18 à 64 ans, dormir 7 à 8 heures par jour devrait être suffisant. Mais là encore, le nombre d'heures de sommeil chez l'adulte idéal est relatif. Elle correspond au temps de sommeil nécessaire pour se lever avec le sentiment d’être en pleine forme et le rester toute la journée.

 À cet âge, le manque de sommeil peut être fréquent en raison des habitudes de travail et d’une vie active très riche (travail, famille, loisirs, etc.). Chez certains, on assiste quelques fois à une privation de sommeil. Malheureusement, cette habitude peut présenter de nombreux dangers pour votre organisme. En effet, un manque de sommeil peut être à l’origine de problèmes de santé ou d’un dérèglement du métabolisme sur le long terme.

Il est donc important de veiller à la qualité et à la quantité de son sommeil à cet âge. Même si vous avez un rythme de vie effréné entre votre carrière professionnelle et vos obligations familiales, vous ne devez pas négliger votre sommeil. N’hésitez surtout pas à faire une sieste dès les premiers signes de fatigue et en cas de somnambulisme dans la journée.

Nombre d’heures de sommeil par âge : combien sont nécessaires à une personne âgée ?

La qualité du sommeil est souvent moins bonne à partir de 60 ans. Les rêves deviennent intempestifs et des difficultés d’endormissement surviennent. Pour ne pas sentir la fatigue et compenser les manques éventuels de sommeil, les siestes reviennent. L’heure idéale de coucher, elle, est avancée. Au total (sieste et nuit), une personne de cet âge dort en moyenne 7 h 30 par jour.

Au-delà de 65 ans, le délai d’endormissement s’allonge à plus de 45 minutes. La durée des phases de sommeil lent profond et de sommeil paradoxal se réduit encore plus qu’à 60 ans. Les siestes deviennent alors une nécessité pour combler le manque de sommeil. Dans le même temps, les réveils sont intempestifs alors que le sommeil est agité et de mauvaise qualité.

Cela dit, une personne âgée a besoin de dormir 7 à 8 heures par nuit pour être en pleine santé. Malheureusement, cette durée a tendance à se réduire avec certaines pathologies (diabète, obésité, hypertension artérielle, arthrite, ostéoporose…). Dans le même temps, elle peut augmenter si le sénior est atteint de troubles de la mémoire.

A lire aussi : quelle est la durée de sieste bénéfique ?

Redécouvrez le sommeil avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste du sommeil.

Délivrance d'un plan de traitement personnalisé si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto