AccueilBlogSexualitéComment mieux connaître son corps ?

Comment mieux connaître son corps ?

Comment mieux connaître son corps ?

Un sujet qui s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes : se connaître soi-même, et plus précisément mieux connaître son corps.

En sexualité, il est important de connaître les mécanismes psychologiques qui influencent notre vie, mais aussi les mécanismes physiques. Nos réponses sexuelles sont déterminées par notre rapport au corps, à l’expérience qu’on a de la sexualité, et à la connaissance de nos réflexes.

De manière générale, mieux connaître son corps, notamment pour les femmes, permet d‘avoir une sexualité plus épanouie. Et le fait de ne pas avoir d’orgasme, n’est pas nécessairement la faute du partenaire ; il faut aussi se remettre en question.

Peut importe votre sexe et votre genre, apprenez à découvrir votre corps en l’explorant !

Comment mieux connaître son corps ?

Rien de mieux pour connaître son corps qu’une pratique sportive.

Peu importe laquelle, apprenez à tester votre endurance dans l’effort, votre agilité ou votre force ; il est important de connaître ses performances physiques, pour connaître ses performances sexuelles !

Que l’on soit un homme ou une femme, les positions sexuelles sont parfois éprouvantes et nécessitent une bonne mise en forme, sous peine d’avoir des crampes ou de ne pas tenir la longueur !

Non pas que l’activité sexuelle soit une activité sportive ou une performance, mais elle met quand même à l’épreuve notre souffle, nos muscles abdominaux ou nos cuisses etc. Savoir de quoi on est capable physiquement permet de ne pas s’aventurer sur un terrain que l’on ne maitrise pas !

Optez pour des pratiques sportives qui font travailler tous les muscles du corps comme la natation ou le jogging ; vous aurez déjà un bon aperçu de vos limites.

Pour les plus coriaces, choisissez un sport de combat pour apprendre à vous dépasser ; l’idée étant de mieux connaître son corps face à l’effort.

Est-il essentiel de découvrir son anatomie pour mieux connaître son corps ?

Un point qui concerne plutôt les femmes ; le sexe féminin est encore beaucoup trop tabou ! Si les choses tendent à se démocratiser, beaucoup de jeunes femmes ignorent encore leur propre intimité, et ce n’est pas leur faute !

Longtemps, le sexe féminin était mal perçu et dévalorisé. Par exemple, la masturbation féminine était quelque chose dont il ne fallait pas parler.

Maintenant, les choses ont évolué, mais cela ne veut pas dire que les femmes connaissent mieux leur corps, notamment parce que leurs organes génitaux sont aussi internes.

Si vous êtes une femme, il est important de mettre un visuel sur son propre corps : s’observer devant une glace, localiser son sexe et ses particularités.

Les femmes subissent énormément la vision « idéaliste » que véhicule la pornographie sur le corps féminin. Mais toutes les femmes sont différentes, et il n’y a pas de vulve ou de vagin parfait !

Il faut cesser de faire régner cette dictature du beau qui ne repose sur aucun principe. Pour mieux connaître son corps, il faut aussi pouvoir l’accepter et ne pas le réprimer ou le refouler.

Les femmes ont peut être encore plus que les hommes à découvrir leur corps et à l’accepter comme il est ; peu importe l’avis des hommes.

La masturbation permet-elle de mieux connaître son corps ?

Un paramètre important pour découvrir son corps et sa sexualité : la masturbation !

Pour les hommes, la masturbation permet de mieux connaître ses réflexes et notamment la survenance de l’orgasme ; avec un peu d’entrainement, il pourra identifier la phase d’excitation et son point de « non-retour ».

S’agissant des femmes, la masturbation permet surtout de mieux savoir s’abandonner au plaisir et ne pas refreiner ses pulsions.

S’il est vrai que l’orgasme féminin ne fonctionne pas du tout comme l’orgasme masculin (la tension et l’excitation peuvent retomber d’un coup), comment atteindre la jouissance sans en avoir jamais fait l’expérience auparavant ?

Nous savons aujourd’hui qu’une femme qui se masturbe à plus souvent des orgasmes avec ses partenaires, qu’une femme qui ne connaît pas la masturbation.

Il y a donc un véritable enjeu d’éducation sexuelle et de démocratisation du sexe féminin : pas seulement parler des maladies ou des IST, mais aussi du plaisir féminin.

Les exercices de Kegel sont un bon moyen de muscler certaines parties du corps bénéfiques à la sexualité.

Que faut-il retenir pour mieux connaître son corps ?

Une bonne connaissance de son corps sera bénéfique à tous les niveaux. Il faut donc aussi être à l’écoute du corps pour éviter certaines pratiques dangereuses : savoir ce qui est bon pour soi, mentalement et physiquement.

Si on ne connaît pas son propre corps, comment savoir ce qui est bon pour soi-même ? Cela passe par l’expérience mais aussi par l’écoute.

Concernant la sexualité, connaître son corps est indispensable : il faut pouvoir cibler ce qu’on aime ou ce qu’on aime pas, avant de parler plaisir ou orgasme.

Comme le montre l’étude ifop citée plus haut, les femmes françaises (parmi 8000 femmes d’Europe et d’Amérique du nord) sont les bonnes dernières dans la course à l’orgasme…

Certaines diront peut être que les hommes français sont de moins bons amants (peut-être !) ; mais l’étude semble plutôt suggérée d’autres facteurs : une sexualité de couple trop phallocentrée, un plus grand nombre de positions où la femme est passive…

Les hommes sont donc autant responsables que les femmes, et la clé de tout ce problème reste le dialogue au sein du couple.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto