AccueilBlogSexualitéDifficulté à éjaculer ? Que faire ?

Difficulté à éjaculer ? Que faire ?

Difficulté à éjaculer ? Que faire ?

C’est un problème moins fréquent dans la sexualité d’un homme : l’anéjaculation ou l’anorgasmie, la difficulté à éjaculer ou l’impossibilité à éjaculer de manière récurrente ou permanente. On l’appelle aussi éjaculation retardée.

En effet, si l’inverse (l’éjaculation précoce) est plus répandu, ce problème peut tout de même toucher un certain nombre d’hommes, environ 10 % à 15 % dans une population donnée.

Quand parle-t-on d’anéjaculation, quelles sont les causes connues, pour quelles solutions ?

Qu'est-ce qu'une éjaculation retardée ?

L’éjaculation retardée est définie comme « la difficulté ou l’impossibilité, récurrente ou permanente, à obtenir l’orgasme malgré une stimulation sexuelle suffisante ». Les rapports sexuels sont laborieux et un sentiment de frustration s’installe à cause de la difficulté à atteindre l’orgasme (anorgasmie). Un problème d’ordre féminin, me direz-vous ?

Certes, la majorité des hommes ne souffrent pas de cette dysfonction ; elle est un problème assez rare, mais qui existe pour autant. La différence d’avec les femmes, c’est qu’un homme jouit presque dans 90 % des cas, lorsque la fréquence d’orgasme d’une femme est bien plus basse. Chez les femmes, beaucoup de facteurs peuvent être la cause d’une difficulté à jouir. Mais pour les hommes, la jouissance est quelque chose d’assez mécanique globalement. Pour autant, des causes psychologiques peuvent favoriser un trouble de l’éjaculation.

Il faut consulter un médecin si cette difficulté à jouir existe depuis au moins 6 mois et si elle constitue une souffrance personnelle, et nécessite donc une prise en charge.

L’éjaculation tardive peut exister depuis le début de la vie sexuelle (éjaculation retardée primaire) ou apparaître au fil du temps (éjaculation retardée secondaire). Parfois, cette difficulté est uniquement ressentie avec certaines ou certains partenaires. Un minimum d’excitation ou de désir sexuel est nécessaire pour atteindre l’orgasme.

Par ailleurs, on distingue 3 niveaux d’éjaculation retardée :

  1. Les hommes qui n’éjaculent jamais. On parle alors d’anéjaculation.
  2. Ceux qui parviennent parfois à éjaculer lors d’une masturbation en solitaire.
  3. Et les hommes qui arrivent parfois à éjaculer lors d’une pénétration vaginale particulièrement longue.

Souvent considérée comme un problème rare, l’éjaculation retardée toucherait quand même 10 à 15% des hommes.

Youtube Video

« Pourquoi mon sperme ne sort plus ? » : les 6 causes

  1. Avec l’âge, la sensibilité du pénis et du gland particulièrement peut diminuer, entraînant des difficultés à éjaculer ;
  2. Des maladies congénitales rares ou une malformation de l’appareil génital ;
  3. Un problème hormonal comme un déficit en testostérone ;
  4. Des maladies neurologiques comme la sclérose en plaques (SEP) ou les neuropathies comme le diabète ;
  5. Certains médicaments peuvent également bloquer ou diminuer l’orgasme et l’éjaculation comme certains antidépresseurs, certains diurétiques, ou certains antalgiques ;
  6. L’alcool et la prise de drogues.

Enfin, il y a les causes psychologiques, comme la difficulté à « se laisser aller », des conséquences à une addiction à la pornographie, des traumatismes psychologiques, des blocages personnels, des difficultés relationnelles…

Le diagnostic de l’éjaculation retardée

L’éjaculation retardée est diagnostiquée de différentes manières, en fonction de la cause suspectée.

Si le médecin pense à une cause organique, alors il prescrira des examens morphologiques, tels que des actes d’imagerie médicale, afin de mettre en évidence une éventuelle malformation. De même, des tests neurologiques peuvent montrer l'existence d’une maladie sous-jacente, encore inconnue du patient.

Lorsque la cause est comportementale ou psychologique, ce sont des entretiens et un suivi avec un sexologue, un sexothérapeute ou un psychologue qui permettront de vérifier cela.

La plupart du temps, traiter la cause de l'éjaculation retardée permet, indirectement, de traiter le trouble.

Toutefois, le diagnostic de l’éjaculation rétrograde n’est pas si évident. Il faut être vigilant à ne pas confondre l’éjaculation retardée avec un autre problème d’éjaculation tel que l’éjaculation rétrograde ou l’aspermie.

Les différents troubles de l’éjaculation

Les hommes peuvent souffrir de différents troubles de l’éjaculation dont certains sont très similaires dans la façon dont ils se manifestent.

L’éjaculation précoce : le plus fréquent

L’éjaculation précoce correspond à une éjaculation qui survient trop vite. L’homme est incapable de contrôler son éjaculation qui arrive généralement dans la minute suivant la pénétration. Le rapport sexuel est alors insatisfaisant, tant pour l’homme que pour sa partenaire.

Ce trouble se caractérise lorsqu’un mal-être psychologique fait son apparition. Gêne, sentiment de honte, anxiété ou encore frustration sont autant de conséquences que peut avoir l’éjaculation précoce. C’est dans ce contexte qu’il est recommandé de consulter un médecin sexologue afin de traiter le trouble.

Différents traitements existent et sont très bien connus de tous. Ils permettent de retarder l’éjaculation et, ainsi, de retrouver une vie sexuelle satisfaisante. La combinaison de ces traitements médicamenteux avec une thérapie semble être la meilleure solution, selon les médecins, pour vaincre l’éjaculation rapide.

Tout d’abord, on retrouve le traitement pharmacologique : le Priligy. Ce médicament appartient à la famille des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine. Il est disponible en pharmacie, sur ordonnance uniquement, et coûte environ 60 euros pour une boîte de 3 comprimés, non remboursés par la sécurité sociale.

Le deuxième médicament est un traitement topique : le Fortacin. Il s’agit d’une crème ou d’un spray à usage cutané, souvent à base de lidocaïne et de prilocaïne, des anesthésiques locaux. Il s’applique directement sur le pénis, 30 minutes avant le rapport sexuel. Le Fortacin est disponible sans prescription médicale en pharmacie et coûte environ 60 euros le flacon, non remboursés par la sécurité sociale.

Pour les hommes souffrant d’éjaculation précoce, Charles.co a développé une thérapie digitale qui, en 90 jours et via une série d’exercices conçus par nos médecins sexologues, permet de reprendre le contrôle sur son éjaculation. Il s’agit du programme TIME, dont la première séance peut être testée gratuitement.

Qu'est-ce que l'éjaculation rétrograde ?

L’éjaculation rétrograde concerne les hommes qui ont un orgasme mais dont l’éjaculation n’est pas visible. Certains peuvent alors penser, à tort, qu’ils n’éjaculent pas. Voici ce qu’il se passe : l’orgasme survient, mais le sperme n’est pas extériorisé ; il est en fait évacué dans la vessie. Cela fait souvent suite à une chirurgie de la prostate.

La présence de sperme dans les urines ne présente aucun danger pour la santé, mais si ce problème est gênant (par exemple pour avoir un enfant), consultez un médecin. Celui-ci pourra procéder à une récolte des spermatozoïdes dans un échantillon d’urine, permettant de réaliser, par exemple, une insémination artificielle afin de concrétiser votre projet de parentalité.

L’éjaculation douloureuse

L’éjaculation douloureuse correspond à des douleurs dans la zone pelvienne pendant ou après l’éjaculation. Ces douleurs s’accompagnent souvent de symptômes urinaires tels qu’un besoin fréquent d’uriner, des douleurs lors de la miction ou encore un manque de force du jet urinaire.

L’éjaculation douloureuse est souvent liée à une prostatite aiguë ou chronique, une inflammation de la prostate.

Youtube Video

L’aspermie

L’aspermie correspond à une absence de sperme lors de l’éjaculation. L’orgasme et la phase d’expulsion ont bien lieu, mais il s’agit d’un orgasme à sec car aucun liquide ne sort. Lorsqu’il y a un petit peu de sperme, moins de 1,5 ml, on parle d’hypospermie ou de petite éjaculation.

Les causes peuvent être diverses : prise de certains antidépresseurs, absence de canaux déférents, intervention chirurgicale dans la région pelvienne, maladie neurologique, etc. De même, une prostatectomie (ablation de la prostate) peut amener à une absence de sperme car le liquide prostatique n’est plus produit. L’aspermie n’est pas dangereuse pour la santé. Elle peut toutefois poser problème dans le cadre d’un désir d’enfant.

L’hémospermie

L’hémospermie correspond à la présence de sang dans le sperme, au moment de l’expulsion. Cela peut être impressionnant et effrayant, et pourtant, l’hémospermie est souvent bénigne. Cela est d’autant plus vrai si ce n’est arrivé qu’une seule fois. Les causes peuvent être multiples.

Toutefois, si vous êtes inquiet ou que du sang est régulièrement présent dans votre sperme, vous pouvez consulter un médecin. Il pourra réaliser un bilan complet, à la recherche de la cause de ce souci.

Pourquoi consulter un médecin lorsqu’on a une éjaculation retardée ?

Les problèmes d’éjaculation, en tant que tel, ne représentent pas un danger pour la santé et n’ont pas d’incidence sur l’organisme.

Toutefois, ils peuvent être le symptôme d’une maladie sous-jacente ou d’un autre problème qui, lui, peut être plus ou moins grave et nécessiter une prise en charge médicale. Il est donc intéressant de consulter un médecin afin de connaître la cause de votre trouble et, ainsi, écarter tout autre souci de santé.

Par ailleurs, les troubles de l’éjaculation ont souvent des conséquences psychologiques sur l’homme qui en souffre, voire même sur sa partenaire. Une “belle” éjaculation est synonyme de virilité et, en cela, souffrir d’un de ces troubles peut être mal vécu et entraîner des sentiments néfastes. Anxiété, stress, honte, gêne ou encore sentiment d’être impuissant peuvent apparaître et impacter directement la libido.

Si vous vous retrouvez dans cette situation, une consultation avec un médecin afin de trouver une solution permet de retrouver confiance en soi et de s’épanouir à nouveau dans sa sexualité.

Éjaculation retardée : qui consulter ?

Le mieux est de consulter un médecin sexologue ou un urologue, car il existe de nombreux cas de figure. Néanmoins, vous pouvez tenter seul quelques exercices, si toutefois vous n’êtes pas dans l’impossibilité physiologique de jouir.

Le trouble de l’éjaculation se résout rarement seul, surtout si le problème est d’ordre psychologique. Auquel cas, une thérapie est nécessaire, en présence de son partenaire ou non. Dans tous les cas, il faudra identifier les causes.

En couple ou célibataire, vous pouvez essayer ces quelques exercices :

  • atteindre l’éjaculation en se masturbant (seul ou avec son partenaire)
  • alterner les positions, les caresses, et la pénétration.

Dans la majeure partie des cas, ce problème ne se résout pas seul et nécessite qu’un spécialiste en identifie les causes. Une thérapie est alors envisagée avec un sexologue, qui peut apporter des conseils et des traitements adaptés.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) avec un médecin sexologue.

Délivrance de fiches conseils et d’une ordonnance  si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto